Football Côte-d’Ivoire: Guardiola refuse de répondre aux accusations de “racisme” de Yaya Touré

Mis en ligne par La Rédaction | jeudi 7 Juin 2018

« Peut-être que nous les Africains ne sommes pas toujours traités par certains de la même manière que les autres. (…) Quand on s’aperçoit qu’il a souvent des problèmes avec des Africains partout où il passe, je me pose des questions… » Hier, Yaya Touré a allumé la mèche, accusant son futur ex-entraîneur Pep Guardiola de racisme.

Lors d’un tournoi de golf organisé à Girona en Catalogne, le coach de Manchester City a refusé de répondre aux propose tenus par l’Ivoirien. « Je ne vais pas commenter les propos de Touré, je n’ai rien à dire sur lui. » Ça a le mérite d’être clair.

Kevin De Bruyne soutient Pep Guardiola

Accusé de racisme par Yaya Touré, Pep Guardiola n’a pas voulu commenter les propos de l’Ivoirien. Pour autant, son milieu de terrain, Kevin De Bruyne, a décidé de commenter les propos de son ancien coéquipier. Interrogé par la BBC, le Belge a tenu à relativiser les attaques qu’a prononcées l’ancien joueur de Monaco.

« Je n’ai jamais vu quelque chose. Ce serait étrange si l’entraîneur était raciste avec tous les noirs de notre équipe. Donc je ne sais pas ce que Yaya a dit ou si c’est mal écrit ou si c’est exagéré. Quand vous ne jouez pas, il y a toujours quelque chose que vous essayez de trouver. » Yaya Touré appréciera…

Footmercato
Aurélien Macedo

Commentaires Facebook

Commentaires

8 Commentaires ... participez vous aussi à la discussion.

  1. Coigny 7 juin 2018 at 12:07 -

    Pour les jeunes étudiants en Europe dans les années 90, le prétexte du racisme était la meilleure arme pour se dépêtrer de toutes les situations compliquées avec l’administration. Et cela marchait, les Européens ayant vraiment peur d’être qualifiés ainsi. Il est incroyable que cette vieille astuce de potache serve aujourd’hui à Yaya Touré. On a tous été témoins de l’évolution d’un joueur pétri de talent, qui a été une pièce essentielle du dispositif tactique de son équipe avant de se complaire dans la facilité, la lenteur et l’inefficacité. Quand il a commencé à être remis en cause, Yaya n’a pas jugé utile de se vendre sur le marché, explorer d’autres horizons, accroître son expérience et sa côte. Préférant capitaliser sur le salaire (dit-on) de 700 million CFA/mois, voire le convertir en véhicules de transport ou en immeubles, ce qui justifiait qu’il se tienne à carreau et passe à la caisse chaque fin de mois. La sanction n’a pas tardé : écarté du onze-type.

    Yaya ne doit s’en prendre qu’à lui, et à lui seul. Gardiola a forcément des a priori sur les joueurs “de couleur”. Une voix autorisée avait déjà prévenu que le joueur Noir devait avoir un rendement de 50% supérieur au Blanc, s’il voulait avoir une chance d’être titularisé à un poste. L’entraîneur de l’équipe de France essuie à longueur de journée des critiques sur son équipe outrageusement Black. Croyez-vous qu’il ait le choix ? Les gars ne trichent pas, ils travaillent tant et tellement qu’il est obligé de le faire. Au boulot Yaya, et laisse tomber les excuses bidon. Gardiola est tenu à des résultats ; jamais il ne se passerait de joueurs essentiels pour une question de mélanine.

  2. dabakala 7 juin 2018 at 13:15 -

    Tu joues bien, on te place !!

    Sinon il y a des milliers d’autres équipes où YAYA peut jouer et où il ne souffrira pas de “racisme”.

    Sinon, pour avoir vécu là-bas, ce que je peux dire avec certitude, c’est que les blacks sont tout autant racistes; Dans le meilleur des cas, il sont sur la défensive instinctive, car hors de leur élément, et cela est décrit tout autant comme étant du racisme !!

    Demain, si GRIEZMAN se fâche parce qu’il est exclu des discussions entre blacks dans les vestiaires de l’équipe de France, ne soyez pas surpris !!

    Ça va dans les deux sens !!

    Dabakala !!

  3. didiga 7 juin 2018 at 15:41 -

    Haaaaa ndja coigny
    Tu pouvais pas parler de Yaya Touré sans stigmatiser ses origines ?

    Mais on vous connaît

  4. didiga 7 juin 2018 at 15:42 -

    @ dabakonla

    Merci de nous faire savoir que tu as vécu la bas aussi hoooooiiii

  5. Coigny 7 juin 2018 at 16:00 -

    >Tu pouvais pas parler de Yaya Touré sans stigmatiser ses origines ?

    ¿¿¿¿¿¿¿!!!!!!!!!!!!!!!!!!?????????
    Que viennent chercher les Tagwana ici ? Arrête 2 secondes ta parano mon gars.

  6. mantape 7 juin 2018 at 16:09 -

    Comprenons aussi que si les black excluent Griezmann de leur causerie on pourra aisément penser qu’ils lui en veulent pour le scandale du « black face»….( pas très futé sur ce coup le grisou)….

  7. dabakala 7 juin 2018 at 17:08 -

    GRIEZMANN est pris ici à titre d’exemple et non au sens strict.

    Le fait est que les blacks aiment se parler entre eux, instinctivement et c’est une forme de racisme latent et inoffensif, surtout dans un pays de blancs, mais qui peut provoquer des réactions diverses sur la race autre !!

    Juste donc des fumerolles et pas plus !!

    Dabakala !!

  8. dabakala 7 juin 2018 at 23:57 -

    @DIDIGA …

    Chacun s’accroche à ce qui le définit, passionne ou contrarie !!

    Dans tout ce qui est dit, vous ne retenez que les origines de YAYA qui n’ont aucune espèce d’importance ici, on parle de couleur de peau et non d’opposition de faction entre belligérants éternels. Mais aussi le fait que j’aurais pu avoir vécu chez les blancs, ce qui traduirait un complexe de votre part, mal affirmé, surtout si vous n’avez jamais pris l’avion !!

    En deux phrases, vous présentez votre profil pshychologique au grand jour ….

    Dommage !!

    Dabakala !!

Laisser un commentaire