La Déclaration de Poutine suite aux frappes occidentales en Syrie

Mis en ligne par La Rédaction | samedi 14 Avr 2018

Déclaration de Vladimir Poutine suite aux frappes occidentales en Syrie

Demandant la réunion d’urgence du Conseil de sécurité, Vladimir Poutine a fustigé les frappes portées cette nuit par Washington, Paris et Londres. Ce «geste d’agression» a été fait sans attendre les résultats de l’enquête et sans recueillir de preuves tangibles, a dénoncé le Président russe. Sputnik publie la version intégrale de sa déclaration.

Le 14 avril, les États-Unis soutenus par leurs alliés ont frappé des sites militaires ainsi que ceux de l’infrastructure civile de la République arabe syrienne. Sans l’aval du Conseil de sécurité de l’Onu, en violation de la Charte de l’Onu, des normes et des principes du droit international, un acte d’agression a été commis à l’encontre d’un État souverain qui se tient à l’avant-garde de la lutte antiterroriste.

À nouveau, tout comme il y a un an, lorsque les États-Unis ont attaqué la base aérienne de Shayrat, en tant que prétexte a été utilisée une mise en scène d’usage de substances toxiques contre les civiles, cette fois à Douma, banlieue de Damas. Après avoir visité le lieu de l’incident fictif, les experts militaires russes n’ont pas découvert de trace d’utilisation de chlore ou de toute autre substance toxique. Pas un seul habitant n’a confirmé le fait de l’attaque chimique.

L’Organisation sur l’interdiction des armes chimiques a dépêché ses spécialistes en Syrie afin d’élucider la situation. Or, un groupe de pays occidentaux l’a méprisé de façon cynique en entreprenant une action militaire sans attendre les résultats de l’enquête.

La Russie condamne avec une extrême fermeté l’attaque contre la Syrie où des militaires russes aident le gouvernement légitime à combattre le terrorisme.

Par leurs actions, les États-Unis aggravent davantage la catastrophe humanitaire en Syrie, apportent des souffrances aux civils, laissent faire les terroristes qui déchirent depuis sept ans le peuple syrien, provoquent une nouvelle vague de réfugiés en provenance de ce pays et de la région en général.

L’escalade en cours autour de la Syrie produit des effets destructeurs sur l’ensemble du système des relations internationales. L’histoire remettra tout à sa place et elle a déjà attribué à Washington une lourde responsabilité pour avoir mis en œuvre sa justice sanglante en Yougoslavie, en Irak et en Libye.

La Russie convoque une réunion d’urgence du Conseil de sécurité de l’Onu afin de discuter des actions agressives d’États-Unis et de leurs alliés.

71 missiles sur 103 détruits

La DCA syrienne a réussi à parer l’attaque de 71 missiles de croisière américains lancés sur Damas dans la nuit du 13 au 14 avril, a indiqué l’état-major russe.

71 des 103 missiles lancés sur la capitale syrienne dans la nuit du 13 au 14 avril ont été interceptés par la DCA syrienne, ont précisé les militaires russes.

La totalité des 12 missiles visant l’aérodrome de Dumeir situé à l’est de Damas ont été abattus par la DCA syrienne qui a fait usage d’anciens systèmes de missiles sol-air soviétiques, a annoncé samedi le ministère russe de la Défense dans un communiqué.

Les États-Unis, le Royaume-Uni et la France ont attaqué dans la nuit du 13 au 14 avril des sites de l’infrastructure militaire de la Syrie. Les alliés ont tiré plus de 100 missiles de croisière air-sol (l’année passée, l’aérodrome militaire syrien de Shayrat avait déjà été attaqué par 59 missiles) dont la plupart ont été abattus à l’approche de leurs objectifs.

Auparavant, Washington, Londres et Paris avaient déclaré que les frappes étaient une riposte à l’attaque chimique présumée dans la ville de Douma.

Les autorités syriennes ont toujours démenti cette attaque, alors que le ministère russe de la Défense a déclaré qu’il s’agissait d’une mise en scène.

Commentaires Facebook

Commentaires

7 Commentaires ... participez vous aussi à la discussion.

  1. marianne 14 avril 2018 at 19:16 -

    Quand Trump attaque la syrie, là il n’est plus le “fou” que décrit à longueur de journée les médias français?

    on est en 2018, les occidentaux doivent comprendre que le monde a changé. Moi le destin du roitelet syrien m’importe peu.

    Mais on peut pas assister à une guerre sans image au yemen sans civils tués à protéger et nous assommer à longueur de journée avec des civils syriens.

    le monde a soif de réactions basées sur des principes universels mais non pas uniquement sur les intérêts.

    Quel droit international quel humanisme lorsqu’on assiste impuissant à la mort de milliers de civils dans des combats en les considérant comme des victimes collatérales et on engage des bombardements contre des sites supposés d’armes chimiques pour 34 morts? la cause de la mort collatérale d’un civil lors d’une guerre rend t elle la mort acceptable et tolérable?

  2. dabakala 14 avril 2018 at 19:34 -

    Moi, ce qui ne révolte le plus, c’est de voir comment on fait usage de la propagande pour désinformer, formater et préparer l’opinion avant d’intenter une action que l’on essayera de passer pour bonne et juste, sous le couvert d’un organisation quelconque !!

    Et à chaque fois, le prétexte choisi est la protection des civils quand on ne réussit pas à faire de l’ennemi choisi un dictateur ou un sanguinaire !!

    On subit à notre corps défendant et on n’a aucune possibilité de corriger le tir.

    Tantôt c’était des armes chimiques et de destruction massive jamais retrouvées en Irak pour justifier une guerre du pétrole, puis ce fut la diabolisation de KADHAFI qui a débouché sur le partage du pétrole libyen entre vainqueurs et la décrépitude de la société libyenne dont on se fout complètement, maintenant ce sera la Syrie qui est dans le collimateur, avec toujours le sort des civils comme prétexte pour frapper, quand on sait tous qu’il s’agit de conflit liés à la protection ou la conservation de pré carré et l’influence sur les réserves de pétrole dans cette région du monde !!

    2050, le point d’achèvement qui verra la rupture de l’équilibre en terme de ressource fossiles n’est plus bien loin et il s’agit pour ces puissances de tout faire pour avoir le contrôle sur les pays qui détiennent ces ressources.

    Pourquoi donc ne pas nous dire la vérité au lieu d’utiliser des prétextes qui ne passent plus ???

    Tchrrrr…..

    Dabakala !!

  3. Coigny 14 avril 2018 at 21:13 -

    Maintenant qu’il a quasiment purgé son pays des “démocrates” enturbannés et armés, à la régulière, c’est seulement maintenant qu’il a recouvré la presque totalité de son territoire, que le régime Syrien fera usage d’armes chimiques pour vaincre les quelques poches de résistance !!!! Aussi crédible qu’un Laurent Gbagbo qui choisit la journée internationale de la femme pour aller faire un carton sur 7 d’entre elles qui ne gênaient personne à Abobo, rien que pour encourager l’entrée en guerre de la France et de l’ONUCI. Heureusement qu’il y a encore des gogos pour avaler ces montages grossiers.

    La Russie et la Syrie ont fini le boulot, et si Bachar n’a pu être dégommé, il faut trouver un prétexte pour empêcher que le régime favorable à la Russie reste en place, comme les prochains jours nous le montreront, notamment par l’entrée en guerre du coq gaulois, réputé outrepasser les mandats Onusiens. Comme en Côte d’Ivoire, comme en Libye.

  4. Petit Baleze 14 avril 2018 at 22:43 -

    Bon maintenant c’est quoi la suite?…..Une petite guerre Russie/Syrie/Iran vs USA/UK/France pour tester les derniers bijoux technologiques de chacun?

  5. marianne 14 avril 2018 at 23:01 -

    Il n y a rien de plus belliqueux au plan international qu’ un chef d etat occidental qui est dans pain en politique intérieur.

    Chaque fois que la justice se rapproche de trump dans l affaire de l intrusion russe il hausse le ton sur les russes comme pour dire à l instar de Sarkozy avec khadaffi: vous voyez si on était complice il m aurait dénoncé!

    @dabakala
    Vous pensez pas que , comme le disait Richard Smith un célèbre guitariste britannique à propos des noirs, que c est notre vision angélique des relations internationales qui font qu’ on est surpris par les actes que posent les occidentaux militairement.

    J avoue par exemple que j avais jamais imaginé que les français pouvaient bombarder la présidence ivoirienne pour un conflit post électoral.

  6. Petit Baleze 14 avril 2018 at 23:21 -

    Le drame syrien a commencé en mars 2011 avec des marches pacifiques de la population, les terroristes sont arrivés plus tard (le Front al-Nosra en 2012 et Daesh en 2013). On va déjà éviter de faire du révisionnisme alors que le conflit est encore brûlant.

    La bonne blague: Poutine qui fait semblant de se préoccuper du sort des réfugiés alors que ce qui se joue en Syrie (avec l’appui de l’Iran) est le déséquilibrage démographique du pays au profit des alaouites (le clan de Bachar) et des chiites syriens.
    L’Iran se sert de la Syrie dans sa guéguerre avec l’Arabie Saoudite (Sunnisme vs Chiisme). Poutine se sert de la Syrie pour rééquilibrer le rapport de force géopolitique avec les Occidentaux et Bachar lui se sert de la Russie et de l’Iran pour se maintenir et consolider son pouvoir.
    En somme une belle petite association où chacun a ses intérêts.

  7. dabakala 15 avril 2018 at 01:19 -

    Et le plus risible, c’est que sur une base purement démocratique, Bachar sait sur quoi il compte, c’est aussi pourquoi il a été question d’organiser une élections sans lui, parce que les occidentaux savent bien qu’il jouit encore d’une certain soutien venant du peuple !!

    Alors oui, on oubliera donc l’essentiel la démocratique affirmée, pour aller sur les intérêts économiques particuliers Russes ou américains, en passant par des prétextes comme la préservation des vies des civils innocents !!

    Écœurant !!

    Et ce que l’on refuse de dire, c’est que BACHAR a fait prisonnier des soldats britanniques sur le terrain, là où ils n’avaient absolument rien à faire !!

    La situation est donc risible et tendue à la fois, car nous sommes en plein dans une crise diplomatique prononcée, que l’on essaie de diluer avec des attaques militaires inopportunes et mal justifiées !!

    dabakala !! (On ne verra pas @LAKOTA afficher ici son imbécilité krakrative. Le débat est de niveau !!)

Laisser un commentaire