Gbonné Côte-d’Ivoire: Remise de dons aux sinistrés de Gandié, un jeune arrêté pour complicité avec les assaillants

Mis en ligne par La Rédaction | jeudi 17 Mai 2018

Après le sinistre qui a frappé le jeudi 10 mai, le village de Gandié dans le département de Biankouma et qui a fait plus de 600 sans-abris, le conseil régional du Tonkpi a, le mercredi 16 mai apporté son premier soutien en vivre. Au cours de cette cérémonie, un indélicat fils du village, Goué Sylvain a été mis aux arrêts pour insurrection.

C’est l’honorable Zoh Chérif René, député des trois G (Gbonné, Gouiné et Gbangbegouiné), qui a conduit la délégation composée d’élus, de cadres et de chefs traditionnels venus apporter le soutien aux sinistrés de Gandié. «(…) Nous sommes venus au nom du président Mabri Toikeusse Albert empêché, vous apporter un petit soutien. Ce sont une tonne de riz, 8 bidons d’huile, un carton de cubes et 10 sacs de sel…. », a indiqué Diomandé Moussa, vice-président Conseil régional du Tonkpi. À sa suite, c’est Sea Diomandé, sous-directeur des marchés au conseil régional qui a au nom des cadres du département remis 10 sacs de riz, 4 cartons d’huile, 5 sacs de sel, 4 paniers et 15 collision de vêtements. Le tout en présence des humanitaires (PNUD, Pam, UNICEF, IRC…) et de la direction régionale de la solidarité, qui étaient sur place pour recenser les besoins des sinistrés.

Notons que ce sont au total 310 concessions qui ont été incendiée et cassées dans le village de Gandié.

Le fait divers de cette cérémonie de remise de don a été la mise aux arrêts du jeune Goué Sylvain, à qui le village reproche des actes d’insurrection. Selon la notabilité, non seulement ce dernier est un complice des vendeurs de parcelles dans la forêt sacrée, mais il est aussi celui qui a dit aux allogènes Burkinabé qu’un des leurs avait été tué par les jeunes de Gandié. Une information qui aurait révolté les allogènes auteurs de l’attaque. L’indélicat a été sérieusement ligoté par les jeunes du village avant d’être remis au député de Gbonné, qui l’a ensuite remis à la gendarmerie afin de répondre de ses actes.

Doumbia Balla Moise

Commentaires Facebook

Commentaires

Laisser un commentaire