Sacs plastiques: la polémique monte en Côte d’Ivoire

4038779120c85d379b998b04923f3fe2

En Côte d’Ivoire, des associations des consommateurs rejoignent les travailleurs du secteur de la plasturgie, dans la contestation du décret pris le 22 mai dernier interdisant la production, l’importation, la commercialisation, la détention et l’utilisation des sachets plastiques sur l’ensemble du territoire. Ce décret entre en vigueur le 25 novembre, le ministre de l’Environnement y tient.

la chasse aux producteurs et aux utilisateurs des sacs plastiques sera ouverte le 25 novembre

L’annulation ou la suspension du décret pour permettre à l’Etat, aux producteurs de sacs plastiques et aux consommateurs de se retrouver autour d’une table pour trouver une solution, c’est ce que demande le Président de l’association pour la protection des consommateurs actifs de Côte-d’Ivoire, Soumahoro Ben N’Faly… Le Collectif des travailleurs du secteur de la plasturgie estime à 100.000 le nombre d’emplois directs et indirects menacés..

la chasse aux producteurs et aux utilisateurs des sacs plastiques sera ouverte le 25 novembre

(01:21)

5 commentaires

  1. Coigny dit :

    Quelle polémique ? Ces objets non-biodégradables sont une catastrophe sanitaire. Qu’on ait de l’amour ou pas pour ce régime, cette décision est salutaire. Que le mécontents fassent comme partout ailleurs : qu’ils trouvent des opportunités nouvelles de remplacement aux sachets plastiques.

  2. DEKANI dit :

    C’est un débat qui n’a même pas lieu d’être. la côte d’ivoire n’est pas le 1er pays a prendre cette mesure et d’autres pays suivront.
    Les sachets plastique ont causé trop de dégât, leur suppression ne nous tuera pas , alors supprimons les

  3. Aymar dit :

    A ceux qui defendent l’interdiction des sachets plastiques, j’espère qu’ils ont aussi pensé à l’incidence des sachets biodegradables sur le cout de la vie déjà très élévé.

    Sinon à part cela, je suis pleinement d’accord avec cette mesure. D’ailleurs j’en profite pour demander aux autorités de mettre un terme à l’expansion de la culture de l’hévéa. Il est inutile de preciser que le succès de cette spéculation a considerablement impacter sur la production vivriere. C’est ce qui à mon avis explique en partie la rareté de certaines denrées alimentaires ces temps ci dans notre pays. Le gouvernement doit réagir urgemment.

    Son Excellence Aymar

  4. Zoe dit :

    Donc votre excellence Aymar,qu’est ce que l’on fait? Sous prétexte donc de la vie chère on laisse tout en l’Etat quitte à s’intoxiquer davantage et payer demain le prix fort pour retrouver la santé. Un sachet biodégradable c’est combien? Faut pas les gens vont exagérer ici; quand tu vas en France dans le super marché, tu ne paies pas le sachet?. Pourquoi les negro nous sommes comme ça ?

  5. kounadi dit :

    Pensee aux mefaits des sachets.


Tous droits réservés © 2007-2014 Connectionivoirienne · · Designed by Timmermans & Ozirix
Powered by Ozirix Conseils