Côte-d’Ivoire: Les ex-exilés Yaké, Watchard et Nadaud mettent en place une coalition pour la paix

Mis en ligne par La Rédaction | mardi 24 Avr 2018

Ils disent être en sécurité mais interpellent le gouvernement sur ses engagements pris.

Watchard Kedjebo: “Nous n’avons pas besoin d’avoir le même niveau de vie qu’on avait, nous n’avons pas à quémander mais nous avons besoin de béquilles”.

Ils prônent l’apaisement, reconnaissent leurs erreurs, et appellent au pardon dans tous les camps.

Yaké Evariste dit avoir viré au Rdr après mures réflexions mais garde ses liens avec ses camarades de lutte d’hier parce-que les ivoiriens de tout bord doivent se parler. Des tournées ici et ailleurs sont annoncées pour appeler au retour des exilés.

Avec SD

Des ex-exilés pro-Gbagbo lancent une coalition pour leur réinsertion

Edwige FIENDE

Un cadre du Rassemblement des républicains (RDR, parti présidentiel), Evariste Yaké, a présenté mardi à Abidjan une “coalition des ex-exilés pour la démocratie et la paix”, dont Ferdinand Kouassi dit Watchard kedjebo, Clément Nadaud et l’artiste chanteur Paul Madys, des proches de l’ex-président Laurent Gbagbo sont membres.

La coalition présentée mardi à la presse vise à faciliter la réinsertion des exilés.

“Notre désir n’est pas de revendiquer, d’exiger quoi que ce soit” mais “de souhaiter un cadre propice pour assurer la réinsertion de ceux qui ont volontairement décidé de mettre fin à leur exil malgré les incertitudes”, a affirmé M. Yaké, ex-pro-Gbagbo, qui a viré au RDR à son retour d’exil.

Pour lui, l’action de la coalition “se situe plutôt dans la recherche de pardon et de réconciliation”.

“Nous n’avons pas besoin d’avoir le même niveau de vie qu’on avait, nous n’avons pas à quémander, mais nous avons besoin de béquilles”, a ajouté Watchard Kedjebo.

La coalition a annoncé des tournées pour appeler au retour des exilés ivoiriens dans leur pays.

“Plus de 93% des 45.000 réfugiés de la crise post-électorale ont regagné la Côte d’Ivoire”, selon la ministre de la Solidarité, Mariatou Koné.

Alerte info/Connectionivoirienne.net

Commentaires Facebook

Commentaires

1 Commentaire ... participez vous aussi à la discussion.

  1. marianne 24 avril 2018 at 19:23 -

    Le noir c’est vraiment un problème quoi!

    si on met ensemble tout l’argent utilisé pour lever des mercenaires pour attaquer nuitamment la côte d’ivoire, l’argent utilisé pour entretenir l’armée en effort de guerre, en sympathisants, en détournement de fonds au sud et en accaparement de toutes les rapines du nord ivoirien et pour arracher la sympathie du grand organisateur, je ne crois pas que cet argent qu’on dit jamais créée sous la gouvernance jamais vue sur cette terre puisse l’égaler.

    Conclusion: on est pas plus avancé que si on était resté peinard sans coup d’état ni rebellion.

    L’ivoirien vous lui demanderai il vous dira il veut juste une gouvernance où on respecte le droit, la constitution ou on sait exactement où va l’argent de nos impots, où gare au premier quidam qui s’amuserait avec l’argent public où si tu as eu un concours où un marché c’est que tu l’as mérité simplement.

    Il n’a ni besoin de ces amuseurs publics d’une autre époque dont on connait très bien les motivations ni de deux grands pères qui décideront de ce qui est bien pour lui alors qu’ailleurs ils sont dans des maisons de repos entrain de chercher à se souvenir pourquoi ils sont assis làbas et les jeunes vivent leurs temps simplement!