Côte-d’Ivoire: Joël N’Guessan au PDCI «L’Alternance n’est pas un projet de société»

Mis en ligne par La Rédaction | mardi 13 Mar 2018

Nous avons assisté le weekend dernier à des propos surréalistes de nos frères du PDCI-RDA au cours d’une rencontre, dite « d’hommage à Bédié », tenue à Yamoussoukro. Un observateur de la vie politique, s’est étonné que cette cérémonie se soit tenue à Yamoussoukro et non à Daoukro, terre natale du Président Bédié, pour démontrer que le peuple Agba dont il est issu, est fier de son action politique depuis le décès en décembre 1993 du Premier Président ivoirien, Félix Houphouët-Boigny. Je lui ai fait comprendre que cela n’a rien d’anormal surtout par ces temps de soutiens politiques « indéfectibles » par ci et là sur l’ensemble du territoire national. J’ai même ajouté que cette manifestation est du réchauffé car nous avons déjà connu cela, de 1994 à 1999. L’on se souvient de ces milliers de clubs de soutiens aux noms souvent risibles et ridicules qui ont fleuri le temps d’enrichir leurs initiateurs. Bref. Laissons les nouveaux clubs de soutiens se créés. Et intéressons-nous aux propos tenus par ceux qui, galvanisés par les hourra et applaudissements de foules transportés (à grands frais) de hameaux et de villages vers la place de la manifestation, se sont vus, pour le temps d’un weekend, dans l’obligation de mettre à mal la cohésion du RHDP.

Il ressort des propos (propos rapportés par les journalistes présents à cette cérémonie « dite d’hommage ») tenus par ceux qui sont considérés comme des irréductibles que le PDCI-RDA met fin à ses « sacrifices » ; le PDCI aura un candidat en 2020 ; le parti unifié ne se fera pas avant l’alternance…

Les questions qui se posent à tout observateur sérieux et averti de la scène politique ivoirienne sont les suivantes :

Comment un ancien Ministre du Commerce ayant participé à un Gouvernement du Président Alassane OUATTARA peut estimer qu’il a fait des sacrifices et que ses sacrifices ont pris fin? Pourquoi ne l’a-t-il pas dit quand il était au Gouvernement ?

Pourquoi subordonner le parti unifié à une idée d’alternance ? Comment se fait-il que c’est sur les terres de Félix Houphouët-Boigny que l’on refuse le parti unifié ? Souvenons-nous que, Félix Houphouët BOIGNY, le Père Fondateur de la Côte d’Ivoire moderne nous a laissé un PDCI-RDA uni.

Un pays en paix avec une opposition civilisée. Celui qui a hérité de lui à son décès connait mieux que quiconque les conditions dans lesquelles il a géré cet héritage et surtout pourquoi le tissu social s’est disloqué avec comme conséquences des milliers de morts inutiles. Au passage, je fais remarquer que l’Alternance, n’est pas un projet de société. Nous attendons que ceux qui nous servent ce slogan à longueur de journée et de meeting nous proposent autres choses.

Enfin, il nous a été dit que le Front Populaire Ivoirien, tendance Aboudramane SANGARE a eu des représentants fortement applaudis au cours de cette cérémonie « dite d’hommage à Bédié ». Comment peut-on créer les conditions et le cadre pour faire applaudir et ovationner des personnes qui sont à la base des milliers de morts de notre récente crise électorale. Ceux qui les ont invités savent pertinemment que ces derniers n’ont jamais accepté de reconnaitre leurs parts de responsabilité dans les nombreux crimes qui ont conduit leur mentor à la Cour Pénale Internationale. Que vont penser les parents de nombreuses victimes de cette initiative politique qui ressemble fort à une insulte à la mémoire des leurs trop tôt disparus ? Oui à la réconciliation ; mais il faut qu’elle soit sincère et non un simulacre pour servir des desseins politiques.

Le Ministre Joël N’GUESSAN

Vice-Président du RDR chargé de la Région du Bélier et du District Autonome de Yamoussoukro

Commentaires Facebook

Commentaires

7 Commentaires ... participez vous aussi à la discussion.

  1. Popcornnnnnnn 14 mars 2018 at 01:36 -

    Le quadrupède dit : «L’Alternance n’est pas un projet de société»

    Mais se sacrifier pour OUATTARA en 2010 et en 2015, c’est cela le projet de société le plus viable qui soit !!

    Imbécile !!

    Pourquoi ce monsieur se sent obligé de prendre la parole, toujours à des moments charnière importants, qui méritent des prises de positions étudiées et produite avec précaution de la part du RDR !!

    Pourquoi avoir habilité un boucher à diriger l’étage de chirurgie !!

    Qu’est ce qui ne tourne par rond dans ce parti de savaneux RDR ??

    Franchement !!!!

    Voici des propos qui ne feront que froisser les militants PDCI et les obligeront à se radicaliser !!

    Maintenant, il s’agit de savoir si c’est une action voulue délibérément pour justifier la candidature de OUATTARA en 2020 !!

    Dites le nous donc Mr NGUESSAN !!

    Pop !!

  2. marianne 14 mars 2018 at 07:42 -

    Texte écrit dans la précipitation comme le démontre les nombreuses fautes d orthographe et de grammaire.

    Et voilà dans la difficulté ils vont glisser sur le terrain tribal: pourquoi pas chez les agba et c’est à Yamoussoukro?

    Mais ceci dit comme le remarque ask c est une bataille pour savoir qui profitera le plus des bienfaits du trésor public.

    Nous on veut juste entendre et voir les initiatives pour faire revenir gbagbo.

  3. Coigny 14 mars 2018 at 08:05 -

    “Voici des propos qui ne feront que froisser les militants PDCI et les obligeront à se radicaliser !!”
    @Popcornnnnnnn, il y a bien “mieux” :

    1. “Un observateur de la vie politique, s’est étonné que cette cérémonie se soit tenue à Yamoussoukro et non à Daoukro, terre natale du Président Bédié, pour démontrer que le peuple Agba”.
    > Effectivement, on a tous remarqué que les manifestations de soutien à Ouattara on lieu à Sindou (village natal), à Kong (village officiel) ou à Mougins (village de fait).

    2.”L’on se souvient de ces milliers de clubs de soutiens aux noms souvent risibles et ridicules qui ont fleuri le temps d’enrichir leurs initiateurs.”
    > Faut-il souligner que de 2011 à 2018, le RDR s’est comporté en club de soutien hyper-actif à Bédié, le soutenant sur les réseaux sociaux quand il était accusé de traitrise, aux congrès éclatés qui ont abouti à la violation des textes faisant le lui le président à nouveau du PDCI, et face à fronde des Essy Amara, KKB, Tiburce Koffi et Banny contre l’appel de Daoukro ?

    3. “propos tenus par ceux qui, galvanisés par les hourra et applaudissements de foules transportés (à grands frais) ”
    > Or donc, il faut éviter de se fabriquer un soutien fictif ? On se rappelle pourtant le récent séminaire dans la même ville sur la communication du RDR, avec les applaudisseurs convoyés de partout, sans oublier le dernier fiasco au Félixia en dépit du transport et des distributions de pain/sardines. Ah mauvaise foi !…

    4. “Comment un ancien Ministre du Commerce ayant participé à un Gouvernement du Président Alassane OUATTARA peut estimer qu’il a fait des sacrifices et que ses sacrifices ont pris fin? Pourquoi ne l’a-t-il pas dit quand il était au Gouvernement ?”
    > Celle-là est la meilleure : Billon, considéré comme première fortune nationale, a fait un énorme sacrifice en abandonnant ses activités (PDG, PCA, Chambre de Commerce et d’industrie, etc) pour aller siéger des années durant autour d’une table en compagnie de semi-lettrés et tueurs patentés. De surcroît, on se rappelle l’envoi en mission de Hambak, son supposé “collègue”, pour attenter publiquement à son honorabilité, du jamais vu en RCI.

    5. “Pourquoi subordonner le parti unifié à une idée d’alternance ?”
    > Mais simplement, pauvre ignare, parce que dans un accord, il y a des contreparties qui épousent un chronogramme, un déroulé, dans un ordre précis. En l’espèce, a) le PDCI soutient le RDR pour la présidentielle de 2015 ; b) le RDR renvoie l’ascenseur pour la présidentielle de 2020 ; c) dans l’intervalle, des mesure sont prises pour aboutir à un parti unifié. Or, le PDCI a rempli son contrat. Il vous reste un engagement clair, ferme et sans équivoque en sa faveur, et alors, se mettra en route le mécanisme du troisième point. Mais ataviquement abonné au “namara”, vous avez privilégié un anango-plan constitutionnel pour rempiler en 2020.

    6. “Souvenons-nous que, Félix Houphouët BOIGNY, le Père Fondateur de la Côte d’Ivoire moderne nous a laissé un PDCI-RDA uni.”
    > Souvenons-nous aussi QUI a poussé dans l’ombre à quitter le navire, corseté par les dispositions pertinentes de la Constitution sur la candidature à l’election présidentielle. En tout état de cause, ce que vous propose le PDCI est simple : soit reconnaître votre engagement, soit retourner à la maison dont la porte est restée ouverte. Mais c’est trop demander à des affamés à l’ego surdimentionné assis à la table du banquet.

    … Et tant d’autres conneries pondues par cette tâche qu’on aura pas fini d’y répondre jusqu’à ce soir. Le RDR fait ici montre de sa grave pénurie en ressources et intelligences en en communication, en laissant Joël N’Guessan se répandre en déclarations. Tout juste, réussit-il à être belliqueux et injurieux (sait-il faire autre chose ?), du pain béni pour les contradicteurs.

  4. Popcornnnnnnn 14 mars 2018 at 11:49 -

    Les pro OUATTARA sont victimes de leur habitudes.

    Arrogance, impertinence, attitude hautaine, cris guerriers, tapage de tam tam et de poitrine effréné …

    Non, la situation actuelle impose de se mettre à genoux devant le partenaire, d’essayer de l’amadouer et de l’obliger à respecter un contrat à passer avec lui, qui propose de conserver les avantages acquis et de ne point appliquer au RDR ce que celui-ci aura appliqué au PDCI.

    Au lieu de cela, on fanfaronne et on se croit tout puissant…

    On exige et on croit pouvoir imposer, sinon s’imposer !!

    Le pouvoir actuel ; on le doit à l’usage des armes, à l’ingérence française, au boycott de son opposition matraquée et persécutée, à la complicité du PDCI, mais jamais à son propre poids politique, à des valeurs républicaines propres qui suffiraient à oser croire que l’on pourrait le conserver, en passant par les urnes.

    Et vu que tout a été acquis par la fore, on pense pouvoir tout conserver en faisant usage de cette même force, en intimidant et en vociférant !!

    Non, la guerre est finie, le jeu démocratique est de mise, même s’il est formaté à la tête du RDR, il est certain que le prochain régent se choisira dans les urnes et pas ailleurs !!

    Quel est donc le programme de gouvernement du RDR ??

    S’imposer à tous démocratiquement ou militairement ??

    On veut voir !!

    Pour le moment, popcornnnnnnn pour tout le monde, car ça va faire des étincelles !!

    Il n’est plus question ici de bilan « positif et reluisant » de OUATTARA à présenter pour se donner de la contenance politique et justifier un nouveau « mandat », il n’est plus question ici de procéder à une alternance à l’avantage du partenaire qui se choisira un candidat à adouber et à investir !!

    Il est question de vie ou de mort et si ça craint (comme on le dit chez les visages pales), il y a encore les chiens de guerre parqués dans l’armée, à ABOBO et à BOUAKE, pour s’imposer à tous par les armes, à coups de feu et de canon !!

    Le pays va mal !!

    Le pays va mal, mal, mal !! (Le copyright est de Pop et non de TIKEN JAH)

    OUATTARA aurait du pendant son passage à la tête de l’état entretenir de meilleurs relations avec ses partenaires et adversaires, avec la population ivoirienne, au lieu de parler au ciment et à l’argent qui transitait par les comptes du trésor public ou les siens !!

    Quand on « mange », on ne ferme pas les yeux de joie et de gourmandise, on regarde ses voisins dans les yeux !!

    Pop !!

  5. Popcornnnnnnn 14 mars 2018 at 12:07 -

    Quant à JOEL NGUESSAN, il faut comprendre son zèle et ses maladresses !!

    SEKA SEKA est en prison pour divers meurtres ; qui auraient été commis en temps de guerre mais dans l’exercice de ses fonctions régaliennes et républicaines. Le procès fut à sens unique et on a tout fait pour le diaboliser.

    Mais la version officielles gouvernementale (et non insurrectionnelle pro OUATTARA) fait état du fait que NGUESSAN avait été identifié par plusieurs personnes, en patrouille avec ses gardes, dans le but d’identifier et d’indiquer les maisons des cadres civils et militaires pro GBAGBO, à un moment où les commandos invisibles avaient décidé de s’en prendre directement à des cibles politiques dans la ville. NGUESSAN pensait pouvoir tirer avantage de son infirmité et de son lien avec KIPRE STEPHANE pour s’en sortir s’il était pris !!

    NGUESSAN fait donc partie de cette courte liste de pro OUATTARA qui vivraient une représailles directe et immédiate si jamais il quittait le pouvoir dans un cadre non contrôlé !!

    Une liste dans laquelle on compte des commanditaires de crime de sang et de masse devenus gouverneurs, PCA ou généraux, des hommes politiques qui ont affiché un zèle inutile et un acharnement sur des victimes déjà hors d’état de nuire, etc. etc.

    De fait, comme je le dis ailleurs, le RDR a préparé de façon implicite la sauce dans laquelle il sera cuisiné en cas de chute !!

    Les cadres RDR les plus virulents et actifs en ce moment, les plus bruyants et criards sont paradoxalement ceux qui ont le plus à perdre en cas de chute et aussi ceux qui ont le droit de paniquer secrètement (en exfiltrant des proches et en constituant des réserves dans des comptes bancaires off shore) ou publiquement (en bazardant des propos traduisant cette peur panique, dans le but d’effrayer tous les pro OUATTARA en leur présentant ce qu’ils pourraient encourir s’ils ne font pas bloc et s’ils perdent le pouvoir) !!

    Laissons donc NGUESSAN faire usage de son droit, sinon son devoir de parole !!

    Moi, je vous conseille de sortir du popcornnnn, car ça va devenir très intéressant dans quelques jours, semaines, mois !!

    Pop !!

  6. fran6 14 mars 2018 at 12:16 -

    Il fallait bien s’attendre à ce que le clébard de service au RDR, l’aboyeur (qui n’a pas d’autre choix que de faire cela pour survivre) nous fasse un petit numéro comme il en a l’habitude. Il doit bien recevoir les félicitations de ses maîtres après chaque sortie de ce genre.

  7. srika blah 14 mars 2018 at 13:55 -

    Nous avons maintes et maintes fois prévenu le “ROI” Konan Bédié et son pdci, que Ouattara et le RDR étaient de mauvaise foi……,
    mais vous savez , chez nous en pays Baoulé on le dit avec humour :(proverbial):
    : ” Quand le casier de vin déposé au milieu des gens qu’on doit réconcilier n’est pas vidé dans les estomacs,aucun problème ne pourrait trouver une solution…”

Laisser un commentaire