BATTU, GBAGBO LE MAUVAIS PERDANT ABAT SES DERNIERES CARTES

Mis en ligne par bleble | vendredi 3 déc 2010


Laurent Gbagbo est en train d’abattre ses dernières cartes. On espère pour lui qu’il ne va plus ouvrir les frontières qu’il est entrain de fermer. C’est triste pour la Côte d’Ivoire. C’est triste ce qui se passe. La Côte d’Ivoire aura deux présidents bientôt si Laurent Gbagbo continue de s’accrocher au pouvoir. Le FPI n’a qu’à s’en prendre à lui-même, puisqu’au lieu de laisser la CEI travailler, ils ont posé des entraves et mené une osbtruction qui n’a pas permis que les choses se passent comme il faut. Ils viennent de couper FRANCE 24, RFI mais Africa24 continue d’émettre. Peuvent-ils couper également la RTS, ORTBF et autres télé africaines. Gbagbo se comporte exactement comme Robert Guéi l’a fait en 2000. IL a perdu mais il ne veut pas reconnaître sa défaite et partir. Quelle honte pour lui. Je souhaite qu’il se barricade dans son pays. Personne n’en sort. Personne ne rentre. Mais les Ivoiriens auront le temps de s’occuper de lui. Il croit qu’il est fort alors qu’il fait tout ce boucan, parce qu’il a l’armée avec lui. Mais le peuple ira le prendre pour mettre fin à son imposture. On nous parle de delai pour la CEI. Pourtant au premier tour, le président de la CEI a proclamé les résultats après minuit, sans que l’on n’ait parlé d’invalidation. Ensuite Laurent Gbagbo a pris l’article 48 pour organiser le deuxième tour trois semaines après le premier tour, au lieu de deux semaines. La constitution a été violée. Mais pourquoi à cause d’un retard de seulement dix heures de temps environ, l’on veut crier au loup. Règles à géométries variables. Dans les casernes, les soldats commencent à être excédés par ce qui se passe. L’onuci et la licorne sont excédés et envisagent d’aller prendre le contrôle de l’aéroport pour sécuriser leurs ressortissants. Les forces étrangères n’excluent même pas d’aller libérer la télé pour qu’elle cesse d’intoxiquer les Ivoiriens et de semer la haine partout! Quelle désolation. Le temps est venu de mettre fin à cette forfaiture. Les Ivoiriens pourrainet faire des journées ville mortes et un blocus économique du pays pour obliger Laurent Gbagbo à accepter de quitter le pouvoir. Comment un président peut-il être fier d’exclure des pans entiers de sa population pour se faire élire. Contester les résultats du Nord, c’est continuer de considérer les populations de là bas, comme des sous ivoiriens, des barbares. Refuser de prendre en compte leurs suffrages, c’est montrer un mépris réel pour près d’un million d’Ivoiriens concernés. Sans oublier les exactions et les drames vécus par les baoulés, ainsi que les ressortissanst du Nord dans le Sud e le Sud ouest parce qu’ils ne sont pas des adeptes de la réfondation. LAurent Gbagbo a fait trop de mal à la Côte d’Ivoire. Il a concentré en ses mains plus de pouvoirs qu’Houphouët lui même n’a jamais eus. Et il trouve que dix ans ce n’est pas trop, après tout le mal qu’il nous a fait. Mais qu’attendait-il du Nord? Qu’attendait-il du PDCI, après avoir nargué Bédié? Qu’attendait-il du Nord, ou il n’est pas allé pour le second tour?  Qu’attendait-il des Ivoiriens avec cette mauvaise campagne électorale qu’il a faite? Qu’il abattent bien ses dernières cartes, et qu’il sache que le peuple ivoirien ne va pas le louper. Que personne ne soit dupe: Laurent Gbagbo n’est pas manipulé. C’est lui et lui seul qui manipule tout le monde. Donc il ne sert à rien de chercher à voir les gens autour de lui.

Enfin il est bon de savoir que pendant qu’il bande encore ses muscles avec quelques militaires partisans, à coté de la grande majorité qui reste républicaine, les proches de Laurent Gbagbo commencent déjà à négocier avec le staff de Ouattara et à préparer l’après Gbagbo. Ainsi après avoir contribué à financer la campagne du RHDP, des cadres comme Jacques Anouma, JoelDervain et même le beau frère Kassoum Fadiga actionnent leurs contacts auprès de Ouattara pour négocier une protection en cas de transition. De toutes les façons, le président Ouattara a promis dejà qu’il n’y aurait pas de chasses aux sorcières. Que dire de Gossio qui met en avant le fait que sa grand mère est Dioula. Sans oublier que ce Jeudi 02 Décembre Désiré Tagro a été apperçu dans un hotel de la place, en compagnie d’Adama BICTOGO, et Marcel Amon Tanoh. Que pouvaient-ils bien se dire en cette période délicate? Dans quelques jours on verra….Bon vent…

N’Takpé Marlène

Avec connectionivoirienne.net

Commentaires

commentaires

Partagez !