Côte-d’Ivoire: Koné Katinan «interpellé puis relâché» cette nuit à l’aéroport d’Accra

Mis en ligne par La Rédaction | lundi 12 Mar 2018

Selon les derniers développements depuis Accra, l’ex ministre Katinan aurait été remis en liberté.

Le porte-parole du président Gbagbo, l’ancien ministre Koné Katinan, serait aux mains de la National Security (BNI).

Une «arrestation» que confirme par son chauffeur et des proches exilés de l’ancien régime au Ghana.

Koné Katinan a fait l’objet depuis son exil en 2011 de plusieurs tentatives d’extradition sur demande de l’État ivoirien, toutes rejetées par la justice ghanéenne.

Le pouvoir à Abidjan soupçonnerait l’ex ministre, de détenir un trésor de guerre de plusieurs dizaines de milliards de Fcfa.

Koné Katinan est aussi poursuivi par la Côte-d’Ivoire, pour avoir déverrouillé les coffres forts de la BCEAO durant la crise poste électorale de 2010/2011.

Plus d’infos suivront.

HC/SK

Commentaires Facebook

Commentaires

5 Commentaires ... participez vous aussi à la discussion.

  1. Popcornnnnnnn 12 mars 2018 at 15:36 -

    Acharnement !!! Affaire personnelle !!

    Si on se donnait la peine de rechercher les « casseurs » avec autant de dévotion et de dévouement, il serait logique que ceux des banques BCEAO en zone CNO soit pris et incarcérés, après qu’ils aient paradé dans BOUAKE sur des motos neuves, et dansé dans les boites de nuits de Dakar, se payant les services de JANES en billets usagers de 500 FCFA !!

    Bref …

    C’est cela aussi la justice version OUATTARA !!

    On admire donc et on s’attend à ce que @petit balèze et @LAKOTA viennent critiquer le pouvoir OUATTARA, vu qu’ils sont ici les rois de l’autocritique de faction !!

    Foutaises !!

    Pop !!

  2. Popcornnnnnnn 12 mars 2018 at 15:40 -

    Et encore ici, une seule question :

    Avez vous déjà vu des casseurs qui commettent leur “crimes” sur la base d’exploits d’huissiers assermentés et qui laissent des traces de l’usage des fonds volés à travers les lignes comptables de la trésorerie d’état ?

    Rappelons que les dépenses et affectations dans le détail du budget de souveraineté de OUATTARA ne sont soumises à aucun contrôle comptable d’état. Il fait ce qu’il veut de cet argent !!

    Tchrrrr…

    Pop !!

  3. Petit Baleze 13 mars 2018 at 01:26 -

    Il a quand même été retenu plus de 10 heures et je parie que ce lâche s’est chié dessus 🙂

  4. Popcornnnnnnn 13 mars 2018 at 01:49 -

    Il s’agissait juste de faire un point sur la sortie effectuée à l’étranger, tout en permettant une perquisition sur son domicile !!

    Quand on n’a rien à se reprocher, on ne se chie pas dessus, et puis d’ailleurs, ce sont les règles du jeu.

    Le Ghana a l’obligation de faire savoir à tous qu’il impose à tout exilé politique dans son pays des règles strictes !!

    Par contre, s’il y a des gens qui craignent de se chier dessus si jamais ce pouvoir RDR tombe, ce sont bien les cadres de ce parti politique, dans la panique totale !!

    Yako a vous tous donc par anticipation et un bon bol de popcornnn à toutes ces personnes qui imaginent déjà des BICTOGO ou des BACONGO reclus dans les prisons de la république pour détournement de fonds avéré et toléré, sinon encouragé par OUATTARA !!

    J’attends donc ici une autocritique de la part du @petit baiseur, qui fustigerait les enrichissement de ses cadres, et l’impunité de ses rebelles casseurs de BCEAO !!

    On est donc sereins et on vous regarde, après vous avoir vu dansé et soulevé la poussière de vos cours communes à l’annonce l’interpellation de KATINAN, tout ça, CADEAU !!

    Massez vous les pieds avec du beurre de karité !! Un conseil gratuit de la part de @Pop !!

    Pop !!

  5. Petit Baleze 13 mars 2018 at 04:48 -

    Ce sont vos bouches qui vont vous tuer.
    C’était donc une procédure de routine et puis vous aviez déjà commencé à paniquer et à vous chier dessus sur les réseaux sociaux en accusant votre pire cauchemar d’être derrière cela?