Côte d’Ivoire: En conférence de presse, Méambly fait le grand déballage sur l’affaire Siesson “Je suis attristé et affligé”

Mis en ligne par La Rédaction | mardi 13 Mar 2018

« L’autopsie a montré que tous les organes de Brice sont présents »

Il est apparu plus qu’incisif devant la presse nationale et internationale, hier lundi 12 mars 2018, lors de sa conférence presse, au siège du quotidien « L’Intelligent d’Abidjan », à Cocody-Angré. Après les accusations portées contre sa personne, suite au décès accidentel du jeune Yehi Brice Siesson, fin février 2018, le député de Facobly, Evariste Méambly, a fait le grand déballage. Invité de la rédaction du journal d’Alafé Wakili, il a également porté des accusations contre ceux qui l’accusent de meurtre. De ces actions en faveur de la réconciliation nationale à l’affaire Brice Siesson, en passant par les prochaines sénatoriales, l’actuel président du Conseil régional du Guémon a fait le grand déballage.

Sur le cas du jeune tué dans un véhicule de son cortège, le Parlementaire a, d’entrée, exprimé sa compassion, avant de dire qu’il n’est pas un assassin. « Je suis attristé et affligé par le décès du jeune Yehi Brice Siesson. C’est une vie humaine, c’est un jeune frère, un fils, originaire de mon village et de ma région, qui a été accidentellement arraché à l’affection des siens auxquels je présente mes sincères condoléances. Lorsque ce malheureux accident est arrivé, je vous assure que ma seule et unique préoccupation était de tout mettre en œuvre pour lui sauver la vie. Je ne suis pas un assassin comme veulent le faire croire une certaine presse et certaines personnes sur les réseaux sociaux, à dessein », a déclaré Evariste Méambly, non sans ajouter qu’il n’est pas un politicien « abonné à la voie détournée, malsaine ou mystique ».

« L’autopsie a été faite à la demande de la famille, le jeudi dernier, en présence du procureur de la République, du père de Brice, du chirurgien, de la Police criminelle, des responsables des deux Chu, de deux médecins légistes, des photographes de la police, de mon représentant… Tous les organes du jeune sont présents, contrairement à ce que veulent faire croire mes détracteurs», a révélé le président du groupe parlementaire « Agir pour le peuple ».
Prise en charge des soins. À l’en croire, depuis qu’il a su que le sergent-chef de la Marine nationale, Kpao Parfait, a tiré sur Brice Siesson, il a pris tous les frais d’hospitalisation de la victime en charge jusqu’au décès du jeune. Mais le député a tenu à préciser qu’il ne savait pas que Brice Siesson et son ami étaient montés à bord du véhicule de la sécurité de son cortège. Mieux, selon Méambly et ses collaborateurs, dont les noms ont été cités dans l’affaire, « la détonation » aurait eu lieu non loin de l’ancienne résidence de Laurent Gbagbo, à Cocody-ambassades, et non à son domicile comme l’ont dit certaines personnes. « Je tiens à préciser que dès la survenue de l’incident, c’est mon équipe qui a conduit le blessé successivement aux Centres hospitaliers de Cocody, de Treichville et à la polyclinique Farah. Où la somme de 1 500 000 F Cfa a été déboursée comme caution, afin que le jeune Brice soit opéré et mis sous surveillance médicale constante. Ceci, du jeudi 22 février au lundi 26 février 2018, date à laquelle il a malheureusement rendu l’âme. D’ailleurs, toutes ces informations peuvent être vérifiées auprès de ces Centres hospitaliers de référence. Avant son décès, j’ai échangé plusieurs fois avec lui pour comprendre pourquoi il était monté à bord du cortège sans en avoir l’autorisation. Il m’a dit : « tonton pardon ». Il ne m’a jamais expliqué les motifs. Je tiens à préciser que dès le jour de l’incident, j’ai informé l’oncle du jeune Brice Siesson, en la personne de M. Sodié Mesmin, résidant à Tieny Siably, afin que ce dernier en informe, à son tour, la famille», a-t-il précisé, informant que le présumé meurtrier a été interpellé par la Police criminelle.

Plainte le premier jour de l’affaire. Etant entendu que son équipe a manqué de vigilance, et que la victime et son ami se sont infiltrés dans son cortège, selon lui, le président de la région du Guemon a fait savoir que ce même jour de l’incident, il a porté plainte contre ceux-ci, à la Brigade de gendarmerie de Cocody.

Pour avoir le cœur net sur l’inscription du jeune homme à l’Académie régionale des sciences et techniques de la mer (Arstm), dont il dit avoir assuré les frais de scolarité pendant deux ans, Méambly a dit qu’en réponse de son courrier, la Direction de cette école a fait savoir que Siesson n’y était pas inscrit. « À tous ceux qui détiendraient des preuves dans cette affaire, le bureau du procureur de la République est ouvert à tous et également celui du Directeur général de la Police criminelle, afin d’aller faire leur déposition pour la manifestation de la vérité. Pour l’heure, le meurtrier est écroué à la Police criminelle», a annoncé Méambly.

Sur la question de la réconciliation nationale, le député de Facobly a rappelé les actions qu’il a posées depuis 2009 jusqu’à aujourd’hui.

Pour les prochaines élections Sénatoriales, M. Méambly compte parrainer six candidats. « Aux élections municipales, nous ambitionnons (de) parrainer 90 candidats, dans l’optique d’obtenir, à l’issue de ces échéances, au moins 9 maires. L’objectif pour nous étant de continuer à participer à l’instauration de la démocratie et la paix, en étant représenté autant que faire se peut, à tous les niveaux », a indiqué Evariste Méambly.

Source : Soir Info

Commentaires Facebook

Commentaires

1 Commentaire ... participez vous aussi à la discussion.

  1. Popcornnnnnnn 13 mars 2018 at 13:39 -

    On peut tout faire pour se positionner comme un homme politique influant, intègre, performant, ambitieux et confiant, tout ceci n’a aucune espèce de valeur si on n’apporte pas un soin particulier à son service de communication !!

    Les délateurs sont nombreux ! L’opinion publique est portée sur les racontars, les médisances, les mensonges et vu que la nature a horreur du vide, le silence face à la construction de l’opinion publique est une faute grave !!

    Il en est de même pour toute action médiatique mal ficelée, pour toute communication mal produite ou écrite !!

    MEAMBLY saura peut-être se défaire de ce piège, mais il passera pour tapageur, pour roublard et l’opinion publique le condamnera pour un fait dont il ne peut être l’auteur ou le coupable (celui qui a tué le jeune), encore moins le responsable (celui qui aurait pu commanditer le meurtre, involontaire ou pas !!)

    Après des allégations d’organes pris sur le corps du petit, ce sont maintenant des accusation de sodomie, vu les lésions qui auraient été constatées par on ne sait qui sur le rectum du petit !! Un fait est sur, dans les réseaux sociaux, on va vite, on va très vite et la vérité côtoie le mensonge dans un bal musical étrange, avec la même finalité, couler le MEAMBLY en le touchant exactement là où il sera le plus vulnérable : son honneur et sa respectabilité !!

    Leçon à tirer : faire attention à l’endroit où on met les pieds, à son entourage, à ce que l’on mange, avec qui on mange, à ce que l’on dit…

    Bref, faire enfin de la politique !!

    Personnellement, je considère comme l’expression d’un certain mépris de la part de MEAMBLY envers les ivoiriens, le fait qu’il n’ait pas su attacher l’importance nécessaire à cet événement et qu’il ne se soit pas senti d’apporter une réponse responsable et prompte au moment où les choses se passaient !

    Pour un événement qui s’est déroulé dans ses locaux, ce n’est pas la presse ou les réseaux sociaux qui devraient en informer l’opinion publique, mais plutôt le bureau de communication, du candidat qui dit vouloir devenir président de ce pays !!

    Je ne veux pas polémiquer sur les communiqué mal écrits et inutilement tapageur et propagandistes, produits dans le but de se disculper !!

    Dans ce cas, il fallait juste informer la population, expliquer les faites, présenter ses condoléances et inviter les autorités publiques à enquêter sur l’évènement !!

    Je ne crois pas que MEAMBLY aurai eu intérêt à tirer sur ce jeune homme !!

    Il a bien autre chose à faire !!

    Par contre, rire aux éclats lors de la conférence de presse est une faute !!

    Pop !!!

Laisser un commentaire