Côte-d’Ivoire: «Calme et sérénité» pour Soro à Saint Pétersbourg avec Vladimir Poutine

Mis en ligne par La Rédaction | lundi 16 Oct 2017


Son avion a atterri à 22h 41, heure locale, à l’aéroport international Pulkovo de Saint Pétersbourg, en provenance de Paris. Il faisait 7 degrés Celsius, le ciel était clair, le vent doux et le sourire qui illuminait son visage disait la joie qu’il avait de retrouver ses collaborateurs et ses collègues députés au pays du tsar Pierre Le Grand. Guillaume Kigbafori Soro, l’homme façonné par toutes les adversités, est arrivé ce vendredi 13 octobre 2017 en Russie pour participer à la 137ème session de l’Union Interparlementaire.

En tant que vice-président de l’ensemble des parlements francophone, il ne pouvait manquer ce raout parlementaire mondial. Quand je suis allé le chercher à la sortie de la passerelle extensible de son avion, il était tout sourire. Lui, heureux de me revoir et moi, ravi de retrouver mon Patron après plusieurs longues semaines sans nous voir. Sur le chemin du salon d’honneur, il me demande les nouvelles d’Abidjan. Je l’abreuve d’informations et des rumeurs de toutes sortes qui assaillent la ville d’Abidjan depuis son départ. Il part dans un franc éclat de rire et me demande : «vraiment ? à ce point ? ». Avec moi, se trouve le Chargé d’affaires Ahoussi Severin, qui assure l’intérim à la tête de la représentation diplomatique, en attendant la nomination d’un nouvel ambassadeur de Côte d’Ivoire en Russie. Dans le véhicule qui nous conduit au salon d’honneur, la situation générale de la Côte d’Ivoire est le sujet de notre entretien. Je l’informe des derniers développements intervenus sur la scène politique en son absence et lui souffle quelques confidences. Pas un moment, il ne semble accablé, affligé. Exceptionnellement zen, il demande les nouvelles de tout le monde, se renseigne sur tel projet en cours et réclame un debrief précis sur les rencontres prévues lors de son séjour russe. Au salon d’honneur, les policiers se mettent au garde-à-vous quand il descend du véhicule et les ivoiriens présents applaudissent à tout rompre. Exceptionnellement, la Police les a laissés accéder au salon VIP pour accueillir leur PAN. Le député d’Anyama Issiaka Ouattara et M. Alain Addra, le directeur des services législatifs (DSL) de l’Assemblée nationale sont en tête de la haie d’accueil et sont les premiers à serrer la main du chef du parlement ivoirien.

Au salon d’honneur, sous les flashes des photographes, il s’installe et s’entretient avec le député Ouattara, le DSL et le chargé d’affaires pour « recevoir les nouvelles et donner les siennes ». Après quinze minutes d’entretien au cours desquels le chargé d’affaires et le DSL lui ont fait une présentation détaillée des différentes étapes de son séjour, la délégation quitte Pulkovo pour le centre-ville situé à 17 kilomètres, où nous avons pris nos quartiers. Durant ce trajet, Guillaume Kigbafori Soro, que les étudiants ivoiriens de Saint Petersbourg acclamaient sous le nom de « Vladimir Poutine » a observé le calme et la tranquillité qui règnent dans cette ville ultra sécurisée qui s’appela successivement Saint Petersbourg, Petrograd, Leningrad puis à nouveau Saint Petersbourg. Il a noté que les grandes œuvres, comme cette magnifique ville bâtie sur des terrains gagnées sur la mer, nécessitent du temps, de la patience et une dose énorme de volonté.

TOURE Moussa,

A Saint Petersbourg

Commentaires Facebook

Commentaires

Partagez !

20 Commentaires ... participez vous aussi à la discussion.

  1. wara 16 octobre 2017 à 13:17 -

    SUR LES TERRES DES TSARS, UN ÉLOGE DIGNE DE LA PRAVDA

    Voici comment certaines anciennes gloires finissent.

    Beaucoup des aînés se souviennent encore de Djiké Honoré. Capitaine du Stella Club d’Adjamé dans les années 1970. Le grand Stella, celui des Evariste Kouadio, Jean Louis Bozon, Amoikon, Kassi Jean Baptiste et autres. Celui qui tenait tête à l’ASEC et à l’Africa Sports.

    On garde encore en mémoire cette sortie médiatique où on le vit assis dans la rue à Yopougon Toits Rouges, racontant sa misère. Triste retournement du destin.

    De cette fin, personne n’en veut. Personne ne le souhaite à son prochain. Surtout pas à ceux qui ont fait la fierté d’une corporation.

    Touré Moussa est aujourd’hui chef du service Communication du Président de l’Assemblée nationale. Le journaliste fut super prix Ebony 2007, élevé en 2013 au grade d’officier du mérite ivoirien !

    Ce jour-là il émit ce conseil à ses cadets journalistes : «L’honnêteté et l’objectivité dans le traitement de l’information paient, tôt ou tard ». En un mot comme en mille, le professionnalisme jusqu’au bout.

    Dans un rôle de conseiller spécial du Président de l’Assemblé Nationale de Côte d’Ivoire, mais aussi de chef du service Communication, c’est lui, l’un des plus brillants Ebony des Ebony, de la décennie passée, l’auteur de cet article…

    Un article digne de la Pravda ! Un éloge dithyrambique …Même si nous sommes ici dans l’ex-URSS !

    « ….Il me demande les nouvelles d’Abidjan. Je l’abreuve d’informations et des rumeurs de toutes sortes qui assaillent la ville d’Abidjan depuis son départ…. »

    « …Au salon d’honneur, les policiers se mettent au garde-à-vous quand il descend du véhicule et les ivoiriens présents applaudissent à tout rompre. Exceptionnellement, la Police les a laissés accéder au salon VIP pour accueillir leur PAN.. »

    Quid de l’objet de cette rencontre de L’Union interparlementaire, cette 137ème Assemblée et réunions connexes organisée à Saint Petersbourg (Fédération de Russie), du 14 au 18 octobre 2017 ?

    Quels intérêts pour la Côte d’Ivoire et son Assemblée Nationale ?

    Quelles contributions de notre PAN, ci-devant vice-président de l’ensemble des parlements francophones ?

    Quelle autorité russe à l’accueil du vice-président de l’ensemble des parlements francophones ?

    Le journaliste (l’est-il encore ?) n’en a cure !

    Et pourtant à cette instance internationale des demandes d’inscription d’un point d’urgence foisonnent :
    1. L’implication et l’engagement actif des parlements dans le maintien de la sécurité et de la paix internationales par l’appui d’une solution politique
    2. Le rôle de l’Union interparlementaire face à la rupture de l’ordre constitutionnel et au non-respect de l’Assemblée nationale au Venezuela
    3. Mettre un terme aux actes de persécution, de violence et de discrimination à l’égard de la minorité rohingya au Myanmar : le rôle de l’UIP
    4. Accentuer les efforts visant à faire cesser les attaques violentes contre les Rohingyas et mettre fin à la crise humanitaire au Myanmar
    5. Menaces contre la paix et la sécurité internationale découlant des essais nucléaires de la République populaire démocratique de Corée
    6. Le rôle des parlementaires pour mettre fin à la persécution de la minorité rohingya au Myanmar : appel à une action internationale urgente pour protéger les droits de l’homme
    7. Mettre fin aux atrocités commises à l’encontre des Rohingyas et à leur déplacement forcé, garantir leur retour immédiat et sans condition dans l’Etat Rakhine au Myanmar
    8. Promouvoir les espaces de dialogue pour l’élaboration du Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières
    9. Mettre un terme aux violations flagrantes des droits de l’homme visant la minorité rohingya au Myanmar : la responsabilité de l’Union interparlementaire (UIP)
    10. Nécessité d’une action urgente de la communauté internationale pour mettre fin à toutes les mesures violentes à l’encontre des Rohingyas et protéger leurs droits fondamentaux et inaliénables
    11. Contribution des parlements en vue du renoncement de la République populaire démocratique de Corée à ses programmes d’armement nucléaire et de missiles
    12. Le rôle de l’Union interparlementaire dans la lutte contre les persécutions et la violence fondées sur la religion et la culture au Myanmar, actes qui constituent une menace pour la paix et la sécurité internationales
    13. Contrer la menace croissante du terrorisme : le rôle des parlements
    14. Menaces contre la paix et la sécurité internationale découlant des essais nucléaires de la République populaire démocratique de Corée
    15. Mettre un terme aux actes de persécution, de violence et de discrimination à l’égard de la minorité rohingya au Myanmar qui représentent une menace pour la paix et la sécurité internationales et garantir leur retour immédiat et sans condition au Myanmar
    16. Soutien de l’Union interparlementaire au Parlement de la République bolivarienne du Venezuela, dont les fonctions, les attributions et l’existence même sont menacées
    17. Situation humanitaire dans l’Etat Rakhine
    18. La situation de la minorité Rohingya au Myanmar

    Des thématiques de ces 18 points inscrits par plusieurs pays dont seuls le Maroc, le Soudan et Djibouti sont africains, quelle contribution de la Côte d’ivoire qui assure au demeurant la vice-présidence de l’ensemble des parlements francophones ?

    L’un dans l’autre, vous finissez par accréditer la thèse d’une interpellation du PAN par les députés de son pays sur ses activités.

    Sans forcément céder à la tentation d’une destitution !

    C’est déjà assez que Soro « note que les grandes œuvres nécessitent du temps, de la patience et une dose énorme de volonté. » C’est bien LA PATIENCE qui lui est recommandée au quotidien sous nos cieux.

    Au moins ce voyage aura servi à quelque chose ! Après celui de son Président de la Commission Sécurité et Défense, l’ami Sidik, aller discuter en Chine, au nom de l’Assemblée Nationale, des questions très techniques relatives aux Objectifs du Développement Durable (ODD)…

  2. Petit Baleze 16 octobre 2017 à 13:31 -

    Il est heureux le nègre parce qu’il a fait une photo avec Vladmir Poutine.
    Il peut maintenant mettre ça sur son CV comme l’un des grands accomplissements de sa vie

  3. Popcornnnnnnn 16 octobre 2017 à 14:02 -

    Chien mangera t-il chien ??

    Mon cher ami wara, la verbiage (et là c’en est un !!) ne sert ici à rien !!

    Si notre parlement avait le potentiel et la volonté pour œuvrer à tout autre niveau, on le saurait. Pour le moment, seule la paix en Cote d’Ivoire est d’importance et entre SORO et OUATTARA, le torchon brule !!

    C’est quoi la suite ??

    Quand dans la même faction, on se vilipende l’un l’autre, ce n’est jamais de bonne augure !!

    Bassine de popcornnnnn à vous !!

    Pop !!

  4. Coigny 16 octobre 2017 à 14:11 -

    Tout comme son ex-mentor Laurent Gbagbo, Soro Guillaume est un personnage éminemment « électrique » et « magnétique ». A la décharge de Touré Moussa donc, le Super Ebony aura été lui aussi électo-magnétisé par la personne de Soro Guillaume au point de perdre tout sens éthique et critique. C’est le lieu de s’interroger sur la portée réelle de ce prix Ebony, au regard de la trajectoire de ses plus illustres récipiendaires que restent Venance Konan et Touré Moussa. Yoh Claude a même de façon très contextuelle, reçue la distinction au prix d’un lobbying des plus effrénés. Alors ce prix, une récompense ou un strapontin ? Il a l’avantage au moins de nous indiquer qu’un journaliste est la dernière personne en qui placer sa foi. Et tant pis pour ceux qui boivent leurs écrits comme versets bibliques ou sourates coraniques. Déjà, cette curieuse photo Marsienne avec l’ami Vlad suscitera pas mal de coulée d’encre et de salive. A suivre…

  5. srika blah 16 octobre 2017 à 14:30 -

    Ce sont des ignorants qui applaudissent comme d’habitude en voyant cette photo qui est arret sur image

    Soro fait simplement partie des dizaines de parlementaires qui ont été recu tour á tour par le dictateur Vladmir Poutine.

    N’importe qui peut prendre une photo avec V- Poutine

  6. Popcornnnnnnn 16 octobre 2017 à 14:42 -

    « N’importe qui peut prendre une photo avec V- Poutine »

    Ce n’est pas vrai !!!

    Pop !!

  7. wara 16 octobre 2017 à 15:01 -

    L’ÉTRANGE PROPHÉTIE DE Dé YEDAGNE
    (Fraternité-Matin, 09 Septembre 1998).

    ===============================

    Elle date de 1998. Alors tout nouveau président de l’Unjci, prenant la succession du monumental Diegou Bailly, Honorat Dé Yédagne, déplorait que la plupart des lauréats du prix Ebony, les tenants sur preuves « du journalisme d’excellence (…) quittent un à un la profession ». Les vrais professionnels « s’en iront toujours parce qu’un journaliste pleinement conscient de sa dignité ne peut souffrir d’être méprisé… ». Il dénonçait alors « la misère économique des journalistes et leur subordination au champ politique »

    ====================

    Ailleurs, que deviennent-ils dans les habits de chargés de communication ?

    Hélas ni plus ni moins que des laudateurs au service du Prince ! Nul n’échappe à son destin.

    La sentence d’Hubert Beuve-Méry : «L’objectivité (du journaliste) n’existe pas. L’honnêteté, oui ! » aurait pu être une bouée de sauvetage. Que non.

    Bien entendu Beuve-Méry ne pensait pas à la Côte d’Ivoire où le président de l’Union nationale des journalistes, lui-même, écope d’une suspension de 6 mois suivie de retrait « subséquent » de la carte d’identité de journaliste professionnel, pour …« tentative de corruption ».

    L’ami DE YEDAGNE sur ce coup avait vu « clair et loin » ! Très loin.

    L’excellent Diegou Bailly, lui sans état d’âmes, avait bien qualifié la profession de « métier qu’on fait..en attendant ! »

    Moussa TOURE, dans un sursaut d’orgueil, relève-toi !

    Pour toi, ces paroles de la chanson Vladimir Ilitch de Michel Sardou

    « Lénine, relève-toi, ils sont devenus fous.

    Où sont passés les chemins de l’espoir ?
    Dans quelle nuit au fond de quel brouillard ?
    Rien n’a changé : les damnés de la Terre
    N’ont pas trouvé la sortie de l’enfer. … »

    Moussa TOURE, relève-toi ! Pour que le prix EBONY ait un avenir, une raison d’être et un rêve de sortie de l’enfer pour le Journaliste.

  8. Peace011 16 octobre 2017 à 16:10 -

    — « Pour le moment, seule la paix en Cote d’Ivoire est d’importance” Non, non, non, c’est pas vraie…Le charognard enfant batard bété parle et aspire à la paix, pardon peace, tchiéééé…

    Wow… Le sauvage devient pro-@Peace…Superbe…Ouiii…Nous voulons la paix dans notre pays. Il est fatigué d’attendre l’apocalypse, le pauvre charognard. Oui, la paix, comme Nanan Boigny nous l’a enseigné…

    — « Quand dans la même faction, on se vilipende l’un l’autre, ce n’est jamais de bonne augure !!”

    Riiiiressss….Comment ne pas se marrer avec les bétés sauvages sur ce site…Avez-vous lu ces excréments plus haut

    Donc, quand @Peace demande aux sauvages du FPI d’aller vers la réconciliation qu’est-ce-que cet enfant batard de @dumb-kala lui rétorquait-il ? “on n’a pas besoins de se réconcilier”..

    Quelle évolution ! Ah @Peace tu as vraiment reformaté ce sauvage minable de @dumb-kala. Ça va aller…Allons-y so-le-ment…

    Maïs, doubler la cargaison cette fois, au microbe sauvage @dumb-maïs qui s’essaie de plus en plus à la peace…Tu vois c’est pas difficile la paix…Courage…ne baisse pas les bras…Allons-y…

    La paix de @Peace101/011 EST VRAIMENT CONTAGIEUSE…

  9. srika blah 16 octobre 2017 à 16:25 -

    @Popcornnnnnnn ….. Vladimir Putine aime aller chasser et pecher, faire du sport et prend souvent des photos avec plusieurs personnes ordinaires pendant ses loisirs.
    Il faut lire certaines magazines et tu verras ce quil fait tout temps…
    Poutine est un homme simple

  10. srika blah 16 octobre 2017 à 16:31 -

    @Popcornnnnnnnnnn… L’africain d’Afrique n’aime pas s’informer,,, voila pourquoi il prend souvent des hommes comme les Poutine, Trump, Merkel, Macron, May…. comme des « Dieu » sur terre.
    La photo de Soro Guillaume avec Poutine que nous voyons est simplement « un arret sur image ». Rien de special.

    Il faut etre un ignorant pour lancer des fleurs á Soro.

  11. Peace011 16 octobre 2017 à 16:42 -

    Eh @srikah blah…

    Il faut laisser le bété sauvage ignorant danser de joie… Ça montre bien son dégré de culture pour aboyer ainsi pour ça… Ça montre bien que dans sa vie misérable il n’a ni connu ni vu ni compris beaucoup de choses…Mais bon, laissons-le dans sa forêt et envoyons-lui sa pittance de maïs quotidienne…

    Quel négrion gahou et inculte…

  12. Pangloss 16 octobre 2017 à 18:22 -

    Décidément le trou du cul voit des bhété partout !!
    Ils l’ont surement traumatisé le pauvre zig de dioulabougou !! loolll !!!

  13. wara 16 octobre 2017 à 18:27 -

    NÈGRERIES DE NÈGRES !
    LES AUTRES ET NOUS ….NOUS LES AFRICAINS TELS QU’EN NOUS-MÊMES

    Un rapide parcours sur le net et l’actualité de la 137ème Assemblée de l’Union Interparlementaire (UIP), nous ramène à nos nègreries qu’un célèbre EBONY dénonçait fort à propos ! Avec ces photos opportunistes !

    Commençons par les autres.

    L’agence TASS (en russe) donne un compte rendu en russe sobre de l’évènement mettant en avant la diplomatie active de son pays !
    Les vietnamiens aussi francophones, mes chers maitres, présentent l’évenement sous l’angle de la participation du pays avec une délégation vietnamienne, dirigée par la présidente de l’Assemblée nationale, Nguyên Thi Kim Ngân !
    Ainsi de suite…

    Venons-en à nous !

    La palme de la nègrerie !

    Soro et son chargé de communication ne sont pas trop graves par rapport aux frères Béninois !

    Avec les mêmes photos aux côtés de Poutine, lisons l’article rapporté par beninwebtv :
    ===================================================
    Russie: amicale plaisanterie entre Poutine et l’He Guy Mitokpè
    Sous la conduite de Me Adrien Houngbédji, président de l’Assemblée Nationale du Bénin, une délégation de parlementaire béninois séjourne du 14 au 18 Octobre 2017 à Saint-Pétersbourg en Russie dans le cadre de la 137 ème Assemblée de l’Union Interparlementaire (UIP).
    Au cours de ce séjour, le secrétaire général du parti Restaurer l’Espoir aurait eu l’honneur d’échanger quelques mots avec le président Russe Vladimir Poutine, un des hommes d’Etat le plus influents du monde.
    A en croire un post publié sur sa Page Facebook, l’honorable Guy Mitokpè affirme: ” Vladimir Poutine m’a regardé et m’a dit ‘Guy, je suis fier de toi’ “. Un honneur que lui aurait rendu le président Russe, Vladimir Poutine et auquel il a répondu: “ Monsieur le Président, vous incarnez pour beaucoup de jeunes la résistance et je voudrais que mon peuple soit aussi fort que votre peuple…“.
    Il faut préciser que la délégation présentement en Russie est constituée des honorables Octave Houdégbé, André Okounlola, Arifari Bako, Guy Dossou Mitokpè, Abiba Dafia et le président Adrien Houngbédji désigné pour présider cette 137ème assemblée de l’IUP.
    ==========================================

    Soro lui avait interpellé le président russe : « Monsieur le Président, une photo en souvenir ! » « Bien sûr ! », lui aurait répondu celui-ci (Afrique sur 7).

    Ne riez pas aux éclats !

    Nous notons au moins que la délégation Béninoise est composée de plusieurs députés.

    Qui accompagne le PAN Soro et à quels titres dans cette randonnée ?

    Vous comprenez alors pourquoi une fronde couve à l’Assemblée Nationale.

  14. didiga 16 octobre 2017 à 18:45 -

    @ pangoliin

    L ex larbin de @ dabakulus

    Ta gueule……….

    Mec @ peace vous redresse comme il se doit

  15. GOZO 16 octobre 2017 à 19:59 -

    La vie est bizarre, en RCI. Voici les GORS qui soutiennent Soro. Ces gars là n’ont jamais été courageux. Palabre par procuration, c’est leu dada préféré.

  16. Peace011 16 octobre 2017 à 20:45 -

    Au Viagra-tchè…Au fait le viagra t’a-t-il donné un peu de sourire le samedi face à ta cochonne ménauposée ? Enfant de pute bété…

    Riresssss….Demande au Dioula du quartier de Dioulabougou, il connait bien la voie du trou du cul de ta mère…

    Vieux sauvage bété…Allons-yyyy…

  17. quoi 16 octobre 2017 à 20:54 -

    Frèro @GOZO comme on le dit au quartier on voit dans le ventre de la pile.
    Leur filouterie leur enfarinage leur baiser machiavélique mortel et assassin on les connaît du bout des doigts.
    Seul un « GNATA » très loin du mode fonctionnement de Mr SORO peut-être une victime de leur coup de foudre.
    On se connaît au pays ici.
    À chacun sa lorgnette !!!

  18. quoi 16 octobre 2017 à 21:30 -

    @Grand frère Wara Mr Toure Moussa a une nouvelle fonction un chargé de communication qui est différent d’un journaliste.Il doit faire le job pour lequel il est payé c’est à dire polir l’image de son mandant donc on invétéra pas la roue.
    Je vois mal et très maladroit un chargé de communication d’une société d’une entreprise d’une star ou d’une personnalité politique porté une critique malencontreuse à l’égard de son employeur.
    Le faire autrement c’est porté atteinte à la déontologie du métier de chargé de communication.
    À chacun sa lorgnette !!!

  19. srika blah 16 octobre 2017 à 23:17 -

    Montrez quand meme une petite photo de l’entretien entre Putine et Soro…
    C’est tres simple que l’eau á boire.

  20. GOZO 16 octobre 2017 à 23:54 -

    @ quoi

    C’est ça qui est là oooooooooh. En RCI, à chacun sa lorgnette.

Laisser un commentaire