“Il est temps de faire la politique autrement’’ en Côte d’Ivoire, réagit Billon face aux attaques verbales des cadres du RDR

Mis en ligne par La Rédaction | mercredi 14 Mar 2018

Serge Alain KOFFI

Le porte-parole adjoint du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI, mouvance présidentielle), Jean Louis Billon, cible d’attaques verbales de cadres du Rassemblement des républicains (RDR, parti présidentiel), après ces critiques à l’encontre de la coalition au pouvoir, a appelé mercredi à “faire la politique autrement’’, qualifiant ses pourfendeurs de “partisans de la vieille politique’’.

“Les partisans de la vieille politique continuent à croire que les attaques personnelles et les querelles politiciennes intéressent nos concitoyens’’, a écrit M. Billon sur son compte twitter.

Pour l’ex-ministre ivoirien du Commerce, à qui de nombreux observateurs prêtent des ambitions présidentielles, “il est temps de faire de la politique autrement’’, celle “basée sur le débat républicain et l’envie de construire la Côte d’Ivoire de demain’’.

La tension est montée d’un cran, ce week-end, entre le PDCI et le RDR, les deux principaux alliés du Rassemblement des Houphouetistes pour la démocratie et la paix (RHDP, coalition au pouvoir), à l’approche des élections sénatoriales.

Samedi à Yamoussoukro, lors d’une cérémonie destinée à rendre hommage à Henri Konan Bédié, le président du PDCI, , M. Billon a martelé, au grand bonheur de milliers de partisans de son parti, que “sans le PDCI, le RHDP n’est rien. Sans le PDCI, il n’y a pas de RHDP”.

Il avait aussi à mots couverts lancé une autre pique au RDR, dont le leader, le chef de l’Etat Alassane Ouattara, a de tout temps été accusé par des adversaires d’être l’instigateur de l’ex-rébellion des Forces nouvelles (FN) qui a occupé la moitié Nord du pays, pendant environ 10 ans.

“Au PDCI, nous ne prenons pas les armes encore moins les torpilles’’, avait-il déclaré.

La réponse du berger à la bergère ne s’est pas fait attendre. Rassemblés à Abidjan, le lendemain, à l’occasion d’une cérémonie dédiée aux femmes, des responsables du RDR sont montés au créneau, s’attaquant verbalement à l’ex-ministre, proche de M. Bédié.

“Jean-Louis Billon est un petit politicien, un politicien de salon. Il peut continuer à aller jouer au bowling à l’hôtel’’, avait lancé l’ancien ministre Adama Bictogo, vice-président du RDR.

La secrétaire générale du RDR, Kandia Camara, avait quant à elle, fait savoir que le porte-parole adjoint du PDCI, déchu de son poste de président du conseil régional du Hambol (Nord) est “un aigri’’, qui “fait de la politique alimentaire’’.

Alerte info/Connectionivoirienne.net

Commentaires Facebook

Commentaires

2 Commentaires ... participez vous aussi à la discussion.

  1. srika blah 14 mars 2018 at 21:47 -

    Rien n’a changé….. RDR=Ouattara…pdci= Bédié… Rebelle=Soro Guillaume… MPCI= Mabri… fpi= Gbagbo….etc etc.. .

  2. Popcornnnnnnn 14 mars 2018 at 23:22 -

    MPCI= MABRI ??

    Non, UDPCI=MABRI

    MPCI, c’est encore SORO !!

    Par contre, vous avez oublié les millions d’ivoiriens qui ne se réclament de personne et qui luttent pour la justice et la fin de tous les maux qui minent notre société !!

    Mais vu qu’on les affuble spontanément de l’étiquette pro GBAGBO (et non FPI), on dira donc que c’est encore GBAGBO qui récupère tout ce beau monde, même si ici , c’est BILLON qui passe pour sympathique à leurs yeux !!

    Pop !!