Côte d’Ivoire – Quand Ouattara et sa NDI tombent dans le piège d’Essy Amara

Mis en ligne par La Rédaction | jeudi 8 Oct 2015


Essypaix

Les enjeux du « coup » d’Essy contre Ouattara

Par Theophile Kouamouo

A la veille de l’ouverture de la campagne pour la présidentielle du 25 octobre, Amara Essy, un des candidats en lice, a décidé de jeter l’éponge. Un choix mûrement réfléchi qui met les autres figures de l’opposition engagées dans la compétition au pied du mur.

C’est sur Facebook que l’ancien secrétaire général de l’OUA, jusqu’alors candidat à la présidentielle ivoirienne du 25 octobre prochain, a dégainé, en annonçant la suspension de sa participation au processus électoral. « Peuple de Côte d’Ivoire, je ne me rendrai pas complice d’une mascarade électorale que certains de nos amis ont le bien grand tort de considérer comme une élection de consolidation du pouvoir en place. Je refuse le rôle de figurant dans une élection où les jeux sont faits, sans se préoccuper de notre désir de paix, de vraie paix, de paix juste », a-t-il écrit, dénonçant « les artifices de la propagande d’État supportée par nos deniers publics » ainsi que « la fracture béante qui divise notre société et nos forces armées ». Bien entendu, le buzz était assuré.

Essy a bien calculé son coup, à la veille d’une rencontre qui devait avoir lieu à la présidence de la République, à laquelle devait notamment participer le Nation Democratic Institute (NDI), ONG américaine spécialisée. Durant cette rencontre, un aparté visant à l’adoucir était prévu, selon un membre de son entourage. « On ne signera aucun acte dans son antichambre » : tel est le mot d’ordre qui a triomphé.

Coup de tonnerre

Essy fait son esclandre alors que l’ouverture officielle de la campagne est prévue pour ce vendredi. Surtout, il met les autres figures de l’opposition au pied du mur, lui qui est souvent considéré comme « timoré ». Et son agenda montre qu’il a bien l’intention de profiter de son « coup de tonnerre » pour prendre, d’une certaine manière, de l’ascendant sur ses « camarades » et « rivaux » de l’opposition. Alors qu’il avait toujours pris ses distances avec la Coalition nationale pour le changement (CNC), dont Charles Konan Banny est le président et Mamadou Koulibaly le stratège en chef, il a participé au meeting qu’elle a organisée mercredi à Yopougon, auréolé de sa toute nouvelle gloire. Il oblige les autres candidats à la présidentielle soit à le suivre soit à apparaître comme ayant accepté ce qu’il appelle « le rôle d’opposant choisi pour légitimer un processus dévoyé ». En annonçant qu’il rend au Trésor public la subvention informelle de 100 millions de FCFA par candidat octroyée par Alassane Ouattara, il semble dire à ses « coopétiteurs » : « alors, cap ou pas cap ? ».

Commentaires Facebook

Commentaires

Partagez !

14 Commentaires ... participez vous aussi à la discussion.

  1. gourougp 8 octobre 2015 à 19:13 -

    Choix murement réfléchi??? désolé mon cher kouamouo, on ne peut pas claironner partout que les conditions ne sont pas réunis pour des élections; et aller en catimini récupérer le pactole de 100 millions, puis toute honte bue, et se rendant certainement compte de sa bourde, le sieur ESSY préfère se fendre d’une déclaration qui n’apporte rien de nouveau au débat.
    Faudrait pas vouloir transformer cette esbroufe d’ESSY AMARA en coup de génie.

  2. DOGBOL2 8 octobre 2015 à 19:32 -

    IL DIT QUOI KOUAMOUO

  3. James Bond 8 octobre 2015 à 20:03 -

    Le fait m^me d’avoir pris les 100 millions, le discrédite à mes yeux. Prendre d’abord, lire les réactions sur les réseaux sociaux qui ne sont pas favorable à ce manque de dignité et ensuite décider de rendre les sous. Que de gymnastique pour quelqu’un qui sait où il va. Nul ce Mr, même sa façon de s’exprimer manque d’assurance et d’assise.

    Tic tac, tic tac J-17
    Allons, allons seulement pour le Tako kélé
    Yessssssssssssssssssss we can with ADO

  4. Woussounan 8 octobre 2015 à 20:06 -

    Gagaga! Ah! bon et donc c’est de l’argent sale? OK

    Qui manage cet argent sale alors? Mérite t’il de diriger les ivoiriens ce acteur de l’argent sale?

    ????????????????????

  5. harlem 8 octobre 2015 à 20:11 -

    @jambon est ce que tu te relis? Le fait que ton champion verse 100 millions a ses adversaires ne le discredite pas mais discredite ceux qui refusent? Tu es aveugler par ton Dieu @ouattara au point ou on s’inquiete pour toi @jambon. Ton champion est un ganster corrompu et rien d’autre.

  6. Dadie 8 octobre 2015 à 20:37 -

    Les prochains jours nous en diront un peu plus. Mais sincèrement, je ne vois pas ce que la colère d’ESSY peut faire au processus électoral qui est engagé actuellement. Finalement, Ouattara ira aux élections avec ceux des candidats qui veulent bien y aller. La constitution n’oblige pas le candidature sortant à aller aux élections avec un nombre déterminé d’opposants avant que cette élection soit validée.

    Le boycott des élections ne profitera donc pas à ses auteurs mais à Ouattara. Il ne restera qu’aux autres d’aller se forger une rébellion pour écourter le second mandat qui s’annonce dans peu de temps. Malheureusement, cette avenue peut difficilement prospérer aujourd’hui après ce qui s’est passé au Burkina.

    Pour tout dire, Alassane Ouattara roule librement vers son second mandat là où certains prédisaient qu’il ne ferait même pas une semaine au palais.

  7. Anti-virus 8 octobre 2015 à 20:41 -

    @group et son frère @jambon Essy vous aurait informé qu’il a touché l’argent?
    La preuve que vous ne vous donnez pas assez de temps de réflexion avant de vous jeter . Allez relire tout le décret et vous comprendrez que vous 100 millions sont doublement un piège immature.

  8. dabakala 8 octobre 2015 à 21:56 -

    « C’est sur Facebook que l’ancien secrétaire général de l’OUA, jusqu’alors candidat à la présidentielle ivoirienne du 25 octobre prochain, a dégainé, en annonçant la suspension de sa participation au processus électoral. »

    Non mon ami KOUAMOUO !!!

    C’est vrai que nous avons partagé le même combat, pendant un certain temps, mais je considère que vous vous foutez ici de la gueule des ivoiriens et surtout de l’ambassadeur ESSY.

    Je vous rappelle que monsieur ESSY AMARA dispose d’un bureau, d’un secrétariat particulier qui gère ses courriers, et que sa déclaration a été produite, datée et signée dans et par ses bureaux.

    C’est un document officiel soumis a qui de droit et a qui veut en prendre acte.

    ESSY AMARA n’est dont pas un rat cybernétique qui poireaute sur les sites internet et les réseaux sociaux dans le but de se constituer une tribune, comme vous le faites !!

    Pour qu’une pareille déclaration puisse avoir valeur et pour que la CEI et le conseil constitutionnel puisse ne prendre acte, il lui faut une forme et des accusés de réceptions permettant a chaque acteur de se responsabiliser, chacun a son niveau.

    Ce n’est donc pas sur Facebook qu’ESSY a annoncé la suspension de sa campagne.

    MAIS C’EST VOUS QUI AVEZ APRIS SUR FACEBOOK, CE DONT VOUS AURIEZ PU AVOIR CONFIRMATION EN CONTACTANT SES BUREAUX, BUREAUX QUI VOUS AURAIENT FAXE L’ORIGINAL S’IL JUGEAIENT QUE VOUS AVEZ LA CARRURE ET L‘IMPORTANCE REQUISES POUR EN BENEFICIER !!!!

    Alors, ici, je vous dis ce que je réserve aux dérivés d’en face : IMBECILE !!

    Épilogue !! (Quant a l’argent mis a disposition par l’état de côte d’Ivoire dans le but d’assister la campagne de candidats aux présidentielles, les 100 millions, il FAUT tout d’abord les toucher car on sait tous comment ce pouvoir fonctionne, puis en toute souveraineté, dire l’usage que l’on veut en faire, tout en gardant sur soi les traces bancaires de toutes transactions. C’est utile pour le future !! N’oublions pas que les ivoiriens oublient vite, surtout ceux qui ne savent plus si CDHAHO était Voltaïque ou pas !! Imbéciles !!)

  9. didiga 8 octobre 2015 à 22:12 -

    Bla Bla Bla
    250 mots à la minute

  10. dabakala 8 octobre 2015 à 22:42 -

    250 frappes a la minutes et non mots !!

    Pour le reste, c’est votre opinion d’imbécile et vous êtes libre de la produire, vu que c’est la seule réponse que vous pouvez opposer a ma missive !!

    Épilogue !!

  11. SAKASSOU 9 octobre 2015 à 01:11 -

    La petite mademoiselle @didiga,l idiote.

  12. harlem 9 octobre 2015 à 07:24 -

    Né le 26 mars 1939 à Selbo, dans la commune de Dori, Hama Arba DIALLO fit ses études primaires à Dori et le secondaire à l’actuelle Lycée Ouezzin Coulibaly de Bobo Dioulasso et au Lycée Philippe Zinda Kaboré de Ouagadougou.

    Brillant élève, il obtient en 1962 le Baccalauréat ‘’mention Bien’’ avec son Excellence Alassane Dramane OUATTARA, actuel président de la République de Côte d’Ivoire.
    L’obtention de ce parchemin a valu aux trois brillants élèves du Lycée Philippe Zinda Kaboré que sont Hama Arba DIALLO, Alassane Dramane OUATTARA et Saidou TOURE une bourse américaine pour l’Université de Colombia aux Etats-Unis.

  13. quoi 9 octobre 2015 à 09:24 -

    Une suspension n’est pas un retrait définitif aux processus électoral qui pourrait être adressée aux CC ou à la CEI faisant foi d’une décision définitive.C’est comme aussi dire que Mr KOULIBALY aurait aussi adressé un courrier au CC ou à la CEI comme n’étant pas prêt à participer aux élections.
    Sinon dans les propos liminaires de Mr ESSY que cette décision de suspension est faites à l’endroit de ces concitoyens plus précisément à ses militants et lu sur ce site via son compte facebook.

  14. dabakala 9 octobre 2015 à 09:41 -

    @quoi …

    Rapprochez vous du secrétariat particulier d’ESSY et revenez nous !!

    Les ampliations a son courrier sont connues !! Dans ce cadre, la presse et les réseaux sociaux viennent toujours en dernier, après les autorités, les observateurs, les chancelleries, etc. etc. !!

    Facebook n’est pas un moyen de communication large car il ne touche qu’une minorité, quand les élections présidentielles engagent de millions d’ivoiriens qui n’ont pas tous l’internet.

    Il ne s’agit pas ici d’affabuler et de vociférer, a travers des comparaisons sans sens et hors cadre !!

    KOULIBALY fait ce qu’il veut et je ne crois pas que vous soyez au courant des ampliations qu’il produit concernant ses courriers !! Détrompez moi !!

    Épilogue !!