Côte d’ivoire: nouvelle explosion de violence, au moins 3 morts au centre du pays

Mis en ligne par La Rédaction | Samedi 13 juil 2013


1002932_412466558868062_2080138374_n

En Côte d’Ivoire, au moins trois personnes ont été tuées dans la région de Bouaflé, au centre du pays, lors de violences intercommunautaires.

Selon une source sécuritaire, jointe par l’Afp, il y a eu au moins trois morts dans ces affrontements qui ont mis aux prises depuis mercredi, des indigènes de l’ethnie baoulé et des allochtones originaires du nord du pays ou de pays voisins dans le village d’Angovia, près de Bouaflé, ville située à environ 300 km au nord-ouest d’Abidjan.

Des sources non officielles font état de pertes plus nombreuses, sans possibilités de confirmation. Une dizaine de personnes ont été blessées, a précisé la source sécuritaire.

D’après des habitants, ces chocs entre jeunes ont eu lieu quand les autochtones ont voulu créer un barrage assorti du paiement d’un ticket d’entrée pour l’accès à la mine d’or artisanale exploitée sur place par les villageois.

Le calme est revenu après le déploiement des Frci, les forces de sécurité ivoiriennes et de l’Opération des Nations unies en Côte d’Ivoire, Onuci.

Les conflits, quelque fois sanglants, opposant des communautés, sont coutumiers en Côte d’Ivoire, pays de 22 millions d’habitants comprenant une soixantaine d’ethnies et une importante population étrangère.

BBC Arique

[Facebook_Comments_Widget title="" appId="144902495576630" href="" numPosts="5" width="470" color="light" code="html5"]

Commentaires

commentaires

Partagez !

5 Commentaires ... participez vous aussi à la discussion.

  1. Ivoirpaix 13 juillet 2013 à 13:07 -

    Ce que j’appelais tantot l’education des masses en donnant l’exemple a tout son sens ici. Ds tous les pays du monde et ds toutes les sociétés il y a des conflits. Certaines sociétés appelées abusivement occidentales (le Japon en Asie par ex. y fait parti) ont reussit a convaincre leurs citoyens, que les conflits se reglent par la negociation sans ou par justice interposée. En Afrique et en Orient, pour ne citer que ces exemples, on se fait justice et on tue. Pourtant les humains sont égaux. La difference ne peut donc etre que l’ éducation basée sur le dialogue et surtout le comportement des gestionnaires de la société: chefs coutumiers, politiciens/nes, partis politiques, associations, journalistes et journaux. C’est en cela que la politique politicienne en CIV est tragique. Tout comme le palestinien, qui croit en la force de son cailloux et intifada -il n’a que cela comme reference-, l’ivoirien croit que agresser son compatriote resout son probleme -les politiciens le conforte ds cette vision!

  2. Fofie Kouakou 13 juillet 2013 à 16:08 -

    Le visa CEDEAO à mon avis est devenu caduque car de tous les pays de la CEDEAO, La Cote d’Ivoire est le pays de destination des autres ressortissants de la CEDEAO.
    L’immigration massive des ressortissants Ouest africains en Côte d’Ivoire sans visa crée un déséquilibre qui engendre des conflits.
    Même si en Europe, il y a l’union européenne qui autorise les ressortissants des pays de l’UE a voyager sans visa, ils ont trois mois pour retourner chez eux quitte à revenir après. S’Ils décident de s’établir, il faut avoir un permit de travail et à l’expiration de ce permit, il faut que le concerne retourne chez eux.
    La cote d’Ivoire est le seul pays au monde ou les ressortissants étrangers se permettent d’agresser et dans le pire cas de tuer leurs tuteurs en toute impunité et pour certains, c’est une chose banale.

  3. shek 13 juillet 2013 à 16:31 -

    a josué amos, les baoulés ne se sont jamais réjouit de la souffrance de leur frère de l’ouest. La guerre de septembre 2002 à commencé en pays baoulés, ils ont été massacrés.Les danseuses d’adjanou ont été tuées, gbagbo était au pouvoir. il faut qu’on arrête de se rejetter la balle pendant ce temps la mer enlève le sable sous le pieds. Arrêtez ces stupidités. Il faut penser à l’avenir de ce pays, les histoires inutile de bété baoulé doivent s’arrêter. Les baoulés ne sont pas des esclaves ni des moutons pour être utilisés en permanence comme un bétail électoral. Je voudrais savoir, à supposer qu’on naturalise tous les étrangers en côte d’ivoire est ce que la côte d’ivoire connaîtra la paix et le développement? Est ce que tous les jeunes diplômés auront du travail qu’ils soient du nord, du centre de l’ouest? est on prêt à naturaliser indéfiniment tous les immigrés qui viendront d’ici à 100 ans parceque je ne vois pas comment ce flux va s’arrêter et si la misère grandi parceque les ressources ne suffisent plus que fera t on cet afflux supplémentaire? est ce que le pays connaîtra la paix? est ce que ces nouveaux arrivant eux mêmes n’exclurons pas les nordistes, les hommes du centre et de l’ouest? y aura t il plus d’investissement dans ce oays si nous ne garantissons pas une paix durable?

  4. aristix1 13 juillet 2013 à 19:30 -

    Je ne puis m’empêcher la « PUDEUR » de cet article qui nomme bien les baoulés de Bouafle mais qui se contente de donner une indication géographique quand il s’agit de nommer leurs adversaires.je le cite:

     » il y a eu au moins trois morts dans ces affrontements qui ont mis aux prises depuis mercredi, des indigènes de l’ethnie baoulé et des allochtones originaires du nord du pays ou de pays voisins dans le village d’Angovia, près de Bouaflé,  »

    Pourquoi cette langue de bois?

  5. aristix1 13 juillet 2013 à 19:52 -

    Ce qui vient de se passer dans ce village est un microcosme de ce A quoi le pays est exposé…surtout depuis les exploits « nordique » des petits dioulas (FRCI, DoZOS et étrangers des pays de la frontière nord)déployés par haho chez les boussoumanis pour les surveiller.

    Les habitants du Sud ont été humiliés sur la terre de leurs ancêtres par ceux A qui ils ont offert l’hospitalité. Ne nous voilons pas la face: la tension est latente et n’attend que ce genre d’occasion pour s’exprimer.

    pour ce qui est des BAOULES, supposés avoir VOTE haho pour respecter le mot d’ordre de BEDIE, ils n’ont pas vraiment bénéficié d’un régime d’exception. Pis, cela a été aggravé par l’INGRATITUDE DU RDR, d’abord dans les nomination où les postes concédés au PDCI ont bien souvent été vidés de leur substance. pour ne rien arranger, le RDR a trichey aux législatives. KKB a meme été agressey.

    BEDIE peut faire semblant de filer le bon coton avec haho, mais la realite est laa. La BASE est flouee.

    tous ces elements ont alourdi le climat si bien des choses qui habituellement relèvent du banal déclenchent une levée de boucliers.