Pickass, Zéguen et les exilés pro-Gbagbo: « Blé Goudé a trahi le FPI, LMP et tous les pro-Gbagbo »

Mis en ligne par La Rédaction | Lundi 15 avr 2013


arrestation charles ble goude

(Le Jour, 15 avril 2013) – Les exilés pro-Gbagbo, membres de l’ex-galaxie patriotique ne sont pas contents de Charles Blé Goudé. Là alors, pas du tout. Ils le considèrent à ce jour comme un traitre. « Charles Blé Goudé nous a tous trahis ». Ces propos sont tenus par des jeunes pro-Gbagbo exilés pour certains au Ghana, au Bénin, dans bien de pays de l’Afrique centrale et pour d’autres dans certains pays européens. Tous accusent le génie de ‘’Kpô’’ d’avoir trahi la lutte et même roulé dans la farine le FPI, la formation politique créée par l’ancien chef de l’Etat, Laurent Gbagbo, La majorité présidentielle (LMP) et tous ceux qui se reconnaissent en Laurent Gbagbo, incarcéré en ce moment à la Cour pénale Internationale (CPI). Pour ceux qui accusent le natif de Guibéroua (village de Blé Goudé situé au Centre Ouest de la Côte d’Ivoire), celui-ci n’a pas tenu promesse aux jeunes qu’il a invités et encouragés à l’enrôlement, lors de la crise postélectorale. Pour eux, c’est au moment où les jeunes pro-Gbagbo s’enrôlent que Charles Blé Goudé quitte le pays sans grand bruit et sans prévoir aucune mesure d’accompagnement pour ces jeunes gens qu’il laisse « orphelins » dans les rues. Selon ses accusateurs, Blé Goudé quitte donc les bords de la lagune Ebrié avec beaucoup d’argent et se refugie au Ghana. Tout juste après la chute de Laurent Gbagbo, Blé Goudé quitte clandestinement le Ghana pour se rendre au Togo avec toute la cagnotte. Alors que ses amis de lutte comme Zeguen, Fofana, N. Clément, Pickass et autres broient du noir dans leur exil. Au Togo où Lida Kouassi, l’ex-ministre de la Défense du premier gouvernement de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé se rencontrent, un contraste va contre toute attente, émailler toutes leurs discussions. En effet, les deux supporters irréductibles de Laurent Gbagbo sont divisés sur une question d’argent. Le Plus âgé, Lida Kouassi plaide auprès de Blé Goudé pour soutenir financièrement les jeunes exilés. Blé Goudé refuse au motif, qu’il a été le seul à galvaniser les jeunes durant les huit années de rébellion contre le pouvoir de Laurent Gbagbo. Charles Blé Goudé intransigeant sur sa position, rappelle que son soutien ira seulement à l’endroit des jeunes du COJEP qui sont en exil. C’est la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Cette guéguerre, il faut le dire s’est transposée aujourd’hui en Côte d’Ivoire. Hier, alors que les jeunes du COJEP positionnés par le Front populaire ivoirien voulaient tenir une conférence de presse au Baron à Yopougon, ils ont été chassés par ceux qui se reconnaissent au « général de la rue », Charles Blé Goudé.

R.SAKO

Le Jour Plus

Partagez !

2 Commentaires ... participez vous aussi à la discussion.

  1. Gbansé Douadé Alexis 15 avril 2013 à 11:34 -

    Bonjour à vous tous en exile, vieux-père Zé, Watchard, Fof, Piki, Stay, Claudus…

  2. lemieux 15 avril 2013 à 18:41 -

     »Pour eux, c’est au moment où les jeunes pro-Gbagbo s’enrôlent que Charles Blé Goudé quitte le pays sans grand bruit et sans prévoir aucune mesure d’accompagnement pour ces jeunes gens qu’il laisse « orphelins » dans les rues. »

    Je vous le disais depuis 2002 que Blé Goudé vous a abêti et a profité de vous. IL n’a jamais été courageux. Je le disais qu’il est plus intelligent que vous. Vous le suiviez tête baissée. Même le titre de général que vous lui avez collé ne lui convient pas.
    Blé goudé n’a jamais risqué sa vie. C’est le plus poltron en CIV Il vous a toujours mis devant et lui il est hyper sécurisé. Il a su profiter mais il est en train de le payer maintenant.
    Qui est fou? Même Anago a changé. Tout le monde est yêrê maintenant.

    Du courage