Côte d’Ivoire chômage – Le gouvernement invite les diplômés à se «reconvertir»

Mis en ligne par La Rédaction | vendredi 20 Déc 2013


13875343931375170277Dosso_moussa

« 1 million de chômeurs et 5,5 millions de travailleurs en dessous du SMIG »

Vendredi 20 décembre 2013 Abidjan.Dosso Moussa ministre d’Etat,ministre de l’emploi,des affaires sociale et de la formation professionnelle était face à la presse pour

Le ministre d’Etat ivoirien, ministre de l’Emploi, des Affaires sociales et de la Formation professionnelle, Moussa Dosso, a invité vendredi, les diplômés dont les domaines de compétence ne sont plus prisés à «se reconvertir» pour être désormais «employables».

Le ministre Moussa Dosso, a lancé cette invitation à la jeunesse ivoirienne, à l’occasion des « rendez-vous du gouvernement » initiés par le Centre d’Information et de Communication gouvernementale (CICG).

Selon, M. Dosso, le secteur privé, sur lequel le gouvernement fonde son espoir pour créer les emplois, ne sollicite plus certains domaines de compétences quel que soit le niveau. «Ceux qui s’adressent à moi, ne me disent pas qu’ils recherchent des psychologues, des sociologues, ou criminologues. Ils disent qu’ils veulent des soudeurs pour la soudure sous l’eau, par exemple» a-t-il illustré.

A l’endroit des acteurs du secteur informel, il leur a demandé de «se recycler» pour adapter leurs connaissances et capacités aux nouvelles méthodes de travail. S’adressant aux « mécaniciens » notamment, le ministre de l’Emploi a déclaré : «si vous n’allez pas à l’école, dans cinq ans, vous ne pourrez plus pratiquer votre métier, vous devez vous reconvertir».

Moussa Dosso a par ailleurs, réitéré l’ambition du gouvernement ivoirien de créer et de faire créer 1.777.326 emplois à l’horizon 2015 si tous les programmes d’insertion prévus sont mis en œuvre avec la disponibilité des ressources nécessaires.

Par les actions menées, entre juin 2011 et octobre 2012, l’Etat a créé 1 043.293 d’emplois dont 940.397 dans le secteur informel et 93.896 dans le secteur moderne selon l’enquête sur l’emploi réalisée en 2012 et confirmée par le ministre Dosso.

Entre novembre 2012 et octobre 2013, 81 735 emplois modernes ont également été créés, selon les données de la caisse nationale de prévoyance sociale (CNPS) et la caisse générale des retraités et agents de l’Etat (CGRAE).

En Côte d’Ivoire, Les chômeurs sont estimés à « 986.220 personnes » et les travailleurs ayant un revenu en deçà du salaire minimum garanti interprofessionnel (SMIG) fixé le mois dernier à 60.000 FCF, sont au nombre de «5.539.618 personnes». C’est au total «6.525.838 personnes qui constituent» la cible des actions gouvernementales en faveur de l’emploi .

Toutefois, compte tenu des polémiques portant sur ces chiffres dans le pays, le ministre d’Etat, Moussa Dosso, a indiqué qu’une enquête diligentée par le ministère de l’Emploi, des Affaires sociales et de la Formation professionnelle dont les résultats sont attendus en mai 2014 pourront fournir des statistiques fiables sur le taux de chômage et le nombre d’emplois créés.

JBK/ls/APA
[Facebook_Comments_Widget title= » » appId= »144902495576630″ href= » » numPosts= »5″ width= »470″ color= »light » code= »html5″]

Commentaires Facebook

Commentaires

Partagez !

14 Commentaires ... participez vous aussi à la discussion.

  1. Gbansé Douadé Alexis 20 décembre 2013 à 18:45 -

    Seulement 1 million de chômeurs en Côte-d’Ivoire ?

  2. Bouclier 20 décembre 2013 à 19:00 -

    Sur une popoulation estimée a 22-25 millions d’habitants, dont au moins 11 a 15 millions en âges de travailler, le taux de chomage réel doit etre entre 1 million + 5,5 millions = 6,5 millions de chômeurs. 35 a 45% de la population en âge de travailler. Arrêter de berner les gens, Dosso Moussa, beau-frere de Compoaré et ex argentier de la rébellion de Soro.

  3. shek 20 décembre 2013 à 19:17 -

    Quelle est la population qui vit en cote d ivoire je ne dis meme pas quelle est la population ivoirienne. Le travail a faire tentaculaire.

  4. Sophia 20 décembre 2013 à 21:12 -

    heeee codivoire. jusqu’aaaa meme des rebelles sans qualifications qui demandent qux diplomes comment se reconvertir. en rebelles alors?

  5. spartacus 20 décembre 2013 à 21:58 -

    @bouclier
    Je suis tout a fait d’accord avec ton propos. On ne peut pas avaler cette couleuvre Monsieur le ministre!
    Emsuite, quelle alternative propose l’Etat de CI pour permettre aux chômeurs de se recycler?
    S’il ya inadéquation entre la formation donnée et les emplois proposés, que fait l’Etat dans ce sens?

  6. Chavez 20 décembre 2013 à 22:17 -

    J ai toujours dit que ces gens on un problème avec la vérité. Rébellion, réconciliation, endettement, contribution des gouvernants successifs au travaux qui sont livrés et maintenant taux de chômage … La prochaine fois ils vous diront qu ils n ont jamais dit que la côtE d ivoire sera émergente en 2020. Les mêmes tapent le tamtam , ils chantent et dansent à la fois.

  7. DEKANI 21 décembre 2013 à 00:51 -

    @Gbansé Douadé Alexis
    concernant le nombre de chômeurs, nous sommes tous d’accord que ce nombre est loin de refléter la réalité, cependant il faut savoir que les jeunes ivoiriens refusent (à tort ou à raison) de se faire enregistrer dans les structures étatiques chargées d’enregistrer, encadrer et aider les chômeurs dans la recherche d’un emploi..
    Le gouvernement ne fera pas de porte à porte pour connaitre qui est au chômage ou pas, il y a une structure (AGEPE) qui communique le nombre de chômeurs au gouvernement, il faut encourager les chômeurs à aller vers cette structure afin d’être pris en compte.
    en n’y allant pas avec le prétexte qu’elle ne fait rien, il y aura toujours ce genre de chiffre tronqué, qui masque la realité

  8. Chavez 21 décembre 2013 à 01:48 -

    @DEKANI le BIT a donné ses chiffres sur le chômage des jeunes diplômés .Quand on est sérieux on ne publie pas des chiffres qu’on sait faux pour se donner bonne conscience. Notre PR est le plus grand économiste d Afrique et il connaît de ce fait l importance du chômage en économie pour avaler les chiffres pondus par son ministre. Le temps ou les gens venaient distraire nos parents avec titre pompeux de docteur en je ne sais quoi est révolu. Aujourd’hui les cours de plus grandes et plus prestigieuses universités de ce monde sont versés sur la toile, il faut juste savoir lire et parfois comprendre l’anglais pour se cultiver sur tous les sujets. Cela est aussi valable pour nos amis professeurs réfondateurs. Toutes les failles seront dénoncées jusqu’à ce que le système se redresse.

  9. DEKANI 21 décembre 2013 à 01:59 -

    @Chavez
    je crois que tu m’a mal compris.
    je dis simplement que quelque soit la bonne volonté d’un dirigeant il ne peut avoir les vrais chiffres que si les concernés (chômeurs) se rendent dans les structures appropriées pour se faire enregistrer.
    Même le BIT dont tu parle ne fais pas du porte à porte, il se base sur des chiffres qui lui sont transmis par des structures connues et qualifier pour faire se boulot.
    si tu es chômeur et que tu ne te fais pas enregistrer, aucun gouvernement, aucune structure ne saura que tu es au chômage, c’est aussi simple que cela

  10. Chavez 21 décembre 2013 à 02:16 -

    Une subvention au transport trimestrielle de 2000 a 5000 Fcfa selon le niveau d étude avec Délivrance et présentation de carte de chômeur obligatoire permettrai en 6 mois Max d avoir le vrai nombre de chômeur en côtE d’ivoire. Bien sur un croisement avec les fichiers scoliares , CNps et autres organismes permettrai de sortir les fraudeurs assorti si possible d une lourde amende ou peine de prison pour les dissuader.Une telle mesure coûtera entre 20 et 30 milliards par an en prenant l hypothèse qu il y’a entre 4 et 8 millions de chômeurs réels . On pourrai réduire cette somme sur abidjan par la sotra qui fournira directement un carte de transport chômeur à bas prix. On va maintenant vous donner les solutions pour rendre la vie facile a nos parents a qui nous sommes obligés de faire transfert tous les mois par ce que nos gouvernants successifs n ont pas d idées ou sont irresponsables.

  11. Chavez 21 décembre 2013 à 02:32 -

    @DEKani l AGEPE sont ils obligés d attendre les gens au plateau. Inviter les gens a payé le transport pour juste rajouter un chiffre a un décompte , je serai chômeur cela ne m intéresserais pas. On ne demande pas de faire du porte a porte mais même en créant des référents dans les quartiers on se rapprocherai des vrais chiffes. Qui plus est les gens sont désagréables dans nos administrations , tu trouves les gens au téléphone pour des sujets personnels alors que tu attends pour un service public. Aucune courtoisie ni amabilité à l accueil (administration , banques , téléphonie …).

  12. shek 21 décembre 2013 à 07:44 -

    N ouliez pas qu un chomeur reflechi longueumet aat de depenser 200 fcfa donc s i doit depenser ca pour aller se faire recenser. Hum.on a les statistiques de la population en age de travailler on a les chiffres de la cnps fonction publique on peut estimer les agriculteurs en fonction des superficie plantees, le reste sont soient chomeur ou dans l informel. Il faut organiser l informel l assurance sante universel qui est prevue va motiver ceux de l informel a se faire recenser.

  13. boboli 21 décembre 2013 à 17:05 -

    Au lieu de passer son temps a chôcô dans les oreilles des gens ce ministre gagnerait a doter ces directions centrales de véhicules de service afin de les rendre plus efficace comme l’a fait le ministre de l’éducation nationale et de l’enseignement technique.

  14. DEKANI 21 décembre 2013 à 18:00 -

    @Chavez

    1) « AGEPE sont ils obligés d attendre les gens au plateau »

    réponse: l’AGEPE pour la ville d’Abidjan a 4 antennes (Adjamé, Abobo, Yopougon,Techville)

    2) « Inviter les gens a payé le transport pour juste rajouter un chiffre a un décompte , je serai chômeur cela ne m intéresserais pas »

    Réponse: Donc tu conviens avec moi que les autorités ne peuvent donner que le nombre de ceux qui ont payé le transport. ceci étant je crois que l’objectif en y allant n’est pas seulement d’ajouter un chiffre à un décompte mais de bénéficier de l’assistance de cette structure dans la recherche d’un emploi (je peux t’assurer que des milliers de personnes ont eu du boulot par l’entremise de l’AGEPE)

    3) « On ne demande pas de faire du porte a porte mais même en créant des référents dans les quartiers on se rapprocherai des vrais chiffes »

    Réponse: voir 1

    4) « Qui plus est les gens sont désagréables dans nos administrations , tu trouves les gens au téléphone pour des sujets personnels alors que tu attends pour un service public. Aucune courtoisie ni amabilité à l accueil (administration , banques , téléphonie …). »

    Réponse: Ces tares existent effectivement mais je ne crois pas qu’elles soient suffisantes pour décourager un VRAI chercheur d’emploi