Côte-d’Ivoire CPI: Le procès de Gbagbo et Blé Goudé suspendu jusqu’au 6 novembre pour « manque d’argent » (juge président)

Mis en ligne par La Rédaction | mercredi 11 Oct 2017


Edwige FIENDE

Le procès de l’ex-président ivoirien Laurent Gbagbo devant la Cour pénale internationale (CPI) sera suspendu du 12 octobre au 05 novembre, en raison de « contraintes budgétaires », avant de reprendre le 06 novembre, a indiqué mercredi le juge-président, l’Italien Cuno Tarfusser, après une audience.

« Nous allons reprendre le 06 novembre, il y aura d’autres procès et nous n’avons pas suffisamment d’argent pour mener trois procès simultanément, c’est des raisons de ce décalage », a précisé M. Tarfusser.

Le procès de M. Gbagbo a repris mercredi avec l’audition d’un médecin français légiste Eric Baccard, après le témoignage de l’ex-chef d’état-major de l’armée ivoirienne, le général Philippe Mangou qui a pris fin jeudi.

M. Gbagbo est jugé, en même temps que l’ex-leader des jeunes « Patriotes » Charles Blé Goudé, par la CPI pour « crimes contre l’humanité » commis lors des violences postélectorales de 2010 à 2011 qui ont fait au moins 3.000 morts.

Alerte info/Connectionivoirienne.net

Commentaires Facebook

Commentaires

Partagez !

8 Commentaires ... participez vous aussi à la discussion.

  1. Peace011 12 octobre 2017 à 00:13 -

    Il faut se dépêcher et en finir avec ce procès pour prononcer la « libération » de cet idiot qui doit ressusciter ce parti en déliquescence appelé FPI. Entre temps, les connards et autres microbes qui l’attendent se délectent sans réserve des pousse-pousses de maïs que nous leur délivrons gracieusement à nos frais.

    J’ai déjà passé ma commande de caviar, et j’attends cette libération alors que l’on en finisse, voyons ! Nos amis anglo-saxons disent : « I can’t wait! »

  2. marianne 12 octobre 2017 à 01:29 -

    @peace,

    il vous manque le « rire » pour faire le parfait bouffon.

    La CPi ne connait pas la honte, sinon entamer une procédure contre un chef d’état avant même la crise post électorale il fallait bien le faire.

    Et lorsqu’on observe bien , ce sont les fonctionnaires d’un seul pays qui étaient à la manœuvre: comme quoi on comprend pourquoi certains pays ne se sentent pas concernés.

  3. mantape 12 octobre 2017 à 01:58 -

    Marianne cinétique des samedis

    Tu penses que la crise post-électorale commence avec les combats du Pk18 le 16 décembre 2010 ?
    Non .MON GARS ..ça remonte à la possession par le diable de Yao le possédé Ndre…
    Donc revois tes dates et Donc tes analyses…

    Saabe

  4. Peace011 12 octobre 2017 à 03:23 -

    @la poufiasse bété

    SAUVAGE… Si l’abruti de Gbagbo ne nous avait mené dans cette guerre sauvage pour laquelle d’ailleurs il n’avait pas de munitions nous n’en serions pas là. Si cet enfant bété batard de Gbagbo avait écouté le monde entier et s’était éclipsé il ne serait pas là où il est et bien, et nous n’aurions pas eu 3 mille morts, pour rien. L’enfant batard de Gbagbo est venu sous un charnier de morts et en est parti sous un stock de morts. Vous êtes maudits tous dans ce parti d’abomination. Rien que la mort vous accompagne et font jouir comme de vrais bétés des forêts.

    Encore une fois que ce procès reprenne. Paraît-il qu’il est innocent ! Donc qu’il soit libéré et vienne faire une démonstration encore une fois de sa sauvagerie et sang chaud comme le bété typique en CIV.

    « Rires » Décidément, les rires accélèrent ta ménopause et celle de ta mère. Hmm ?
    Oui, prostituée comme ta mère qui le faisait pour des épis de maïs…Abrutie…

    Allons-y…

  5. Peace011 12 octobre 2017 à 03:33 -

    @Emmanuel Ako

    En effet, il serait une référence aujourd’hui. Mais, disons-le tout net. Gbagbo est un idiot, un abruti violent sang chaud comme le bété typique. Sinon, comment un être normal, sain dans la tête peut-il engager une guerre sans munitions et (bons) armements sous les conseils de pasteurs qui promettent des « boules feu » du Ciel. Rien que pour détruire le pays. Il faut être un animal stupide comme Gbagbo pour le faire…Mais bon… Allons-y

    Comme le dit, bété sauvage un jour, bété sauvage toujours…

  6. marianne 12 octobre 2017 à 10:25 -

    @peace,

    edulcore tes propos en restant sur l’essentiel, prend exemple sur @mantape: c’est clair et précis. tes histoires de bété là ça va te retomber dessus un jour. En plus ça te donne l’image d’un esprit terre à terre.

    je comprend bien, mais les 04 chefs d’accusations n’étaient pas encore nés que ocampo était déjà à la manoeuvre. Je pense que le chiffon rouge de la CPI a été agité bien avant le deuxième tour et mis à exécution dans la précipitation quand Gbagbo n’a pas obéi. Je me rappelle même que compaoré parlait de cpi bien avant la présidentielle.

    Et en relisant bien cette histoire, on se rend compte (je peux me tromper) que ce n’est pas forcément Mr Ouattara qui voulait le transfère mais la nebuleuse qui l’a accompagné au pouvoir: on a l’impression que nos ancêtres lui ont forcé les mains.

    Sinon quelqu’un qui va aller à la CPI à quoi ça sert d’envoyer les elders pour lui parler? ça changera quoi d’aller discuter avec un « criminel sanguinaire génocidaire » qui va être condamné?

  7. Popcornnnnnnn 12 octobre 2017 à 11:24 -

    Entretemps, ceux qui jubilent en ce jour ne savent pas en quoi consistera leur futur.

    Je ne veux pas croire que le plus grand génocide jamais enregistré en Afrique de l’ouest, puisse passer par pertes et profits !!

    Forcément, il y aura un moment où il faudra s’occuper de ce génocide de DUEKOUE, imprescriptibilité oblige !!

    Alors oui, CPI ici, CPI là, non, il s’agit avant tout de vérité et de justice.

    La vérité qui fait défaut dans le procès de SEM GBAGBO LAURENT, et justice qui fait défaut auprès de peuples qui ont payé cher leur survie : les WE.

    Entretemps, un peu de popcorn, par anticipation, car ce n’est pas fini !!

    Pop !!

  8. mantape 12 octobre 2017 à 15:55 -

    Oui avant le 2eme tour Koudou Adolf etait déjà menacé

    Si on remonte l’histoire le premier à avoir évoqué la possibilité qu’il y aille s’appelle Jacques Chirac quand avant Marcoussis Il parlait des escadrons de la mort…des montages bien sûr…
    Ensuite ce fut le président de à chez nous pays la haute-Côte d’ivoire euh pardon le Burkina l’ivoirien nouveau euh pardon le nouvel ivoirien BLAISE Compaore ( Il est ivoirien non ? Lui aussi etait burkinabé ? Donc il peut être candidat dérivé des savaneux dozos en ingérence dans les affaires ivoiriennes? Bon ce n’est pas le sujet du jour)…
    Donc Koudou Adolf a été bien mis en garde ….Mais Comme pour lui Tout ce qui etait devant etait mais ou popcornnn ( tiens tiens ça me fait rappeler….Non ça c’est une chanson…Ça me rappelle un pseudo que je crois avoir vu quelque part) alors il a foncé tête baissée tel un gnou…
    Or donc il n’y a pas que les balafro-patronymo-savano-dozo édentés et déjantés achirant le chekirite qui foncent comme des gnous….( la tranny baoule que le toh constipe se reconnaîtra loool ) …

    Génocide de Duekoue….C’est un montage de la communauté dite internationale qui veut punir HAHO euh non CDHAHO pour son refus de contribuer au budget de fonctionnement de la France….Ah excusez moi !!!je me trompe de disque de propagande….Ça ce sont les fadaises du défunt régime tropico-fasciste….
    Un génocide des Wes ? Peut être qu’ils l’ont cherché… on se demande ce qu’ils faisaient dans cette région sachant qu’il y avait la guerre…Euh Non pardon erreur de programmation…Ça c’est la réponse de Mme Koudou Simone sur TV5 quand elle évoquait le viol des militantes RDR le 04 décembre 2000…

    Un génocide des wes ? Non un montage…euh pardon le montage Ça c’est le charnier » d’inutiliens » c’est à dire des ivoiriens issus de la Côte d’Ivoire Inutile ( parole de DER NEUER FÜHRER Koudou Adolf Laurent) qui accompagna la prise de pouvoir du nouveau führer tropical disciple de Kragbe gnagbe lui meme grand admirateur d’Adolf 1er…Ca ne s’invente pas…
    Alors génocide des wes ? Engageons la comptabilité macabre qui passionne tant des ressortissants de La Côte d’Ivoire utile et on verra si les foresto-savanalleux sont vraiment Ceux qui sont à plaindre dans cette histoire de morts

    Saabe ( té ande en moré)

Laisser un commentaire