L’État de Côte-d’Ivoire prépare les abonnés à une hausse du prix de l’électricité

Mis en ligne par La Rédaction | vendredi 21 Avr 2017


L’État s’apprête à « ajuster » le prix de l’électricité en Côte d’Ivoire pour les abonnés de moyenne et de haute tension.

En effet, dans un communiqué rendu public dans les médias, rendant compte d’une réunion à laquelle les acteurs des organisations professionnelles du secteur privé ont été conviés, le 6 avril dernier et qui a été présidée par le ministre du Pétrole, de l’Énergie et du Développement des énergies renouvelables, Thierry Tanoh, on apprend qu’entre autres sujets l’information portant sur l’augmentation du prix de l’électricité a été portée aux hôtes du ministre. « …les participants ont été informés qu’il était envisagé d’effectuer un ajustement des tarifs d’un maximum de 3% des clients abonnés en haute tension et en moyenne tension uniquement », mentionne le communiqué publié dans la presse, le 18 avril 2017.

Toutefois, notre source n’indique pas si cette augmentation des 3% sera appliquée directement sur le prix actuel du Kilowatt-heure (KWh) ou sur le montant total de la facture de chaque client concerné par cette prochaine mesure, à savoir les clients de moyenne tension et de haute tension. L’objectif de cette révision des tarifs, si l’on s’en tient aux sujets abordés (stratégie de développement du secteur de l’électricité axée sur la recherche de l’amélioration de la qualité de service, l’amélioration du rendement du secteur par la réduction des pertes et le retour à l’équilibre financier), est d’insuffler du tonus financier à un secteur qui en a besoin.

A relire: Factures, taxes, nouvelle grille tarifaire/ Pourquoi l’Etat a tout validé

Le mardi 18 avril 2017, dans le cadre de nos investigations, nous avons appris auprès de sources très informées proches dudit ministère que les clients haute tension et moyenne tension sont au nombre de 5 000. Ceux-ci représentent 0,3% de la clientèle consommateurs de l’électricité en Côte d’Ivoire, c’est-à-dire des 1 600 000 d’abonnés de la Compagnie ivoirienne d’Électricité (Cie). Ces clients sont enregistrés pour une consommation des 58% de l’électricité nationale. Ce sont de gros consommateurs, des opérateurs économiques, notamment des industriels, des cimentiers, etc.

Même s’ils constituent la masse des 1600 000 d’abonnés, les clients consommant les 42% restants, à savoir les clients en tarif social et les abonnés de basse tension, ne seront pas touchés par le réajustement qui se profile à l’horizon. Pour rappel, le prix hors taxe du KWh de l’électricité à usage domestique de 10 ampères est passé à juin 2016 à 66 francs francs Cfa contre 63 francs Cfa en mai 2016 en Côte d’Ivoire. La Côte d’Ivoire veut passer à une production d’électricité à 4 000 mégawatts d’ici à 2020.

Hermance K-N
Source: Linfodrome.com

Commentaires Facebook

Commentaires

Partagez !