Après les Académiciens, Guillou de retour pour “la relance football” en Côte d’Ivoire

Mis en ligne par La Rédaction | vendredi 27 Avr 2018

Lors d’une conférence de presse à Abidjan jeudi 26 avril 2018, Jean Marc Guillou et la Fédération Ivoirienne de Football (FIF) ont lancé un nouveau projet de formation des jeunes footballeurs denommé Cjeune.

Le projet consistera à organiser sur l’ensemble du territoire national, des compétitions de football pour les jeunes, regroupés par catégorie d’âge. Ces compétitions créeront un réservoir de joueurs talentueux qui pourront être orientés efficacement vers des centres de formation structurés et adaptés.

Pour Jean Marc Guillou, responsable de ce projet, Cjeune participera à positionner la Côte d’Ivoire dans les 15 années à venir, et présente trois objectifs principaux que sont la découverte des jeunes talents au niveau national, l’incitation à la création de structures de formation et l’encadrement pour suivre les meilleurs talents identifiés lors des compétitions et enfin la motivation du plus grand nombre de jeunes talents à participer à des compétitions structurées afin de stimuler le plaisir de la pratique.

Ce projet va permettre à la Côte d’Ivoire de rattraper, toujours selon Jean Marc Guillou, son retard sur le volume de licenciés, de professionnaliser le secteur football et d’encourager les initiatives privées pour la création d’académies de formation.

Cjeune est un département de la Fédération Ivoirienne de Football (FIF) mis sous l’administration de Jean Marc Guillou à travers un partenariat innovant. La phase pilote débutera à Abidjan et à terme s’etendra aux villes de l’intérieur à l’horizon 2030.

Moumouni Sylla, le directeur de cabinet du ministère des Sports et des Loisirs et Sory Diabaté, 1er vice-président de la FIF se sont réjouis de la mise en place de ce projet visant à aider la Côte d’Ivoire à relancer son football.

Adou Mel ‘
Afrikipresse

Commentaires Facebook

Commentaires

2 Commentaires ... participez vous aussi à la discussion.

  1. srika blah 27 avril 2018 at 15:51 -

    L’Etat et les sociétés internationales qui s’enrichissent vachement chez nous doivent sponsoriser plus les équipes locales (division 1 et 2…) pour qu’il y ait un tres bon championnat comme dans les années 70/80.

    La FIF a certes raté de faire revenir “Le Renard”… il y a aussi Philipe Troussier qui pourrait faire l’affaire. Ces deux ont les methodes de travail.

    Philippe Troussier est d’ailleurs sur la liste des candidats au poste du future sélectionneur des lions indomptables du Cameroun.

  2. Coigny 27 avril 2018 at 19:21 -

    C’est maintenant qu’on commence la détection de talents, avant de les orienter vers des centres de formation… Quand on sait le temps et l’énergie qu’il a fallu au même Guillou et à Roger Ouégnin pour emmener la génération des Académiciens 1 et 2 à maturité. Autant conclure d’avance que pour la CAN 2021 chez nous, en l’absence d’une politique audacieuse (l’équipe nationale étant en déliquescence avancée), c’est foutu d’avance. Nous attend donc une humiliation plus cruelle encore que Côte d’Ivoire ’84. Qui cela étonnera ? Il y a à la tête de la fédération un certain Diallo qui a planté ses griffes dans le gâteau qu’il n’est pas prêt à lâcher. Qu’importe si le navire coule de son fait et avec lui.

Laisser un commentaire