Côte-d’Ivoire engagement politique – Jacqueline Lohès Oble se met au “repos”

Mis en ligne par La Rédaction | samedi 25 Avr 2015

diplome114-x6

Seule femme candidate à la présidentielle de 2010, Jacqueline Lohès Oble n’est pas disposée à rééditer l’expérience.

Agrégée de droit, elle se consacre entièrement à son travail d’universitaire avec des prestations à l’université Houphouët-Boigny de Cocody et dans une université privée qu’elle a contribué à fonder. C’est dans le cadre de ses activités d’intellectuelle que nous l’avons retrouvée jeudi 23 avril au Plateau au cours d’une conférence publique sur les élections en Côte d’Ivoire. « Peut-on s’attendre à un retour en politique madame ? », avons-nous essayé de lui arracher quelques mots. Un peu réticente et méfiante vis-à-vis de la presse ces derniers temps, elle répond furtivement : «Je prends du repos ». Réponse qu’elle donne invariablement même quand on pose la question autrement. Une autre façon de dire « je prends du recul ». Jacqueline Oble garde certainement un arrière-goût amer de sa dernière expérience politique. Depuis la fin de la crise postélectorale, elle a gardé le profil bas, évitant même la presse après avoir changé son numéro de téléphone portable. On ne lui connaît pas de déclaration publique politique depuis lors.

Pourtant avec un score relativement acceptable à la présidentielle de 2O1O (elle était mieux classée qu’un vieux briscard comme Anaky), Jacqueline Oble a choisi Laurent Gbagbo pour qui elle a appelé à voter au second tour. Elle sera nommée ministre de l’éducation nationale doublée de la fonction de porte-parole dans le gouvernement controversé d’Aké N’gbo. Mais elle se révélera comme le maillon faible dudit gouvernement, suite aux pressions de la communauté internationale. Elle perd ainsi le porte-parolat au profit de Don Melo Ahoua, un irréductible de Gbagbo.

Après le 11 avril 2011, Mme Oble est la seule ministre de Laurent Gbagbo à ne pas être inquiétée par les nouvelles autorités. Un avantage en échange du mutisme qu’observe la spécialiste de droit privé. Cette posture de la ministre a suscité bien de commentaires chez les pro-Gbagbo mais l’on n’ignore pas les solides relations qu’entretiennent son frère Vincent Essoh Lohès avec le chef de l’Etat Alassane Ouattara. Ceci a sans doute plaidé en sa faveur.
Pour le reste Jacqueline Oble, la dame à la voix grave, ravageuse et d’autorité garde toujours son punch. Elle garde toujours ce sourire légendaire et déroutant qui laisse voir une brèche.

SD

Commentaires Facebook

Commentaires

11 Commentaires ... participez vous aussi à la discussion.

  1. dabakala 24 avril 2015 at 17:22 -

    “Mme Oble est la seule ministre de Laurent Gbagbo à ne pas être inquiétée par les nouvelles autorités. Un avantage en échange du mutisme qu’observe la spécialiste de droit privé.”

    Tout est dit en une phrase !!

    La suite !!

  2. cydi1 24 avril 2015 at 18:17 -

    Ho vous allez toujours jeter l opprobre sur tous ceux qui sont libres ?

    Ils ont mis Simon en kaba vous dites délit de patronyme

    OBle est libre la encore Ya anguilles sous roche

    Vraiment sorcellerie c est pas la peine

  3. FANTAGBEI 24 avril 2015 at 18:30 -

    vraiment tu souffres d une demence, ton cas est tres serieux

  4. dabakala 24 avril 2015 at 19:25 -

    Oui, je me suis promis de signaler tous les cas d’imbécilité parmi les balafrés en face. Je sais qu’il y en a au moins un qui n’apprécient pas les injures (mais bon, on ne recevra pas de leçons tout de même de cette faction qui excelle dans le genre), mais quand un chat est noir, on ne saurait dire de lui qu’il serait blanc.

    Voici d’on c’un coté, une dame qui a participé activement a un gouvernement qui a pris fonction après la prestation de serment et l’l’investiture de SEM GBAGBO LAURENT, un gouvernement qui a mis sur pied une gestion d’état et orchestré toute les actions de résistances face a HAHO, qui se réclamait du gouvernement légitime et légal dont il avait la charge, a partir du golf, en tant que président. Il s’en suit des représailles plurielles, aussi tôt que HAHO finit par arracher le pouvoir avec l’aide de ses support occidentaux, dans le sang et la poudre, après avoir refusé le recomptage électoral. HAHO fait incarcérer et juger ces membres du gouvernement pour atteinte a la sécurité de l’état, constitution de bande armée et insurrectionnelle, pour actions criminelles diverses, crimes économiques etc. etc. etc. Ce sont des choses qui se comprennent, quand on voit les choses de son point de vue usurpateur et insurrectionnel, si l’on considère qu’il serait en fait le « président » qu’il proclame être. HAHO formulera le cas de flagrant délit pour foutre tout ce beau monde en prison et comme par hasard, la dame OBLES est oubliée dans l’affaire, quand une femme qui n’a aucun poste dans le gouvernement, qui n’est pas a la tête d’une entité quelconque avec autorité militaire ou administrative, seulement de part son positionnement politique inférieure a celui d’AFFI, président du parti et libre, récoltera 20 ans de prison après avoir été prise là où on ne pouvait que l’attendre, auprès de son mari !!!

    D’un autre coté, on a un homme, qui n’a rien fait du tout, qui n’était pas dans le gouvernement, qui n’a jamais affiché de position politique, sociale, ou même familiale (qui savait que cet homme était le frère de SIMONE EHIVET ?? Il n’a jamais profité d’une publicité comme photocopie, le frère Ivoirien d’HAHO, menacé désormais par les représailles futures), qui se retrouve en prison, incarcéré, sans soins médicaux, sans jugement sérieux, avec des droits de visite réduits et une assistance juridique sommaire, inculpé pour un chapelet de crimes qu’il est extrêmement difficile de cumuler, si ce n’est avec la plume d’un magistrat ou d’un politique qui veut délibérément faire du mal a sa sœur et a toute une faction politique.

    Comparons donc les deux situation et jugeons donc de l’injustice a deux niveaux qui est clairement affichée ici : OBLE en liberté et SIMON EHIVET en prison !!!

    Franchement, et c’est cela le plus important, SI ON DEMAMDAIT A SIMON EHIVET D’ECHANGER SA LIBERTE CONTRE SON MUTISME, CELA NE CHANGERAIT ABSOLUMENT RIEN A L’HOMME, VU QU’IL N’AJAMAIS RIEN DIT. CE N’EST NI UN POLITIQUE, NI UN MENEUER D’HOMMES, NI UN CRIMINEL COMME ON VEUT LE FAIRE CROIRE, MAIS JUSTE UNE PERSONNAGE QUI PORTE LE MEME NOM QUE SA SŒUR, INCARCERE POUR FAIRE MAL ET PRESSION SUR CELLE-CI.

    Rien de plus !!

    On applaudira donc cette nouvelle imbécilité de @la cédille, qui a raté l’occasion de se taire, sur un sujet qui gêne le pouvoir, paralysé par la honte que provoquerait une libération de SIMON EHIVET, en l’état.

    Les autres balafrés, plus censés, savent bien que cette situation n’est pas a leur avantage et que le système d’HAHO pourrait s’en priver. Mais ils n’ont pas l’impact suffisant pour empêcher les erreurs de factions !!

    Dommage !!

    LA suite !!

  5. cydi1 24 avril 2015 at 20:40 -

    Mon petit dabakala,
    Connaissez vous la realpolitik ?
    Je crois que non

    Ceux que vous avez snobé vous montre comment on gère un pouvoir.

    Quand on est pas niais on n ouvre pas des fronts partout.
    Réalité oblige.

    Vous avez voulu faire le feu du la tete de tous vos adversaires , ils se sont coalisés pour vous envoyer au tapis , bande d apprentis
    Étayez toutes vos théories a la con celui qui détient la réalité du pouvoir c est bien DAO

  6. dabakala 24 avril 2015 at 22:08 -

    Franchement, je me demande bien si j’ai en face de moi le plus imbécile des imbéciles de cette faction.

    vous dires : “celui qui détient la réalité du pouvoir c est bien DAO”

    Mais personne ne dit le contraire ma petite @Cécile.

    Mais mon point, et non ma théorie, est bien que ce pouvoir n’est pas éternel et les alliances ne valent que lorsque les intérêts le justifient, ce qui veut dire que ceux qui s’allient aujourd’hui, seront ennemis demain, inévitablement, vu qu’il n’ont pas les mêmes intérêts.

    Cela se voit déjà dans votre faction militaire qui se désagrège et a travers les tensions intestines que le pouvoir en place n’arrive pas a contenir. Au niveau politique, la collusion politique au sein du RHPD est mise a rude épreuve et maintenant plus que jamais, le RDR est en train de se coucher a plat ventre devant le PDCI, pour oser croire en une réélection.

    Non mon cher, quand on est serein, quand on détient le pouvoir, quand on sait qu’il ne peut pas nous échapper, on ne panique pas de cette façon, et on ne fait pas autant de bruit.

    La realpolitik n’est pas une propriété privée de HAHO, encore moins un solution miracle pour atteindre ses objectifs. C’est juste une méthode qui permet d’avancer, sur une base hypocrite, entre partenaires qui se regardent comme des chiens de faïences.

    Attention de ne pas glisser !!

    La suite !!

  7. FANTAGBEI 24 avril 2015 at 22:13 -

    mes Amis evitez de repondre a ces malades, ignorez les, n echangez pas avec ces blakrosRdr, ils ont aucunes education, aut les ignorer a partir d aujourd hui ils ont aucune education, et les sujet ici ne sont pas a leur niveau,

  8. cydi1 25 avril 2015 at 03:01 -

    C est au nom de cette realpolitik que le RDR comme tu le dit se couche au pied du pdci .
    Qu es ce que tu appels base hypocrite ?
    Pour vous la politique c est la posture de seplou en 2000 quand il a blaguer guei d éliminer dramàe et bedie?

    Qu es ce que vous appelez panique ?

    Je vous dit que ce pouvoir la a redonné son caractère sacré au pouvoir .
    Il faut respecter l adversaire .
    Il faut les mélanger ( zemogo, kabran Apia fo logo )

    Vous avez un parti qui est aux abois a 6 mois des élections ?
    Voilà un travail de sape que les refondus n ont pu anticiper .
    Et c est vous qui voulez donner des leçons aux gens ,
    Meme le lider est mieux que vous car la bas Ya pas de bicephalisme.
    Ha j oubliais vous aimez les deux deux
    Président qui a deux femmes déclaré
    Élections 2010 deux présidents
    Portes paroles de lkg deux aussi
    President de parti deux aussi

  9. dabakala 25 avril 2015 at 03:44 -

    @la cédille …

    Ce n’est pas le président de parti qui remplit une urne,
    ce n’est pas le porte parole qui remplit une urne
    ce n’est pas la femme déclaré qui remplit une urne
    ce n’est pas l’état du parti qui permet de remplir une urne
    mais bien tous les ivoiriens qui se sentent interpellés par la question électorale, selon leur perception politique.

    La realpolitik, puisque vous savez ce que c’est, devrait vous obliger a tenir compte de toutes les réalités et donc de celle-là, avant de passer a l’attitude hypocrite que vous pouvez deviner (ne soyez pas aussi imbécile !! BEDIE n’a jamais aimé HAHO !!).

    Vous parlez de travail de sape, si on l’admet et on le veut, mais quel en a été le résultat ?

    Avez vous pu faire en sorte que l’électorat qui ne vous suivra pas, ne vote pas contre vous ou ne vote pas du tout ?? NON.

    Avez vous la stricte confirmation que ceux devant qui vous vous couchez, realpolitik oblige, voteront pour vous le jour du scrutin ? NON.

    Bref, avant les prochaines échéances, vous n’avez absolument aucune certitude acquise et sur lesquelles vous pouvez vous reposer pour croire que l’affaire serait dans la poche.

    La panique est donc instinctive et jusqu’au dernier jour, vous continuerez votre soi-disant travail de sape, car vous savez que l’objectif n’est pas du tout atteint.

    Tout comme vous continuerez a faire la cour au PDCI pour capitaliser sur son électorat qui se disloque et que vous n’arrivez, a cause de votre nature, a canaliser vers vous !!

    Alors oui, je reste droit dans mes bottes et maintiens mes propos, avec toute la confiance en soi, que pourrait développer un personnage qui proclame ce que vous ne voulez, ni lire, ni voir publié.

    Ne soyez donc pas pressé et le jour du scrutin, savourez les effets de votre travail de sape (comme vous le dites) qui vous provoque des orgasmes spontanés et on en reparlera.

    Les ivoiriens ne voteront pas pour HAHO et vous le sentirez !!

    La suie !!

  10. Lancinet De Sanonla 25 avril 2015 at 10:35 -

    Elle a décidé de se consacrer à ce qu’elle sait faire le mieux. Elle n’est pas en prison et si cela est dû au fait la proximité supposée de son frère avec le PR où est le problème ? Il y a dans ce pays ici des personnes exactement dans la même situation qu’elle, très éloignées du cousin de l’ami du PR qui n’ont jamais été inquiétées sans qu’on le leur reproche. Nous savons tous par exemple que Mme Simone Gbagbo de n’a jamais été dans la même prison que les autres. La villa dont elle bénéficie comme lieu de détention serait-elle liée à une quelconque compromission ? Évidemment que non. Inimaginable tant qu’il s’agit d’elle.
    Imaginez que ce fût une autre personne qui était ainsi traitée.

  11. cydi1 25 avril 2015 at 17:00 -

    mon petit dabakala
    quand on fait de la realpolitik on ne s attarde pas sur le menu fretin qu est le FPIPI on le decapite . le serpent n etant pas mort vous tiens au collet , apres maintes tentative de seduction tous vous ont rejetés tant vous puez la haine , amateurisme.

    l animal economique a foutu l animal politique une enieme fois en prison

    soyez mesuré: dites une partie des ivoiriens ne dites pas les ivoiriens. @ doudson vous a fait le cour magistrale hier mais vous demeurez dans vos idioties , mais bon !!!!!

    le niais qui dit BEDIE n a jamais aimé ADO ,
    on ne lui demande pas de l aimer mais au nom de la realpolitik les deux conjuguent pour vous faire mordre la poussiere comme en 2010 mon nigeaud,

    @ lancina de sanonla dit:

    Nous savons tous par exemple que Mme Simone Gbagbo de n’a jamais été dans la même prison que les autres. La villa dont elle bénéficie comme lieu de détention serait-elle liée à une quelconque compromission ? Évidemment que non. Inimaginable tant qu’il s’agit d’elle.
    Imaginez que ce fût une autre personne qui était ainsi traitée.

    oui quand il s agit de la deesse on perd ses neurones
    sinon @ ble goude a ete traité par vous de tous les noms car on l aurait vu dans une des villa& de HAMBAK

    ho reveillez vous