Côte-d’Ivoire: Ouattara démet trois Généraux, le chef d’Etat-Major, les patrons de la gendarmerie et de la police

Mis en ligne par La Rédaction | lundi 9 Jan 2017
2411

Le général Sékou Touré remplace Soumaila Bakayoko à la tête des Forces Armées

Info brève
La récente mutinerie en Côte-d’Ivoire vient de faire ses premières grosses victimes.

Le Général Sékou Touré a été nommé ce lundi en début de soirée à la tête des Forces Armées de Côte-d’Ivoire en remplacement de l’ancien CEMA des Forces Nouvelles, Soumaila Bakayoko.

Le général Nicolas Kouakou [proche de Bédié] passe au poste de nouveau Commandant de la Gendarmerie nationale en remplacement de Gervais Kouassi, tandis que l’ancien patron du CCDO, le Commissaire Kouyaté Youssouf, nommé nouveau DG de la Police, continue sa fulgurante ascension.

Armée ivoirienne: Ouattara démet trois Généraux dont le chef d’Etat-Major

Par Edwige FIENDE
Le président ivoirien Alassane Ouattara a démis lundi de leurs fonctions trois Généraux de l’armée dont le chef d’Etat-Major, Soumaïla Bakayoko, et procédé à de nouvelles nominations, a annoncé le secrétaire général de la présidence Amadou Gon, face à la presse.

M. Ouattara “a procédé à la signature de trois décrets mettant fin aux fonctions des généraux Soumaïla Bakayoko, Gervais Kouassi (commandant de la gendarmerie) et Bredou M’Bia (directeur général de la police)”, indique le communiqué lu par M. Gon.

Le Général de division Sékou Touré a été nommé nouveau chef d’Etat-Major général des forces armées de Côte d’Ivoire et Nicolas Kouadio Kouakou, en qualité de commandant supérieur de la gendarmerie nationale, a-t-il annoncé.

Youssouf Kouyaté, désormais ex-directeur général adjoint de la police nationale, chargé de la sécurité publique, a été nommé en remplacement de M. M’Bia.

Cette décision intervient trois jours après un mouvement d’humeur des militaires pour réclamer le paiement de primes, une augmentation de salaires, la réduction du temps à passer dans les grades et des éclaircissements à propos d’une “supposée” prime ECOMOG (la force armée de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest).

Samedi, le président ivoirien a donné son accord pour la prise en compte de deux de ces revendications à savoir celles relatives aux primes et à l’amélioration des conditions de vie et de travail des soldats.

EFI
Alerte info/Connectionivoirienne.net

cema

Commentaires Facebook

Commentaires

2 Commentaires ... participez vous aussi à la discussion.

  1. Sophia 9 janvier 2017 at 22:35 -

    Une histoire dans le cirque frères cissé. un nain remplacé par un fâché. on t’a nommé mais ton visage est serré comme si ton entourage sentait. Restez dans vos odeurs. après aujourd’hui y a demain.

  2. pax 10 janvier 2017 at 07:43 -

    @sophia, plus qu’amnésique. Tu as perdu ta reflexion depuis peu. Relis tes commentaires de ces derniers temps et tu vera que ça n’en vaut pas peine. Ressaisis toi cest trop au bas de l’échelle