Côte d’Ivoire – La grosse désillusion des fonctionnaires

Mis en ligne par La Rédaction | Vendredi 17 jan 2014


ouattara

Les 151 063 fonctionnaires de Côte d’Ivoire connaîtront une amélioration de leurs revenus à la fin de ce mois de janvier. Mais parmi eux, a reconnu le ministre de la Fonction publique, Gnamien Konan, au cours de la conférence de presse qu’il donnait, hier, à l’immeuble Sciam au Plateau, 121 382 doivent leurs acquis au président Laurent Gbagbo. Car, en 2007, il a donné suite à leur revendication portant sur la bonification indiciaire. Et dès décembre 2008, 50% de cette bonification étaient payés. Les 50% restants, le gouvernement Ouattara, selon le principe de la continuité de l’Etat, paie en 2013 la moitié, c’est-à-dire 25%. Les 25 autres, au dire du ministre de la Fonction publique, seront payés à la fin janvier. L’augmentation annoncée par le gouvernement, en ce qui concerne ce groupe de fonctionnaires, n’est donc en réalité que la matérialisation d’un acquis conquis sous le pouvoir du Président Gbagbo. BrunoKouadio (Notre Voie)

Tapé Djédjé Apollinaire (Syndicaliste) : «Il n’y aura pas d’augmentation de salaires»

«Pour nous, le ministre n’a pas traduit textuellement l’esprit du discours du président de la République qui disait qu’il y aura revalorisation des salaires. Une revalorisation des salaires, c’est l’exemple du Smig qui, dans le secteur privé, a augmenté. On est passé de 36 607F à 60 000F. L’augmentation est substantielle et connue de tous. Quand on vient dans le secteur public, on nous dit qu’il y aura revalorisation. Or, de revalorisation, il s’agit du paiement des indemnités dont un certain nombre de fonctionnaires bénéficient déjà aujourd’hui, payées à 75% et qui vont passer à 100% à la fin janvier. Entre-nous, une indemnité n’est pas une augmentation de salaire ! C’est un avantage qui est lié à la fonction du fonctionnaire ou à son emploi. Quant au déblocage des salaires, il devrait concerner tous les 153 000 fonctionnaires en enlevant les fonctionnaires fictifs comme le ministre Gnamien Konan l’a dit. On parle de 38 000 fonctionnaires qui vont bénéficier du déblocage sur 153 000. Ça représente quoi ? Ça représente 30% des fonctionnaires qui connaîtront un déblocage payé au compte-gouttes. Le ministre n’arrive même pas techniquement à démontrer combien un fonctionnaire va toucher. Il dit des chiffres de bas en haut. C’est vraiment dommage parce que nous nous attendions à ce qu’il nous dise clairement que le déblocage des salaires concerne l’ensemble des fonctionnaires et l’augmentation devrait tenir compte d’un certain taux. On n’a pas défini de taux, et on constate que ce sont les actes pris par l’ex-gouvernement en 2007 qui étaient payés à 50% qui seront payés à 100%. C’est ce qu’ils appellent augmentation. Si c’était le cas, l’ex-président aurait dit j’ai augmenté les salaires. Mais il ne l’a pas dit parce que ce n’est pas une augmentation de salaire. »

Propos recueillis par B.K.

Partagez !

46 Commentaires ... participez vous aussi à la discussion.

  1. dramanistan 17 janvier 2014 à 11:06 -

    A Gouvernement djinamori, augmentation magie magie!!
    Ce djoulabougou prend tout le monde pour kandia. Les fonctionnaires connaissent la différence entre augmentation et paiement des indemnités.
    Tout de même, c pas tout le monde qui est « balanssaiiir »
    kia kia kia kia, WAR tu vas me dja

  2. CulturA Pays Vie 17 janvier 2014 à 13:44 -

    Franchement ils nous gonflent les fonctionnaires avec leurs problèmes personnels comme si la Côte d’ivoire leur appartenait.

    153000 quidams (moins d’1% de la population) qui engloutissent près de 50% du budget du pays en traitement salarial, ce n’est pas normal.
    Les 99% restants de contribuables (ceux qui produisent vraiment la richesse nationale notamment les paysans et les travailleurs du secteur privé) méritent beaucoup plus pour leurs efforts.

  3. Dramane Kone 17 janvier 2014 à 13:55 -

    Mossi Dramane, tu es vraiment un drame pour le RCI. espèce de fanfaron, or tu as gueulé pour rien en fin d’année. Huummm, le moment venu, tu vas nous rendre des comptes.

  4. tomas 17 janvier 2014 à 14:16 -

    les 38 000 personnes dont les salaires seront revalorisés sont ils des fonctionnaires ou pas ? pourquoi croire qu’il n’y’a de fonctionnaires que les enseignants ou médecins? lorsque les enseignants déposaient les craies pour que leur revendication financière ont ils une fois associé les fonctionnaires administrative dans leur préoccupation? aujourd’hui ADO montre que les enseignants et les médecins ne sont pas les seuls fonctionnaires du pays. quand ils ont obtenus leur reclassement n’étaient ils pas heureux? l’état de cote d’ivoire voudrait par ce geste qu’il n’y’a pas de fonctionnaires à privilégier. tous les fonctionnaires ont eu leur salaire bloqué pendant des décennies au lieu de négocier cet déblocage injuste et inexplicable les enseignants pensant être les plus intelligents ont préféré négocier des prébendes que dis je des miettes. aujourd’hui que l’état veut débloquer les autres fonctionnaires ils trouvent à redire comme si c’est eux seuls qui sont fonctionnaires.il est normal de réajuster les salaires des autres fonctionnaires.

  5. Pangloss 17 janvier 2014 à 14:21 -

    @ CulturA Pays Vie

    On te comprend bien, puisque tu n’es pas fonctionnaire et tu ne travailles donc pas pour l’Etat de Côte d’Ivoire.
    Si tu avais l’intelligence de comprendre que les agents de l’Etat font fonctionner tous les service de ce dernier et permettent à votre DIOULATERIE de plastronner, tu ne te gonflerais pas inutilement.
    Ta secte fait croire qu’elle augmente les salaires, alors qu’elle ne fait payer le quart des avancements du à ses employés et refure obstinément de payer les rappels qu’il avait d’ailleurs reconnus.
    Tu n’y comprends rien, parce que simplement tu n’es pas concerné.
    Laisse ceux qui en savent plus que toi dire leurs avis.

  6. Pangloss 17 janvier 2014 à 14:32 -

    @ CulturA Pays Vie

    Tu as le culot et l’outrecuidance de traiter les fonctionnaires de « quidams »,toi le petit commerçant banabana ou peut-être même le coxer ou autre tape-cul qui vit d’expédients ou d’escroquerie comme ces brouteurs que l’on épingle régulièrement.

  7. CulturA Pays Vie 17 janvier 2014 à 15:16 -

    @Pangloss

    Je t’emmerde pauvre plouc, tu es libre de penser que je suis un commerçant banabana ou autre mais je suis certain d’une chose j’ai un meilleur boulot, plus valorisant et beaucoup mieux payé que le trou de balle que tu es.

    Tu fais peut être fonctionner (et là je suis gentil vu la qualité de votre travail) les services de l’Etat comme tu dis mais tu ne crées pas de richesse, donc j’aimerais que tu me dises pourquoi tes amis et toi qui représentez moins d’1% de la population, vous devriez engloutir 50% des contributions de toute la population?
    Vous êtes des parasites, pour vivre vous avez besoin que les vrais travailleurs créent de la richesse.
    Contente toi donc de racketter les pauvres populations et ferme ta gueule.

  8. Pangloss 17 janvier 2014 à 15:59 -

    @ CulturA Pays Vie

    Tu gagnes mieux ta vie qu’un fonctionnaire !
    Bravo ! Tu n’es pas seul dans ce cas, encore que l’on ne sait pas trop comment ni qui te paye.
    Il faut revoir tes chiffres à la baisse car les salaires payés au fonctionnaires « n’engloutissent » pas comme tu le dis sottement la moitié de buget de l’Etat. Ton ignorance risque de devenir proverbiale !
    Les vrais travailleurs dont tu parles sont surement pour toi les besogneux de ton genre qui arpentent les gares routières, jouent aux syndicalistes-loubards,et visitent les paisibles citoyens la nuit armés jusqu’au dents, comme le font tes amis de dioulabougou.
    Les vrais parasites ce sont ceux-là, tes amis, copains et coquins qui ne prospèrent que dans le désordre et la pagaille comme à dioulabougou.
    Je sais que c’est trop te demander que d’avoir du respect pour les travailleurs mais il faut te contraindre car quels qu’ils soient, ils participent à te faire vivre indirectement ou directement.
    C’est surement grâce à des fonctionnaires que tu peux aujourd’hui pérorer sur le net et mordre les mains qui ont fait de toi un semi alphabétisé capable d’insulter en français ceux qui t’ont fait homme.

  9. aristix1 17 janvier 2014 à 15:59 -

    @Cultura vie,

    vraiment, tu confirmes aujourd’hui que ta capacité de réflexion est bloquée dès qu’il s’agit d’apprécier froidement ce que fait le rdr. Tu es donc un supporteur, genre ASEC-AFRICA. Peu importe ce qui se passe; toi, tu dois justifier.
    Si Dramane demande aux ivoirien de renifler le derrière de leurs mères, toi tu viendras faire des acrobaties pour justifier.

  10. aristix1 17 janvier 2014 à 16:08 -

    @cultura,

    Le sujet ici est simple, et toi tu changes de sujet. C’est haho qui a dit qu’il augmente les fonctionnaires; on ne l’a pas forcé. Si maintenant après les faits, on constate qu’il s’agit d’une arnaque intellectuelle ne doit-on pas le signaler?????

    Maintenant tu changes de sujet pour dire « est-ce que les médecins et autres enseignants qui, en réalité, ne sont pas augmentés par haho sont les seuls dans ce pays????? ».
    Qui a dit A ton haho d’annoncer qu’il augmente les fonctionnaires? On le prend donc au mot. En homme intellectuellement cohérent tu devrais te demander POURQUOI votre PRADO déclare DES CHOSES QU’IL NE FAIT PAS? Voilà le vrai DEBAT!

  11. aristix1 17 janvier 2014 à 16:28 -

    @cultura,

    Et tu sors du sujet pour dire des choses du genre: « les fonctionnaires représentent moins de 1% et engouffre la moitié du budget ». D’abord tes chiffres sont faux. Mais même si, effectivement, les fonctionnaires engouffrent A eux seuls la moitié du budget, c’est que cela est nécessaire pour faire fonctionner l’état.

    tu dis que les fonctionnaires ne produisent pas de richesse. Là encore, tes connaissances sont A revoir. Tu viens de dire une ineptie abominable!!!!! La santé, l’éducation, la sécurité et autres participent bel et bien A la création de richesse même si ce n’est pas de façon directe.

    Quelle richesse vas-tu créer avec une population malade? A quelle émergence vas-tu aboutir avec une population non éduquée? Donne-moi le nom d’un seul pays émergent où la sante, l’éducation et la sécurité ne sont pas au rdv????????

    A vouloir A tout prix justifier même l’injustifiable, voyez ce que vous faites de l’intelligence dans ce pays!

  12. aristix1 17 janvier 2014 à 16:31 -

    C’est par ce même procédé que vous justifiez les meurtres, vols et autres expropriations qui ont cours dans ce pays. Vous vivez vraiment dans un monde parallèle.

  13. Pangloss 17 janvier 2014 à 16:37 -

    @ aristix1

    Cet âne bâté de CulturA Pays Vie ne mérite même pas que l’on réponde à ses inepties mais si on ne le fais pas, il va croire benoîtement qu’il est sur ce forum le siège de la vérité et de la bonne répartie.
    - Merci de le rappeler à l’ordre ce trou du cul et d’éclairer sa lanterne de tocard perdu dans un monde qu’il ne comprend qu’à moitié.

  14. Gougnon 17 janvier 2014 à 17:16 -

    Soit des personnes ne comprennent pas grand chose de la fonction publique, soit elles se trompent de bonne foi.
    1) En 2007, Koudou 1er décide d’octroyer une bonification de salaire aux enseignants (primaire, secondaire et supérieur)puis aux agents de la santé. Après moult grèves, le décret est signé en 2008 et mis en application pour moitié aux différents enseignants seulement depuis 2009 et ce jusqu’en 2011. Cette augmentation de Koudou s’est faite avec une modification des indices des enseignants.

    2)P

  15. Gougnon 17 janvier 2014 à 17:30 -

    Soit des personnes ne comprennent pas grand chose de la fonction publique, soit elles se trompent de bonne foi.
    1) En 2007, Koudou 1er décide d’octroyer une bonification de salaire aux enseignants (primaire, secondaire et supérieur)puis aux agents de la santé. Après moult grèves, le décret est signé en 2008 et mis en application pour moitié aux différents enseignants seulement depuis 2009 et ce jusqu’en 2011. Cette augmentation de Koudou s’est faite avec une modification des indices des enseignants.
    2) Par contre les agents de santé n’avaient aucun texte signé de Koudou, donc ceux-ci avaient été floués par le roublard. Leur décret n’a été pris qu’en 2013 par le gouvernement ADO. Leurs indices augmenteront de 400 points pour les médecins et 150 points pour les autres agents de santé. Ceci constitue de fait un déblocage, puisque chaque indice est côté d’un coefficient qui donne droit à une élévation de salaire.

    Alors entre nous pourquoi voulez vous que des agents qui ont déjà obtenu une augmentation de leur salaire et/ou une bonification des indices soient doublement augmentés au détriment de tous les autres fonctionnaires qui n’ont depuis 1988 connu aucun relèvement de leur salaire?

    Le bon sens voudrait qu’on dise merci au gouvernement d’avoir reparti les richesses entre les différents agents de l’état plutôt qu’à une seul frange de la population. Faut-il critiquer pour critiquer?

  16. Pangloss 17 janvier 2014 à 17:31 -

     » En 2007, Koudou 1er décide d’octroyer une bonification de salaire aux enseignants (primaire, secondaire et supérieur) »
    Dixit Gougnon

    - FAUX ! Il s’agit du déblocage des avancements qui ont été bloqués depuis bien avant l’intruision de Ouattara sur la scène politique ivoirienne.
    - Il ne s’agit ni de bonification, encore moins d’augmentation de salaire donnée aux enseignants mais d’une évolution normale des salaires prévue par les textes qui indexent les salaires au coût de la vie.

    Je comprends aussi que tu puises te tromper de bonne foi, comme ces ignorants qui croient savoir et qui disent n’importe quoi.

  17. Gougnon 17 janvier 2014 à 17:43 -

    @ Panglos
    Bonification indiciaire est oui ou non accopagné d’augmentation de saliare.

    Relis ce que j’ai rédigé en fin de post:

    Alors entre nous pourquoi voulez vous que des agents qui ont déjà obtenu une augmentation de leur salaire et/ou une bonification des indices soient doublement augmentés au détriment de tous les autres fonctionnaires qui n’ont depuis 1988 connu aucun relèvement de leur salaire?

    @ Panglos, il ne faut pas critiquer tout sans discernement.

  18. Ouragahio 17 janvier 2014 à 18:21 -

    @Gougnon, tu ne devrais pas t’évertuer à instruire des ânes dont celui qui infeste ce site de ses post au lieu d’aller travailler pour mériter l’argent que les contribuables lui payent toutes les fins de mois. Ce mec est enseignant quelque à Porbouet ou je ne sais quoi encore, mais je parie qu’il fait des gombos à longueur de journée dans d’autres établissement. ce qui est formellement banni par les textes de la fonction publique. Le fameux donneur de leçon n’est en réalité qu’un pauvre monsieur qui ne pourrait vivre autrement que sur le dos du contribuable. Soutien total à toi @CulturA vie

  19. NOUANWLE 17 janvier 2014 à 19:03 -

    GOUGNON KAN JE TE LIS JE COMPRENDS KEL MAL ON FAIT A UN ENFANT KAN ON NE LAIDE PAS A POURSUIVRE CORRECTEMENT SES ETUDES DOMAGE CEST DEJA FAIT ON TACCEPTE

  20. Pangloss 17 janvier 2014 à 19:31 -

    Quand on parle d’augmentation de salaire, il s’agit d’une bonification qui s’ajoute au salaire, en dehors de son évolution normale.
    On parle par exemple de l’augmentation du smig quiest un minimum prévu par les textes de loi.
    - Cela ne veut pas dire que le manoeuvre payé au smig conserve tout sa vie professionnelle le même salaire car il se doit d’avoir chaque deux ans ou moins, un plus sur le salaire. Tout le monde comprend bien le système.
    - Si les mots ont la même signification pour tous, on ne peut faire de la démagogie en appelant « augmentation de salaire » la juste rétribution indexée naturellement au coût de la vie dont doivent bénéficier tout les travailleurs.
    La DIOULATERIE peut tromper ses ouailles par des déclarations tonutruantes et mensongères mais elle ne peut flouer les sachants qui se doivent de ramener les choses à leur juste entendement.

    Désoolé pour les griots et autres troubadours.

  21. Pangloss 17 janvier 2014 à 19:36 -

    @ Ouragahio

    L’âne ici n’est pas forcément celui à qui on attribue le bonnet de façon partisane ou par le verbe haut mais celui qui est incapable de comprendre le sens des mots et qui les prend tous comme des synonymes.

  22. La Blague 17 janvier 2014 à 21:40 -

    Âne, trou de cul, plouc, renifler le derrière de leurs mères, parasites etc
    Effectivement ça vole très haut par ici.

  23. Gougnon 17 janvier 2014 à 22:33 -

    @ Panglos

    Franchement dit, je n’ai rien saisi de ton dernier charabia.

  24. Gougnon 17 janvier 2014 à 22:35 -

    @ Nanwoulé

    Es-tu obligé de me lire? Toi que je te lis, je vois quel mal gbagbo a fait à notre pays. Produire des cancres qui se prennent pour des lumières.

  25. Pangloss 18 janvier 2014 à 10:08 -

    @ Gougnon

    Et pourtant ! Je comprends bien le pseudo sourd qui fait semblant de ne pas entendre les vérités qui le dérangent.
    Même si je n’aime pas Gougnon, je dois tout de même reconnaitre qu’il est plus truculent et moins con que ces bougnoules qui l’accompagnent ici.
    Si tu me dis ne pas comprendre ce qui va de soi , je me dois de réviser mon jugement.

  26. Gougnon 18 janvier 2014 à 10:22 -

    @ Panglos

    Et pourtant, cher ami je n’ai franchement rien saisi de ce que tu as dit.
    Moi j’ai dis qu’en 2009, le decret Koudou revalorisait les s

  27. Gougnon 18 janvier 2014 à 10:31 -

    @ Panglos

    Et pourtant, cher ami je n’ai franchement rien saisi de ce que tu as dit. En 2009, le décret Koudou qui revalorisait les salaires des enseignants était accompagné d’une bonification des indices. En conséquence des corps de métier qui bénéficient d’une bonification d’indice depuis 2009, ne devront pas en 2014 (c’est à dire 5 ans après)encore avoir une nouvelle augmentation indiciaire alors que des fonctionnaires sont bloqués depuis 1988. Il faut repartir les richesses entre tous et non entre deux ou trois corps de métier.

    Toi @ Panglos tu me rétorques FAUX. Et pourtant quand je te lis dans tes posts j’ai l’impression que nous disons la même chose. Je te sais éducateur, alors la meilleur façon de faire passer une leçon est d’être assez simple, précis et clair.

  28. NOUANWLE 18 janvier 2014 à 11:17 -

    GOUGNON SI TU NE VEUX PAS TE FAIRE LIRE VA JOUER LES GRIOTS A DJOULA BOUGOU AVEC UN TAMBOUR PARCE KE KAN ON TE LIS ON SE DEMANDE SI TU FAIS EXPRES OU SI TU ES EFFECTIVEMENT TARE. EXCUSE MOI ON PEUT NE PAS ETRE INTELLIGENT MAI ETRE AU MOINS POLI SA AU MOINS CEST PAS INNE SA SAPPREND JE VOUS PAS DESCENDRE DANS LA GADOU MAIS TU M Y A FAIS GLISSER.

  29. Pangloss 18 janvier 2014 à 11:32 -

    @ Gougnon

    1- La seule « revalorisation » salariale connue dont ont bénéficié les enseignants remonte au « décrochage » des enseignants sous feu F.H.Boigny.

    2- En 2009 le président Gbagbo a procedé au « déblocage » des salaires c’est à dire en permetant que les enseignants soient payés en fonction de leurs grades respectifs, conformément aussi aux indices prévus par leurs situations respectives.

    3- Il ne faut pas faire croire que, mis à part le « décrochage » sous feu F.H.Boigny, les enseignants auraient bénéficié de « bonifications indiciaires » qui relèverait de la seule volonté du président Gbagbo.

    4- En fin janvier 2014, les enseignant seront finalement payés à 100% c’est à dire conformément à leur statuts, grades, échelons respectifs.
    Il ne s’agit pas en réalité de « d’augmentation de salaire » entendue au même titre que l’augmentation récente du SMIG en Côte d’Ivoire .

  30. Gougnon 18 janvier 2014 à 13:05 -

    @ Panglos

    Ok, on ne ne va pas pinailler sur les termes déblocage, bonification, revalorisation.
    Ce qui est intéressant dans ton post est le suivant:

    « En 2009 le président Gbagbo a procedé au « déblocage » des salaires c’est à dire en permetant que les enseignants soient payés en fonction de leurs grades respectifs, conformément aussi aux indices prévus par leurs situations respectives ».

    Je dis Merci à gbagbo au passage.

    Maintenant moi @ gougnon, je dis que si les enseignants depuis 2009 sont payés en fonction de leur grades, de leur indice c’est une très bonne chose.
    Mais je dis aussi que le gouvernement actuel fait bien de payer les autres fonctionnaires (sans les enseignants)qui depuis 1988 ne sont pas payés en fonction de leur grade, de leur indice. C’est ce que je dis depuis mon 1er post sans varier d’un iota.

  31. Pangloss 18 janvier 2014 à 13:59 -

    Si le gouvernement actuel parle « d’augmentation de salaire », il est clair que les enseignants qui sont aussi des fonctionnaires devraient en bénéficier.
    Si par compte il parle de « déblocage » des salaires ou des avancements alors les enseignants ne seront pas concernés.
    Nous pensons qu’il faut appeler les choses par leur nom et ne entretenir le flou dans l’esprit de ceux qui ne sont pas informés des réalités propres aux fonctionnaires.

  32. Gougnon 18 janvier 2014 à 14:19 -

    @ panglos

    ayiiiiiiiiiii, je comprends que occuper à autre chose @ Panglos n’a pas suivi le discours à la nation du 31 decembre.
    Le PRADO a parlé d’augmentation de salaire pour certains et déblocage pour d’autres.

    @ Panglos; ta corporation a été servie depuis 2009 pour 50%, puis 75% pour 2013 et pour 100% à partir de janvier 2014 (je m’en fiche que ce soit déblocage ou augmentation).
    Il est maintenant temps que les autres fonctionnaires aussi profite des largesses du PRADO. Les enseignants ne sont pas les seuls agents de santé en RCI à ce que je sache.

  33. Pangloss 18 janvier 2014 à 14:40 -

    @ Gougnon

    Je ne crois pas qu’il s’agisse de « largesses » de votre type-là mais d’une juste rémunération due aux travailleurs.
    Si vous les ADOmoutons et autres griots bêlez pour si peu nous autres devons rétablir la vérité ses ces prétendues « augmentations » de salaires qui vous font gloser.
    C’est vrai que tu fiches, comme tu dis d’appeler les choses par leur nom
    DIOULATERIE oblige mais nous sommes là pour vous faire ravaler vos mensonges et intox.

  34. Gougnon 18 janvier 2014 à 14:46 -

    @ Panglos,

    Depuis 1988 jusqu’en 2009, comme un bon Mouton de Panurge tu as accetté de travailler au rabais.
    Alors disons merci à mon type là, à mon « burkinabé » qui vient donner le plaisir de vivre aux vrais vrais ivoiriens après 26 ans. Ou bien?

  35. marianne 18 janvier 2014 à 14:57 -

    @gougnon
    ce n’est pas une histoire de tel ou tel à dit ceci ou cela lors d’un discours.

    faire un déblocage sélectif des salaires c’est poursuivre cette injustice salariale à la fonction publique, ça veut dire que demain quelqu’un qui à la base a un salaire inférieur à celui d’un autre (non débloqué) mais qui perçoit un salaire débloqué, il se retrouvera avec un salaire plus élevé de fait par rapport à ce dernier: c’est simplement de l’injustice.

    Le vrai problème de cette fonction publique ivoirienne c’est qu’on ne sait pas sur quelle base les revenus ont été octroyé: indice, salaire de base et indemnité tant il y a des disparités entre les corporations et même au sien d’une même corporation.

    C’est cette hérésie qu’il faut corriger et non pas vouloir diviser les fonctionnaires en permanence par un ministre de la fonction publique qui ne sait même pas ce qu’on appelle une vie de famille stable!

  36. Gougnon 18 janvier 2014 à 15:29 -

    @ Marianne

    Je suis d’accord avec toi que:

    « Le vrai problème de cette fonction publique ivoirienne c’est qu’on ne sait pas sur quelle base les revenus ont été octroyé: indice, salaire de base et indemnité tant il y a des disparités entre les corporations et même au sien d’une même corporation ».

    Mais cette répartition disparate et dans le flou des richesses que l’on tente de corriger.
    Les médecins, les enseignants ont eu une partie de ce qui leur est du depuis 2009. Ils auront la totalité en 2014. Alors c’est maintenant aux autres d’en profiter.

    Le sage disait que : « la plus belle femme ne peut donner que ce qu’elle a ».

  37. CulturA Pays Vie 18 janvier 2014 à 15:53 -

    Au moment où on parle de réduction de la masse salariale de cette fonction publique inefficace, qui compromet le développement du pays parce qu’elle engloutit à elle seule près 50% du budget.
    Non contents de faire le travail pour lequel ils sont payés avec une conscience professionnelle qui laisse à désirer, non contents de racketter au quotidien les pauvres populations, ils nous bassinent encore des histoires d’augmentation de salaires.
    Le rôle de l’Etat ne se résume pas uniquement à payer les salaires des fonctionnaires et des agents. L’Etat a besoin d’investir dans l’éducation, dans la santé, dans les infrastructures et dans la création d’emplois, et ce n’est pas en engraissant les fonctionnaires que l’Etat aura les moyens de le faire.

    Ceux qui veulent vraiment gagner de l’argent savent quoi faire. Qu’ils rejoignent le secteur privé ou qu’ils se lancent dans les affaires.

    Pour finir ceux qui parlent d’injustice salariale avec cette mesure n’ont rien compris parce que c’est en 2009 que l’injustice salariale a été initiée avec le déblocage sélectif des seuls enseignants, il s’agit donc plutôt de réparer une injustice qui court depuis 4 ans en élargissant la mesure aux autres fonctionnaires qui avaient été ignorés en 2009.

  38. Pangloss 18 janvier 2014 à 16:25 -

    @ CulturA Pays Vie

    Comment tu peux être aussi bête que tes pieds et aussi obtus qu’un âne ?
    _ Ton chiffre de 50 pour cent est archi faux et tu continue sottement à le répéter.
    C’est votre type-là qui a introduit en Côte d’Ivoire les salaires des enseignants à double vitesse. C’est le Président Laurent Gbagbo qui a corrigé cette hérésie.
    C’est encore Laurent Gbagbo qui a décidé de débloquer les avancements réguliers des travailleurs en 2009.
    Votre type-là est aujourd’hui en train de mentir pour dire que c’est lui qui a eu cette initiative et toi ADOmouton bêlant, tu crois qu’on te regarder dire des mensonges aussi gros qu’une pyramide ?
    DIOULATERIE même ce n’est pas la peine !!!!

  39. CulturA Pays Vie 18 janvier 2014 à 16:47 -

    @Pangloss

    Mais je t’emmerde gros naze. Tu n’es pas obligé de me répondre surtout quand tu n’as pas les arguments.
    Si tu prétends que mon chiffre est faux, pourquoi est ce que tu ne nous donnes pas le chiffre « exact »?

    La masse salariale selon les dires du ministre de la fonction publique lui-même se situe entre 45 et 50% des ressources propres de l’Etat alors que, selon la norme dans l’espace UEMOA, la masse salariale ne pas doit excéder 35%.
    Donc je n’invente rien quand je dis que votre travail approximatif coûte en salaires près de 50% du budget de l’Etat.

    Encore une fois je t’emmerde, j’emmerde aussi ton Gbagbo et toute ta clique de moutons de panurge

  40. Pangloss 18 janvier 2014 à 16:57 -

    @ CulturA Pays Vie

    Comme cela on est fâché et très vite on monte sur ses grands chevaux ?
    Pauvre CulturA Pays Vie ta place n’est pas sur ce forum pense à faire autre chose ! ! !

  41. CulturA Pays Vie 18 janvier 2014 à 17:26 -

    @Pangloss

    Ce n’est pas un plouc qui va me dire où se trouve ma place et ce que je dois faire.
    Moi personnellement il y a des gens dont je ne lis même pas les commentaires, donc tu peux en faire autant si je te dérange.

    Encore une dernière fois, je t’emmerde.

  42. Pangloss 18 janvier 2014 à 17:34 -

    @ CulturA Pays Vie

    Moi, par contre, je lis tous tes commentaires et crois-moi, j’aime bien rire de leur vacuité, car il faut de temps à autre mesurer les carences de certains qui se prennent ici pour des références !!

  43. CulturA Pays Vie 18 janvier 2014 à 17:45 -

    @Pangloss

    Continue donc à ricaner. Moi aussi je lis tes commentaires et tu me fais tout simplement pitié.

  44. Gougnon 18 janvier 2014 à 18:26 -

    @ Panglos

    C’est faux et archi faux. Pourquoi veux-tu faire croire que c’est par magnanimité que Koudou aurait « débloquer » le salaire des enseignants? C’est faux et mille fois faux.

    Ce fut une lutte et une longue lutte menée par les enseignants (Primaire, secondaire, supérieur). Qui ne se rappelle les grèves et encore et encore qui ont bloqué tout le système scolaire?
    Koudou l’a promis en 2007, et toujours dans sa roublardise, il rusait avec le monde enseignant. Et rebelote brève en en 2008.
    Qui ne se rappelle de Koudou qui se moquait des enseignants (surtout de ceux du supérieur?
     » Je ne vous donnerai rien » disait Koudou. Ou encore, « les doctorats, il y en a beaucoup et partout et je n’augmenterai pas vos salaires ».
    De guerre las, Koudou signe le décret en décembre 2008. Ce n’est qu’en 2009, qu’il donne la 1/2 aux enseignants et ce jusqu’à ce qu’il sorte par la petite porte. Le PRADO, pour raison de continuité d’état a decidé de subdiviser les 50% restants en deux. Une partie soit 25% ont été versé en 2013 (soit 50% + 25%= 75%) et la deuxième partie (25% +75%) seront remis à partir de janvier 2014.

    Quand aux personnels de la santé, Koudou a parlé, parlé sans signer aucun document. C’est le PRADO qui a fait prendre le décret des 400 pts d’indice pour les médecins et 150 points pour les autres agents de santé.

    @ Panglos, ce site est loin des agora où l’on peut se permettre de mentir à loisir sans contradiction. Nous nes sommes pas tous des Moutons de Panurge @ Panglos.

  45. Pangloss 18 janvier 2014 à 19:21 -

    @ Gougnon

    C’est donc le Président Gbagbo qui a « raccroché » les enseignants ?
    Or donc votre type-là ne fait que suivre les pas du Président Gbagbo quand il affirme pompeusement « augmenter » les salaires des fonctionnaires ?
    Merci au moins d’avoir reconu, une fois n’est pas coutume que c’est le Président Gbagbo auquel les fonctionnaires de l’enseignement doivent 50% des avacement que vous attribuez sans discernement à votre type-là.

  46. Gougnon 18 janvier 2014 à 23:49 -

    50% après plusieurs grèves sous Koudou et 50% avec le PRADO avec des années scolaires softs. c’est ça aussi la vérité.