Lyon inflige sa 2e défaite de la saison au PSG “trop petit pour les grands combats”

Mis en ligne par La Rédaction | lundi 22 Jan 2018


Championnat de France football: Lyon a infligé sa 2e défaite de la saison en cours au PSG hier dimanche sur le score de 2-1. Un match plein qui a vu les sorties des parisiens MBappé (sur blessure) et Dany Alves (expulsion). Un chef d’œuvre du Néerlandais Depay dans le temps additionnel a donné la victoire à Lyon, alors que le match était proche d’être soldé par un nul (1-1).

Ce PSG reste trop petit pour les grands combats

La défaite du PSG à Lyon (2-1) dimanche, au Groupama Stadium, a confirmé son incapacité à gérer ses grands rendez-vous à l’extérieur. Même si elle a quelques circonstances atténuantes, même si l’OL a mis bien plus que son talent pour signer une victoire méritée, l’équipe d’Unai Emery affiche toujours les mêmes lacunes quand l’adversité se fait plus forte loin de son Parc.

Le jeu : Un vrai sommet
Ce choc a tenu ses promesses. Il y a eu des buts magnifiques, de l’intensité, des duels accrochés, des faits de jeu qui ne manqueront pas d’alimenter les discussions, du suspense… C’était un combat de tous les instants, très serré avant de basculer sur un coup de théâtre de dernière minute. Il a fait pencher la balance du côté des Lyonnais et ce n’est pas immérité. Les Gones se savaient capables de faire tomber Paris et ils ont mis bien plus d’ingrédients que leur simple talent pour réaliser cet exploit. Le scénario est évidemment cruel pour Paris. Mais les Parisiens ont commis davantage d’erreurs que les Lyonnais. Dans un sommet comme celui-là, ça se paie au prix fort.

Les joueurs : Depay, joker en or
La soirée de rêve des Lyonnais a débuté sur un coup de génie de Naibil Fekir, elle s’est achevée sur une frappe lumineuse de Memphis Depay. Le Néerlandais, entré en cours de match, restera le héros des Gones. Mais sur le terrain, le meilleur Lyonnais a été Tanguy N’Dombélé, exceptionnel d’activité et d’intensité au milieu. A Paris, Layvin Kurzawa a vécu un match contrasté avec un superbe but égalisateur et une grossière erreur de relance qui a débouché sur le but de la victoire lyonnaise. Dani Alves a aussi plombé les siens avec une réaction trop véhémente qui a entraîné son expulsion et relancé l’OL. Alphonse Areola, guère inspiré sur le coup franc de Fekir et fébrile par ailleurs, a affiché ses limites.

Eurosport

Commentaires Facebook

Commentaires

Partagez !

Laisser un commentaire