Côte-d’Ivoire: Décès de Ben Soumahoro à Accra

Mis en ligne par La Rédaction | mardi 12 Avr 2016


1189049203.2

Par Connectionivoirienne.net

Une information reçue d’Accra au Ghana annonce le décès ce lundi soir de Mamadou Ben Soumahoro en exil. Ce décès serait la conséquence d’un accident vasculaire cérébral [AVC] survenu en 2015. Depuis lors, l’ancien DG de la RTI, très proche de Laurent Gbagbo, était presque tout le temps alité.

Certaines informations le donnaient partiellement paralysé. Sa famille l’avait isolé, lui coupant presque toute communication.

Parti de la Côte-d’Ivoire en avril 2011 après la prise du pouvoir par Alassane Ouattara, Ben Soumahoro avait avec sa plume haute en couleurs, habitué les Ivoiriens aux longues tirades «pamphlets» contre Ouattara et son entourage. Dominique Ouattara était l’une de ses cibles favorites. L’ancien mari de la ministre Anne Ouleto surnommé «dossier en béton» ou encore Waraba, l’ex député Mamadou Ben Soumahoro était un professionnel respecté dans le monde du journalisme en Côte-d’Ivoire, malgré un militantisme politique qui l’aura conduit du PDCI-RDA au FPI en passant par le RDR d’Alassane Ouattara.

Le sort aura voulu qu’il décède un 11 avril 2016, cinq ans après un certain 11 avril 2011.

SK
Modifié 22.02 TU 11.04.2016

Naamloos

Naamloos2

Commentaires Facebook

Commentaires

Partagez !

14 Commentaires ... participez vous aussi à la discussion.

  1. didiga 12 avril 2016 à 00:45 -

    @Thecoxer , et les autres adorateurs
    Présentez moi vos condoléances car ce monsieur est le cousin de ma mémé.

    Un grand journaliste est parti ! !!!!

  2. Zott 12 avril 2016 à 01:41 -

    En fin de compte Dramane reste le plus fort… Il est toujours vivant, bien portant en chair et en os. Et ses adversaires tombent comme des poulets à l’abattoir en exil… Je ne dis pas cela pour glorifier Dramane… Bien au contraire, je dis cela pour montrer que ceux qui s’attaquent à Dramane ont toujours usé de la mauvaise stratégie… Dramane s’attaque de front à ses adversaires en utilisant des hommes de mains comme les rebelles et la france…. Ces adversaires se contentent de poudre des papiers dans les journaux… J’espère que s’il y a des enfants dignes de son nom, ceux-ci pourront continuer son combat… Ben Soumahoro aurait dû rester en Côte d’Ivoire pour mourrir en martir ou d’une mort maturelle… Et puis pourquoi n’a t-il pas choisi d’aller en exil dans un pays où les soins de santé sont avancés… Il avait ses raisons, mais ces raisons l’ont emporté…

  3. KingMo 12 avril 2016 à 02:01 -

    Un lion est parti pour toujours.
    Il a mené le bon combat.
    La Codivoire son pays le lui reconnaitra le moment venu.
    Que l’âme de l’illustre combattant repose en paix. Amina.

  4. LAKOTA2 12 avril 2016 à 04:47 -

    @didiga

    Mes condoléances les plus attristées.

  5. thecoxer 12 avril 2016 à 05:07 -

    @didiga

    mes condoléances ..beaucoup de courage à ta mémé….

  6. Coigny 12 avril 2016 à 06:50 -

    « Tous ceux qui s’attaquent à Ouattara finissent au cimetière ». Dixit Amadou Soumahoro, rebaptisé depuis Amadou Cimetière. Son assertion se confirme une fois de plus.

    Un homme comme Ben Soumahoro, dans un pays normal, est considéré comme une richesse nationale, un élément du patrimoine culturel à préserver et tolérer quelles que soient ses prises de position politique. En l’absence de forts en thèmes tels Béchio, Akoto, Balla Keita, Ben Soumahoro,… l’espace est aujourd’hui occupé par des tâches comme Alain Lobognon ou Konaté Sidiki, nivelant l’animation de la société par le bas. Quelle dégringolade pour mon pays !

    Pourvu que Aïcha Koné, autre richesse nationale, ne meure pas aussi en exil. Ce pays est en train de tout perdre. Sauf que les pies et corbeaux, toujours attirés par le clinquant-brillant de la pacotille, se satisfont largement des ponts et des routes. Adieu Big Ben, et que la terre de Côte d’Ivoire (s’ils acceptent le rapatriement de ta dépouille) te soit légère.

  7. SAKASSOU 12 avril 2016 à 08:19 -

    Po po po po po po ooooooooo
    Mon DIEU!!
    Mon coeur saigne
    Je pleure, impossible de retenir mes larmes
    J’ai trop mal, même si je te savais malade
    L’exil à tout accélérer
    SOUMH que la terre te sois légère
    Le dictateur, burkinabe nstallé par la France rit aux éclats, piffffffff

  8. Goumin-goumin 12 avril 2016 à 09:36 -

    @ didiga
    Yako. Que Dieu ait pitié de son âme et que la terre lui soit lègère.

  9. didiga 12 avril 2016 à 12:44 -

    Merci à tous ceux qui ont eu une pensée pieuse pour la famille en ce temps de deuil

  10. toure76 12 avril 2016 à 15:05 -

    Condoléances à la famille

    Mais je veux bien savoir pendant que nous y sommes
    Vous demandez aux autres ivoiriens exilés de rentrer tranquillement au pays (C-I) pour ne pas subir le sort de BIG BEN.

    Mais pourquoi vous ne luttez pas pour vous débarrasser du seul exilé vivant au pays en lieu et place de le préparer pour les présidentielles de 2020?

    Juste une réflexion

  11. thecoxer 12 avril 2016 à 15:34 -

    Didiga

    Courage encore….je sais que la famille a été très éprouvée avec le décès de ton tonton donc Olivier soumahoro son fils de 47 ans il y a quelques mois…en tous cas tenez bon….dans la vie il y a des moments comme ça…

    A bientôt un frère inchangé ALLAH

  12. thecoxer 12 avril 2016 à 15:38 -

    Incha ALLAH

  13. srika blah 12 avril 2016 à 15:57 -

    Ouattara peut vivre en paix.. le faiseur de bombe atomique pour detruire Ouattara n’est plus.
    Repose en paix avec tes bombes

  14. quoi 14 avril 2016 à 07:58 -

    Mes condoléances à vous @didiga et à toute la famille.Comme on le dit si bien c’est DIEU qui a donné et c’est DIEU qui a repris et personne ne peut contre sa volonté.