Côte-d’Ivoire accusation de falsification d’identité: Le frère de Traoré Lacina dément, la Fif et l’accusateur réagissent

Mis en ligne par La Rédaction | jeudi 5 Avr 2018

Au centre d’une polémique de falsification de son identité et de son âge, le footballeur international ivoirien, Traore Lacina, actuel sociétaire de Amiens Sporting Club (Ligue 1 France),aurait saisi son avocat pour porter plainte.

Depuis le mercredi 21 mars 2018, une plainte contre X a été déposée à la Fédération Ivoirienne de Football (FIF) par Koné Ibrahim, le président de l’Étoile Sportive d’Abobo (ESA) pour falsification du nom et de l’âge du joueur. Initialement le joueur Traoré Menéné né le 2 novembre 1988 à Abidjan, a été, selon Koné Ibrahim que nous avons rencontré, formé au centre Étoile Sportive d’Abobo (ESA) et enregistré sous la licence numéro 018451 le 23-6-2005 pour le compte de la saison 2004-2005. Par la suite, il est devenu Traoré Lacina né le 20 août 1990 à Bingerville lors de la saison 2006 sous les couleurs du Stade d’Abidjan (Ligue 1), où il a été transféré par un autre centre de formation, Olympic Sportive d’Abobo (OSA). Les noms et prénoms des deux parents du joueur n’ont cependant pas changé (Traoré Mediko pour le père , et Traoré Nogoflani pour la mère).

À en croire Koné Ibrahim, à ce jour aucun document administratif du joueur ne mentionne le nom de l’ESA son club formateur. Il pointe un doigt accusateur vers Hamza Gamal, de l’OSA. Cette situation, selon le contenu de la plainte, « n’a pas pu permettre à l’ESA de bénéficier de la prime de formation du sieur Traoré Ménéné. Une manne qui lui revient logiquement de droit. Il s’agit, de toute évidence d’un tort causé au club et je suis fondé à exiger toute réparation de préjudice ».

« J’ai épuisé toutes les voies de conciliation mais en face, les parents du joueur et Hamza Gamal, le président de l’OSA qui a transféré le joueur au nom de son club, ne veulent pas m’écouter. J’irai donc jusqu’au bout de cette affaire qui dure depuis 13 ans. Je ne veux même plus discuter. Je veux ma prime de formation c’est tout », a soutenu président Koné Ibrahim. Selon lui, Hamza Gamal a échangé les extraits de naissance de deux enfants Traoré. Traoré Ménéné alias Traoré Lacina a hérité de l’extrait de naissance de son frère Traoré Lacina Lajo au moment de son transfert du Stade d’Abidjan. Ce dernier est devenu Traoré Meméné et a évolué à l’Africa Sports d’Abidjan.

Du côté de la Fédération Ivoirienne (FIF) où la plainte vient d’être déposée, le Directeur Exécutif, le préfet Hors-Grade, Sam Ettiassé a dit le mardi 3 avril 2018, à Afrikipresse : « C’est maintenant que nous venons de prendre connaissance du dossier. Nous allons l’étudier pour donner une suite à cette affaire. J’ai reçu le plaignant, et je l’ai rassuré que tout sera tiré au clair ».

Traoré Massé, l’aîné des Traoré, ancien joueur professionnel et actuel président d’un centre de formation regrette et dément : « Je prends Dieu à temoin que Traoré Lacina n’a jamais changé de nom et d’âge. Mes parents sont encore vivants, et pouvent être contactés à tout moment. Je ne comprends pas les mobiles de cet agissement de Koné Ibrahim. Il m’a parlé de cette affaire, mais je lui ai conseillé de se mettre en rapport avec Hamza Gamal qui s’occupe du joueur; ce qu’il a refusé de faire. Moi, je sais que le joueur a été formé à l’OSA. Je ne comprends pas qu’une histoire de 2005 soit subitement mise sur la place publique 13 ans après. D’ailleurs Traoré Lacina a saisi son avocat pour une plainte. C’est tout ce que je peux vous dire ».

Hamza Gamal, accusé par Koné Ibrahim d’étre à l’origine de ce qu’il qualifie de complot contre son centre, était injoignable malgré toutes nos tentatives.

Vainqueur de la CAN 2015 avec les Eléphants, Traoré Lacina a successivement évolué sous les couleurs de CFR Cluj, Kouban Krasnodar, Anji Makhatchkala, AS Monaco, Everton FC, CSKA Moscou, Sporting Gijon et maintenant à Amiens.

Adou Mel

Commentaires Facebook

Commentaires

1 Commentaire ... participez vous aussi à la discussion.

  1. Coigny 5 avril 2018 at 17:54 -

    “Comme il ne donne pas pour moi, je le détruis”. Splendide mentalité de sorcier africain.

Laisser un commentaire