Côte-d’Ivoire: « Cynique et ridicule d’affirmer que les conditions de détention de Gbagbo sont agréables » (avocat)

Mis en ligne par La Rédaction | jeudi 12 Oct 2017


Qualifier la prison du président Gbagbo de « studio » avec tout le confort et les soins, c’est faire preuve d’un cynisme qui frise le ridicule. Lire le communiqué de presse de Me Habiba Touré Avocat du Président Laurent Gbagbo.

A l’occasion d’une émission « Afrique Presse » diffusée le 7 octobre 2017 sur la chaine TV5 Monde, la journaliste Stéphanie HARTMANN de la station de radio Africa n°1 a tenu les propos suivants :

« (…) Quels sont les arguments qui justifieraient qu’on libère GBAGBO ? Je ne vois pas lesquels. Si c’est les raisons de santé, je pense qu’il a une meilleure, un plus grand accès aux soins à la CPI, là où il est, que n’importe quel contribuable ivoirien (…). A quoi ça servirait la libération de Laurent GBAGBO ? (…) Je pense que ses conditions de détention sont plutôt agréables. Il a un studio. Il a des gens qui s’occupent de lui (…). Et la détention préventive est quelque chose qui est la norme par exemple en France (…) ».

Tout d’abord, nous tenons à nous scandaliser face à des propos à la limite du racisme qui consistent à sous-entendre qu’il n’y aurait pas de soins en Côte d’Ivoire.

En ce qui concerne les arguments de la défense justifiant la libération du Président Laurent Gbagbo, il suffisait à Madame Hartmann de faire un minimum de travail journalistique, ne serait-ce qu’en allant sur le site de la CPI pour savoir que la défense a fondé sa demande de mise en liberté sur le fait notamment que :

Aucun élément objectif ne permet de soutenir que le Président Laurent Gbagbo chercherait à se soustraire à la justice s’il était mis en liberté ;
L’Accusation a toujours échoué à apporter la moindre preuve, le moindre élément objectif, sur l’existence d’un prétendu réseau qui serait prêt à le soustraire à la justice ;
La durée de la détention porte nécessairement atteinte à la liberté de chacun, et ce alors même que le Président Laurent GBAGBO demeure présumé innocent ;

L’état de santé du Président GBAGBO, au regard notamment de son âge, et des évènements traumatisants subis, puisqu’il a tout de même été détenu à Korhogo, 7 mois en dehors de tout cadre légal, plaide encore pour sa mise en liberté ;

Le Président Laurent GBAGBO demeure présumé innocent, et qu’à ce titre, et dès lors qu’il peut fournir des garanties de représentation, rien ne justifie son maintien en détention.

Au vu de ce qui précède, il apparait clairement que non seulement Madame Hartmann ignore totalement le sujet, mais en plus elle ne s’est même pas donnée la peine de l’étudier, au lieu de se lancer dans des élucubrations hasardeuses et malheureuses.

Au surplus, qualifier la prison du président Gbagbo de « studio » avec tout le confort et les soins, c’est faire preuve d’un cynisme qui frise le ridicule, car il ne manquerait plus qu’à demander à tout ancien président, malade, d’aller se faire incarcérer à la prison de la Haye pour leur bien et l’économie de leur pays.

Ces propos sont odieux et scandaleux, car jamais ne devrait être banalisée la privation de liberté d’un homme présumé innocent !
Non ! Le Président Laurent Gbagbo n’est pas dans un Hôtel cinq étoiles !

Il convient de rappeler à Madame Hartmann que le président Gbagbo est actuellement incarcéré à La Haye, à la suite d’un simple contentieux électoral, et on apprend aujourd’hui avec consternation, que les dés étaient pipés dès le début ; et que le but recherché était de l’éloigner durablement de son pays pour permettre à celui qui allait être installé de gouverner au gré de ses soutiens extérieurs.
De tels propos sont au mieux de la mauvaise foi partisane, au pire une parfaite méconnaissance du dossier du Président Laurent Gbagbo.
Dans ce cas, la sagesse ou le professionnalisme recommande de se taire ou de choisir un sujet plus accessible.

Maître Habiba Touré
Avocat du Président Laurent Gbagbo

Lu sur Fratmat.info

Commentaires Facebook

Commentaires

Partagez !

14 Commentaires ... participez vous aussi à la discussion.

  1. srika blah 12 octobre 2017 à 15:53 -

    Charles Taylor et Slobodan Milosevic ne sont pas plaints de leurs conditions de détention á la CPI jusqu’a la fin de leur proces, alors pourquoi se poser des questions sur le cas de Koudou Gbagbo ?
    Gbagbo est-il un DIEU ?

  2. tomas 12 octobre 2017 à 16:28 -

    Et vlan , voila la refondation en ébullition, juste une petite égratignure de la journaliste que la petite avocate monte sur ses grands chevaux .
    pourquoi diantre veut on forcer le monde entier à être d’accord avec GBAGBO?
    quand les socialistes de tout acabit passent le clair dans les studios de TV OU RADIO pour dédouaner Gbagbo , on applaudi , on les prend pour des gens lucides. mais dès que il y’a un son contraire ses soutiens néfastes de Gbagbo se prennent pour ceux qui doivent le bon chemin aux autres.
    et vlan bonjour les injures et coup tordus.
    pourquoi veut on que tout le monde soit pour la liberation de Gbagbo?
    Gbagbo ne peut pas être libéré comme ça comme un individu lambda.
    il a été celui la qui géré un pays pendant 10 ans , donc il a eu le temps de tisser de solides attaches . et je pense que ceux qui demandent la liberté oublient d’un que Gbagbo est détenu pour des faits graves .
    et de deux on oublie que aujourd’hui la CPI a toutes les peines du monde pour faire arrêter un Omar EL Béchir president du Soudan.
    et on oublie royalement que Gbagbo a refusé de céder le pouvoir au candidat élu , alors libérer une telle personnalité n’est il pas un risque qu’encours la CPI.
    je voudrais dire à cette Habiba Touré de donner des arguments contradictoires pour contrer la journaliste au lieu de l’insulter, mais on applaudi une Française du Fanny Pigeaud de Media part un journal socialiste qui ne peut que défendre que Gbagbo.
    quand des gens s’asseyent dans une TV du nom de AFRIQUE MEDIA pour insulter là c’est normal. comme dirait quelqu’un c’est faute d’argument que sortent les injures.
    peut on objectivement libérer quelqu’un alors que son procès est en cours ? Que cache cette volonté de voir Mr Gbagbo être libérer à tous prix? il faut qu’on nous dise si c’est le seul prisonnier à la CPI pour que l’on le libère?

  3. LAKOTA2 12 octobre 2017 à 17:04 -

    « Cynique et ridicule d’affirmer que les conditions de détention de Gbagbo sont agréables »

    Qu’il nous dise clairement … qu’il regrette d’avoir menti en disant qu’il ne voyait jamais le soleil … et qu’il a en ce moment même la nostalgie pour la villa de Korhogo. Il lui suffit d’en faire une demande dans une enveloppe timbrée et le savaneux en chef verra !!!

    Popcorns à GbagbO !!!

    té ande

  4. fran6 12 octobre 2017 à 18:04 -

    Qui a dit à cette pseudo journaliste de cette radio de merde que son studio plait à Gbagbo ? Dans un procès aussi long que celui-ci, où l’on s’évertue à aller convaincre chaque jours de nouveaux témoin à charge tant les témoins crédibles manquent, il bon d’accorder, à un un homme qui a été président d’un pays, un peu d’air frais, un peu de liberté, étant admis même que les preuves qu’on brandit ne sont même pas suffisante pour aller à ce procès. J’en veux pour preuve le fait que la cour ait demandé à Bensouda d’aller compléter son dossier d’accusation qui était vide. Ce qui est, à l’évidence dans une telle cour qui se veut être le summum de la justice internationale, quelque chose de profondément intrigant car si les preuves n’étaient pas solides, on aurait dû s’arrêter aux séances de « confirmation/infirmation des charges ». Or, alors même qu’on a dépassé ce stade, la cour est obligée de demander à Bensouda qui est quand même avisée sur les questions de droit international de réviser sa copie, c’est vraiment incroyable que Silvia de Gurmendi ait confirmé les charges. Ou du moins, ce serait incroyable quand on n’a pas lu les révélations de Mediapart sur cette juge corrompu comme Ocampo.

  5. Coigny 12 octobre 2017 à 18:49 -

    « PAS COMME LES AUTRES »
    Une émission de George Taï Benson sur la RTI dans les années ’80. L’invité du jour était un vieil ancien combattant, réquisitionné pour « aller défendre l’honneur de la mère-patrie la France ». Le doyen raconta comment vaincu, le contingent Noir fut capturé et enfermé par les Allemands. Pendant qu’ils vivaient tenaillés par la faim depuis plusieurs jours, un soldat Allemand un jour sortit son Lüger et abattit sans autre forme de procès un grand gaillard Mossi. Puis, il ordonna aux prisonniers Noirs de le débiter, et en remplir l’énorme chaudron qui servait à la cuisine, ce qu’ils firent. Le Mossi mitonnait tranquillement en cuisson quand un officier surprit la scène et houspilla le soldat qui avait donné un tel ordre. Ce dernier répliqua pour sa défense : « MAIS C’EST CE QU’ILS MANGENT CHEZ EUX EN AFRIQUE ! » L’histoire finit presque bien quand l’officier donna un grand coup de pompes dans le chaudron pour renverser les contenu, et ordonner qu’on fasse cuire plutôt des pommes de terre. Le doyen éclata en sanglots à cet moment de son récit en précisant qu’ils n’ont même pas lavé le chaudron avant d’y faire cuire les pommes de terre.

    Il faut avoir un peu vécu avec les Blancs pour déceler au détour de leurs mots, expressions et propos, le racisme rampant qui les habite encore et toujours. Ces propos sur Gbagbo puent la racisme à mille lieux. Quand on sait que la justice partout et encore davantage en Occident a pour fondement le respect de la présomption d’innocence. Ils disent la même chose que déclara ce soldat Allemand, « mais c’est ce qu’ils mangent chez eux en Afrique », quand on entend « il a une meilleure, un plus grand accès aux soins à la CPI, là où il est, que n’importe quel contribuable ivoirien ». Dans l’esprit de cette femme, les Ivoiriens se soignent au 21e siècle par des incantations prononcées par des Chamans, au clair de la lune. Ils n’ont jamais aperçu une seringue, ni pansement à plus forte raison un scanner. Les filles du quartier disent « c’est pas vous, oh… »

  6. mantape 12 octobre 2017 à 20:43 -

     » Comme les autres  »

    Sur un site très en vogue dans un pays qu’on appelera le GONDWANA un militant d’un parti dont le leader se proclamait héritier d’un sécessionniste du nom de KILO GOLF ( K G) grand admirateur d’Adolf HITLER le führer au point d’avoir pour livres de chevet  » Mein kampf  » et les 12 apôtres d’Hitler d’Oswald Dutch( Ca ne s’invente pas) traita les habitants d’une région du …GONDWANA de Gnous…les rabaissant donc au niveau animal
    Il ne faut pas être surpris plus que de raison dans la mesure ou le gourou lui même digne héritier de pratiques fascistes divisa son pays en deux zones pour mieux y appliquer un apartheid tropical à la sauce de son village qu’on appelera Meu-Meu

    Un Gondwana utile dont les habitants étaient considérés comme de vrais GONDWANAIS authentiques ayant le droit de décider qui était gondwanais ou pas quelque soit les documents fournis

    Et un Gondwana inutile dont les ressortissants étaient même pas des citoyens à part entière Mais des citoyens entièrement à part soupçonnés d’extraneite et vus comme des apatrides aux longs boubous…..Oui je sais c’est un montage…

    Un jour les apatrides décidèrent de prendre leur destin en mains au grand dam des GONDWANAIS utiles qui se lâchèrent et qui permirent de voir le haut degré d’estime qu’ils avaient pour les patronymiens euh pardon les GONDWANAIS inutiles
    Balafrés singes des savanes patronymiens…dozos aux tenues puantes apatrides aux longs boubous et enfin last but ont least Gnous…Oui Gnous passant du serengueti au Masai-mara…Oui vous avez bien lu

    Il faut avoir vécu un moment Avec les gondwanais utiles pour savoir le degré de tribalisme et de haine dont certains sont capables…et déceler au détour de leus mots,propos et expressions le tribalisme rampant qui les habite encore et toujours…ces propos sur les GONDWANAIS inutiles qui seraient des Gnous puent le tribalisme primaire à mille lieux.Dans l’esprit de ce gondwanais utile au 21eme siècle un GONDWANAIS inutile ne peut réfléchir que Comme un gnou…les filles du GONDWANA inutile disent  » c’est pas vous ohh » … ahurissant …

    Fin du récit

    Toute ressemblance avec des propos lus plus haut serait une coïncidence fortuite et indépendante de ma volonté ….quoique…

    Alors avant de condamner le racisme anti-noir des blancs il y a vraiment des saltimbanques qui devraient balayer sérieusement devant leur porte et déjà gérer leur racisme anti-GONDWANAIS inutiles pour être crédible dans leur dénonciation du racisme

    ….Comme ecrit dans la bible les propos de JESUS CHRIST dans son sermon sur la montagne rapportés dans saint Luc 6.41-42 et saint Matthieu 7.3-5 ..cette parabole nous enseigne donc qu’il est nécessaire d’enlever la poutre qui est dans son œil avant de parler de la paille qui est dans l’œil du frère
    Il faut donc éviter l’hypocrisie qui consiste à parler des défauts des autres en se complaisant dans sa propre gadoue

    Saabe ( té ande en moré)

  7. Coigny 12 octobre 2017 à 22:02 -

    « Oui Gnous passant du serengueti au Masai-mara…Oui vous avez bien lu » Ah ! Ah ! Ah ! Ah ! Ah ! Ah ! Ah ! Ah ! Ah ! Ah ! Ah ! Ah ! Ah ! Ah ! Ah ! Ah ! Ah ! Ah ! Ah ! Ah ! Ah ! Ah ! Ah ! Ah ! Ah ! Ah ! Ah ! Ah ! Ah !
    … Hélas et pour mettre un bémol à mon hilarité, j’ai pourtant lu bien pire ici. Mais est-il utile d’en discuter ? Le mâle Alpha a décrété qu’il n’y a PLUS RIEN à discuter, alors chacun viendra déverser ses billevesées et s’en ira fier du « devoir » accompli. Té andé, conclurait @Lakoté

  8. mantape 13 octobre 2017 à 12:24 -

    Oui tu ne peux trouver que la fierté dans le fait que tu sois capable de déverser ta haine Rien de plus

    Parce qu’au moment où ta secte avait besoin de toi pour imposer votre vision haineuse et exclusionniste de ce pays, on ne t’a pas vu et tu as brillé par une lâcheté incommensurable en laissant KOUDOU ADOLF et son épouse du Sud pris et détenus au Nord euh pardon chez les apatrides aux longs boubous pendant plus de six mois….
    En général ce sont les hommes qui gardent les troupeaux mais que des Gnous gardent des humains comme on dit chez nos ancêtres les gaulois  » cherchez l’erreur « …

    Ko j’ai lu bien pire ici

    Toujours la justification « bandecon  » en vigueur chez nos fascistes tropicaux ….CE N’EST PAS NOUS CE SONT LES AUTRES…NOUS NOUS SOMMES DE PAUVRES INNOCENTS  »
    Pitoyable

    Saabe ( té ande en moré et Non té andé)

  9. LAKOTA2 13 octobre 2017 à 14:24 -

    Lool @mantape

    on dit effectivement « té ande » (« The End » en bhété de mama) pour dire que le film western est fini !!!

    on dit aussi @Lakota et non « Lakoté » …

    Un mi-cancre crie toujours sa mi-cancritude quelque le sujet proposé !!!

    té ande

  10. marianne 13 octobre 2017 à 14:28 -

    Inquietez vous plutôt pour le nouveau militant lmp de la maca…

  11. marianne 13 octobre 2017 à 14:29 -

    @srikiblah

    vous avez la réponse à votre question.

  12. marianne 13 octobre 2017 à 14:35 -

    le monde évolue sous nos yeux!

    qui aurait imaginer en 1994, qu’un jour, une information émise par un média hexagonal serait prise avec des pincettes en 2017?

    Ils faut qu’ils se remettent en cause et saches qu’il suffit plus en 2017 (excepté le cas des « mérovingiens locaux ») de faire des affirmations orientées sur un média pour que ça devienne agant comptant.

    Et ça on dit merci ki?

  13. LAKOTA2 13 octobre 2017 à 15:07 -

    @marianne cinétique des samedis

    Nous au moins on met nos savaneux qui ne sont pas droit en prison … on n’attend pas la fin du film western pour crier « ooohhh le traître »

    Mi-cancre !!!

    té ande

  14. mantape 13 octobre 2017 à 15:35 -

    Le tranny « marianne cinétique des samedis » se faisant passer pour une femme

    Nous les mérovingiens patronymiens nordistes musulmans dozos aux tenues puantes en leke moutons animaux à deux pattes ( aide moi a me rappeler des autres appelations vu que ce sont les conneries qui sortent de ta petite gueule) n’avons pas à nous inquiéter

    Et un militant de plus pour la Le Monde Parallèle…
    Comme le disait Joseph Staline le petit père des peuples à propos du Vatican …SOUL II SOUL c’est combien de divisions ?

    Alors le nouvel ivoirien S2S ou ivoirien nouveau adoubé par Ceux qui lui déniaient sa nationalité jusqu’à il y a moins d’un mois ( Comme dirait l’Hitler tropical KOUDOU ADOLF le temps c’est l’autre nom de Dieu ( loué soit il ) ) et qui l’appelait patronymien et autre stupidité du genre …bonne chance et bonne arrivée dans le parti Fasciste ivoirien le PFI ou FPI …
    Pourvu que tu y prospères mais sache que Si jamais tu quittes la secte tu redeviendras comme nous autres un ressortissant du Burkina….Tanpiri woto dandrouaga…. surtout que tu n’es plus un gnou….lol

    Marianne je vais t’appeler Raymond ( au moins ce n’est pas un nom d’animal) quant à Toi tu devrais t’inquiéter du désordre et de la confusion qui règnent dans ton esprit perturbé par la perte brutale du pouvoir…finalement réussis tu à assumer ton statut d’homme ?pourquoi continuer à vouloir brouiller les cartes ? Lool… tu n’es plus inquiet comme tu l’avais ecrit de ta belle plume ?

    Comme le dit mon promotionnaire et mon frère mérovingien de l’école coranique de SINDOU
    Un mi-cancre reste un mi-cancre quelque soit le sujet …

    Saabe ( té ande en moré)

Laisser un commentaire