Partenariat public-privé en Côte-d’Ivoire: Une entreprise russe promet un hôpital académique à l’Université de Bouaké

Mis en ligne par La Rédaction | vendredi 13 Avr 2018

L’attaché de presse de l’ambassade de Russie en CI, le Dg de Salus Igor Ivanokov et ses partenaires ivoiriens

Partenariat public-privé

La maison de l’entreprise sise au Plateau a abrité mercredi une conférence de presse au cours de laquelle la société Salus d’origine russe a dévoilé ses ambitions pour la Côte d’Ivoire.

Son directeur général Igor Ivanokov s’exprimant en langue russe a fait savoir que sa société s’est implantée en Côte d’Ivoire en juillet 2017 après avoir rempli toutes les formalités d’usage au Cepici, l’organisme ivoirien en charge des investissements privés. Selon une note d’information transmise aux journalistes, Salus est installée dans 18 pays avec plus de 900 transactions. Pour sa première représentation en Afrique, elle a choisi la Côte d’Ivoire et travaille à établir des connexions avec différents opérateurs économiques. L’un de ses principaux partenaires serait l’Association des banques de l’Eurasie. Son objectif est de rapprocher acheteurs et clients de Côte d’Ivoire avec ceux de la fédération de Russie.

« Les échanges entre la Côte d’Ivoire et la Russie sont quasiment nuls mais nous sommes là pour prendre les offres et les demandes des deux pays », a déclaré M. Ivanokov qui dit avoir déjà signé deux importants contrats avec des sociétés ivoiriennes dans le domaine agricole, notamment le café et l’hévéa.
L’homme d’affaires a affirmé qu’il entend nouer différents partenariats dans plusieurs domaines (public et privé) dont la finance, le commerce, la technologie, la recherche scientifique, l’automobile… ‘’Tout sauf l’armement’’, a précisé l’opérateur économique.

Avec à ses côtés, M. Kadio, directeur du Centre d’entomologie médicale et vétérinaire (Cemv) de l’Université Alassane Ouattara de Bouaké qui représentait l’institution, Igor Ivanokov a annoncé la construction prochaine d’un hôpital universitaire dans la capitale du centre, dédié à la recherche médicale. Ceci, dans le cadre d’un partenariat public et privé. « J’ai été sur le site. Il y a de l’espace et un potentiel humain. Nous restons à la disposition de l’université dans le sens du développement de ce partenariat », a confié le conférencier. Lequel a profité de l’occasion pour annoncer une foire commerciale au cours de laquelle seront exposés des produits d’origine russe que les ivoiriens pourront, selon lui, tester et faire adapter à leur goût. Parmi ces produits, il prévoit l’arrivée d’un véhicule de marque russe jamais vendu en Côte d’Ivoire.

SD à Abidjan
sdebailly@yahoo.fr

Commentaires Facebook

Commentaires