Côte-d’Ivoire hévéa : La SAPH fait un bénéfice de 1,16 milliard de FCFA après impôts en 2016

Mis en ligne par La Rédaction | jeudi 20 Avr 2017


(Agence Ecofin) – Après deux années consécutives en demi-teinte, la Société africaine de plantations d’hévéas (SAPH CI) renoue avec les performances. Le producteur ivoirien de caoutchouc a, en effet, clôturé son exercice 2016 sur un bénéfice après impôts de 1,16 milliard de francs CFA (CFA). L’information a été rapportée par l’Agence de presse africaine (APA).

Le chiffre d’affaires de la compagnie ivoirienne a gagné 14,9 % par rapport à l’année 2015, en s’établissant à 112,96 milliards de FCFA. Pour sa part, l’excédent brut d’exploitation a bondi de 46% en s’établissant à 10,97 milliards de FCFA.

Cette même tendance à la hausse est observée au niveau du résultat d’exploitation. Celui-ci s’est établi à 3,91 milliards de FCFA en 2016, contre environ 645,73 millions de FCFA en 2015.

Les résultats positifs de la SAPH pourraient s’expliquer par une reprise des cours du marché international du caoutchouc après une baisse de 35 % entre 2013 et 2015.

En effet, comme le rappelle la Banque mondiale, dans l’édition trimestrielle de son rapport Commodities Markets Outlook publié en janvier dernier, une limitation de l’approvisionnement du marché mondial par les plus gros producteurs mondiaux de caoutchouc (Thaïlande, Indonésie et Malaisie), soutenue par une forte demande chinoise, a permis de faire passer le prix de la matière première à 1,92 $ le kilogramme (kg) durant le dernier trimestre de 2016 contre 1,57$/kg, lors du trimestre précédent.

Cette dynamique croissante devrait se poursuivre en 2017 avec un prix moyen de 2,10 $/kg contre une moyenne de 1,61 $, enregistrée en 2016, selon la Banque mondiale, toujours à la faveur de la réduction des stocks et d’une demande vigoureuse de la Chine.

Pour rappel, la SAPH est le numéro 1 du marché ivoirien du caoutchouc avec 70 % des parts de marché. Globalement, la Côte d’Ivoire est le numéro un africain dans l’hévéa et le 7ème producteur mondial de caoutchouc naturel.

Espoir Olodo

Commentaires Facebook

Commentaires

Partagez !

1 Commentaire ... participez vous aussi à la discussion.

  1. Peace011 20 avril 2017 à 22:39 -

    Tout n’est donc pas aussi noir dans le secteur agricole. Il existe au moins une structure qui tire son épingle du jeu. Il est vrai qu’une petite embellie du prix de cette matière a été un facteur contributif mais il faut aussi saluer au passage les dirigeants de la structure.

Laisser un commentaire