Côte d’Ivoire – Nouveaux affrontements entre FESCI et Ageeci, principaux syndicats d’étudiants des universités

Mis en ligne par La Rédaction | samedi 14 Mai 2016

Fesci-Assi-Assi-Fulgence

Par Manuella YAPI

Des échauffourées ont éclaté vendredi matin entre des membres de l’Association générale des élèves et étudiants de Côte d’Ivoire (AGEECI) et ceux de la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (FESCI), deux principaux syndicats estudiantins, au campus de l’Université Félix Houphouët-Boigny de Cocody (Est d’Abidjan), selon des membres.

“Ce matin (…) les différentes permanences de l’Ageeci ont été attaquées à l’aide d’armes blanches, de gourdins et autres par les membres de la Fesci”, a rapporté à Alete Info le secrétaire à l’organisation, Abdoul Karim Doumbia, ajoutant que l’”attaque” a été “brusque” et “très brutale”.

Selon M. Doumbia, des membres de la Fesci ont effectué une “patrouille sur le campus” après cette “attaque” et des membres “isolés” de l’Ageeci “ont été enlevés” et étaient “injoignables” jusqu’à 20h00 GMT.

Rouge

“Il s’agit d’un malentendu”, a réagi le secrétaire général de la Fesci, Fulgence Assi qui dit avoir appelé ses “camarades à garder le calme et ne pas céder à la provocation”, réfutant toutefois les cas d’enlèvements soulevés par le syndicat rival : “c’est faux “.

“Notre intérêt aujourd’hui c’est de trouver des solutions et non d’en créer (…). Ce n’est pas intéressant que des étudiants empoignent d’autres étudiants”, a avancé M. Assi qui dit “chercher à échanger avec toutes les organisations afin d’accepter l’idée de vivre ensemble” sur le campus.

Fin novembre 2015, ces deux syndicats rivaux ont eu une altercation pour le contrôle du quai d’embarquement du Centre hospitalier universitaire de Cocody, (CHU) faisant un mort et trois blessés.

Abidjan : Des dizaines d’inconnus tentent d’ “attaquer” des étudiants sur un quai d’autobus à Cocody (Syndicat)

Des dizaines d’inconnus munis de gourdins ont “tenté” vendredi après-midi d’ “attaquer” des étudiants sur un quai de la Société de transport abidjanais (SOTRA) situé face au Centre hospitalier universitaire (CHU) de Cocody, à l’Est d’Abidjan, selon le secrétaire général du principal syndicat estudiantin ivoirien (FESCI), Fulgence Assi.

“Des Non-étudiants ont tenté de s’attaquer aux étudiants qui étaient sur le quai de la Sotra au Chu de Cocody (…) aux environs de 16h”, a indiqué M. Assi, ajoutant que la Fesci a fait appel à la police pour dissuader ces inconnus, estimant que cette scène “n’est pas honorable”.

Vendredi matin des heurts ont éclaté entre le syndicat de Fulgence Assi et l’Association générale des élèves et étudiants de Côte d’Ivoire (AGEECI) dont des membres disent avoir été “attaqués” par la Fesci, ajoutant que certains d’entre eux ont été “enlevés” et étaient “injoignables” jusqu’à 20h00 GMT.

Réfutant les cas d’enlèvements, M. Assi a évoqué un “malentendu” à la base de ces “échauffourées” qui ont eu lieu au campus de l’Université Félix Houphouët-Boigny de Cocody, située près du Chu.

Des dizaines de personnes ont été aperçues aux alentours du Chu de Cocody avec des gourdins. Le leader de la Fesci a affirmé ne pas savoir si ce fait a un “lien” avec les heurts de la matinée.

MYA

MYA
Alerte info/Connectionivoirienne.net

Commentaires Facebook

Commentaires

1 Commentaire ... participez vous aussi à la discussion.

  1. Goumin-goumin 14 mai 2016 at 13:51 -

    C’est bien fait pour le pouvoir en place. c’est là que mènent les tergiversations du gouvernement.
    1. Le conseil de l’université dit: pour la Fesci et l’AGEECI sont suspendues toutes les activité syndicales;

    2. L’UFHB demande que le gouvernement décide de dissoudre la FESCI

    3. Le gouvernement, lors d’un conseil des Ministres dit: nous en prenons acte. Et depuis plus rien.

    4. Après quelques mois de répit, la FESCI a décidé il y a un mois de jauger à nouveau sa force sur le campus (affaire jeu de la Francophonie) aux yeux et à la barbe du gouvernement.

    5. Après quelques arrestations-libérations , la FESCI s’est rendue compte qu’elle fait encore peur.

    6. Elle va alors reprendre son jeu favori sur l’UFHB sous la prtections de polticiens tapis dans l’ombre.

    En conclusion: c’est au pouvoir de prendre ses responsabilités devant tous ces syndicats politisés d’étudiants. L’UFHB est le laboratoire de la chienlit avant la grandeur nature.

    @ Goumin a parlé oooooooooooooooh.