Nouveau rififi entre la Côte-d’Ivoire et le Ghana ? Le barrage de Bui sur la Volta noire divise

Mis en ligne par La Rédaction | Mercredi 10 juil 2013


Le barrage de Bui en construction US$ 622 million

Le barrage de Bui en construction US$ 622 million

Par G.D.A. | Connectionivoirienne.net | 09.07.2013

Décidément, les points de discordes entre la Côte-d’Ivoire et son voisin anglophone de l’est, ne sont pas prêts de disparaitre. Après l’épisode toujours en cours de la délimitation des frontières maritimes, la fermeture unilatérale et brusque des frontières communes l’an passé, l’interdiction récente d’entrée de certains produits ghanéens [friperie etc.] et le dossier politique des refugiés ivoiriens au Ghana, un nouveau problème vient de naître. Cette fois-ci, c’est du coté de Bondoukou que les sons de discordances résonnent. En effet, selon les médias ghanéens, les autorités ivoiriennes ont récemment interpellé le Ghana sur les effets néfastes de la construction d’un barrage hydroélectrique sur le fleuve Volta, à 50Km de la frontière ivoirienne.

Une lettre datée du 17 Juin 2013, qui circule dans les médias ghanéens et signées de M. Kalou Emmanuel, directeur du cabinet du ministère ivoirien des affaires étrangères, avec copie à l’ambassadeur du Ghana en Côte d’Ivoire, interpelle les autorités ghanéennes sur les conséquences de ce barrage sur l’environnement côté ivoirien. « J’ai l’honneur de vous informer que le Bureau régional des Eaux et Forêts de Bondoukou a signalé au ministère ivoirien en charge des Eaux et Forêts, la mise en service d’un barrage hydroélectrique construit par le Ghana sur la Volta Noire, au niveau du village de Bui, situé à environ 50km de la frontière nord avec la Côte d’Ivoire et ses conséquences possibles sur notre territoire ». La lettre accuse le gouvernement ghanéen de construire le barrage sans consulter la Côte d’Ivoire. Cette attitude du Ghana est selon la Côte-d’Ivoire «en totale violation des réglementations internationales en vigueur, en ce qui concerne les projets transfrontaliers ». Les autorités ivoiriennes ont donc appelé le Ghana à réaliser une étude d’impact environnemental et social dans la région, afin que de commun accord, les mesures à prendre pour atténuer les conséquences liées à l’exploitation du barrage, soient identifiées.

Du côté ghanéen, l’on rétorque qu’il s’agit d’un vieux projet qui date de 1925, et qu’avant le début des travaux en 2009, une étude environnementale avait été effectuée en 2006, dont les résultats furent soumis aux autorités ivoiriennes en janvier 2010. Cette étude selon les Ghanéens, ne mentionne rien de dommageable à l’environnement en Côte-d’Ivoire. Le ministre de l’Environnement et des eaux et des forêt de l’époque, [Daniel Aka Ahizi, PIT] avait donné le quitus de l’État de Côte-d’Ivoire pour la contruction du barrage, sur la base de cette étude.

Le barrage hydroélectrique de Bui est prévu pour être pleinement opérationnel d’ici la fin 2013. Il devrait fournir 400 mégawatts (MW) d’électricité au Ghana. En comparaison, le futur barrage de Soubré fournira 275 mégawatts, celui de Buyo produit déjà 170 MW, Kossou 174 MW, Taabo 270 MW, tandis que le barrage ghanéen d’Akossombo produit 1020 MW.

akosombo

Akosombo

Partagez !

8 Commentaires ... participez vous aussi à la discussion.

  1. kore alino 9 juillet 2013 à 18:56 -

    Il n ya pas le feu. Le barrage tout comme le pétrole off shore ont été cédés au bon désir du Ghana par le nationaliste Ghagbo. Le terminal à conteneurs cédé à 30 milliards à Bolloré pour 10 ans. Prouesse de Gbagbo. L’ultranationaliste, le superpanafricaniste.

    La graine de l’incompétence a été semée. Elle a germé. Le Ghana se croit et il est dans son bon droit. ADO doit de nouveau se détourner de son mandat et de ses engagements électoraux pour colmater les brèches.

  2. spartacus 9 juillet 2013 à 19:17 -

    Hum,Ce gouvernement la, on verra toutes les phases, toutes les erreurs!!!!
    Il n’y a aucun effet dommageable sur l’environnement quant a la construction du barrage hydroelectrique de Bui car ce que cet article ne mentionne pas, un quitus avait ete accorde via le ministre de l’environnement Daniel Aka Ahizi(gouvernement Soro) du regime Gbagbo pour la construction de ce barrage .Le principe de l’Etat étant une continuité, je ne vois pas pourquoi ce gouvernement Duncan va nous honnir au Ghana a moins que pour des raisons financières et non environnementales car si le Ghana finalise ce projet ce sera un manque a gagner pour la RCI mais nous savons tous que cette requête n’aboutira pas

  3. Gougnon 9 juillet 2013 à 19:20 -

    Voici exactement ce qui est écrit au bas du certificat de nationalité ivoirienne:

    POINT A VERIFIER: naissance en RCI. Cette naissance constitue une présomption. Cependant, il vous appartiendra de vérifier le lieu de naissance du ou des parents du postulant lorsqu’il vous apparaitra par exemple à l’examen des noms sur l’acte de naissance du pétitionnaire, qu’ils sont étrangers.
    Quel que soit le résultat de vos vérifications vous solliciterez les instructions du Ministre de la justice.

    Je précise que tout cela est adressé aux magistrats qui signent les certificats et non aux préfets.
    1) ALORS SINCEREMENT OU EST LE PB POSE PAR LE PR ADO?????
    2) Quel est le poids réel d’un préfet dans l’élaboration d’un certificat de nationalité au vu de ce qui est écrit sur notre certificat?

    Aaaaaaaaah, les nègres, noircir pour noircir comme leur épiderme et leur coeur!!!!!!!!!!

  4. Gougnon 9 juillet 2013 à 19:21 -

    Je me suis tromper. Excusez moi oooooooooooooooh.

  5. spartacus 9 juillet 2013 à 19:26 -

    @Kore alino
    Prenez le temps de bien vous informer, ce barrage est construction sur le territoire souverain ghaneen par conséquent, il etait juste bon de savoir si ce projet avait un impact négatif sur l’environnement.

  6. Kryptos 9 juillet 2013 à 19:30 -

    @kore alino, toi tu vois Gbagbo partout. Tu fais pitié. Qui était premier ministre en janvier 2010 ? Gbagbo hein ? Qui était ministre des eaux et forets dans le gouvernement de Soro ? Daniel Aka Ahizi du PIT. Laisse Gbagbo en paix dans sa prison.

  7. Les évidences maintiennent et font vivre l'ignorance 9 juillet 2013 à 20:56 -

    @Collet Ph Vieira, @Guy Yerathel Agah…….

    Vous reprochez quoi exactement à connectionivoirienne.net sur cet article?

  8. Sylvie Kouame 9 juillet 2013 à 21:09 -

    Tres bonne question @Les évidences maintiennent et font vivre l’ignorance