Côte-d’Ivoire: Katinan Koné s’interroge sur une prochaine visite d’État de Macron à Abidjan

Mis en ligne par La Rédaction | jeudi 8 Fév 2018

Copyright Rex Shutterstock 

L’actuel porte-parole de Laurent Gbagbo et ex ministre du budget du gouvernement Aké N’Gbo Gilbert, Justin Katinan Koné croit savoir que le président français, Emmanuel Macron, effectuera une visite d’État prochainement en Côte d’Ivoire. Dans un communiqué posté sur internet, Katina affirme détenir l’information de sources diplomatiques et de la société civile française dite, selon son terme, “progressiste”.

« Deux sources : l’une diplomatique et l’autre de la société civile française progressiste, viennent de m’informer d’une visite d’État que s’apprête à effectuer, au printemps, le Président Français, Monsieur Emmanuel Macron, en Côte d’Ivoire. Les dates précises restent à fixer », révèle l’ancien directeur du cadastre.

L’exilé politique dit ne pas comprendre ce troisième déplacement de Macron à Abidjan, d’autant puis que du Ghana où il vit depuis 7 ans, ni de David Cameron, ni de l’actuelle Première Ministre anglaise Theresa May, élue le 13 juillet 2016. De même, depuis sa prise de fonction, le 7 janvier 2017, le Président Ghanéen, Nanan Akuffo ADDO, ne s’est pas encore rendu en visite officielle en Angleterre.

« Nous n’avons pas connaissance non plus de ses visites privées régulières chez l’ancien maître colon, pourtant l’économie ghanéenne domine celle de la Côte d’Ivoire et, partant, celle de tous les pays francophones de la sous-région ouest-africaine. En 2016 le PIB du Ghana était de 42,69 milliards $ contre 36,16 milliards pour la Côte d’Ivoire, la première économie d’Afrique francophone subsaharienne. Avec une valeur de 0,579 le Ghana occupe la 139ème position de l’échelle de l’indice de développement humain (IDH) alors que la Côte d’Ivoire occupe la 171ème place avec une valeur de 0,474 », poursuit-il avant d’interroger :

«Alors, qu’est ce qui nous fait courir vers notre ancienne puissance coloniale ?Quand allons-nous comprendre que la contradiction principale du développement économique reste la souveraineté».

Récemment en coup de vent à Abidjan dans le cadre d’un sommet (Afrique-UE, ndlr), après un début difficile à son arrivée au pouvoir, le président français semble désormais entretenir de bonnes relations avec son homologue ivoirien, Alassane Ouattara. Il se murmure également qu’il serait en très bon terme avec l’actuel président de l’Assemblée nationale, Guillaume Soro.

Donatien Kautcha(Koaci), Abidjan

Commentaires Facebook

Commentaires

18 Commentaires ... participez vous aussi à la discussion.

  1. quoi 8 février 2018 at 18:02 -

    Huuuum il y’a quoi dans l’aigreur

    À chacun sa lorgnette !!!

  2. quoi 8 février 2018 at 18:06 -

    Si tu es trop fâché,vient en Côte D’Ivoire et à l’aide de tes zamou zamou il faut bloquer l’avion de Macron en l’air.

    Sauwasse

    Vraiment à chacun sa lorgnette!!!

  3. Coigny 8 février 2018 at 19:43 -

    @quoi s’essaie aussi à l’injure ! C’est vrai aussi que la Nature a horreur du vite. Bonne continuation cher frère, peut-être que y’a quelque chose dans injure, qui sait ?

  4. Petit Baleze 8 février 2018 at 23:29 -

    Bien évidemment les nombreuses visites d’Etat de Mohamed IV en Cote d’Ivoire ne posent pas de problème à Katinan, c’est celle de Macron qui est problématique.

    Il faut bien sur continuer à tenir ce discours anti-colonialiste dépassé des années 1960 parce que c’est ce qui caressent bien les oreilles des éléments radicaux de la bhétépack.

  5. Petit Baleze 8 février 2018 at 23:30 -

    Mohamed VI je voulais dire …

  6. Popcornnnnnnn 9 février 2018 at 01:29 -

    Le point est simple :

    Est-ce que MACRON nous veut du bien ??

    Celui qui répondra à cette question sans parti pris et avec un peu de recul, comprendra les inquiétudes de KATINAN.

    La France ne milite que pour ses intérêts et pas plus !! Et elle est prête à provoquer des guerre pour les garantir !!

    Est-ce dans l’intérêt de la Cote d’Ivoire de lui tenir la main et d’accepter de s’asservir pour ne pas provoquer le courroux du colon ??

    Hummm….

    Doit-on lécher le cul du colon dans la “paix”, ou lécher le miel de nos contrées après avoir versé le sang de la liberté ??

    Pop !!

  7. LAKOTA2 9 février 2018 at 01:50 -

    krrrr krrrr…

    « @quoi s’essaie aussi à l’injure ! C’est vrai aussi que la Nature a horreur du vite. Bonne continuation cher frère, peut-être que y’a quelque chose dans injure, qui sait ? »

    Les mi-cancres amnésiques deviennent de plus en plus allergiques aux injures depuis que @peace les bombarde de missiles sex-sex … eux qui ont introduit les insultes et autres insanités ici. Il n’y a pourtant pas très longtemps, monsieur Kôkôti @Coigny traitait les savaneux de troupeaux de gnous. Pour ceux qui ne le savent pas…Kôkôti est le nom en baoulé du cochon !!!

    té ande

  8. Coigny 9 février 2018 at 06:28 -

    @Lakota,
    Si toi et les tiens avez un tel amour du raccourcis, je comprends enfin tout, vraiment tout. “Suivre quelqu’un ou une idée comme un mouton”, j’en suis pas l’inventeur. Si on suit encore plus moutonnement, en détruisant, ravageant, pillant, tuant,… sur la base d’une fausse idée de préjudice, préjudice causé par celui-là même que vous suivez aveuglement, alors il y a plus fort que le comportement de mouton, il y a celui de gnou dans sa migration saisonnière. Et j’ai bien écrit “COMME” un troupeau de gnous. D’où vient ce raccourci selon lequel imager un comportement serait l’expression d’une assimilation à l’image utilisée ? C’est quand-même fou d’être (au choix) soit d’aussi mauvaise foi, soit d’être inculte, à ce point.

    Voilà comment on a chauffé à blanc vos badass avec une photo couleur au chevet du lit représentant le charnier de Yopougon (avec ses 24 morts identifiés) jusqu’à les emmener à mener une guerre qui a fait plus de 20 mille morts avec pour point culminant un génocide sur près d’un milliers de morts en une demi journée. Bravo ! Votre haine (ah pardon, la haine c’est les autres) a dépassé celle des miliciens interahamwe au Rwanda ! C’est quel comportement ça ? Mouton, ou Gnou ?

  9. Coigny 9 février 2018 at 07:06 -

    @Lakota,
    Je t’invite à lire la Une surréaliste du Patriote de ce matin :
    “POUR UN OUI, POUR UN NON, ON CASSE TOUT. À QUI FAIT-ON DU MAL ?”

    De la part du canard qui a divisé la Côte d’Ivoire en 2, qui a ouvert sa première aux chefs rebelles pour leur faire des attalaku, qui a salué les destructions d’édifices publiques, qui a justifié le hissage de drapeaux étrangers dans la zone CNO, etc. C’est dreamland, là !!!!!!! Alors ça, c’est un comportement de…?

  10. Popcornnnnnnn 9 février 2018 at 09:54 -

    @LAKOTA ….

    L’invective n’a d’intérêt que si elle est fonctionnelle.

    Blesser, froisser, choquer l’adversaire pour l’empêcher de produire de la valeur argumentaire et intellectuelle, oui, c’est de bonne guerre et l’invective est un moyen efficace pour atteindre cet objectif.

    Mais quand on s’attaque aux culs des mères des gens, sans y apporter une valeur argumentaire qui pourrait le justifier, quand on produit de l’invective vaine et de sous étage, cela choque, certes, mais ne fait que requalifier le profil moral de la personne qui la produit, dans le cas d’espèce, PEACE, qui essaie pour se donner bonne conscience de faire des autres la cause de ce qu’il est devenu.

    Non mon cher ami, quand je vous traite, vous LAKOTA, d’imbécile, c’est simple, clair, précis, et cela se justifie tout simplement par vos propos. Il suffit juste de vous relire et de consulter la définition de ce mot dans le dictionnaire. Je ne fais donc que dire une vérité.

    Pourquoi aurais-je donc besoin d’invectiver votre mère ou le vagin par lequel vous auriez été introduit dans ce monde ??

    Imbécile, mon cher @LAKOTA DALTON !!!

    Imbécile !!

    Pop !!

  11. quoi 9 février 2018 at 14:11 -

    @Coigny
    Si je vous dis que vous êtes si beau “COMME” un chimpanzé, est ce flatteur,péjoratif ou injurieux tout en sachant que vous êtes humain.
    De toutes les façons vous êtes un négateur patenté toujours prêt à dire que vos propos sont des mots d’amour ou un assemblage de maux poétiques pour le simple bonheur de vos congenaires sectaires et haineux.
    Au fait je recherche encore le propos injurieux dans mon commentaire ou ma boutade.
    Et pour finir que vous êtes intelligent COMME un mouton ( ce n’est pas une injure selon notre poète pédant)

    À chacun sa lorgnette !!!

  12. Coigny 9 février 2018 at 14:52 -

    @quoi,
    quoique ne “jouant pas dans mon équipe”, j’ai de l’admiration pour la répartie de @Lakota, ses détournement (encore l’image), ses petites piques et sa justification de “mi-cancre”. C’est de l’attaque porté sur le comportement du camp d’en face qu’il qualifie ainsi, on s’y fait et on en rigole ou pas. C’est comme ça que les personnes sensées, éduquées, et intelligentes se renvoient des vannes, de bonne guerre sur un forum public. Tu peux donc me trouver “intelligent comme un mouton”, j’ai compris la nuance et l’image, un mouton ne pouvant jamais se retrouver derrière un clavier en train de discuter.

    Pour le reste, j’apprécierais que plus loin que la paraphrase du troupeau de gnous, il y ait une prise de conscience sur un comportement qui est des plus incroyables : soutenir envers et contre tout toutes les actions, pensées, écarts, maladresses et erreurs de Ouattara.
    – Comment ne pas s’étonner d’un comportement de gnous quand sur tous les forums ivoiriens, le nom de l’intervenant suffit à deviner d’avance dans 99% des cas la teneur du message et la direction que prendra son soutien ?
    – Comment ne pas s’étonner de la montée en épingle du problème de l’ivoirité quand des années durant, les Ivoiriens toutes ethnies et confessions ont vécu en parfaite intelligence avec leurs frères de la sous-région jusqu’au débarquement d’un certain Alassane Ouattara ? Celui-là même qui a introduit le schisme social au travers de la carte de séjour pour renflouer les caisses de l’état, encourageant la police à procéder aux contrôles jusque dans les mosquées ?
    – Comment accepter l’amnésie des victimes de ces contrôles allant jusqu’au gazage des fidèles dans les mosquées, et faire d’autres gouvernants héritiers de cette situation délétère, les responsables, parfaits boucs-émissaires ?

    Si les gnous réfléchissaient avant de choisir le gué, la rive la moins abrupte et la zone de la rivière la moins infestée de crocodiles, ça se saurait. Refusez donc d’être assimilés à un comportement de gnous en vous affranchissant déjà de la pensée unique et du suivisme mécanisme au nom de l’intérêt de clan. Notre pays y gagnera déjà beaucoup, d’avoir des personnes à la réflexion un peu plus autonome et plus critiques.

  13. marianne 9 février 2018 at 23:45 -

    Il a été vidé manu militari du site ou quoi?

    On va faire grève de post pour qu’ il revienne cet abruti là!

    Car c est un allié de grande valeur: par ses seules injures issues de son éducation on comprend à quoi on a affaire en face.

  14. marianne 10 février 2018 at 09:47 -

    Pour en revenir aux propos du porte parole de Mr gbagbo, je pense qu’il sait de quoi il parle.

    En lisant l’article de mariane sur Gbagbo cette semaine, il n’est pas exclu que tout cela (subitement les journaux hexagonaux decouvrent qu’il y a eu manipulation sur le dossier gbagbo cpi, cet amour irrépressible de macron pour la Côte d’Ivoire) soit un piege savamment orchestré pour le condamner.

    Les uns faisant miroiter l’inutilité de présenter des témoins à la defense (pour accélérer sa libération) au vu “des manipulations découvertes” alors que justement cette option condamnerait Mr Gbagbo et permettrait aux autres (à la diplomatie française) de ne pas être éclaboussée avec au passage le monnayage de ce maintien en prison contre des contrats léoniens.

    Ils l’ont déjà poussé à l’érreur (aller aux elections avec des gens en arme), je pense qu’ils veulent recidiver.

    au moins tu présentes tes témoins, le monde entier voit ta version des faits. si après ça tu es quand même condamné, tu auras fait connaitre tes faits. dans l’autre cas si tu l’es, là ça serait terrible!

  15. Coigny 10 février 2018 at 20:56 -

    @Marianne,
    Excellente lecture de ta part, à laquelle je souscris à 100%. Pour aller plus loin, si tant il est que Gbagbo se bat pour une cause, qu’il accepte le sacrifice de sa personne car les enjeux sont bien plus élevés que les intérêts immédiats personnels. J’ose croire que sa déclaration de début de procès, passée à la postérité et vécue comme leitmotiv, traduit sa conviction profonde et réelle dans ce sens : “On va aller jusqu’au bout” (OVAJAB). Il aurait donc intérêt à sacrifier la carotte de sa libération immédiate, pour se concentrer sur la manifestation de la vérité recherchée qui mettra à nu le jeu de marionnettiste français qui a pourri sa présidence jusqu’au coup d’état réussi le 11 avril 2011. Sa crédibilité aux yeux de l’histoire en dépend.

  16. Popcornnnnnnn 12 février 2018 at 11:29 -

    Dans tous les cas, c’est la France qui est maitresse du décor et du développement au sein de la CPI.

    Les juges ont reçu mandat impératif de condamner GBAGBO LAURENT et le procès n’est là que pour la forme. GBAGBO LAURENT se défendra donc seulement si on lui laisse l’opportunité de le faire correctement, tout en espérant que ce tribunal soit intègre et saurait tenir compte des arguments de toutes les parties avant de se prononcer.

    Mais je crois qu’en ce moment exact, c’est plutôt la France, en difficulté, qui s’interroge et qui manœuvre pour se donner une porte de sortie honorable. Jusqu’ici, dans les autres pays africains, elle a su faire oublier ses crimes et ingérences et polir son image à travers des actions d’éclat quelques années plus tard.

    Concernant la Cote d’Ivoire, depuis 2011, il semble que les ivoiriens n’aient pas bougé d’un iota. La présence de GBAGBO LAURENT est encore forte et l’image perverse de OUATTARA l’étranger venu pour tuer les ivoiriens s’est ancrée dans l’esprit de tous les ivoiriens, quelque soit leur camp (et oui, il y en a qui ont ouvert les yeux !! La mauvaise foi et la peur de tout perdre aidant, on reste dans les rangs tout de même !).

    La France sait donc qu’elle n’est pas sortie de l’auberge et que l’instrument CPI n’a pas agi comme cela aurait du être sur les populations ivoiriennes et l’opinion internationale !!

    Un décès de GBAGBO à l’heure actuelle serait une véritable catastrophe et les intérêts de la France en Côte d’Ivoire en pâtiraient !!

    Alors oui, est-ce que l’on peut se permettre de tout perdre, parce que l’on aurait mal évalué la situation et les rapports de force démocratiques et populaires dans un pays, sinon la popularité de la cible à abattre ??

    La France s’interroge avec raison !!

    Mais ce sont les ivoiriens qui décideront…. tôt ou tard, car ils n’oublient pas et n’oublieront jamais !!

    Le seul truc qui m’énerve le plus, c’est que MACRON, avec ce complexe de supériorité marqué qui l’amène à bazarder des conneries faces aux africains, se croira apte à spéculer et expérimenter de nouvelles approches avec notre pays. Ce qui risque de créer du dilatoire et d’envenimer la situation.

    Non, la France gagnerait à mettre la balle à terre et à favoriser une vraie réconciliation, dans ce pays, après y avoir déversé le feu et la haine !!

    C’est la seule porte de sortie valable pour ce pays, acteur dans la crise ivoirienne et non observateur comme le proclame RFI et les autres médias qui se font payer à l’Elysée !!

    Pop !!

  17. Petit Baleze 12 février 2018 at 14:06 -

    Les nègres africains adorent l’idée que leur sort ne soit pas de leur ressort et qu’il dépend fondamentalement d’une entité tierce: Dieu, Satan, les sorciers, les occidentaux, etc…

    C’est assez pratique parce qu’on peut se dire: ce n’est pas de ma faute; et se regarder dans une glace sans avoir le sentiment d’être une grosse merde.

  18. Popcornnnnnnn 12 février 2018 at 17:11 -

    Tout ceci n’est que du spirituel, mais dans la pratique, ce sont toujours des actes posés par des personnes humaines qui se manifestent.

    Tous les combats de libération, je dis bien tous, se sont faits par des actions et des actes posés par des personnes humaines, à travers la violence (les guerres) ou la non violence (Ghandi et consort) et la négociation.

    Le point commun entre tous ces hommes, c’était une foi et une croyance inébranlable en des entités qui ont été essentielles pour se donner du courage à terme : Dieu, Satan, les sorciers, etc.

    Mais le fait demeure, la Côte d’Ivoire devra se libérer d’une façon ou d’une autre, tôt ou tard !!

    Pop !!

Laisser un commentaire