Côte-d’Ivoire: Bamba Moriféré rencontre Laurent Gbagbo à La Haye

Mis en ligne par La Rédaction | lundi 16 Avr 2018

———–
Rencontre de haute portée politiqueTête-à-tête Laurent GBAGBO / Bamba MORIFERE
—————-
Dans le cadre des rencontres qu’il organise avec les différents leaders politiques ivoiriens de premier plan, notamment sa rencontre avec le président Henri Konan Bédié et le professeur Francis Vangah WODIE, ancien président du conseil constitutionnel de Côte d’Ivoire, le président de la Coalition « Debout, Savons la Côte d’Ivoire », professeur Bamba Moriféré, a rencontré le président Laurent Gbagbo à la Haye ce lundi 16 Avril 2018.

Cette rencontre, placée sous le signe des retrouvailles puisque amis et camarades de lutte pour l’instauration de la démocratie en Côte d’Ivoire, depuis plusieurs décennies, les deux leaders ont saisi l’occasion pour discuter de la situation sociopolitique très préoccupante dans notre pays.

Le professeur Bamba Moriféré, président de la coalition « Debout, Sauvons la Côted’Ivoire », dans son combat pour la restauration pour la démocratie et de l’Etat de droit enCôte d’Ivoire, a expliqué à son compagnon de lutte, le président Laurent GBAGBO,l’impérieuse nécessité d’unir dans un front commun aussi large que possible, toutes les forces démocratiques, républicaines et patriotiques de notre pays, pour faire échec à la tentative de M. Alassane Ouattara de confisquer le pouvoir, pour se maintenir à la tête de la Côte d’Ivoire, dans l’optique d’une présidence à vie, par des moyens non démocratiques.

En effet, après avoir imposé à la Nation ivoirienne, de manière frauduleuse, illégale et illégitime, sa constitution, dite de la 3ème république, M. Alassane Ouattara vient de mettre sur pied de manière tout aussi illégale et illégitime, un Sénat croupion, à ses ordres, dont le président a été désigné dans des conditions les plus calamiteuses, vu que le quorum électoral n’était pas atteint pour une telle désignation ;

Dans le seul but de poursuivre la mise en coupe réglée de l’économie nationale dans tous les secteurs, au profit son clan familiale.

C’est pourquoi, la coalition Debout, Sauvons la Côte d’Ivoire, appelle les fils et les filles denotre pays à se rassembler, à se tenir debout pour défendre la démocratie, l’Etat de droit, labonne gouvernance, à exiger ici et maintenant la libération immédiate et sans condition desprisonniers politiques, conditions sine qua none pour l’instauration d’une véritable réconciliation nationale, de l’unité nationale et de la paix en Côte d’Ivoire.

La coalition « Debout Sauvons la Côte d’Ivoire » reste convaincu que la situation spécifique du président Laurent GBAGBO trouvera une solution juste et équitable dans le cadre globalde la réconciliation nationale en Côte d’Ivoire.

Fait à La HAYE le lundi 16 avril 2018
La coalition «Debout, Sauvons la Côte d’Ivoire»
Le président, Professeur Bamba Moriféré

Commentaires Facebook

Commentaires

3 Commentaires ... participez vous aussi à la discussion.

  1. marianne 16 avril 2018 at 19:14 -

    Côté d ivoire? Hum!

    Si tu vois deux ennemis politiques lundi. Que tu fais un coma mercredi, à ton réveil tu risques de les retrouver entrain de jouer au damier dimanche.

    Honnêtement avec tous ceux qui appellent à la réconciliation (soro, religieux , préfets, opposants..) si il n y a pas d initiatives fortes officielles il faudra se poser la question de qui est un obstacle à la réconciliation…

  2. Coigny 16 avril 2018 at 22:34 -

    Plus populaire que que Lourdes ou Fatima : le pèlerinage à La Haye. Incroyable que “4900 mi-cancres grasse-matineurs” fassent l’objet d’une telle convoitise. A qui le tour ? Et pourquoi pas Amadou Cimetière ?

  3. LAKOTA2 17 avril 2018 at 04:18 -

    Krrrr krrrr krrrr..,

    Pèlerinage sur la tombe…pardon…devant les 7 portails blindés du christ de mama…pour le prier afin qu’il déverse ses 5399 mi-cancres dans la cabine RPCI pour les échéances de 2020…Amen !!!

    A cette allure on se demande combien de microbes chaque pèlerin aura pour gagner !!!

    Sangaré A, Bamba M, Coulibaly M … tous des savaneux qui luttent pour le partage…ne nous parlez surtout pas de rattrapage dans ça là encore !!!

    Krrrr krrrr krrrr…

    té ande