Côte d’Ivoire: Après les violences au campus d’Abidjan, les étudiants en AG « pour déterminer la suite »

UNE-FESCI

Par Serge Alain Koffi

Les étudiants de la Fédération estudiantine et scolaire de Cote d’Ivoire (FESCI), le principal syndicat estudiantin, annoncent l’organisation mardi d’une assemblée générale “pour déterminer’’ s’ils devraient reprendre ou pas les cours, 24 h après les violences qui les ont opposés à la police sur le campus de l’université de Cocody (Abidjan).

“Nous organisons une assemblée générale à 14H pour déterminer la suite de notre combat’’, a déclaré un responsable de FESCI, joint au téléphone par Alerte Info.

Lundi matin, de violents affrontements ont opposé certains étudiants à la police, sur le campus de l’université de Cocody.

Les forces de l’ordre disent avoir intervenu alors que la FESCI empêchait des étudiants d’accéder aux cours. Cette version est contestée par les étudiants qui assurent qu’ils n’organisaient qu’un sit-in.

Mais selon des témoins, les échauffourées ont déclenché lorsque les policiers ont « lancé du gaz lacrymogène » sur des étudiants de la FESCI, en grève depuis mercredi, alors que ces derniers tentaient de « faire sortir des étudiants » des facultés de « Sciences économiques et droit » de leurs amphithéâtres.

“Un calme’’ régnait mardi matin sur le campus, où des cargos de police étaient stationnés aux différentes entrées, ont rapporté des témoins à Alerte Info.

Après ces violences, la FESCI dit dénombrer 55 étudiants interpellés qui sont détenus à la préfecture de police d’Abidjan.

Serge Alain KOFFI

Alerte info/Connectionivoirienne.net

Facebook Comments

Comments are closed.