“Intrusion de brebis galeuses en Côte d’Ivoire et en Guinée”: Qnet annonce des mesures et rassurent les clients

Mis en ligne par La Rédaction | mercredi 14 Mar 2018

Par Connectionivoirienne

Depuis quelque temps, des clients de Qnet, une entreprise de marketing de réseau, semblent gagner par le doute avec l’entrée en scène de personnes de mauvais alois qui y ont introduit de mauvaises pratiques. En Guinée la situation est plus préoccupante et risque de plomber les activités de la multinationale en Afrique de l’Ouest.

Pour lever les équivoques et rassurer les clients, les responsables de l’entreprise en mission à Abidjan étaient face à la presse dans un grand hôtel de la capitale, lundi dans la mi-journée. Timothy J. Harney, chargé des affaires juridiques et des relations avec les gouvernements a d’entrée de jeu indiqué que Qnet est présente en Côte d’Ivoire depuis 15 ans et compte parmi les entreprises les plus sérieuses de la vente directe en ligne disposant de plus de 300 produits de bien-être. Elle se distingue, a-t-il affirmé, par le marketing de réseau avec des produits fiables et donne en même temps l’opportunité à ses clients de devenir des entrepreneurs individuels.

Face aux critiques et aux dérapages constatés çà et là, M. Tim a fait savoir que toute entreprise passait par des difficultés et par ce genre d’expérience mais, en ce qui concerne Qnet, tout est mis en œuvre pour éviter les écueils. « Nous prenons tout cela au sérieux et nous nous assurons que les choses s’améliorent », a-t-il relativisé. « Je suis très sûr que nos produits aident beaucoup de personnes et améliorent leur état de santé », ajoute-t-il avant de préciser que Qnet ne repose pas sur un système pyramidal qui est, selon lui, généralement éphémère. « Il faut savoir qu’un système pyramidal est basé sur des choses qui n’existent pas. Or Qnet, c’est plus de 300 produits. Nous sommes en concurrence avec plusieurs autres sociétés de vente en ligne et nous prenons toutes les accusations au sérieux. Mais nous ne soutenons pas les personnes qui font de la mauvaise pratique. Nous sommes très stricts dans nos activités. Des personnes utilisent Qnet pour faire passer leurs mauvaises pratiques et nous sommes en train de mener nos investigations pour les démasquer et les faire sanctionner. Qnet a un département qui s’assure que nos responsables font la bonne pratique. Donc si nous retrouvons ces mauvaises personnes nous annulons nos contrats et elles ne peuvent plus utiliser le nom de Qnet. Nos responsables sont 90 à 95 % de personnes qui font du business légitime et qui exercent avec les bonnes pratiques », a-t-il longuement défendu. Selon ce responsable, trois principes gouvernent la démarche du responsable Qnet : travailler dur – être patient – s’améliorer au fil du temps.

Entre autres recommandations, Timothy Harney indique qu’en matière de vente, le responsable Qnet doit utiliser les documents officiels, connaître les produits, participer aux formations officielles sur le plan de rémunération, connaître les règles et procédures et ne jamais faire de fausses déclarations en vantant excessivement la société, les opportunités d’affaires ou les avantages des produits.

Lors de cette rencontre avec la presse, M. Tim avait à ses côtés Dr Souleymane Fofana, directeur général de Qnet Côte d’Ivoire.

S. Debailly à Abidjan
sdebailly@yahoo.fr

Commentaires Facebook

Commentaires