Cote-d’Ivoire: Pour Drogba, Messi “pas très loin” de Diego Maradona et de Pélé

Mis en ligne par La Rédaction | mardi 20 Mar 2018

Messi est “hors normes” et déjà “légendaire”

Le footballeur international Didier Drogba, en visite en Colombie, a estimé que si Lionel Messi se distingue au Mondial “cela le rendra encore plus légendaire”, bien qu’il soit déjà “hors normes” et “pas très loin” de Diego Maradona et Pelé.

“Messi pourrait arrêter sa carrière maintenant qu’il aurait déjà beaucoup fait pour le football. S’il a une Coupe du monde en plus, ça le rendra encore plus légendaire. Il est hors normes!”, a estimé Didier Drogba lors d’un interview lundi avec l’AFP.

Si l’attaquant argentin du FC Barcelone “n’est pas déjà à la hauteur de Maradona et de Pelé, il n’en est pas très loin, pas très loin du tout”, a ajouté le footballeur ivoirien.

Ambassadeur de l’association monégasque “Peace & Sports” (Paix et Sport), Didier Drogba, arrivé samedi au côté du prince Albert II de Monaco qui patronne cette organisation, venait pour la première fois en Colombie.

Durant le weekend, l’attaquant ivoirien a partagé son expérience, échangé quelques balles et même dansé avec des jeunes de plusieurs régions de Colombie et de quartiers pauvres de Carthagène des Indes, cité balnéaire de la côte caraïbe et ville la plus inégalitaire d’un pays déchiré par plus d’un
demi-siècle de conflit armé.

“C’était une expérience très riche”, a-t-il déclaré par téléphone, en se disant touché par la Colombie “qui a traversé beaucoup de crises et est en train de tout faire pour s’en sortir” grâce à l’accord signé en 2016 avec
l’ex-guérilla Farc, reconvertie en parti politique, et les négociations entamées avec l’Armée de libération nationale (ELN, dernière rébellion active).

– Le sport ’outil de paix’ –

Saluant “la jeunesse mobilisée pour la paix”, il a estimé que la Colombie est “un exemple d’être arrivée à un accord de paix après tant d’années de violence”. “Et les jeunes sont vraiment dans le tempo!”, a-t-il ajouté.
Didier Drogba, qui a joué au sein de la sélection ivoirienne de 2002 à 2014 et s’est mobilisé pour la réconciliation de son pays lors de la crise des années 2000, s’est dit convaincu que “le sport est un outil de paix”.
“Le sport peut aider au développement d’une société, d’un pays et c’est aussi un outil de paix car apprendre à respecter les règles du jeu, c’est une manière d’apprendre à respecter son voisin et à vivre ensemble”, a-t-il
déclaré.

A propos du prochain Mondial en Russie, il s’est refusé à tout pronostic sur le vainqueur, mais estimé qu’”une surprise serait la bienvenue, pourquoi pas une équipe africaine. Ce serait une fierté!”

Quant aux Brésiliens, perdants sur leur terrain en 2014, le footballeur s’est dit persuadé qu’ils vont de ce fait “arriver avec une motivation supplémentaire” et “réussir à se relever pour faire un bon Mondial”.
Par ailleurs, selon lui, “les Colombiens ont des chances comme il y a quatre ans”, mais “tout dépendra de comment ils vont commencer”.

L’ancien attaquant de Chelsea (1ère division anglaise) et de l’Olympique de Marseille (1ère division française) entre autres clubs, et qui joue aujourd’hui au Phoenix Rising (USL, seconde division américaine), a eu 40 ans le 11 mars. Il a récemment émis l’idée de se retirer du jeu.

“Je l’ai dit car c’était mon feeling du moment. C’est ce que je pense encore maintenant parce que j’essaie de passer à autre chose. Mais je ne peux encore dire quoi”, a-t-il déclaré en riant.

“Dans un mois, dans deux mois, peut-être que cela aura changé”, a-t-il averti. “Mais, même en arrêtant de jouer, je resterai impliqué dans le football, toujours, puisque je suis propriétaire du club de Phoenix”.

fpp/lab

Commentaires Facebook

Commentaires

1 Commentaire ... participez vous aussi à la discussion.

  1. marianne 20 mars 2018 at 09:38 -

    Au moment où des gens accomplissent et s accomplissent on a des quidams comme lakota et le regretté en camisole de force qui pensent que la vie se résument en des invectives sous la ceinture.

    Internet a cet intérêt de donner de l importance à des gens au quotidien quelconque et ordinaire.