Propos «racistes» de Trump sur Haïti et d’autres pays: Silence de Macron, l’Afrique et l’ONU condamnent

Mis en ligne par La Rédaction | samedi 13 Jan 2018


Philippe Kouhon

Selon plusieurs médias, le président américain a qualifié plusieurs nations africaines ainsi qu’Haïti de « pays de merde ». Vague de réactions d’indignation.

« Je suis choqué par les propos du Président Trump sur Haïti et sur l’Afrique. Je les rejette et les condamne vigoureusement. L’Afrique et la race noire méritent le respect et la considération de tous. MS » a twitté vendredi 12 janvier 2018 le président sénégalais Macky Sall, suite aux propos de Donald Trump rapportés selon plusieurs médias par des parlementaires américains en réunion à la Maison blanche.

Selon la chaîne de télé BFM, des parlementaires essayaient d’expliquer au président des États-Unis qu’il devrait garantir des droits d’un certain nombre d’immigrés, y compris ceux qui viennent d’Haïti et de certains pays d’Afrique. « Mais pourquoi est-ce qu’on accueille des gens de ces pays de merde. Pourquoi on ne fait pas venir des gens qui viennent des pays comme la Norvège », a alors explosé le président des États-Unis.

En Afrique, le Sénégal et le Botswana ont qualifié ces propos d’inacceptables et ont convoqué les ambassadeurs américains en poste dans ces pays. L’UA, a déploré des remarques de « blessantes et dérangeantes ». « L’Afrique a un potentiel commercial énorme. J’ai plein d’amis qui vont dans vos pays pour essayer de devenir riches. Je vous félicite, ils dépensent beaucoup d’argent », avait pourtant déclaré Donald Trump selon le site slateafrique.com, lors d’un déjeuner offert à plusieurs dirigeants africains en marge de l’Assemblée générale des Nations unies à New York le 20 septembre 2017. Qu’est ce qui n’a pas marché.

Macron ne condamne pas

Donald Trump, 72 ans a été élu président des Etats-Unis le 20 janvier 2017. Près de 5 mois après, Emmanuel Macron, est devenu président de la France le 14 mai 2017 à l’âge de 39 ans. Trump et Macron n’ont pas encore fini de nous surprendre.

« Aujourd’hui, (jeudi 11 janvier, NDLR) le président Donald J. Trump s’est entretenu avec le président français, Emmanuel Macron. Les deux dirigeants ont abordé la visite récente du président Macron en Chine et se sont engagés à continuer de faire pression sur la Corée du Nord jusqu’à ce qu’elle reprenne la voie de la dénucléarisation. Le président Trump a insisté sur le fait que l’Iran doit mettre fin à ses activités déstabilisantes dans la région. Les deux dirigeants ont décidé de se voir lors du Forum économique mondiale à Davos, en Suisse, si leurs emplois du temps respectifs le permettent » dit une note du bureau du porte-parole de la Maison blanche dont Afrikipresse a eu copie. La note n’évoque pas la sortie de route du président américain qui le même jour a eu des propos déplacés à l’égard de Haïti, et de certains pays.

« Sans l’Afrique la France n’aura pas d’histoire au 21e siècle a dit Mitterrand en 1957. Sans l’Afrique la France descendra au rang de puissance du tiers mon, a dit Chirac en 2008 et enfin Emmanuel Macron lui-même dira l’année dernière au Burkina Faso : je suis d’une génération qui ne dit pas aux africains ce qu’ils doivent faire », a twitté Tinno Bang Mbang pour rappeler que le président français aurait pu profiter cette conversation téléphonique pour interpeller son homologue américain.

Philippe Kouhon
Afrikipresse

L’ONU juge « choquant » et « honteux » les propos injurieux de Donald Trump sur Haïti et l’Afrique

De Nairobi au Kenya à Lagos au Nigeria en passant par Johanesbourg en Afrique du Sud, partout une même indignation après les propos de Donald Trump. « Je pense que dans l’histoire, c’est lui la merde, et qu’il devrait tout simplement arrêter de dire n’importe quoi », juge une femme interrogée dans la rue.

« Il n’y a pas d’autre mot que raciste »

Cette phrase qui fait polémique, Donald Trump l’aurait prononcée à Washington, en marge de la présentation d’une loi sur la protection des jeunes migrants. « Pourquoi voulons-nous tous ces gens d’Afrique ici ? Ce sont des pays de merde… Il nous faudrait plus de gens venant de Norvège. » Une déclaration provocatrice où Donald Trump aurait également visé Haïti. Les Nations unies, d’ordinaire si diplomatiques, ont répondu au président américain : « Il s’agit de commentaire choquants et honteux de la part du président des États-Unis », a déclaré Rupert Colville, porte-parole de l’ONU. « Désolée, mais il n’y a pas d’autre mot que raciste ». Donald Trump, lui, affirme que ses propos ont été mal retranscrits.

Commentaires Facebook

Commentaires

Partagez !

8 Commentaires ... participez vous aussi à la discussion.

  1. Peace011 13 janvier 2018 à 16:12 -

    Riresss… Si Macron devrait se mettre à commenter tous les propos de Trump (qui n’arrêtent jamais quotidiennement), eh bêh là, il ne gouvernerait plus la France, sans oublier ses propres problèmes.

    Ah les nègres, toujours avec leur mentalité de « on doit faire ceci ou cela pour eux ». Okay… Attendez…

    Pauvre Trump, les mêmes esprits qui ont donné un prix Nobel de la paix à quelqu’un (qui n’avait aucun accomplissement) sur la base de la couleur de sa peau (le noir Barack) sont ceux-là qui le fustigent aujourd’hui pour des propos (déformés pour l’essentiel) tenus lors de discussions à chaud pour le budget qui est pris en otage par les non-racistes démocrates… Riress… Cependant, les « anges » démocrates non-racistes n’ont pas daigné régler ce problème d’immigration (y compris DACA) quand ils étaient au zénith de leur règne. Bon, dans tous les cas, depuis les premières heures de ce président il avait été qualifié de raciste, fasciste, donc selon la lorgnette de ces mêmes esprits, ce ne serait pas breaking news…

    Grand Macron… Les Africains t’attendent. Il faut commenter et réagir dêh, sinon ils vont commenter sur ton absence de commentaire…Au passage on va demander aussi à Merkel, May de prendre des vuvuzelas plus gros que les cornes utilisées par les Vikings en période de guerre.

  2. Peace011 13 janvier 2018 à 20:22 -

    Ne passons pas sous silence cet autre point. A la fin de cette réunion, Nancy Pelosi la No.1 démocrate de la Chambre des représentants a fait un point de presse dans lequel elle moquait cette réunion qu’elle a qualifié de rencontre de « five white guys leading immigration talks »… Ah bon ? Vraiment ?!?!
    Oh la la…Où est le tollé ? Si cela venait d’un républicain le ciel serait tombé sur les USA car la presse à majorité libérale, avec leurs appendices dans les petits pays pauvres Africains par exemple, allaient crier au loup, crier aux commentaires racistes pa tati…patata… Ils allaient faire un 24/7 en boucle sur boucle de tels commentaires si cela venait d’une telle autorité (en pratique la plus haute) du parti républicain. Ce qui est typique et marrant dans ce commentaire, c’est que cette dame démocrate « non-raciste » a avalisé (choisi) elle-même tous représentants « whites » qui y étaient. De deux, si elle est si concernée, pourquoi n’a-t-elle pas mis ou exigé des noirs parmi les représentants de son parti ?

    Pour paraphraser @LAKOTA2, je dirai, les démocrates, ces hypocrites, sont la plus vaste escroquerie morale que les nègres niais aussi bien aux USA et en Afrique que dans le monde continuent de prendre pour des « anges » « non-racistes ». Mon œil, les pauvres nègres ?

    Point n’est besoin de prendre parti entre ces deux bonnet blanc et blanc bonnet. Il faut juste prendre du recul et savoir lire et les lignes et entre les lignes.

  3. mantape 13 janvier 2018 à 22:30 -

    Frère peace

    Au finish ….quels étaient les vrais propos tenus par Trump ?

    Étaient-ce des propos racistes ou pas ?

    Que les démocrates soient contre Trump je dirai c’est le jeu de la démocratie….Mais que des gens de son camp commencent à faire des bouquins sur ce président vraiment à part …. pouvons nous en déduire que ça encore c’est du faux ?

    Il se passe difficilement une semaine sans que le most powerful leader of free world n’en lache une ou dans la presse ou dans ses tweets …. complot ? Préjugés ?

    Je vais te raconter une anecdote …tu te souviens du camarade stratège Ahmed SEKOU Toure qui voyait des complots tous les week-ends …un jour il dénonça un complot et fit arrêter les secrétaires généraux du PDG le chef de la police de la gendarmerie de la milice du parti les chefs des syndicats le chef d’état-major….pour complot …
    Et son épouse Andrée Toure de s’exprimer « Ah SEKOU si tout ce monde est vraiment contre toi tu devrais démissionner..» la légende dit que le camarade stratège goûta très peu cette proposition et elle même échappa de peu ….à la prison..

    Te souviens tu des déclarations de Trump lorsque la militante anti-raciste a été tuée par l’extrême droite ? Comment qualifier cette Déclaration ?raciste ? Ou pas ?
    Ton point de vue m’intéresse regardless what democrates would say or think about Trump..

    Frère les africains ne sont pas aussi niais ou naïfs que tu le penses … je pense juste qu’il préférent ceux qui arrivent à ne pas leur cracher leur mépris et leur dédain en pleine poire à là moindre occasion… otherwise we all know that a red-neck doesn’t vive à damn shit about niggers…qu’il soit demo ou du GOP …ça on le sait ..de plus les états n’ont pas d’amis mais …des intérêts…
    Take care

  4. Petit Baleze 13 janvier 2018 à 23:23 -

    Sortir un gentil petit communiqué ou un tweet pour condamner sans mesures de rétorsions qui va avec ne sert strictement à rien, d’autant plus que l’électorat de Trump lui adore cette rhétorique. Demain il va sortir encore pire que ça pour faire plaisir à ses partisans et ça n’ira nulle part, juste quelques gesticulations à gauche et à droite pour condamner verbalement.

    Au lieu de pleurnicher chers dirigeants africains, faites ce qu’il y a à faire dans vos « shithole countries » pour que les jeunes ne cherchent pas à immigrer massivement vers l’occident.

  5. Peace011 14 janvier 2018 à 00:03 -

    Bro @mantape

    Les propos du concerné n’incluent pas le commentaire du « shithole » repris en boucle par les médias libéraux du monde entier. Cette même presse avait dit que Trump avait dit que tous les Haitiens ont le SIDA. Encore « fake news ». Le concerné dans cette réunion à chaud, avec ces démocrates qui ont pris le budget en otage à cause de DACA, a fait état de la pauvreté très élevée et du désespoir dans ces petits pays. Ce qui n’est point faux. La presse libérale dans son élan effréné de détruire un président élu car leurs prédictions pour Clinton ayant échoué, crée du brouhaha sur tout et tout venant ou ne venant pas de ce président. Le concerné veut en définitive que son pays considère une migration comme le Canada. Sélectif.

    Ceci dit, il n’existe que la pure mauvaise foi dans la presse qui va chaque fois chercher a trouver des propos ou actes racistes ou fascistes dans ces dires. Je te donne aussi une anecdote. Dans la première semaine de Trump, les médias libéraux qui dominent il faut le dire les airs, ont affirmé qu’il avait fait enlever le buste de MLK de la Maison Blanche. Ce qui était archi-faux. Deuxième anecdote, le commentaire de « five white guys » que j’ai mentionné plus haut. Si cela venait de Paul Ryan les conneries de racisme allait pleuvoir pendant 7 jours dans la presse.

    Non, je crois que les Africains sont naïfs et je le dis pour ne pas dire stupides. Car, si comme tu le dis il faut préférer applaudir et danser année après pour quelqu’un qui est hypocrite et t’utilises chaque fois pour arriver à ses fins, cette personne ne doit vraiment pas être intelligente. Voilà pourquoi j’utilise le mot « naïf » par pitié.

    Entre autres, bien sûr, que c’est le jeu démocratique. Moi, je m’appesantis essentiellement sur la presse qui ne fait plus son boulot qui est devenu porte-parole du parti démocrate. Et les Africains et consorts qui ne boivent que cela sans retenu et un petit esprit de jugeote. C’est tout. Donc, puisque la presse est devenue membre active du parti démocrate, je soutiens que ce qu’elle débite sur ce président doivent être évaluer comme étant les paroles démagogues, tendancieuses comme en politique.

    Les Africains et noirs de la diaspora avec leurs petites émotions si fragiles sont dans tous leurs états. Nous devons sortir nos propres états de leur détresse inimaginable comme les Chinois et autres l’ont fait plutôt que de pleurnicher à longueur de journée sur des propos d’un président. Où est cette détermination de nos soi-disant présidents si offusqués quand il s’agit de produire des programmes de développement pour leurs peuples ?

    Pour finir comme je l’ai dit, il n’y a pas à prendre parti pour tel ou tel. C’est blanc bonnet et bonnet blanc. Les démocrates sont et ont toujours été la plus vaste escroquerie morale dans l’histoire du monde. Même pour les ignorants, les plus grands supporters des droits civils et civiques et de l’émancipation des noirs n’ont pas été les démocrates. Demandez au père de Al Gore.

    (Et puis, et puis, et puis, les chiffres aujourd’hui montrent que le chômage, propriété immobilière etc… ont tous progressé pour les minorités dans le bon sens et la presse libérale n’en a cure bien entendu et ne cherche que des poils à l’œuf pour un président qu’elle cherche à « impeach » depuis sa première semaine au pouvoir Alors ???…)

    Du recul donc pour les Africains.

    Peace!

  6. Peace011 14 janvier 2018 à 00:14 -

    Plutôt lire pour être plus précis concernant le buste de MLK : … du bureau oval…

  7. marianne 14 janvier 2018 à 15:06 -

    pour une fois je valide ce commentaire.

    au lieu de pleurer chaque fois qu’un sarko ou un trump nous insulterait qu’est ce qu’on fait pour être respecté?

    Pourquoi c’est jamais les chinois qui étaient au même niveau de développement que nous qu’on insulte en 2018?

    Mais si vous voulez qu’on vous flatte prenez le pouvoir, le fmi et la banque mondiale ainsi que les investisseurs vereux qui viendront vous refiler des projets bidons et sulfureux le font à chaque ainsi auprès de nos gouvernants!

    continuez à vous extasier de peu dans vos pays et même pas en rêve quelqu’un ne vous félicitera.

    Vous pensez que les autres présidents qui ne disent rien, ils n’en pensent pas moins? Union africaine pouah, des mecs qui disent qu’ils veulent pas qu’on attaque la lybie les gens attaquent quand même ils ne se levent pas pour dénoncer aujourd’hui actionnés par les maitres vont dire quoi?

    Trump c’est une chance pour l’afrique parceque étant dépourvu de toute intelligence diplomatique il nous ramène notre miroir exactement comme le reste du monde nous voit.

  8. LAKOTA2 14 janvier 2018 à 16:05 -

    @marianne cinétique instable des week-ends

    « pour une fois je valide ce commentaire. »

    Lequel des commentaires ?

    Arrêtez d’être mi-cancre un jour !!! Quand même…

    té ande

Laisser un commentaire