Côte-d’Ivoire: Affrontements à l’Université de Cocody “35 arrestations, 15 blessés» membres de la FESCI

Mis en ligne par La Rédaction | lundi 11 Avr 2016

Aux dernières nouvelles, 35 étudiants arrêtés ce matin sur le campus de Cocdoy sont en garde à vue à la préfecture de polices d’Abidjan. Certains des blessés se trouvent encore internés dans les hôpitaux.

Fumée de gaz lacrymogène campus de Cocody lundi 11 avril 2016 photo Lider

Fumée de gaz lacrymogène campus de Cocody lundi 11 avril 2016 photo Lider

Par Connectionivoirienne.net

Des affrontements entres syndicalistes de la Fédération estudiantine et scolaire de Côte-d’Ivoire [FESCI] et des forces de l’ordre sont signalés sur le campus de l’Université d’Abidjan Cocody depuis ce lundi matin. Ces affrontements, parfois violents font suite à un mot d’ordre de grève de la FESCI suivi d’un rassemblement [avorté], pour multiples raisons [voir le communiqué ici-bas].

Selon plusieurs témoins, une “cinquantaine d’étudiants membres de la FESCI ont été arrêtés et amenés par les Forces de l’ordre”. Le début de cette grève de la FESCI coïncide symboliquement avec le 5e jour anniversaire de l’arrestation de Laurent Gbagbo, le 11 avril 2011, par les Forces françaises présentes en Côte-d’Ivoire dans le cadre de la mission Licorne.

Depuis plusieurs mois, le Secrétaire général de la FESCI, Assi Fulgence dit «AFA» subit les effets d’une mesure de radiation des universités et grandes écoles de Côte-d’Ivoire. Son appel devant le Conseil de discipline n’a toujours pas été examiné par le Conseil de l’Université, toujours présidé par la ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche scientifique, Bakayoko Ly-Ramata.

Au moins dix membres de la FESCI croupissent depuis de longs mois, plus d’un an pour certains, dans les geôles du régime Ouattara.

HC

Fesci

Commentaires Facebook

Commentaires