Les rois et chefs traditionnels « s’engagent à s’élever au-dessus de leurs contradictions »

Mis en ligne par La Rédaction | mardi 10 Oct 2017


Chef Gbizié Lambert 2ème vice président de la Chambre nationale des rois et chefs

Joseph Koné

Les rois et chefs traditionnels de Côte d’Ivoire se sont engagés mardi à Yamoussoukro (Centre, capitale politique) « à s’élever au-dessus de leurs propres contradictions » pour « mener des actions en faveur de la paix et la réconciliation », à l’issue d’un séminaire.

« Le directoire de la chambre nationale des rois et chefs traditionnels s’engage fermement à s’élever au-dessus de toutes les mêlées y compris ses propres contradictions », a affirmé le vice-président, Lambert Gbizié, face à la presse.

Ces chefs traditionnels ont décidé de « parler d’une même et seule voix » pour « appeler tous les Ivoiriens à la repentance, au pardon et à la réconciliation ».

Le président du directoire, Désiré Amon Tanoé avait insisté lundi, sur la nécessité pour ces chefs de « s’accorder afin de « contribuer efficacement au retour des derniers exilés » de la crise postélectorale de 2010 à 2011, à l’ouverture de cet atelier.

La Côte d’Ivoire s’est dotée en 2014 d’une chambre des rois et chefs traditionnels, une institution chargée « d’initier des missions de médiation pour la prévention et la gestion des crises et conflits » dans le pays.

JK

Commentaires Facebook

Commentaires

Partagez !

Laisser un commentaire