Côte d’Ivoire: Tenues vestimentaires «trop onéreuses» imposées à l’ENS, des étudiants crient au scandale

ENS
Image d’archives d’illustration DR

L’Ecole Normale Supérieure d’Abidjan vient d’entreprendre une série de rencontre avec ses futurs pensionnaires en vue de les informer sur les modalités pratiques d’inscription pour l’année académique 2016-2017. Hélas, les admis aux différents concours d’entrée à l’ENS sont confrontés actuellement à des payements excessifs dans un pays déjà en pleurs face à la cherté de la vie.

En effet, en plus des nombreux dossiers administratifs à fournir, ils doivent s’acquitter des frais d’inscription et de la pochette qui s’élèvent à 18.000 frs.

Comme si cela ne suffisait pas, l’ENS impose des dispositions réglementaires relatives à la tenue vestimentaire qui suscite des grincements de dents.

Plusieurs voix se sont élevées pour dénoncer le coût trop élevé des uniformes; quelques deux mètres de tissus à 27.000 frs sans compter la couture bien que modeste, mais évaluée à 18.000 Frs.

Ce n’est pas tout. Les étudiants admis sont obligés de s’acheter la tenue chez un prestataire choisi, imposé par l’école et qui se trouverait à Adjamé. Tenez-vous bien, lors de l’inscription à l’ENS le reçu d’achat des tissus chez le prestataire agréé est exigé. Or, le même tissu existe sur le marché à moindre coût (6.000 frs). Mais l’ENS exige la facture de son fournisseur agréé qui s’élève à 27.000 frs pour les mêmes effets d’une même qualité. Ce qui fait dire à de nombreux observateurs qu’il y a une forte senteur de corruption dans cette affaire.

Pourquoi imposer un commerçant dont les prix sont extrêmement hors de portée alors qu’il y a des possibilités plus alléchantes ? Quelle est cette société ivoirienne ou les plus riches sont sans cœurs ?

Ndri E.

Facebook Comments

Comments are closed.