Nouvelle suspension «abusive» du quotidien La Voie Originale en Côte-d’Ivoire

Mis en ligne par La Rédaction | mercredi 13 Déc 2017


Communiqué n°6 de la Direction de Publication du quotidien La Voie Originale, suite à une énième suspension arbitraire de 12 parutions par le CNP

La Direction de la Publication du quotidien La Voie Originale a le regret d’informer l’opinion publique, ses partenaires et ses lecteurs que leur quotidien préféré sera absent des kiosques, du jeudi 14 au vendredi 29 décembre 2017. Par décision n° 010 du 07 décembre 2017, le Conseil national de la Presse (CNP) a prononcé « la suspension du quotidien La Voie Originale pour douze (12) parutions ». Par cette énième sanction, l’organe de régulation que préside M. Raphaël Oré Lakpé ferme le journal pour deux raisons :

Primo : M. Lakpé et son CNP reprochent à La Voie Originale d’avoir publié, le mercredi 29 novembre 2017, sous le titre « Le 5ème sommet UA-UE à Abidjan, ce matin : Bienvenue au pays des exilés et prisonniers politiques », « la liste actualisée des prisonniers politiques et militaires», documents rendus publics par le cabinet de M. Michel Gbagbo, Secrétaire national FPI chargé de l’Administration pénitentiaire et des Prisonniers politiques.
Pour M. Lakpé et son CNP, « écrire qu’il existe des prisonniers politiques en Côte d’Ivoire, contrairement aux déclarations du gouvernement, nécessite la production de preuves irréfutables sur les cas évoqués ».
Secundo : Selon M. Lakpé et son CNP l’emploi de l’appellation « FPI de Gbagbo » par le journal signifie «entretenir le bicéphalisme au sommet du FPI », ce qui serait une faute professionnelle.

Pour la première sanction infondée, l’entreprise éditrice de La Voie Originale donnera les suites (juridiques et autres recours) qui conviennent. Mais pour l’instant, la Rédaction laisse à l’appréciation des hautes personnalités emprisonnées et de leurs familles, le méprisant jugement de M. Lakpé et de son CNP sur leurs terribles souffrances qui n’ont aucune valeur de « preuves irréfutables » derrière les barreaux.
Pour le second « délit », LG’Editions rappelle que c’est la 6ème sanction par laquelle M. Lakpé et son CNP tentent de casser La Voie Originale, et qu’une procédure régulière est pendante par devant les tribunaux et la Cour suprême de la République de Côte d’Ivoire.

Le Directeur de la Publication
César ETOU

Commentaires Facebook

Commentaires

Partagez !

3 Commentaires ... participez vous aussi à la discussion.

  1. belo001 13 décembre 2017 à 21:58 -

    Cesar etou
    arrête de pleurnicher !
    c’est la sixième fois que tu es sanctionné
    pour la même faute.
    faut continuer. ne pleurniche pas.
    allez !

  2. Coigny 13 décembre 2017 à 22:25 -

    Le propre des régimes autoritaires et répressifs (pour ne pas employer le mot qui fâche), est qu’ils vous fabriqueront quantité de raisons pour emprisonner les voix discordantes et couper les têtes qui dépassent du rang. Mais jamais ils ne reconnaîtront détenir des prisonniers politiques. Le cas de Aung San Suu Kyi en Birmanie est l’exemple achevé de cette pratique : accusée d’activités « subversives » par la junte, cette très frêle femme passera de nombreuses années en prison-résidence surveillée.

    Notre Voie, le tire accaparé par décision inique de justice par le kyste Affi N’Guessan, peut titrer sans conséquence aucune, du moment qu’il aide à entretenir l’illusion d’une liberté d’expression. Tout comme il peut utiliser des termes peu respectueux envers l’autorité et contre les intérêts du régime. Mais pas la Voix Originale qui ne fait qu’exposer des faits connus de tous. Belle leçon aux pro-Gbagbo qui ont laissé prospérer la chienlit, essuyé des injures et autres calomnies pendant des années sans réaction, au nom de la liberté de la presse. Et aujourd’hui, certains viendront feindre l’amnésie en parlant « d’escadrons de la mort » aux victimes se comptant difficilement sur les doigts une seule main et de « journaux déchirés ». Pendant qu’au nord de Djébonoua dans la « Côte d’Ivoire libérée » que les habitants fuyaient pourtant comme la peste, étaient interdits tous les titres Bleus. Messieurs, si d’aventure vous re-accédiez au pouvoir, le modèle vous est offert pour savoir comment l’on traite son opposition.

  3. eric20 14 décembre 2017 à 02:02 -

    A free press is the cornerstone of democracy ; there is not question about that……

Laisser un commentaire