Côte d’Ivoire – La grosse désillusion des fonctionnaires

Mis en ligne par La Rédaction | Vendredi 17 jan 2014


ouattara

Les 151 063 fonctionnaires de Côte d’Ivoire connaîtront une amélioration de leurs revenus à la fin de ce mois de janvier. Mais parmi eux, a reconnu le ministre de la Fonction publique, Gnamien Konan, au cours de la conférence de presse qu’il donnait, hier, à l’immeuble Sciam au Plateau, 121 382 doivent leurs acquis au président Laurent Gbagbo. Car, en 2007, il a donné suite à leur revendication portant sur la bonification indiciaire. Et dès décembre 2008, 50% de cette bonification étaient payés. Les 50% restants, le gouvernement Ouattara, selon le principe de la continuité de l’Etat, paie en 2013 la moitié, c’est-à-dire 25%. Les 25 autres, au dire du ministre de la Fonction publique, seront payés à la fin janvier. L’augmentation annoncée par le gouvernement, en ce qui concerne ce groupe de fonctionnaires, n’est donc en réalité que la matérialisation d’un acquis conquis sous le pouvoir du Président Gbagbo. BrunoKouadio (Notre Voie)

Tapé Djédjé Apollinaire (Syndicaliste) : «Il n’y aura pas d’augmentation de salaires»

«Pour nous, le ministre n’a pas traduit textuellement l’esprit du discours du président de la République qui disait qu’il y aura revalorisation des salaires. Une revalorisation des salaires, c’est l’exemple du Smig qui, dans le secteur privé, a augmenté. On est passé de 36 607F à 60 000F. L’augmentation est substantielle et connue de tous. Quand on vient dans le secteur public, on nous dit qu’il y aura revalorisation. Or, de revalorisation, il s’agit du paiement des indemnités dont un certain nombre de fonctionnaires bénéficient déjà aujourd’hui, payées à 75% et qui vont passer à 100% à la fin janvier. Entre-nous, une indemnité n’est pas une augmentation de salaire ! C’est un avantage qui est lié à la fonction du fonctionnaire ou à son emploi. Quant au déblocage des salaires, il devrait concerner tous les 153 000 fonctionnaires en enlevant les fonctionnaires fictifs comme le ministre Gnamien Konan l’a dit. On parle de 38 000 fonctionnaires qui vont bénéficier du déblocage sur 153 000. Ça représente quoi ? Ça représente 30% des fonctionnaires qui connaîtront un déblocage payé au compte-gouttes. Le ministre n’arrive même pas techniquement à démontrer combien un fonctionnaire va toucher. Il dit des chiffres de bas en haut. C’est vraiment dommage parce que nous nous attendions à ce qu’il nous dise clairement que le déblocage des salaires concerne l’ensemble des fonctionnaires et l’augmentation devrait tenir compte d’un certain taux. On n’a pas défini de taux, et on constate que ce sont les actes pris par l’ex-gouvernement en 2007 qui étaient payés à 50% qui seront payés à 100%. C’est ce qu’ils appellent augmentation. Si c’était le cas, l’ex-président aurait dit j’ai augmenté les salaires. Mais il ne l’a pas dit parce que ce n’est pas une augmentation de salaire. »

Propos recueillis par B.K.

[Facebook_Comments_Widget title= » » appId= »331162078124″ href= » » numPosts= »5″ width= »470″ color= »light » code= »html5″]

Commentaires

commentaires

Partagez !

46 Commentaires ... participez vous aussi à la discussion.

  1. Gougnon 18 janvier 2014 à 23:49 -

    50% après plusieurs grèves sous Koudou et 50% avec le PRADO avec des années scolaires softs. c’est ça aussi la vérité.