Air Côte-d’Ivoire: 1ère compagnie à atterrir à Blaise-Diagne, le nouvel aéroport de Dakar

Sa construction aura duré 10 ans et mobilisé plus de 575 millions de dollars.

L’aéroport international Blaise-Diagne (AIBD), du nom du premier député africain élu à la Chambre des députés française, et premier Franc-Maçon d’origine sénégalaise, inauguré le jeudi par le président Macky Sall, a accueilli son premier avion à 14 h 45 le même jour, heure de Dakar.

C’est un appareil de la compagnie Air Ivoire venu d’Abidjan. La formation des équipages et la livraison des avions ayant pris du retard, le premier vol d’Air Sénégal n’est prévu qu’en janvier.

De l’aéroport Léopold-Sédar-Senghor à l’AIBD

L’aéroport international Blaise-Diagne AIBD reçoit depuis jeudi tout le trafic transféré de l’ancien aéroport Léopold S. Dakar Yoff, qui sera désormais géré par l’armée.

Le nouvel aéroport prévu pour 3 millions de passagers par an, 10 millions à l’horizon 2030, est équipé pour le moment d’un seul terminal, de six passerelles télescopiques pour gros-porteurs qui permettent de débarquer et de rejoindre le bâtiment principal en restant à température raisonnable et à l’abri des orages. Les formalités d’immigration et de douane devraient être rapides avec des équipements dernier cri qu’envieraient certains aéroports français…

Côté sécurité, il a été fait appel, pour les portiques automatiques de traitement des passagers, à l’américain Securiport. L’aérogare pourvue de deux niveaux, ainsi que d’une mezzanine, permet la séparation des flux arrivée, départ et transit. Conséquences, une meilleure optimisation du trafic et le traitement d’un plus grand nombre de mouvements passagers et d’avions à l’heure.

L’aérogare va accueillir jusqu’à trois millions de passagers par an et pourra aller jusqu’à dix millions dans les années à venir, car la construction de l’aéroport s’est faite de façon modulaire. Les installations, les taxiways et les pistes sont dimensionnés pour accueillir des Airbus A380.

Avec Le Point Afrique

Commentaires Facebook

Commentaires

7 thoughts on “Air Côte-d’Ivoire: 1ère compagnie à atterrir à Blaise-Diagne, le nouvel aéroport de Dakar

  1. fini le moment où on attendait des avions
    air France à l’inauguration de nos aéroports.
    qui voulait parler de panafricanisme ?

  2. Sacré Air Côte d’Ivoire… Encore toi… (Au passage, on verra ce que dirons les ennemis de la modernité… Et dire que même les animaux ont trouvé à redire sur cette compagnie quand le PR et l’actuel VP en faisait une priorité !)

    “L’aérogare va accueillir jusqu’à trois millions de passagers par an et pourra aller jusqu’à dix millions dans les années à venir, car la construction de l’aéroport s’est faite de façon modulaire. Les installations, les taxiways et les pistes sont dimensionnés pour accueillir des Airbus A380.”

    Bonne initiative du gouvernement sénégalais. Oui, préparez-vous pour les flux futurs à la mesure de vos ambitions. Il est bien qu’il soit dimensionné pour accommoder les A380. Aujourd’hui, reste à voir si l’avenir et les tendances de l’industrie porteront sur les gros porteurs ou les plus économes (de gabarit relativement plus modestes)… Clairement, Boeing et Airbus ont fait leur choix. Seul l’avenir nous dira la suite…

    Allezzz…

  3. D’autres opposants populistes auraient dits que ce n’était pas une priorité et avec autant d’argent investi il aurait été opportun d’ouvrir toutes les pistes des villages.Quand on a été des théoriciens toute sa carrière politique même dans l’exercice du pouvoir on ne peut résonner pardon raisonner ainsi.Sinon les praticiens le savent l’industrie aéroportuaire(TRANSPORT)constitue un pôle économique important pour un développement.Et ça le DIOULATCHÈ l’a compris de façon même empirique(LOL).
    A chacun sa lorgnette !!!

  4. @quoi

    Il comprend beaucoup de choses en avance. Et puis, tout le monde n’est pas outille pour le comprendre surtout pas les aigris et haineux naturels de la bhétépack…

    Sinon, comment comprendre que des individus normaux dans la tête puisse se plaindre qu’un gouvernement propulse l’établissement d’une telle compagnie ? Mais bon quand on a affaire à des microbes bétés qui ne sont pas aller voir plus loin que la devanture de la case miséreuse de leur mère dans la brousse, on comprend qu’ils ne peuvent comprendre…

    On avance-ra….

    2020 approche… Tout le monde est libre de proposer une ALTERNATIVE AU PEUPLE….

  5. Alors si on comprend bien, on produit les arguments des contradicteurs et on y répond tout seul !!

    Si ce n’est pas de la folie !!

    Non, si vous n’entendez rien, c’est qu’il n’y a pas de critique.

    Mais ce que l’on ne vous dira pas, c’est que cet aéroport a été construit en deux fois plus de temps que prévu, 10 ans, qu’il y a eu un changement de maitre d’ouvrage, des arrêts du à de nombreuses ruptures de financement et de matériaux et que cet aéroport se trouve à 47 kilomètres de la capitale DAKAR, soit à BASSAM par rapport à Abidjan !!

    Mais bon, vu que l’on est prompt a tout applaudir à tout rompre…

    Pop !!

  6. Alors donc pourquoi le sauvage enfant d’enculé doit y répondre au lieu de se préparer à aller aux funérailles avec sa mère ? Je m’interroge… Cafard que tu sois…

    Personne n’a invité ta gueule sale dans ce débat. Tu peux retourner entre les jambes souilles de ta génitrice pour les funérailles bétés.

    Nous sommes fiers en tant qu’Ivoirien que notre compagnie soit la première à atterrir dans cet aéroport. Oui fierté, un mot qui n’a de sens pour les cancres fainéants de la refondation, ces ennemis de la CIV, qui ne pouvaient que forniquer et assassiner et terroriser les gens. Oui, cette compagnie que les crapules sauvages comme toi et ta clique de sorcières ont conspuée et injuriée quand le PR et son gouvernement avec Duncan la portait sur les fonds baptismaux…

    Enfant maudit et con comme ta lignée…

    Comme on le dit, on avance…

    3B…

  7. « Mais ce que l’on ne vous dira pas, c’est que cet aéroport a été construit en deux fois plus de temps que prévu, 10 ans, qu’il y a eu un changement de maitre d’ouvrage, des arrêts du à de nombreuses ruptures de financement et de matériaux et que cet aéroport se trouve à 47 kilomètres de la capitale DAKAR…”

    Abruti. Même dans l’exécution de grand projet dans les pays développés, il peut avoir et il y’a des imprévus. Leur infrastructure, qui peut accommoder les plus grands aéronefs du monde est ENFIN réalisée, tant MIEUX pour eux. Un point. Deux traits. Espèce de sorcière et cancre dont l’aigreur ne connaît aucune borne…

    Si tu vas te plaindre va dire cela au sénégalais, cafard…

    SAUVAGE…

Comments are closed.