En Côte-d’Ivoire des mouvements de soutien à Soro exigent « la libération immédiate » de Soul to Soul

Mis en ligne par La Rédaction | jeudi 12 Oct 2017


Edwige FIENDE

Les mouvements de soutien à Guillaume Soro ont exigé jeudi, « la libération immédiate » de Souleymane Kamaraté dit « Soul To Soul », chef de protocole du président de l’Assemblée nationale, arrêté lundi à Abidjan, évoquant « une dérive politico-judiciaire », dans une note.

« Nous mouvements de soutien à (M.) Soro, appelons à la libération immédiate de M. Soul To Soul », indique une déclaration signée du porte-parole, Wilfried Kouia.

Ces associations au nombre de 20, ont marqué leur « inquiétude face à cette dérive politico-judiciaire qui vient détruire tous les efforts consentis par les Ivoiriens pour aboutir à la stabilité sociale », dans le document publié sur le site internet du président de l’Assemblée nationale.

Soul To Soul a été arrêté lundi pour « complot contre l’Etat », après la découverte en mai d’une cache d’armes « de plus de six tonnes » dans sa résidence à Bouaké (centre), lors d’une mutinerie.

Mercredi, M. Kamaraté a assuré être en prison « à cause des armes’’ qui ont permis au chef de l’Etat Alassane d’accéder au pouvoir, se disant « victime » de lui-même pour avoir accepté « de céder (sa) maison pour que les militaires s’en servent comme base logistique pour leurs opérations » pendant la crise postélectorale, dans une lettre.

Le même jour, le porte-parole du gouvernement ivoirien, Bruno Koné a assuré qu’ »il n’y a pas de guerre ouverte » entre M.Ouattara et M. Soro, ajoutant que l’affaire Soul to Soul, appelant à laisser « la Justice faire son travail ».

Alerte info/Connectionivoirienne.net

Commentaires Facebook

Commentaires

Partagez !

8 Commentaires ... participez vous aussi à la discussion.

  1. Peace011 13 octobre 2017 à 01:16 -

    Ouhhhhh….Ils « e.x.i.g.e.n.t. »…Mais dis donc, les gens sont fâchés dèh ! Ils ne demandent pas que les procédures au niveau de la justice soient accélérées pour que la vérité éclate au grand jour pour tous. Le peuple ne devrait-il pas savoir comment et pourquoi des individus d’un certain cercle N’AURAIENT eu de cesse que de communiquer les coordonnées ou emplacements de cet armada. Qui a peur de la vérité ? Mmmhh ?

    Mais plutôt, ils EXIGENT…Oh la la… Ils reprennent de plus belle les paroles des maquisards bétés sauvages du FPI. Okay… Pouvoir ADO tu es averti oh…Ils « exigent » la libération de S2S, le dernier né des Ivoiriens selon les microbes du parti en déliquescence FPI, sinon ce sera l’apocalypse. ?!?!?!

    Au fait, à tous ces individus qui « exigent », je leur demande ceci : quelqu’un s’est-il interrogé de savoir comment et pourquoi le PAN, 3ème personnalité du pays, a pris la poudre d’escampette, déserté ses bureaux feutrés, pour un exil doré juste quelques heures après la découverte de cet armada ? Un exil doré d’où il lance toutes sortes de flèches, comme pour brouiller certaines pistes, et accuser tout le monde parce qu’il n’a pas reçu le dêguê de l’organisation du Congrès du RDR alors qu’il était absent ? (Qui sait, peut-être qu’il voulait organiser le Congrès par télépathie et à distance?) Jouer la carte de la VICTIME, c’est une vieille technique qui n’a pas été inventée par Soro. Et on n’a pas besoin d’être un vieillard au point de porter un dentier pour le savoir.

    Ecoutez, C’EST L’HOMME QUI A PEUR SINON Y’A FOHI, n’est-ce-pas ? Laissons tous mourir un cadavre, et on va tous voir ici avec nos deux ou trois yeux. Allons-y doucement car je suis pressé…

    Le VIN EST TIRE chers soroïstes, il faut le boire et faites plaisir aux charognards pour qu’ils arrêtent de picorer le maïs de travers. On fera tous la compta macabre ensemble et en coeur.

  2. La Blague 13 octobre 2017 à 08:46 -

    A l’évidence il y en a ici qui ne sont pas soroïste…

    Je cite « Jouer la carte de la VICTIME, c’est une vieille technique qui n’a pas été inventée par Soro. »
    Soit, cette victimisation a amené sa rébellion alors il a bien appris du rdr le petit gros.

  3. DOMINO28 13 octobre 2017 à 09:24 -

    Sincèrement nous GOR devrions pas nous laisser saouler par cette histoire rebello-rebelle, depuis toujours on nous à enivrer d’exclure nos frères du Nord du pouvoir raison pour laquelle pour faire parvenir  » l’un des leurs » (à vérifier) ils ont pris les armes dévastant tout sur leur passage, maintenant dans les cocons douillet du pouvoir et n’ayant pas d’adversaire pour se le disputer ils se retournent contre eux même, dévoilant leur morbide appétit pour le pouvoir à tous les prix. Soro a lutté pour rétablir la dignité de son peuple en mettant ADO au pouvoir. Qu’est ce qui le motive pour lui aussi vouloir ce pouvoir, la mission n’est elle pas achevée ou a t-il peur de se retrouver nu après 2020. Dans tout ce brouhaha le DINDON c’est bien Bédié et son PDCI d’opportunistes qui veut tout sans se mouiller.

  4. Pangloss 13 octobre 2017 à 10:49 -

    Au lieu d’exiger, allez le chercher en même temps à la Maca , Vous savez bien comment vous faites d’habitude !!!!

  5. Peace011 13 octobre 2017 à 13:55 -

    @la blablabla

    Je ne rentrerai pas dans les clichés typiques de pro-ceci ou pro-cela dont certains égarés et pseudo-intellectuels avides de confrontation tous azimut en sont friands. Quand on est la 3ème personnalité d’un régime qu’on porte certains actes (évidents) à caractère séditieux (et qu’on se réfugie à l’extérieur pour jouer au Tiény Gbanani), il va sans dire que le pouvoir concerné portera aussi des actes. Simple dynamique comme dans un jeu d’échecs. C’est de la RealPolitik. REALPOLITIK. Rien de plus. Même Kragbé, le rebelle l’aurait fait; Gbagbo l’aurait fait; Bédié l’aurait fait. Tout pouvoir l’aurait fait…Alors ?!?

    Oui, sans aucun doute, la même carte est jouée à fond aujourd’hui également par le FPI qui a engouffré ce pays dans une guerre inutile qui occasionna la perte de 3 mille âmes, et qui n’a aucun remords. Cette pratique est donc bien universelle.

  6. Pangloss 13 octobre 2017 à 14:36 -

    N’importe quoi !!! C’est certainement le FPI qui a déclenché la rébellion dans la nuit du 17 au 18 septembre 2002 ??
    Les rebelles étaient tranquillement assis dans leur pays et Gbagbo les a attaqués c’est bien cela hein ??
    Quel drôle d’historien !!

  7. Peace011 13 octobre 2017 à 14:47 -

    Encore un autre clown prisonnier du passé.

    Eh bien, quand on passe des accords et qu’on accepte d’aller à des élections et qu’on les perd, on ne fait pas une guerre stupide parce que l’on a subi une guerre soi-même en 2002. Donc, c’était cela votre prétexte ? Ah, les Africains, avec leur mentalité rétrograde et grégaire…

    Si vous n’avez jamais digéré la guerre de 2002, alors il ne fallait pas aller aux élections. A ce rythme-là tout un chacun aura toujours sa guerre à mener jusqu’à la fin des temps…

    Sauvagerie bété, quand tu nous tiens !

  8. mantape 13 octobre 2017 à 15:15 -

    Ko les rebelles étaient assis tranquillement chez eux et Gbagba… bla bla bla

    Encore une fois j’explique que ceux qui se sont engagés dans la rébellion l’ont fait parce qu’ils s’ennuyaient et pour tuer l’oisiveté …sinon Tout etait parfait pour eux ils n’avaient aucun problème ni de nationalité ni de leurs morts dans les charniers euh pardon dans les montages ni de leurs femmes qui se faisaient violer à l’école de police et qu’une vice-présidente d’un parti fasciste qui etait en même temps l’épouse du Sud de Koudou Adolf , héritier de Kragbe Gnagbe grand admirateur d’adolf Hitler disait » est ce qu’elles ne l’ont pas cherché ? »
    Tout allait tellement bien que pour les législatives de 2000 ce parti perdit 85 militants…
    Vraiment cette rébellion c’est juste parce que les désœuvrés voulaient quelque chose à faire…
    Comme dirait l’autre …quel drôle d’historien

    Saabe

Laisser un commentaire