Côte-d’Ivoire Alassane Ouattara: Un habile tacticien ?

Mis en ligne par La Rédaction | jeudi 7 Juin 2018

Tiburce Koffi

Ouattara est habile dans la gestion de son image de marque (c’est connu) ; mais il l’est davantage dans l’art de manipuler l’information de masse, donc les foules. Ces six derniers mois ont vu son habileté en la matière. Sur la question de la présidentielle de 2020, alors que tout le monde était instruit de ce qu’il ne serait pas candidat, il bémolise subitement (et consciemment ?) sa position en en faisant miroiter la perspective. Les analystes politiques ont vite compris l’astuce : il s’agissait, par cette déclaration, de mettre fin (ou du moins le suspendre) au conflit successoral qui s’était déclaré entre partisans d’Amadou Gon, d’Ahmed Bakayoko et ceux de Guillaume Soro, tous les trois, héritiers virtuels de Ouattara. Cette déclaration porta ses fruits : depuis, plus de dissensions apparentes et si hautement exprimées au Rdr. C’était donc bien joué !

Suivons l’actualité. Le mois de mai a vu le régime du Président Ouattara être malmené sur tous les fronts en matière de communication de masse. Les cyber-activistes ont provoqué la noyade totale des services de communication de l’Etat : presse gouvernementale, télé, radio, sites Internet. Le spectre de la mal gouvernance a fini de ternir l’image d’un régime visiblement en mal d’inspiration et arc-bouté sur l’illusion de succès relatifs, malgré les cris d’insatisfaction et de déception que relaient si frénétiquement les réseaux sociaux et les journaux de l’opposition ainsi que la presse étrangère – française précisément. L’échec (indiscutable) de la politique d’Education nationale, celui de l’urbanisation (une inacceptable catastrophe écologique), la grande fortune de la corruption (presque généralisée), les actes de mauvaise gestion, ont achevé de rendre problématique la crédibilité, voire la survie de ce régime. Le scandale du guichet unique a placé un ”sforzando (Sfz)” sur l’ensemble des fausses notes de ce régime. Des observateurs vont même jusqu’à se demander si nous atteindrons 2020 avant la désintégration de ce système. Et c’est ce moment que choisit le Président Ouattara pour fait resurgir le spectre de sa probable candidature en 2020. En habile tacticien : la nouvelle (?) qui est vraiment loin d’être nouvelle, fait le buzz sur les réseaux sociaux et devient désormais le sujet principal des échanges, dans tout le pays.

On le voit : Ouattara vient là de prouver qu’il est vraiment un politicien aguerri au métier, un tacticien de niveau respectable. Pour preuves : qui parle encore aujourd’hui d’inondations, de non fiabilité du goudron et des chantiers ? Qui parle du scandale du Guichet unique, de la faim, de l’insalubrité, de l’indiscipline, du désordre, des fraudes aux examens et concours, du népotisme, de l’ethnisme qui infecte l’administration ivoirienne ? Nous pouvons parier que dès que s’estompera l’effet (attendu) de cette autre pierre malicieusement jetée dans la mare publique, Ouattara agitera une autre (vieille) idée qui provoquera le même effet d’aimant : le parti unifié. Et du coup, les querelles de prosélytes alimenteront de nouveau le climat politique du pays, donnant ainsi du répit au Président pour faire avancer les dossiers qui lui tiennent à cour : le 4è pont, le métro, le Stade olympique, les vastes chantiers infrastructurels du nord, etc. On peut l’affirmer : l’homme a assimilé la technique, vieille (mais qui fait toujours recette) de la manipulation d’informations de masse, pour distraire l’adversaire politique. C’est du grand art ! De la haute prestidigitation politique.

[Départ programmé]

Ouattara se sert de la probabilité de sa candidature comme d’un épouvantail. Manifestement, il procède ainsi pour dérouter partenaires, adversaires et ennemis entêtés, ainsi que d’éventuels conspirateurs de l’ombre ! Et je devine que ça l’amuse, lui et ceux qui savent sa vraie position sur ce sujet, d’agiter ainsi la République ! De la pure diversion donc. Oui, diversion car Alassane Ouattara sait très bien qu’il n’ira pas à cette présidentielle de trop dans sa vie. Les raisons, sages, qu’il avait avancées il y a de cela deux ans pour éviter de succomber à cette tentation délicate sinon dangereuse, sont encore en vigueur.

A mon avis, hier (en 2015) comme aujourd’hui, Ouattara n’a plus rien à prouver à cette fonction présidentielle. Il peut donc partir (et il lui faut le faire) sous les acclamations populaires, surtout que, manifestement, il a atteint ce que, dans les arts, l’on appelle le « seuil de compétence » (appelé aussi « seuil d’incompétence » – un stade d’évolution à partir duquel le sujet ne peut plus progresser : il stagne donc. Oui, Alassane Ouattara peut partir, sans grand regrets : la route qu’il a tracée est, dans l’ensemble, bonne (tel a toujours été mon avis sur cette question) ; les travaux prévus sont d’utilité publique indiscutable ; et son successeur se fera forcément le devoir de les accomplir : ce dernier n’aura pas même le choix car l’achèvement de ces chantiers rehaussera son règne.

Alassane Ouattara partira donc en 2020. Car il sait comment il est entré dans la vie politique ivoirienne ; et il sait aussi comment il est entré dans l’Histoire générale en tant que personnage d’Etat d’envergure internationale – notre pays est membre des Nations unies. Mais Ouattara sait surtout ce que le Maître Zadi n’a cessé de dire aux politiciens de notre pays, particulièrement à son produit Laurent Gbagbo qui, devenu chef d’Etat (c’était son fantasme depuis ses années collège), se croyait désormais Hermes trismégiste :« L’essentiel n’est pas de rentrer dans l’Histoire, mais de savoir par quelle porte on en sort. » Parole de philosophe de la Cité et de grand Maître d’initiation à l’initié bien-aimé !
Alassane Ouattara a eu le temps de savoir par quelle porte il doit sortir de l’histoire – cette histoire ivoirienne du relationnel pourri : la porte qui ne mène pas à la déchéance et à la honte, car le cap 2020 est chargé de mille périls à son détriment et désavantage. Jamais comme dans un passé si peu lointain, il n’a réuni contre lui autant de récriminations collectives (justifiées ou non), autant d’aigreurs, de désirs de le voir chuter dans la disgrâce populaire et la capitulation politique. Alassane Ouattara sait tout cela – il a eu le temps d’évaluer un peu du spectre de son impopularité actuelle ou, du moins, de la baisse du niveau d’estime nationale hier à son crédit.

Voltaire, ignoble raciste, mais malheureusement grand écrivain et penseur français, disait : « La politique est le moyen pour des hommes sans principes de diriger des hommes sans mémoire. » Or les Ivoiriens d’aujourd’hui ont de la mémoire (Internet et ses vidéo témoignages), les épisodes douloureux de leur vie sociale quotidienne, et la cruelle réalité des agissements d’un pouvoir qui ne les a pas souvent ménagés. Oui, ce peuple a désormais de la mémoire. Et Alassane Ouattara a des principes ou du moins, il n’est pas un homme sans principes. Donc. ! Divorce consommé avec le peuple – c’est un cruel syllogisme.

Chers concitoyens, je vous le dis : la récente déclaration du Président Ouattara a pour but de lui permettre de jauger du spectre de recevabilité de la perspective de sa candidature en 2020. Il a vu la réaction de son peuple. En homme intelligent et instruit du sort de son prédécesseur qui s’accrocha stupidement au trône, il saura faire l’option, avisée et sage, qu’il avait même déjà annoncée : partir. Partir sans problème. Partir dans l’honneur des grands. Dans l’élégance et la dignité des gentlemen, et surtout dans l’hommage de la Nation et au nom de la . paix ! Et, je vous le dis, je suis sûr que le Président Alassane Ouattara a déjà conçu dans les moindres détails les donnes de son départ avec une froideur d’homme de science lucide et prévoyant – c’est un homme méthodique. Bref, dans un cas comme dans l’autre, cet homme restera pour nous tous, une redoutable énigme. C’est cela aussi savoir être un grand homme au milieu des siens et dans l’Histoire : demeurer insaisissable et impénétrable afin de toujours susciter la curiosité de ses contemporains et de l’Histoire. Chapeau, grand-frère !

tiburce_koffi@yahoo.fr

Commentaires Facebook

Commentaires

37 Commentaires ... participez vous aussi à la discussion.

  1. Coigny 7 juin 2018 at 14:36 -

    La même girouette que nous avion connu : du Gbagboïsme au Bannyisme en passant 1 fois par le Soroïsme et 2 fois au Ouattaraïsme. Aujourd’hui à produire des dithyrambes à la gloire de Ouattara. La référence mal comprise au principe de Peter* s(‘applique à lui aussi : il a atteint son seuil (ou niveau) d’incompétence.
    ___________________________
    *Principe de Peter : tout homme court dans son évolution vers son niveau d’incompétence.

  2. didiga 7 juin 2018 at 16:16 -

    Haaaaa coigny laisse le messager. Et intéresse toi à la semantique du message.
    C est une vision lucide de la lecture politique du pays .
    Comme il n annonce pas l apocalypse il faut le vouer aux gemonies, mais bon on est habitué .
    Cependant coigny tu peux aller plus haut que ça .

  3. dabakala 7 juin 2018 at 17:16 -

    En effet, aussitôt que le messager a reçu son paquet trébuchant, il a le droit de produire le message dans le but de polir son bienfaiteur, selon le sens de son poil !!

    Mais entre nous, ne vaudrait-il pas mieux pour le poussiéreux de rester objectif et de peser le pour et le contre ?

    Au demeurant, vous n’êtes pas obligés de cesser de danser sur la musique du griot, tant ces airs vous bercent et vous subliment !!

    Faites vous donc plaisir et lisez, non, buvez les paroles du messager !!

    Personne ne vous en empêchera !!

    Tout ce qui monte finit par descendre !!

    Dabakala !!

  4. Aguere28 7 juin 2018 at 18:26 -

    S’il y a bien quelqu’un qui se trompe d’analyse c’est bien l’auteur de cet écrit, et on voit bien que dans vôtre exil vous êtes déconnecté du pays. Le Pr. Ouattara est serieux lorsqu’il parle d’un troisième et quatrième mandat, c’est la réaction que cela suscite qui peut le faire reculer, sinon aucune pression sur la vie sociale ivoirienne n’émeut le Pr. Les scandales en CIV vont crescendo sans que l’hémorragie s’arrête et en toute impunité, c’est parce que le Pr. se croit indeboulonnable qu’il jette ce ballon d’essais, car malgré les critiques sur la CEI il s’en fout donc un autre mandat il le pense, sinon pourquoi perdre autant d’énergie pour le parti unifié, Ouattara craint que une fois le pouvoir perdu le furoncle se casse et qu’un autre pouvoir plus neutre découvre une très mauvaise gestion de son passage car sincèrement il y a assez de trous.Il faut reconnaître que où Ouattara a bien managé c’est sur les infrastructures, disons le quelle est l’infrastructure que Ouattara a commencé du début à la fin, le 3eme pont a été programmé depuis par Bédié, c’est le même qui était au début, c’est lui qui a fait le dédommagement et le coup d’État a arrêté le début des travaux, avec le gvt Gbagbo les fonds ont été acquis, et la rébellion a tout bloqué, le pont de Jacqueville, l’échangeur de la riviera, l’autoroute de grand bassam, le projet de l’agrandissement du port, tous ces projets étaient programmé pour être faits, hélas, les autres gouvernements ont plus passé leur temps a voyager à gauche a droite pour obtenir la paix, Patrick Achi dans tous les gvts était là pour faire quoi…Une fous au pouvoir et l’accalmie venue, les investisseurs n’ont fait que remettre sur la table les financements de ces projets dont Ouattara a bénéficié. Pourquoi ne fait il pas l’autoroute Yamoussoukro Korhogo, le pont plateau yopougon, la côtière, rien que pour nos petites rues urbaines on a du goudron biodégradable… On aimerait voir un projet où on fait l’étude, le dédommagement et la construction, là on verra la griffe Ouattara, mais réchauffer du riz couché parce que on a pourri la vie à ses prédécesseurs pour aujourd’hui jouir des dividendes c’est trop facile, n’importe quel Président ivoirien ayant les mains libres ferait mieux, raison pour laquelle on nous casse les oreilles avec le parti unifié parce que un autre au pouvoir gérant bien développera la CIV beaucoup mieux sans pression

  5. LAKOTA2 7 juin 2018 at 19:17 -

    Krrrr krrrr krrrr…

    «crook  …Tout ce qui monte finit par descendre !!…crook »

    Exemple : un fruit très mûr qui veut coûte que coûte pourrir en l’air. Monsieur @Raymond-Assouman alias @marianne-cinetique affirme même que l’énergie cinétique de ce fruit mûr est à son top juste avant le début de sa chute. Quel est le QI de monsieur @Assouman-cinetique ??? Sa TERMINAL n’a certainement pas été facile.

    Krrrr krrrr krrrr…

    té ande

  6. dabakala 7 juin 2018 at 20:28 -

    @LAKOTA …

    Tout étant relatif, selon Einstein, si la terre se déplace à une vitesse donnée dans un référentiel donné et que le fruit se trouve sur un arbre qui se trouve à son tour sur la circonférence de cette terre, ce fruit détient forcément une énergie cinétique qui se calcule sur la base de la vitesse de la terre et donc du support qui le porte, par rapport au référentiel.

    Vu en terminal !!

    Il est évident qu’il faut un certain QI pour me suivre !!

    Mais au fait, pourquoi cette attaque si basique sur le QI a t-elle autant fait de mal à @LAKOTA et à sa clique !!

    On ne se connait pourtant pas et on parle essentiellement politique, sans avoir la prétention d’avoir des prix NOBEL de physique parmi nous !!

    Dabakala !! (Corrigez les fautes)

  7. LAKOTA2 7 juin 2018 at 23:24 -

    Krrrr krrrrr krrrrr

    Et la chute brutale de Koudou Gbagbo en 2011, c’est par rapport à la théorie de la relativité élaborée par Albert Einstein… n’est-ce pas ??? Opah Nation a certainement QUITTÉ DU POUVOIR sans avoir tenu compte de cette théorie dans son entêtement à se maintenir coûte que coûte DU POUVOIR…

    «crook  … Mais au fait, pourquoi cette attaque si basique sur le QI a t-elle autant fait de mal à @LAKOTA et à sa clique …crook»

    Krrrr krrrr krrrr…

    @LAKOTA ne fait que vous chuchoter à l’aide des bâtons tordus que vous lui tendez…

    Cancre au top !!!

    té ande

  8. dabakala 7 juin 2018 at 23:43 -

    Justement mon cher ami, tout le monde fini pas tomber d’une facon ou d’une autre.

    GBAGBO LAURENT est en prison à la HAYE, mais le soutien qu’il savoure est encore plus fort que jamais et c’est d’ailleurs pourquoi les juges refusent de le laisser sortir, car ce serait lui donner un ticket pour un vol direct vers la présidence de ce pays !

    Maintenant, les yeux sont rivés sur OUATTARA et son système car la prochaine étape est la chute ou la fin de pouvoir !!

    Sur lui donc on va expérimenter en grandeur nature la théorie de la relativité, qui ne tient pas compte de l’immortalité de l’individu.

    Entretemps, parler de QI s’il vous plait et expliquer pourquoi l’injonctif est rejeté par vous comme mode d’expression de notre langue commune, le français (injonctif). C’est ce qui nous préoccupe !!

    Sublimez donc enfin votre intellect et assimilez donc cette règle de français qui augmenterait votre QI et qui permet à un jeune pro GBAGBO d’écrire sur une pancarte : “LIBERER GBAGBO”, sans craindre le bic rouge d’aucun professeur de français de classe de Terminal (Corrigez la faute) !!

    Dabakala !!

  9. mantape 8 juin 2018 at 19:41 -

    @dabakala

    Au delà de la fameuse bataille de QI…le point de LAKOTA est que Raymond assouman dit que l’énergie cinetique d’un solide est au Max juste avant le début de sa chute …
    Dire si cette assertion est partagée….
    La réponse que tu donnes est une définition de l’énergie cinétique dans un repère donné et elle est juste même en se limitant à la mécanique Newtonnienne qui es tu un cas particulier de la theorie de la relativité…
    @dabakala valide t-il le «  théorème » d’Assouman ?

  10. dabakala 8 juin 2018 at 20:23 -

    @ MANTAPE

    Le “théorème” d’ASSOUMAN ne tient pas compte du repère !! (Pourquoi se moquer au delà de la simple déclaration formulée. personne ici n’a la faculté de formuler des théorèmes, quand la plupart ont été édictés depuis fort longtemps). C’est juste une opinion que l’on partage ou pas !

    Sans repère, aucune assertion corrective n’est possible !!

    Fazit : On pourrait dire qu’il y aurait une erreur dans l’assertion de @Marianne, mais pris strictement, et compte tenu de la théorie de la relativité qui donne une importance particulière aux repères et aux médiums (les conditions de l’expérience), tout est possible !!

    Exemple : une pomme posée sur une table dans un bus. Apparemment, elle est dépourvu de toute énergie cinétique, mais dès que le bus freine, elle glisse et s’arrête une peu plus loin. Pendant tout le moment où le bus roule, dans un certain différentiel, cette pomme était à son maximum possible en terme d’énergie cinétique, quand dans un autre, elle n’avait une énergie nulle.

    Et pourtant, à un moment donné, cette pomme s’est vue communiquée une énergie cinétique égale à sa masse propre multipliée par la vitesse du bus. Une énergie qui produit des effets dans le référentiel table (un mouvement) mais qui ne produisait aucun effet dans le référentiel bus. Après le mouvement, dans le référentiel bus, la pomme reprend de l’énergie quand dans le référentiel table, elle sera au minimum.

    Une façon simpliste donc d’exprimer les choses.

    Mon point est donc de dire qu’un objet peut détenir, dans un référentiel donné une énergie cinétique maximale quand cette énergie pourrait être considérée minimal dans un autre.

    Ce qui rend la déclaration de @Marianne intéressante, c’est justement le fait que l’on parle ici d’énergie CINETIQUE et non d’énergie potentielle. Et justement, quelque soit l’objet, il possède une énergie cinétique donnée aussitôt qu’il affiche un mouvement relatif (traduit par la vitesse). La résolution de problème est idéalisée par le fait que l’on décide d’ignorer certaines notions relatives qui dénatureraient le but recherché par l’expérience et la problématique posée.

    Pour vous, l’arbre est immobile et la pomme y est accrochée. La seule force appliquée dans ce référentiel serait la gravité, qui pourrait lui donner une énergie cinétique donnée si cette pomme se décroche. L’énergie cinétique serait donc maximale au moment où la pomme tomberait au sol. Oui, mais ceci est un cas particulier ! Commun certes, mais particulier !

    Mais tout devient relatif si l’arbre lui-même serait en mouvement !

    Tout est donc relatif et c’est pourquoi tout devient brutalement abstrait, dès que l’on veut s’amuser avec les lois de la physique et qu’on en explore les limites !!

    C’est aussi pourquoi EINSTEIN a eu autant de négateurs et contradicteurs, avant que l’on ne prenne en compte ses assertions et qu’on ne les vérifie.

    Mais je dis ça, je ne dis rien (Et biensur, sans saouler les gens qui nous lisent avec des théories indigestes, sinon j’aurais viré à l’allemand) !! Le but pour moi étant de rendre cette discussion intéressante et de soulever la valeur philosophique que provoque l’approche que l’on fait de la science.

    Oublions donc car je ne vous apprends rien !!

    Dabakala !! (Je constate que vous descendez à mon niveau. Ce n’est pas bien malin)

  11. dabakala 8 juin 2018 at 20:29 -

    “la mécanique Newtonnienne qui es tu un cas particulier de la theorie de la relativité…”

    C’est justement ici que EINSTEIN a subi le premier déni car personne ne voulait accepter que la mécanique NEWTONIENNE ne puisse être qu’un cas particulier de la théorie de la relativité, qui demeure, on l’assimile ainsi, une théorie et donc forcément spéculative et non “réaliste” !!

    Dabakala !!

  12. mantape 9 juin 2018 at 17:23 -

    Je commence par le deuxième post….oui en effet mais ce qui est rassurant pour Einstein et la science c’est que tous ceux qui ont dénié la théorie de La relativité ( aussi bien restreinte que générale) n’ont pu à ce jour ni mathématiquement ni physiquement démontré que la théorie était fausse mais en plus les expériences de Planck et Bucherer ( deux physiciens allemands…..) en mécanique quantique ont plutôt montré que cette théorie était vraie …. les bombes atomiques finissant de prouver l’application pratique sur la fission….

    La théorie d’Assouman ne tiendrait pas compte du repère….c’est justement la raison qui rend la declaration complètement fausse ….un calcul d’énergie ne pouvant se faire que dans un repère bien défini été identifié….

    L’exemple de la pomme ….
    Tu dis apparemment elle est dépourvue d’énergie cinétique oui et non ….vu qu’elle n’en pas dans un repère où sa vitesse est nulle mais en a dans un autre repère par exemple dans le référentiel ( tu as parlé de différentiel) où le bus a une vitesse différente de zéro..

    Énergie cinétique égale à sa masse multipliée par la vitesse …non …
    la masse multipliée par la vitesse donne plutôt la quantité de mouvement que les scientifiques spécialisés en mécanique note p
    p= m.v
    L’énergie cinétique serait plutôt 1/2 m.v2
    ( un demi de m multipliée par la vitesse au carré)

    sinon d’accord pour l’énergie cinétique de la pomme …
    Mais je rappelle ici qu’il s’agit de savoir si l’assertion qui dit qu’un objet avant sa chute est au Max de son énergie cinétique….est valide
    pour la chute de l’objet tu dis que la seule force appliquée serait la gravité …. non encore …la gravite n’est pas une force …c’est dans ce référentiel la gravité multipliée par la masse qui donne une force …
    F= m.g ( masse multipliée par la gravité dans le repère)
    Sans saouler les gens non plus ( sinon je repasserais à l’anglais ou à l’arabe avec plein plein de formules aussi compliquées les une que les autres ) je dis que quelque soit le repère ou référentiel choisi…Si ON RESTE DANS LE MÊME REPÈRE ….l’assertion d’Assouman est fausse….
    en effet si l’objet chute il a emmagasiné une énergie potentielle…vrai
    Mais du fait de sa chute il prend de la vitesse et accélère sous l’effet de la gravité qui est en fait est aussi appelée ACCÉLÉRATION….donc au fur et à mesure la vitesse augmente pour atteindre un Max selon la résistance à l’air de l’objet ( autour de 200 km/h pour un parachutiste avant déploiement de toile) …donc l’objet passe d’une vitesse initiale nulle à une vitesse Max si la chute lui permet de l’atteindre ….
    On passe donc d’une energie cinétique nulle à une énergie positive croissante ….EXACTEMENT le contraire de ce qu’Assouman a avancé….
    Je ne considère pas m’être rabaissé ou remonté…c’est un échange qui permet de comprendre comment chacun perçoit l’assertion d’Assouman…mais bon …

  13. mantape 9 juin 2018 at 17:27 -

    Et dans un tout autre sujet ….yako a nous pour le «  sweep» de Golden state contre King James ….

  14. dabakala 9 juin 2018 at 18:19 -

    Je retiens juste ceci : Si ON RESTE DANS LE MÊME REPÈRE ….l’assertion d’Assouman est fausse….

    Mais voila, il n’a été fait mention d’aucun repère conditionnant la problématique et dans ce cadre, la théorie de la relativité est donc fondée, valable et recevable, même si elle a une très forte valeur philosophique et subjective.

    Et me basant sur cette théorie, je maintiens que si cette théorie serait fausse pour vous, elle pourrait tout autant être vrai dans un autre référentiel que personne ne cite ici !! En effet, un objet donné peut être considéré comme ayant un nouveau d’énergie minimal quand dans un autre référentiel, il pourrait avoir un niveau d’énergie hors norme par exemple dans le référentiel solaire avec la terre (et donc la pomme) qui est en rotation autour du soleil à une vitesse donnée et qui ralentit avec le temps. Par rapport au temps, il existe donc une différence d’energie entre deux moment t donné, le premier étant donne comme étant max et le second t+1 étant min.

    Les évènements attendus sont donc le moment t de rotation terrestre et le moment t+1 de l’arrêt de cette rotation autour du soleil.

    Dans « votre » référentiel, les évènements attendus sont le décrochage de la pomme et son arrivé au sol. Selon ce référentiel, évidemment, on s’attend à ce que la pomme ait moins d’énergie cinétique au départ qu’a son arrivée au sol.

    Là, dans ce référentiel restreint, je valide donc.

    Mon approche vers @LAKOTA était faite dans le but d’initier une réflexion concernant les lois de la relativité qui “relativisent” les perceptions classiques que l’on a d’une situation donnée, qui présente des effets « attendus » et communs, mais qui relativisent aussi la notion d’énergie, qui varie selon le référentiel.

    Pour le reste, il est évident qu’exprimé en Allemand, j’aurais apporté des précisions selon leur valeur et contexte sans me tromper sur quoi que ce soit !!

    Le fiançais n’étant pas ma langue de prédilection quand il s’agit de sciences physique ou chimie, j’accepte donc que vous me corrigiez si cela s’impose.

    Correctif donc pour la quantité de mouvement et l’énergie cinétique (et encore, la relativité impose qu’en matière d’énergie, le ½ devant la masse disparaisse pour faire mc2, mais on devine bien que vous m’avez compris !!

    Je conclus donc en disant que sans mention de référentiel, je ne valide aucune des assertions, que ce soit celle de @Marianne, que ce soit la votre car dans un repère différent, Marianne aurait pu avoir raison.

    Persister dans votre position reviendrait à tenir le même type de discussion qui se sont tenues entre EINSTEIN et ses contradicteurs, moi étant EINSTEIN et sa relativité, vous étant les contradicteurs qui veulent absolument enfermer un cas donné dans une vision NEWTONNIENNE des choses sans l’avoir formellement formatée (et je comprends pourquoi subitement vous écrivez en gros et gras ceci
    : « Si ON RESTE DANS LE MÊME REPÈRE », sinon votre approche serait à relativiser et j’aurais donc eu « raison ». On se comprend donc !!!), qui pourtant a montré ses limites, avec un objet soumis au seul champ de gravité et la résistance de l’air.

    En conclusion, vous comprendrez que mon action a été encore une fois ici de présenter une approche philosophique donnée d’une situation qui paraît pourtant classique et consommée, et qui donnerai a priori tort à @Marianne selon sa déclaration.

    Et comme pour le pro GBAGBO qui inscrit sur sa pancarte : « LIBERER GBAGBO », le débat n’est pas de savoir s’il a tort ou raison, s’il a fait une faute ou pas ; si on valide ou pas, mais de voir s’il existe une autre plage de réflexion qui pourrait nuancer cette situation et proposer une approche différente des choses.

    Alors oui, le petit, compte tenu de son niveau en français, pourrait effectivement avoir fait une faute, si dans son esprit, il aura voulu s’exprimer à l’impératif (on le devine ici). Mais si on va plus loin, si on prend du recul, si on relativise donc, on se rendra compte qu’aucun professeur de français (de littérature pour vous) n’osera déclarer qu’il y a une faute de français sur cette pancarte, à moins qu’il ne sache ce qu’est l’injonctif et comment il s’utilise.

    Tout est donc relatif.

    Le cas @Marianne et sa pomme, ont autant de charge philosophique que le cas du petit pro GBAGBO.

    Et cela fait plaisir de s’ouvrir l’esprit de temps à autre, même si parfois cela à pour effet de provoquer des levées de boucliers ici et là !! Mais parfois, voir les choses différemment peut être vivifiant !!

    Si ON RESTE DANS LE MÊME REPÈRE, vous dites ?? Je valide donc !! Mais si vous ne le dites pas, tout est relatif.

    Quant au Basket, j’aime le bon basket avant tout donc je ne ressens pas le sweep des cav comme une douleur quelconque (yako ??? hummm !!), car prévisible, d’autant plus que je soutenais GS, même si le King a été remarquable et unique, comme toujours !!

    Mais il faudra remercier les doigts de Dieu, au pardon Green qui ont diminué LEBRON devenu pseudo cyclope !!

    Dabakala !!

  15. LAKOTA2 9 juin 2018 at 18:48 -

    Krrrr krrrr krrrr…

    Mon cher @mantapé blaise compaoré dabiré

    tu as affaire à un prof de physique qui lit la même leçon devant ses étudiants depuis 1999 sans en changer une virgule ni un point. De là à dire que @Claude-Koudou alias @dabakala possède un QI, cela relève d’une autre théorie de la relativité. Cependant, @Raymond-Assouman alias @marianne vendeur(euse) de masques à la sauvette, n’aurait pu imaginer une quelconque théorie de la relativité pour comparer l’apogée du régime de Ouattara à un fruit mûr prêt à se détacher de la branche et dont l’energie cinétique serait déjà au maximum. Que @cancre-kala aille lire cette leçon au vieux bhété Ménékré pour voir ce qu’il en fera !!!

    krrrr krrrr krrrr…

    té ande

  16. dabakala 9 juin 2018 at 20:37 -

    Si vous y comprenez quelque chose ….

    Enfin …

    A chacun son QI (tout le monde en a un mon cher @LAKOTA) et on est libre d’en revendiquer la valeur comme on peut !!

    Tout est relatif.

    Mon cher LAKOTA, entretemps, ingérer (injonctif !! pas de faute) donc enfin la leçon sur l’injonctif !!

    Dabakala !!

  17. LAKOTA2 9 juin 2018 at 22:12 -

    Ouais ouais…c’est ça … vous pouvez toujours relativiser toutes vos âneries selon votre QI tant que votre intelligence ne trouve rien d’anormal dans le fait par exemple d’aller pleurnicher un peu de démocratie auprès du Bravetchè que vous traitez d’étranger… et à l’endroit de qui vous êtes incapable de dire Son Excellence Monsieur Le Président de la république de Côte d’Ivoire !!!

    kikinettement vôtre !!!

    krrrr krrrr krrrr….

    té ande

  18. belo002 9 juin 2018 at 23:48 -

    ha! @LAKOTA2!
    tu veux qu’un humide dise son
    excellence monsieur le président à QUI ?
    tu ne penses pas un instant qu’il est prêt à supporter la foudre potentiellement perchée sur chacun des gor pro sanga-la-rose ! que diront ils que tu ne sais ?
    l’énergie cinétique qui lui sera crédité par la chute de la tempête GORMANIENNE fera de lui un traître. mot (traître) cinétiquement dangereux chez les gor !
    quand un fpi perd un combat, il ouvre rapidement un autre front sans jamais être capable de reconnaître son erreur ou ne serait ce que de faire un simple mea-culpa.
    courage! nous attendons tous 2020 !
    croyez-moi vous n’êtes pas seuls à attendre la chute cinétique de Ouattara.
    on sera entre nous, on verra qui va parler plus fort que l’autre !
    courage !
    retournez au lit ! faites attention à ne pas cinétiquement chuter!

  19. mantape 10 juin 2018 at 01:27 -

    @dabakala

    Tu ne m’as pas bien compris ….j ai mis effectivement DANS UN MEME REPÈRE en grand pour dire que l’observation ou la mesure de l instant t ou de l’instant t+1 ou t +dt ( lire t plus delta t)….devait se faire dans le même repère ……les deux mesures ou les deux observations …..
    Pas pour dire qu’il existerait un repère où l’assertion d’Assouman serait juste ….non pas du tout …
    Quelque soit le repère choisi absolu ,normé,vectoriel et même l’espace temps d’Einstein dans la relativité …un solide à vitesse nulle ne pourra jamais avoir plus d’énergie cinétique qu’un solide mobile … QUELQUE SOIT LE REPÈRE CHOISI …l’assertion est fausse et archi-fausse…
    Tout simplement parce que l’énergie cinétique qui est 1/2 m,v2 est nulle quand v= 0….
    Vrai quand tu dis qu’en matière de relativité E=mc2…
    Là bien sur c’est l’énergie Max d’un solide ..énergie Max absolue …
    Mais même dans la relativité l’énergie cinétique c’est Ec= ( gamma-1) mc2…

    gamma étant 1, ( 1- (v2/c2)) exp -(1/2) …en langage littéral

    1 sur racine carré de 1 moins V au carré sur c au carré…
    C étant la célérité ( vitesse de la lumière)
    Et V la vitesse du solide ….
    On voit bien que plus la vitesse est faible plus cette énergie cinétique est faible …. Et cela quelque soit l’espace temps où le référentiel….relativité restreinte….

    Donc comme je disais il n’y a aucun espace ou repère ou référentiel Galiléen de copernic ou Kepler où l’assertion d’Assouman pourrait être vraie ….les deux équations en relativité et en mécanique de Newton le prouvent….

    Mais comme il s’agit d’un échange scientifique je suis en attente de corolaires ou de repères éventuels où cette essertion pourrait s’avérer vraie….

    On apprend souvent dans des circonstances qu’on ne soupçonne même pas …suis ouvert …

    Quant au basket comme dans la vie j’ai toujours tendance à supporter celui qui parait plus faible …j’étais donc pour king James…ok so congratulations to you…let’s catch next year…incha ALLAH…

  20. LAKOTA2 10 juin 2018 at 02:33 -

    Krrrr krrrr krrrr….

    Lol @beloo2

    Que l’oncle du petit bhété fictif de cm1 aille demander aux dozos puants en lêkês avec 12 s’ils se sont basés sur la théorie de la relativité de Albert Einstein pour sortir le rat Gbagbo dans son trou !!!

    Le pauvre Koudou…il s’est laissé piéger par tous ces théoriciens aux kikinettes non coupées comme @Claude-Koudou-dabakala qui lui ont présenté toutes sortes de scénarios…y compris celui du cœur apparu au milieu de la sauce graine de la femme bhétépack !!!

    krrrr krrrr krrrr….

    té ande

  21. LAKOTA2 10 juin 2018 at 02:36 -

    Oups…relu en cachette

    Lire : « … de son trou… »

    krrrrr krrrrr….

    té ande

  22. dabakala 10 juin 2018 at 10:36 -

    “Quelque soit le repère choisi absolu ,normé,vectoriel et même l’espace temps d’Einstein dans la relativité …un solide à vitesse nulle ne pourra jamais avoir plus d’énergie cinétique qu’un solide mobile … QUELQUE SOIT LE REPÈRE CHOISI …”

    Tel n’est pas le débat.

    Mon assertion est qu’un solide donné pourrait être considéré comme dénué d’énergie cinétique dans un référentiel donné quand dans un autre il pourrait avoir une valeur énergétique d’une certaine valeur (max).

    Tout est donc relatif !!

    Voici mon approche et le but de ma remarque à @LAKOTA qui semble bien vouloir s’enfermer avec @Belo, dans son imbécillité en parasitant notre « discussion », mais bon… a chacun son QI et libre à chacun de le revendiquer à corps et à cris !!! Comme dit ailleurs, en matière de QI, je sais qui est à l’étage du dessous, qui peut être à mon niveau et qui serait au dessus !! Dommage de vous voir essayer de me rabaisser dans le but de défendre des personnes qui n’en valent pas la peine et qui illustrent bien tout seul leur niveau intellectuel sans que Dabakala eut besoin d’en rajouter !! Enfin …).

    Autrement dit, une pomme (ah la fameuses pomme !!) qui serait selon vous immobile et donc sans énergie cinétique dans un référentiel donné, peut avoir une certaine quantité d’énergie cinétique non négligeable si on considère qu’elle se trouve suspendue à un arbre qui lui-même est posé sur la surface de la terre qui elle même se déplace à une certaine vitesse dans l’espace.

    Par extension, cette pomme détient l’énergie cinétique qui est relative à ce que sa masse et la vitesse de la terre induiraient (voici la traduction exacte de ma pensée plus haut de l’allemand au français et non de dire que l’énergie serait le produit de la masse et de la vitesse, qui est l a quantité de mouvement. Voici pourquoi la langue peut jouer en défaveur d’un interlocuteur).

    Voici donc le point.

    Il s’agit de comparer DEUX SITUATION DIFFERENTES entre elles, au cours desquelles un certain corps pourrait avoir des valeurs énergétiques différentes et non de comparer l’état énergétique au sein de la MEME SITUATION (dans ce cas, votre assertion est forcément juste car un corps ayant une vitesse supérieur détient bien plus d’énergie cinétique que quand il a une vitesse inférieure, dans le même référentiel)

    Je vois donc que vous vos acharnez à rester dans le cadre de la problématique newtonienne lié à un référentiel précis et donné, qui ne tient compte que de deux évènements possibles, le moment où la pomme se décroche et celui où elle arrive au sol.

    C’est un cas particulier dont on ne tient pas compte dans l’autre référentiel qui pourrait avoir pour évènement le moment ou la terre est en rotation à T et le moment où cette rotation ralentit t+1 (t+detaT étant plutôt une durée et non un moment).

    On se comprend donc (ou pas) !!

    Relisez bien mon adresse à @LAKOTA et vous comprendrez pourquoi je me suis permis de titiller son intellect.

    Comme dit plus haut, tout est donc une affaire de référentiel et rien de plus, référentiel entendu ici comme condition de la problématique avant tout.

    Mais je vois que vous avez toujours cette raideur de pensée qui vous illustre tant et ce n’est pas une erreur, car quand on se cantonne au cas particulier, toutes les informations abstraites que vous fournissez sont justes et recevables. Mais dès que l’on sort de ce cadre, il faut pouvoir accepter de penser autrement.

    Je vais même plus loin et là je vois que vous séchez, en introduisant une valeur subjective et philosophique à notre débat, car littéralement, c’est une perception valable dans la vie de tous les jours, où l’on pourrait considérer un objet ou une personne dénué de potentiel ou d’énergie, quand dans un autre cadre ce même objet en a !!

    Ouvrir l’esprit était donc le but mon assertion et non remettre en question les lois de la physique !!

    Notre discussion ne peut donc pas se limiter à : vous validez ou pas car nous ne parlons pas de la même chose (« Mais comme il s’agit d’un échange scientifique je suis en attente de corolaires ou de repères éventuels où cette assertion pourrait s’avérer vraie… » : Non, il n’y en a pas)

    Mon point demeure donc, sans précision de référentiel, sans définition de la problématique et donc des évènements attendus, les assertions produites ne sont pas recevables (ce qui ne veut pas dire quelles ne seraient pas vraies –ou fausses- à priori).

    C’est un peu comme si on dirait qu’une pomme lâchée forcément tomberait sur le sol. Mais si on se trouve dans l’espace, a t’on le même résultat ? Non. Préciser le référentiel et les circonstances de l’expérience définit le résultat à attendre. En chimie, c’est exactement la même chose (les fameuses CNTP !!)

    On pourrait implicitement penser que nous sommes tous dans le même référentiel, ce que vous avec admis pour faire votre allégation, mais si on relativise juste un peu, tout devient différent (exemple de la pomme sur l’arbre sur la terre en mouvement !! Cette pomme ne peut plus être considérée immobile, même si nous la considérons immobile dans la problématique dans laquelle vous voulez absolument vous murer !)

    Voici donc pour la situation.

    Vous validez ou pas !!

    Dabakala !!

  23. belo002 10 juin 2018 at 14:47 -

    merci vieux père @mantape !
    grâce à toi j’ai enfin compris ma leçon de physique de troisième.
    dire que tu as appris tout ça à l’école coranique de sindou !
    je comprends aussi, enfin comment un général au QI supérieur à la moyenne fut battu ce 11 avril là !
    par un jeune rebelle sans aucun QI
    allant même jusqu’à extraire koudou (lui aussi super QI) du bunker d’houphouet qu’il squattait avec une certaine guenon.
    ha ! Claude koudou !
    si la vie ne se mesurait qu’en QI, sûr que koudou ton homonyme et bessé blé ne se retrouveraient jamais en mission au froid.
    courage l’ami !
    va acheter quelques neurones, tu pourras enfin comprendre les leçons de @mantape que tout le monde a compris sauf l’homme au QI provenant des copiés collés dont il n’est même pas intellectuellement fichu de citer la source.
    exemple, Claude koudou va chercher injonctif sur Google. il choisit la proposition de sites du moteur de recherche. il copie et colle tout ce qu’il y trouve sur connectionivoirienne comme si cela provenait de son intelligence, j’allais dire de son QI !
    pitié Claude koudou, malhonnête intellectuel ! retourne vendre les montres à la sauvette à Paris, c’est mieux ainsi. tu ne peux arnaquer que tes semblables gor. eux n’ont pas d’yeux pour voir, nous on voit même sans QI.
    courage !
    beloo

  24. mantape 10 juin 2018 at 15:44 -

    J’avais précisé dans un de mes posts précédents que je ne me rabaissais et ne me rehaussais pas non plus ….
    De la même façon je ne cherche à rabaisser personne …donc encore moins @dabakala…de même je pense que @lakota et @belo ont suffisamment «d’armes » et c’est le mons dire si j’en juge leurs différents posts sur divers sujets pour se défendre eux-mêmes….évitons donc les sentiments de tribu assiégée et continuons l’échange scientifique intéressant dans la forme et la courtoisie qu’il a gardé jusqu’à maintenant….
    Je dis que je suis ouvert pour apprendre mais tout en étant très attentif aux postulats de départ….

    L’assertion de départ de @marianne alias assouman Raymond je la rappelle est UN CORPS EST AU MAX DE SON ÉNERGIE CINÉTIQUE QUAND IL COMMENCE À TOMBER….
    et je dis et je le répète haut et fort c’est faux et archi-faux….QUELQUE SOIT LE REPÈRE DONC L’ESPACE CHOISI ET JE L’AI DÉMONTRÉ….
    si on choisit un repère où sa vitesse initiale avant chute est égale à zéro…ça demeure faux puisqu’au cours de la chute il accélère….
    Si on choisit dans sa chute un repère où il est en vitesse uniforme ( stabilisée en langage courant) ça demeure faux puisque l’énergie cinétique serait constante et supérieure au l’instant t-dt ( oui l’instant) où cette vitesse n’est pas stabilisée…
    Enfin un dernier cas … on prend un repère où le barycentre de la pomme ( Oui la fameuse pomme elle risque de ne plus être comestible à force d’être tournée dans tous les sens ) serait considéré comme le centre de l’espace ,avec les trois axes X Y et Z dans ce repère la pomme est immobile donc v=0 … énergie cinétique nulle …

    Maintenant quand tu dis que dans un autre repère la pomme peut avoir une énergie cinétique je dis oui c’est vrai je valide ….c est juste …tout repère où la vitesse serait positive lui conférera une énergie cinétique strictement positive comme disent les mécaniciens….
    Mais tel n’est pas le débat ni l’assertion de @mamou cinétique des samedis …

    Pour l’allemand qui est ta langue de référence en matière scientifique je comprends ta situation… j’ai rencontré ces difficultés pour mener des approches techniques dans certains domaines où il fallait exposer en français pour restituer les termes de référence alors que les stages avaient été effectués en anglais ou en arabe ….

    Tu définis t+dt comme une durée…je prends note mais généralement en expérience scientifique t+dt est un instant très proche de t…mais on note ta définition qui est là très personnelle et inhabituelle…
    ….t +1 où la terre ralentIt sa vitesse et donc sa rotation….
    Dans certains milieux tu serais brûlé au bûcher après avoir été accusé d’être hérétique….just kiddin’…
    Mais bon je ne peux valider cette hypothèse vu qu’elle va en contradiction TOTALE avec les constantes ( démontrées et utilisées en astronautique dans tous les pays du monde ) de KEPLER…donc je ne valide pas l’existence de la dérivée du gradient de vitesse terrestre…c’était un exemple ? qu’a cela ne tienne…se choisir un autre exemple plus juste et moins candide

    Raideur de pensée ? Possible …je ne peux m’évaluer moi-même…merci pour l’info ..
    Je sécherais ? bon je veux bien comprendre … ce terme on l’utilisait lorsqu’on rencontrait des difficultés voire une impossibilité pour résoudre un exercice ou une équation ? c’est bien ce que tu veux dire ? Et le sujet de ma sécheresse serait …???

    La pomme lâchée au sol et résultat différent dans l’espace….selon toi …comme je le dis depuis le début de mes posts LE REPÈRE…on prend quel repère ? si l’espace est défini au sens galiléen ou copernicien…alors c’est faux …la pomme tombera au sol encore et encore TANT QU’ELLE SERA SOUMISE À LA GRAVITÉ TERRESTRE même dans l’espace ..si on la met dans l’espace mais qu’elle n’y est plus soumise alors là oui le résultat sera différent ..Ia mettre dans l’espace ne suffit pas.
    Donc dans la problématique dans laquelle je me mure selon tes allégations…je dis et je répète qu’une pomme en chute ou un objet ou autre n’est pas au Max de son énergie cinétique en début de chute ….
    Que tu dises qu’il a une énergie cinétique dans un autre repère oui c’est vrai mais tel n’était pas le débat ….
    Il ne s’agissait pas de savoir s’il en avait mais s’il etait au Max de son énergie cinétique…
    Tu valides ou pas….tel est le débat….

  25. dabakala 10 juin 2018 at 17:04 -

    @MANTAPE …

    Concernant @LAKOTA et @BELO, mes propos à eux destinés le restent. Vous n’avez donc pas besoin de vous sentir obligé d’y répondre, d’autant plus que vous jugez qu’ils sont « aptes» à se défendre, ce que ce sujet ne démontre pas, je crois, vu la « teneur » de leur apport selon le sujet. Je les laisse donc épiloguer sur la valeur du QI d’ici où d’ailleurs.

    La discussion sur le « repère », je ne la fais pas vu que ce n’est pas le point pour moi. L’explication abstraite que vous (nous) fournissez n’apporte donc rien à mon sujet et au débat que je veux mener.

    Vous dites : « Maintenant quand tu dis que dans un autre repère la pomme peut avoir une énergie cinétique je dis oui c’est vrai je valide ….c est juste …tout repère où la vitesse serait positive lui conférera une énergie cinétique strictement positive comme disent les mécaniciens….
    Mais tel n’est pas le débat ni l’assertion de @mamou cinétique des samedis … »

    Voici en fait mon allégation et mon assertion. C’est aussi la remarque que je fis à @LAKOTA pour nuancer et relativiser une situation donnée.

    Je n’ai jamais prétendu que ce fait serait le débat introduit par @Marianne. Je remarque que c’est vous qui voulez vous y accrocher quand moi je déclare que cette pomme, vu sur un autre repère, peut effectivement avoir une énergie cinétique « max », selon le référentiel que je propose (et non le repère, qui est autre chose à mes yeux !! Toutefois et là vous avez raison, quelque soit le repère, les lois de la physiques agissent exactement de la même manière, mais ici encore, ce n’est pas mon débat).

    Vous dites : « Tu définis t+dt comme une durée…je prends note mais généralement en expérience scientifique t+dt est un instant très proche de t…mais on note ta définition qui est là très personnelle et inhabituelle… »

    Rien n’est ici inhabituel, généralement en expérience scientifique, l’écriture que l’on fait d’une expression joue un rôle important, que l’on écrit sous une forme indicielle ou sous une forme contextuelle. Nous n’avons pas ici la possibilité de faire la casse de nos écrits et je comprends donc les choses selon mon sens uniquement. Par exemple, le temps t+1 doit se comprendre comme le temps, pris à l’indice suivant +1 et non comme t ajouté de la valeur 1. Il nous faudrait donc une meilleure interface pour que l’on puisse se comprendre correctement d’autant plus que nous avons acquis nos connaissances dans des langues différentes. C’est vrai que les maths sont universelles, mais quand on se démenait avec des x et y en TERMINAL (corrigez la faute), chez les allemands, on s’amusait avec des i et j, des u et v, et d’autres lettres de l’alphabet ayant la même valeur et fonction. Et quand on écrit ici t+1, ils diront z+1, z mis pour (zeit) !!

    Vous êtes donc dans votre réflexion et je la comprends comme je la conçois et non comme vous la concevez. Selon moi, t+dt était à comprendre comme un indice et non comme valeur augmenté d’une durée.

    Vous dites : « ….t +1 où la terre ralentit sa vitesse et donc sa rotation…. »

    Je ne sais pas par quelle acrobatie vous avez réussit à comprendre ce qui précède. Ici encore, il faudra vous défaire de toutes les lois que vous avez apprises et aque vous citez si pompeusement dans votre texte.

    Pour votre gouverne, retenez ceci :
    La terre ralentit sa rotation autour du soleil : ce ralentissement est de environ 1,25 microseconde de plus par année. Au delà de ceci, la vitesse de rotation autour de la terre varie. KEPLER ne me contredira pas.
    La terre ralenti sa rotation autour d’elle même : le jour terrestre augmentait de 1,8 millième de seconde chaque siècle.

    A partir du moment où il y a un changement de vitesse, il y a à priori un changement en terme d’énergie cinétique.

    Comme dit plus haut, vous vous enfermez dans des systèmes et vous appliquez par défaut un contexte scientifique qui concoure à résoudre la problématique que vous vous posez. Mais vous peinez à vous ouvrir l’esprit pour explorer d’autres pistes. Mais je vous comprends, pour le commun des mortel, savoir que la ralentit en révolution et en rotation de quelques millième de seconde en centaines d’année, c’est peut-être dérisoire…

    Ouverture d’esprit donc !!

    L’exemple suivant le démontre.

    Vous dites : « La pomme lâchée au sol et résultat différent dans l’espace….selon toi …comme je le dis depuis le début de mes posts LE REPÈRE…on prend quel repère ? si l’espace est défini au sens galiléen ou copernicien…alors c’est faux …la pomme tombera au sol encore et encore TANT QU’ELLE SERA SOUMISE À LA GRAVITÉ TERRESTRE même dans l’espace .. »

    C’est justement ce que je me suis permis de souligner à @LAKOTA et c’est là que vous êtes entrez dans la danse. Il faut définir le cadre dans lequel l’assertion se produit avant d’avancer des hypothèses de solutions à une problématique donnée.

    Le cas de la pomme sur la terre et dans l’espace est ici plus qu’indiqué comme illustration. Sur la terre, on est dans une condition différente que dans l’espace, si on suppose que la pomme ne soit pas soumise à la gravité terrestre.

    Et vu que le cas de @Marianne n’a pas été explicitement encadré par des données conditionnant la situation, je me suis permis de faire savoir qu’un objet donné peut avoir une énergie cinétique différente dans des référentiels différents.

    Voici mon point, qui ne tente pas à remettre en question les lois de la physique et consort.

    Maintenant pour l’admettre, il faut avoir une certaine ouverture d’esprit et dans vos propos, vous l’avez fait (« Maintenant quand tu dis que dans un autre repère la pomme peut avoir une énergie cinétique je dis oui c’est vrai je valide ….c est juste … »)

    Pour moi, ça me suffit amplement !!!

    Vous dites : « Donc dans la problématique dans laquelle je me mure selon tes allégations…je dis et je répète qu’une pomme en chute ou un objet ou autre n’est pas au Max de son énergie cinétique en début de chute ….
    Que tu dises qu’il a une énergie cinétique dans un autre repère oui c’est vrai mais tel n’était pas le débat ….
    Il ne s’agissait pas de savoir s’il en avait mais s’il etait au Max de son énergie cinétique…
    Tu valides ou pas….tel est le débat…. »

    Manifestement il y a plusieurs débats.

    Celui que vous tenez qui tente à faire mentir @Marianne. Vous parlez de pomme « qui chute » ce qui sous entend que nous somme confronté à une « KRAFTFELD » (champ de force), notamment la gravité terrestre qui applique une force à la pomme (« ERDANZIEHUNGSKRAFT ») -Notez ici que dans ma traduction vous avez compris que j’affirmais que la gravité était une force quand en Allemand, le lien implicite entre la gravité et la force d’attraction terrestre est immédiat. Bref … j’aurais du donc m’exprimer autrement !! Nous sommes donc dans une situation sous entendue et implicitement admise. Suivant ce contexte, effectivement, l’assertion de @Marianne est fausse, mais seulement si on réitère ces conditions d’expérimentation.

    Enfin il y a mon débat introduit depuis le début qui tourne autour de l’allégation selon laquelle dans un autre référentiel, un objet jugé strictement sans énergie cinétique, peut en avoir largement plus, selon les conditions énoncées suivant ce nouveau référentiel.

    Tant que les conditions de l’expérimentation et donc le cadre de référence et de réflexion, ne sont pas définies, on peut déclarer une chose vraie, qui pourrait être fausse suivant une autre approche !!

    Voici le fait donc.

    Voici mon débat et je ne m’engagerai que sur celui-ci et pas un autre, sinon mon approche vers @LAKOTA n’aurait eu aucune sens !! Relisez moi donc !!

    Je connais les lois fondamentales de la physique (en doutez vous ??) et je ne juge pas utile ici d’en faire étalage plus que nécessaire, par contre l’approche philosophique et subjective que l’on peut en faire, vous semblez bien trop raide pour suivre.

    Paradoxalement, vos amis @BELO et @LAKOTA sont bien plus ouverts sur ce plan, car ils ont réussi à appliquer ces lois de physiques sur des conceptions politiques ou sophistes dans le but de fustiger leurs adversaires (Il ne feront que cela à mon avis !! Pas plus !!).

    Alors oui, vous séchez, oui, je le maintiens, car cette ouverture qui vous permet d’élargir votre réflexion au delà des préceptes physiques et mathématiques, vous ne l’avez point !!

    Mais bon, cela ne vous enlève absolument rien car vous n’avez rien à me prouver !! Et moi non plus, je n’ai rien à vous prouver !!

    Vous êtes rentré dans la sauce avec un débat formaté auquel vous vouliez avoir une réponse de ma part (vous validez ou pas). Moi je vous ramène au débat que moi j’introduis avant votre arrivé.

    C’est de bonne guerre !!

    Un intermède de la part de @Belo ou de @LAKOTA est ici bienvenu !!

    Musique !!

    Dabakala !!

  26. mantape 10 juin 2018 at 18:20 -

    Pas de correction à faire pour Terminal vu que je sais de quoi il s’agit….
    L’approche philosophique et subjective des lois de la physique ? C’est la première fois que je vois cette notion introduite….dans un débat scientifique on discute postulat de base et équations démonstrations et expériences…subjectivité et philosophie sont plutôt des notions littéraires…ne pas suivre est ici est donc la preuve que je ne cherche pas à me disperser….Encore qu’il eût fallu que je sache de quoi il s’agit…
    Les sciences servent à tout autre chose ….
    Pour le ralentissement de la terre si la valeur que tu donnes est la bonne vu l’ordre de grandeur ça veut dire qu’en mille ans on retarde d une seconde huit ….ceci pourrait expliquer pourquoi dans toutes les équations sur la rotation de la terre la balistique et l’astronautique il n’en n’est pas fait cas…
    Si la valeur est exacte par rapport à la valeur scientifique on est dans l’ordre de dix puissance -6…du micron…
    Sachant que toute expérience scientifique est considérée comme aboutie si les résultats sont au centième près…je pense comprendre pourquoi il n’est pas fait cas d’une variable au micron près….

    Lois de la physique connues par toi ? Aucune raison ni motivation d’en douter comme d’en être persuadé….par contre leur approche physique et philosophique on ne m’a jamais appris l’existence les fondements mais surtout l’utilisation et l’utilité dans les diverses écoles où je suis passé…..donc je ne sais même pas de quoi il s’agit ….si tu peux me dire où et comment et surtout dans quel but on s’en sert….
    Tu écris que tu ne sais pas avec quelle magie j’ai compris
    t+1 où la terre ralentit sa vitesse et donc sa rotation….
    Elemtaire mon cher Watson….C’est toi qui l’as écrit ….remonte à un deux posts plus haut…où tu parles de ralentissement de la terre….ce que tu confirmes dans ton dernier post…
    Or la vitesse de la terre est la resultante de sa rotation autour de ses pôles et de sa révolution autour du soleil…je n’ai fait que transcrire ton postulat …et ce qui est amusant c’est de te voir rejeter mon écrit tout en m’expliquant ce ralentissement…..bref
    Tu n’as toujours pas répondu …je sèche ? Verstanden….mais sur quoi ?
    Ici on voit en effet qu’il y a plusieurs débats ….
    Apparemment il y avait un débat avant que je n’entre dans la danse …..
    Je vais reposer donc pour couper court ma question …
    @mamou affirme qu’un corps avant de commencer sa chute est au Max de son énergie cinétique….
    @dabakala valide t-il ou pas …..? Mais bon comme tu l’as dit tu étais engagé dans un tout autre combat et ne pas avoir de réponse ne me choquera pas….

  27. dabakala 10 juin 2018 at 22:38 -

    Commençons pas la fin.

    Vous dites : « Tu n’as toujours pas répondu …je sèche ? Verstanden….mais sur quoi ? »

    Réponse, sur l’approche philosophique et subjective des lois de la physique.

    Le texte que vous produisez est ici l’expression type de cette impuissance que l’on rencontre uniquement chez les gens qui absorbent et appliquent la science selon l’axe de son apprentissage, sans jamais essayer d’en faire une application plus subjective et philosophique (je ne vous reproche rien, car aucune professeur de science ne vous encouragera à le faire. Ils en ont horreur !!).

    Et pourtant, me comprendre est bien plus que facile, et dans ce cadre il suffit de voir les interventions de vos amis @Belo et @LAkota qui ne se privent pas d’exprimer leur entendement des lois de la physiques, appliquées à la psychologie humaine, aux perversions et complexes des contradicteurs qu’ils rencontrent.

    L’image même produite par @Marianne, source de notre discours, est l’expression même de l’application de lois de la physique, orientée sur un précepte purement politique : la chute de OUATTARA du pouvoir.

    On pourrait objectivement discourir sur la justesse de son approche scientifique, qui ne saurait être interprétée autrement (ce que vous faites), vu que nous sommes dans une science exacte, mais le fait de faire de cette loi une application subjective et philosophique est ici ce qui rend ces lois justement intéressantes (ce que vous ne savez pas faire et où vous séchez. Je constate que pour vous « séchez » est lié fortement à une incompétence avérée, mais si vous pensez science, et uniquement science, vous ne me comprendrez pas. Ouvrez votre esprit !!).

    Cette aptitude à s’ouvrir l’esprit, je considère que vous ne l’avez pas et vous séchez aussitôt que l’on vous le suggère ou qu’on vous l’impose ( ce sont de fait les sujet que vous trouverez sans interets).

    Vous êtes donc bien trop carré à mon gout, ce qui explique d’ailleurs le fait que vos sujet sont choisis et calibrés selon votre psychologie, que d’ailleurs vous semblez apprécier dans une auto contemplation sans borne.

    Bref …

    Vous dites : « dans un débat scientifique on discute postulat de base et équations démonstrations et expériences…subjectivité et philosophie sont plutôt des notions littéraires…ne pas suivre est ici est donc la preuve que je ne cherche pas à me disperser… »

    Notions littéraires vous dites, peut-être, mais adossées à des lois physiques et mathématiques exactes qui donnent justement un sens philosophiques et littéraire à l’usage que l’on en fait.

    Et c’est justement cette approche qui rend le discours du littéraire intéressant et lui donne une valeur autre.

    Des tournures littéraires comme :

    « Je ne sais pas si ma préparation me donnera l’énergie cinétique suffisante pour boucler ce diplôme »

    ne trouvent leur pertinence et leur intérêts que si l’interlocuteur sait ce qu’est de l’énergie cinétique, même si ici, on ne comprendra pas l’usage fait dans un cadre si estudiantin.

    Et pourtant, la loi physique est utilisée dans tout son sens et son usage « littéraire » donne un sens autre à la phrase qui demande certaine qualification pour être comprise.

    Mais ici, comme dit ailleurs, pour suivre, il faudrait avoir cette ouverture d’esprit qui permet de s’amuser des sciences dans d’autres circonstances.

    Vu que vous attachez une importance particulière au débat scientifique (on discute postulat de base et équations démonstrations et expériences), du coup le débat philosophique ou littéraire que l’on en ferait, devient abstrait à vos yeux et donc sans importance. Vous vous accrocherez à la lettre de la science quand c’est l’esprit qui est indexé par cotre contradicteur.

    Voilà !!

    Vous dites : « Pour le ralentissement de la terre si la valeur que tu donnes est la bonne vu l’ordre de grandeur ça veut dire qu’en mille ans on retarde d une seconde huit … » et plus loin « ceci pourrait expliquer pourquoi dans toutes les équations sur la rotation de la terre la balistique et l’astronautique il n’en n’est pas fait cas…
    Si la valeur est exacte par rapport à la valeur scientifique on est dans l’ordre de dix puissance -6…du micron…
    Sachant que toute expérience scientifique est considérée comme aboutie si les résultats sont au centième près…je pense comprendre pourquoi il n’est pas fait cas d’une variable au micron près…. »

    Comme dit ailleurs, tout est une question de perception et du référentiel (et non repère) que vous vous donnez pour aboutir à une solution à la problématique que vous vous posez vous-même.

    Vous parlez ici de balistique et d’astronomie.

    Mais moi je parle d’ordre de grandeur et rien de plus. Cet ordre de grandeur joue un rôle uniquement pour les sciences qui les abordent, et pas seulement appliquées !!

    Si les évènements considérés sont le moment actuel de rotation de la terre et le moment de fin de rotation. Il est évident que la perte de vitesse sur un jour ou une année, voir un siècle est négligeable, mais entre les deux évènements se passeront des centaines de millions d’années. De fait, suivant cet ordre de grandeur, entre les deux évènements donnés, on pourrait calculer une différence d’énergie calculée sur l’énergie de la terre entre ces deux évènements.

    En terme de formule écrite, d’équation, l’ordre de grandeur est clairement ignoré et tout est abstrait.

    Comme toujours, vous vous limitez volontairement à une approche formatée et vous canalisez votre pensée à une échelle d’entendement humaine qui autorise que l’on néglige les chiffres après la virgule à l’ordre du millionième (une peu comme pour la pomme d’@Marianne qui ne peut qu’être accrochée sur un pommier, soumise à la gravité terrestre et qui ne vivra que deus évènements attendus selon ce repère et référentiel, le moment de son décrochage et le moment de l’atterrissage au sol. En aucun moment on ne saurait imaginer que la pomme pourrait être accroché à un pommier propulsé dans l’espace et soumis à d’autres champs de force. Ou bien ?? Et vu qu’aucune condition de départ n’est formulée, ouvrir son esprit est permis !).

    Et pourtant, que ce soit en balistique ou en astronomie, si vous voulez calculer la trajectoire d’un objet qui se trouveraient a plusieurs millions de kilomètres de la terre (un satellite envoyés vers un astre donné par exemple), il est évident que des valeurs angulaires de l’ordre du centième, du millième, du millionième de degré donnent des trajectoires différentes qui se manifestent par un écart de la cible proportionnel à cet angle (il est difficile ici d’expliquer sans faire de schéma, mais bon imaginez sur un plan un ligne droite entre votre point de départ et l’objet visé situé à quelque millions de kilomètres. Imaginez la valeur de l’angle qu’il faudrait couvrir si on aimerait éviter cet objet de quelques dizaines de mètre sur la gauche ou la droite… Ici, il est évident que les valeurs après la virgule jouent un rôle d’importance que l’on ne saurait tout simplement ignorer…)

    Mais bon, chacun a sa façon de voir les choses.

    Je parlais tantôt de l’approche abstraite et subjective des lois de la physique. Nous sommes ici dans un exemple dans lequel pour vous, ignorer la précision d’une variable de l’ordre du millionième est admis, quand dans un cadre plus subjectif et idéalisé, on ne saurait ignorer cette précision, car elle concourt à la justesse du résultat et par extension au succès ou à l’échec d’une mission sur Titan (même si les calculs de trajectoires sont pour la plupart adaptatifs, mais bon…).

    De fait, savoir que le jour durera 25 heures dans 200 millions d’années, pour le commun des mortels avec une espérance de vie de l’ordre de 75 ans, ou pour un balisticien qui s’amuse avec des explosifs à AGBAN, c’est une information sans importance, mais vu sur un autre aspect, notamment du point de vue des scientifiques qui s’inquiètent du réchauffement climatiques ,de l’extinction de l’espèce, des questions d’astronomie (et oui !) et autre approches que je qualifie d’abstraite et subjective, la précision du résultat joue un grand rôle.

    Mais vous avez raison de conserver cette raideur d’esprit, car en définitive, je ne fais que polémiquer (c’était le but avec @LAKOTA … )

    Vous dites : « t+1 où la terre ralentit sa vitesse et donc sa rotation….
    Elemtaire mon cher Watson….C’est toi qui l’as écrit …. »

    Oui, en effet, je l’ai écrit, mais je ne sais pas comment vous l’avez compris pour faire une approche aussi acadabrante de la chose, au point de balancer des noms de chercheur et autre valeurs abstraites. Je réitère donc mes propos !!

    Vous dites : « Je vais reposer donc pour couper court ma question …
    @mamou affirme qu’un corps avant de commencer sa chute est au Max de son énergie cinétique…. @dabakala valide t-il ou pas …..?»

    Je vous réponds, cela dépend du référentiel et des conditions de la problématique posée. Et c’est justement ce qui a introduit le premier débat, avant que vous ne veniez avec un autre débat formaté, compris dans un cadre donné dont les conditions n’ont jamais été énoncées.

    Mon point a été de dire qu’un objet donné, considéré comme dépourvu d’énergie, pourrait détenir significativement plus d’énergie si on change de référentiel et de conditions à considérer.

    On en revient donc au début et on fera une boucle perpétuelle, un cercle vicieux argumentaire.

    Toutefois, les lois de la physique ne sont pas indexées ici, car elles sont immuables et à considérer de la même façon quelque soit le repère et les conditions d’expérimentation. Ici, je valide donc !!

    Définissez concrètement le référentiel, les conditions de l’expérience et alors je vous répondrais pleinement, car dans l’espace, sans subir d’attraction terrestre, tout peut changer, car on ne saurait s’attendre forcément à ce que la vitesse de la pomme qui se décroche de l’arbre augmente. Il faut tenir compte du médium et de ses particularités, etc…

    On se comprend.

    Pour une personne aussi raide que vous, je m’attendais à ce que vous formatiez correctement la problématique avant de poser votre question. Alors là, j’aurais validé ou invalidé sans hésiter.

    Je vous renvoie donc votre sauce. Vous voulez rester raide, alors décrivez le cadre de votre expérience, posez la problématique et demander mon avis sur la question. Je répondrai uniquement dans ce cas, pour la simple raison que je me suis permis de reconditionner justement ce cadre pour répondre à @LAKOTA et relativiser la situation !!

    Mais si vous ne le faites pas, je ne serait pas surpris !!

    Dabakala !!

  28. mantape 11 juin 2018 at 18:56 -

    Ok on ne va pas être trop long…

    Interprétation abracadabrante…de ton t+1 et ralentissement de la terre….la bonne interprétation c’est laquelle ?
    J’attends …

    Pour les points de visée à quelques mètres pour éviter les planètes par la gauche ou la droite ne tiennent pas compte des microns je confirme…pour les visées dans l’espace on se base plus sur une notion que je ne développerai pas ici :l’angle solide…et pour ca vu les distances on ne va pas au micron près …
    De plus le calcul de la force gravitationnelle pour l’établissement de l’équation paramètrée que devra respecter la trajectoire on ne descend pas au micron….

    Pour ma question je vais donc la redéfinir…
    Le solide ( représenté ici par le régime actuel) est il au maximum d’énergie cinétique quand sa chute débute quelque soit le repère choisi…@dabakala valide t’il ?

  29. dabakala 11 juin 2018 at 20:18 -

    On va en faire autant en restant « court » ….

    La bonne interprétation est que il ne faut pas en faire. Je n’essaie pas d’interpréter vos propos !!

    Pour les visées dans l’espace, j’ai idéalisé la situation et vu les distances, si on ne va pas au micron près, cela ne signifie pas que l’on est en droit d’ignorer un certain niveau de précision. Le fait est qu’une déviation de quelque micron de degré, sur une distance de plusieurs millions de kilomètres, correspond à une sacrée distance en bout de trajectoire en le mobile et la cible !! Vous validez ou pas ?

    Le but n’est pas d’expliquer ici la méthode employée dans ce cadre, mais de mettre en lumière l’importance de la précision angulaire, objectivement.

    Heureusement que tout est adaptatif à ce niveau et que la seule équation paramétrique ne suffit pas pour arriver à bon port. Merci aux ordinateurs de bord (calculateurs) au passage, qui ont pour rôle de corriger les trajectoires de façon permanente.

    Enfin, pour la redéfinition, je dis juste ceci. Il ne s’agit pas ici de précision de repère, mais de référentiel et de conditions définissant l’expérience.

    Est on en présence d’une champ de gravité (terrestre) ? Quels sont les autres paramètres ? Etc. etc. etc. etc.

    SI vous voulez entre droit et précis, si vous réfutez l’approche philosophique et subjective que je fais de la science, soyez donc plus cartésien. Quelles sont les CNTP (façon de parler)

    Un objet donné considéré sans énergie cinétique peut en avoir largement plus dans un autre référentiel.

    Vous validez ou pas ??

    Voici le seul débat que je suis et qui m’a appelé ici !!

    Je ne suis pas obligé de répondre à votre question, vu que ce débat, je ne l’ai jamais mené sur ce fil de post et je vois que vous insistez pour me l’imposer !! Libre à vous « d’interpréter » ma « réponse » comme une validation ou pas !!

    Je suppose que nous sommes en bout de course…

    Dabakala !!

  30. mantape 12 juin 2018 at 00:10 -

    On fera de plus en plus en plus court

    Il est manifeste que tu fais tout pour ne pas répondre et comme effectivement tu n’es pas obligé ….case closed…

  31. dabakala 12 juin 2018 at 00:48 -

    @MANTAPE ….

    Je reviens vers vous et j’entre enfin dans votre débat (Pourquoi pas ??).

    J’ai insisté ici pour que vous précisiez les conditions de votre problématique avant d’oser déclarer ouvertement que @Marianne pourrait avoir produit un « théorème » erroné.

    Mon objectif est donc de définir des conditions d’expérimentation réalistes qui pourraient permettre à @Marianne de déclarer aussi ouvertement son hypothèse.

    Voici la problématique selon vous :

    Le solide – la pomme plutot, pour respecter les propos de @Marianne – (représenté ici par le régime actuel) est il au maximum d’énergie cinétique quand sa chute débute quelque soit le repère choisi…@dabakala valide t’il ?

    Voici les conditions d’expérimentation que je propose pour confirmer l’allégation plus haut.

    Préceptes :
    Soit un arbre qui porte des pommiers.
    Soient des pommes suspendues à cet arbre en bout de branche par un très long pédoncule.
    Soient des conditions atmosphériques exécrables susceptibles de mettre les fruits accrochés à leur pédoncule en mouvement.
    Nous supposons que le repère de référence est la branche de laquelle pend le pédoncule portant la pomme.
    A considérer comme facteur d’importance : la gravité terrestre.
    Tous les autres facteurs sont ignorés (résistance de l’air, etc.)

    Développement :
    Sous l’effet du vent violent, les branches se mettent en mouvement ce qui provoque des mouvements de balanciers de la part des fruits suspendus au bout de leur pédoncule.

    Analyse mécanique physique : Le mouvement de balancier, de va et vient se manifeste par une trajectoire en arc de cercle, se caractérisant par deux points hauts et un point bas. Aux point haut, la pomme détient une énergie cinétique nulle, car sa vitesse est nulle, quand au point bas, elle est au maximum de sa vitesse et donc détient une énergie cinétique maximale.

    Evènement :

    A considérer que la pomme se décroche et chute exactement au moment où elle atteint son point bas, elle est au maximum en terme d’énergie cinétique stockable, si on la compare à l’énergie qu’elle aurait obtenue aux points hauts, ou si aucun mouvement de balancier n’était observé.

    Allégation de @Marianne et formulée par vous:

    Le solide (représenté ici par le régime actuel) est il au maximum d’énergie cinétique quand sa chute débute quelque soit le repère choisi…@dabakala valide t’il ?

    Oui, je valide si la pomme effectuait un mouvement de balancier et si elle se décroche au moment du passage à son point bas.

    Par contre, vu que cette pomme est soumise à la gravité et qu’elle devra tomber sur le sol (nouvel événement. En allemand, on lie strictement ce genre de problématique à des « Ereignisse », ce sont ces événements qui marquent les statuts possible d’un corps ou d’une expérience), il est évident que cette énergie cinétique subira une nouvelle évolution pour atteindre un nouveau supérieur au moment de l’impact avec le sol !!

    Fin de l’approche expérimentale.

    Vérification : la pomme a t-elle atteint un niveau d’énergie cinétique maximal au moment de sa chute, quelque soit le repéré choisi ? Oui, dans le cas où elle effectuerait un mouvement de balancier et qu’elle se serait décroché au moment de passage au point le plus bas, avec la plus grande vitesse angulaire.

    L’hypothèse est vérifiée donc et ne tient pas compte de la suite de la trajectoire de la pomme.

    Conclusion :

    Voici pourquoi il est important de préciser les conditions d’une expérience avant de produire des approches de résolutions de la problématique proposée.

    On se comprend !!

    Alors oui, la pomme de @Marianne aurait pu être au max en terme d’énergie cinétique avant de tomber, si on se restreint au niveau du mouvement de balancier qu’elle effectuait avant de se décrocher !!

    On peut encore épiloguer longtemps comme ça sur ce problème !!

    Et si vous voulez avoir la réponse que vous désirez, vous serez obligé d’exclure tout mouvement de la pomme avant la chute, ce qui reviendrait à formater le cadre de l’expérience, ce que j’ai souhaité de vous !!

    Tout est relatif !!

    Maintenant, si on considère l’application de cette image sur le cas du pouvoir OUATTARA, laquelle des situations serait la plus en conformité avec l’esprit de la pensée de @Marianne ??

    Cas 1 : la pomme suspendue à un arbre, immobile, avant sa chute, qui aurait une énergie cinétique maximale : dans ce cas, vu que la pomme ne bouge pas, elle ne peut avoir d’énergie cinétique maximale. Le terme maximal étant relatif, on considérera que les deux évènements en présence seraient le moment du décrochage de la pomme et celui de l’impact au sol. Vu sur un angle politique, il faudrait justifier le fait que le pouvoir OUATTARA chute (il ne pourrait se décrocher de lui-même) tout comme il faudrait pouvoir démontrer qu’il y a une dynamique qui provoque cette chute. L’assertion de @Marianne ne de soutient pas cette approche politique, car selon elle, c’est avec violence que la pomme tombe de l’arbre.

    Cas 2 : la pomme entre en mouvement et fait des oscillations. Sur le plan politique, cela correspondrait aux nombreuses attaques et pressions que OUATTARA subirait de toute part et qui fragiliserait son pouvoir. C’est donc une approche plus réaliste. La santé de ce pouvoir se caractérise par des hauts et des bas. Les hauts sont les moments où il est au contrôle et le point bas est le moment où il subit le plus de pression et est le plus susceptible de tomber. Au moment de son décrochage, le pouvoir OUATTARA est au maximum de son énergie cinétique, si on la compare à celle correspondant à ses points hauts. Cette énergie accumulée présage de la fin du pouvoir qui s’écrasera au sol avec bien plus d’effet que s’il tombait tout seul de l’arbre.

    Selon moi, dans l’entendement de @Marianne, c’est plutôt la deuxième hypothèse mécanique, appliquée à la politique qui prévaut.

    Elle pourrait donc s’être mal exprimée, mais on trouve facilement un sens à ses propos quand on creuse un peu plus et que l’on détaille comme je l’ai fait la problématique physique et mécanique !!

    Je vous ai donné la possibilité de formater le cas d’étude et vous ne m’avez pas compris. Vous avez plutôt choisi de briller par votre propension à verser dans la suffisance, vous reposant sur la véracité de lois physiques appliqué à un cas qui ne comprenait que selon votre façon de voir les choses !!

    Voilà ce que cela peut provoquer de formater une situation à son avantage ; de surcroit, selon un angle plus réaliste et qui se rapproche de la réalité politique actuelle et de l’esprit de la lettre de @Marianne.

    Tout est cohérent et tout se comprend enfin.

    Vous validez ou pas !!

    Dabakala !!

  32. dabakala 12 juin 2018 at 00:48 -

    Répondu donc !! Case closed !!!

    Dabakala !!

  33. dabakala 12 juin 2018 at 00:49 -

    Ya pas plus court !!

    Dabakala !!

  34. mantape 14 juin 2018 at 16:59 -

    Tout d’abord une mise au point

    Il s’agit d’un débat sur des concepts scientifiques et non d’un exutoire qui consiste à faire passer ses ressentiments…il faut que tu te calmes ….tu écris de ta « belle » plume

    Vous avez choisi de briller par votre propension à la suffisance…

    Je pourrais te répondre avec exactement les mêmes termes vulgaires méprisants et inappropriés mais tout d’abord c’est ton opinion et elle n’engage que toi mais en plus dans un débat scientifique il n’y a pas de place pour les envolées lyriques de ce genre ….il existe des sujets polémiques plus adaptés à cette pratique qui est ta tasse de thé….
    Je ne ferai donc pas contrairement à toi de jugements ad hominem et ad personae…je me limiterai à la mécanique des solides ….ce point éclairci je passe au sujet

    le sujet est un objet qui en début de chute qui serait au Max de l’énergie cinétique..

    Cas choisi par dabakala…un mouvement de balancier des pommes dont le référentiel serait la branche ….il serait animé d’un mouvement de balancier du haut vers le bas qui n’est rien moins qu’un mouvement sinusoïdal périodique ou non de base qu’on étudie en seconde C…
    En haut de mouvement la pomme est à vitesse nulle et au point bas vitesse Max donc énergie cinétique Max….VRAI …BRAVO ….sauf qu’un mouvement de balancier n’est pas en science défini comme un mouvement de chute vu que cette pomme remonte ensuite à son point haut ….donc exemple non adapté et inapplicable….un mouvement de balancier n’étant pas considéré comme un mouvement de chute …en tous cas pas en RCI pas en en France pas dans les études mécaniques anglo-saxonnes ni arabes ….qui sont des systèmes que je connais ….je ne saurais par contre me prononcer pour l’Allemagne ….

    Tu écris ..

    Allégation de @Marianne et formulée par vous:
    Le solide (représenté ici par le régime actuel) est il au maximum d’énergie cinétique quand sa chute débute quelque soit le repère choisi…@dabakala valide t’il ?

    Oui, je valide si la pomme effectuait un mouvement de balancier et si elle se décroche au moment du passage à son point bas.

    FAUX et ARCHI-FAUX ….

    quand la chute débute la pomme a l’énergie max qu’elle peut avoir sur le balancier ….il est évident qu’à l’instant t ( Oui l’instant ) où débute sa chute elle ne se balance plus mais effectue un mouvement translationnel vers un point bas …
    Si on considère la vitesse initiale v zéro v0 en début de chute la vitesse à un instant T1 de la chute sera
    V= g.T1 + v0…
    g étant la gravité….donnée positive
    T1 étant positif…on voit que la vitesse est croissante

    Donc l’énergie cinétique au détachement est
    E=1/2 mv0 carré…soit un demi de m par v0 au carré
    m masse du solide ..

    à l’instant T1 lors de la chute
    Cette énergie est E1= 1/2 m ( gT1 +v0) exp 2
    Soit un demi de m par ( gT1+ v0) au carré…
    On voit donc que plus la chute dure T étant une valeur croissante …plus E1 augmente…
    Il est donc faux de dire que la pomme sera au Max d’énergie cinétique en début de chute ….
    Et encore je n’ai pas introduit le fait que la pomme pourrait dans sa chute avoir un mouvement de rotation autour de son propre axe ce qui lui donnerait une énergie cinétique rotationnelle calculable en fonction du nombre de rotations effectuées par seconde ( converti en radians) et du carré du rayon de la pomme qu’on assimilerait pour calcul à une sphère….

    @assouman cinétique a faux et @dabakala qui a validé l’assertion a faux pour cet exemple ….so simple….

    Je rappelle que l’assertion est en début de chute et non avant donc on ne peut pas comparer une énergie en début de chute sans tenir compte de la suite ( justement la chute )

    On pourrait donc tout aussi démontrer que c’est faux mathématiquement par un raisonnement par l’absurde….en effet pour que Marianne ait raison il ne faudrait pas de chute ….or justement on veut savoir ce qu’il en est avec la chute …donc conséquence impossible à matérialiser…hypothèse de départ donc fausse ….conclusion faux encore pour assouman et dabakala….

    Cas 1
    Pomme immobile….vitesse nulle énergie cinétique nulle ….
    Elle se décroche et tombe….à un instant t elle a une vitesse égale à V=g.t
    Son énergie cinétique est 1/2 m(g.t) exp 2
    Soit un demi du produit ( g.t) au carré
    g attraction terrestre
    t le temps
    m masse de la pomme

    On voit bien que tout ça donne une énergie STRICTEMENT positive donc supérieure à zéro …et donc supérieure à l’énergie en début de chute …
    assouman faux ….dabakala faux…

    Cas 2
    . Au moment de son décrochage, le pouvoir OUATTARA est au maximum de son énergie cinétique, si on la compare à celle correspondant à ses points hauts.

    Là encore faux ethymologiquement…..

    En physique quand on dit énergie maximale ou maximum ce n’est pas une comparaison entre deux énergies ….dans ce cas on parle d’énergie supérieure à l’autre …système francophone arabophone ou anglo-saxon….
    Quand on dit énergie maximale çà veut dire la plus grande énergie que le solide peut prendre comparée à TOUTES VALEURS DE SON ÉNERGIE ….or on a vu que si la pomme se détache sa vitesse de chute s’accélère et son énergie cinétique augmente donc au cours de la chute ou en fin de chute son énergie cinétique est supérieure à celle du début de chute ….donc faux encore …

    Comme mentionné plus haut le seul cas où dabakala et assouman cinétique auraient raison c’est le cas d’un mouvement de balancier périodique ou non SANS QUE LA POMME NE SE DÉTACHE ….là aux points hauts énergie cinétique mini et au point bas énergie cinétique Max…oui mais comme rappelé aussi plus haut aussi cas très particulier qui ne correspond pas à ce qu’on appelle une chute d’objet …..( donc de régime) en tous cas pas dans les systèmes où j’ai eu la chance d’essayer de m’instruire ….

    Je suis open pour d’autres cas d’études mécaniques se rapportant à des chutes avec calcul d’énergie cinétique…dans d’autres systèmes…

    Et bonne fête à tous ….

    Mantape le guerrier déjanté et édenté aux lêkê….

  35. mantape 14 juin 2018 at 19:01 -

    Tout d’abord une mise au point

    Il s’agit d’un débat sur des concepts scientifiques et non d’un exutoire qui consiste à faire passer ses ressentiments…il faut que tu te calmes ….tu écris de ta « belle » plume
    Vous avez choisi de briller par votre propension à la suffisance…

    Je pourrais te répondre avec exactement les mêmes termes vulgaires méprisants et inappropriés mais tout d’abord c’est ton opinion et elle n’engage que toi mais en plus dans un débat scientifique il n’y a pas de place pour les envolées lyriques de ce genre ….il existe des sujets polémiques plus adaptés à cette pratique qui est ta tasse de thé….
    Je ne ferai donc pas contrairement à toi de jugements ad hominem et ad personae…je me limiterai à la mécanique des solides ….ce point éclairci je passe au sujet

    le sujet est un objet qui en début de chute qui serait au Max de l’énergie cinétique..

    Cas choisi par dabakala…un mouvement de balancier des pommes dont le référentiel serait la branche ….il serait animé d’un mouvement de balancier du haut vers le bas qui n’est rien moins qu’un mouvement elliptique périodique ou non de base qu’on étudie en seconde C…

    En haut de mouvement la pomme est à vitesse nulle et au point bas vitesse Max donc énergie cinétique Max….VRAI …BRAVO ….sauf qu’un mouvement de balancier n’est pas en science défini comme un mouvement de chute vu que cette pomme remonte ensuite à son point haut ….donc exemple non adapté et inapplicable….un mouvement de balancier n’étant pas considéré comme un mouvement de chute …en tous cas pas en RCI pas en en France pas dans les études mécaniques anglo-saxonnes ni arabes ….qui sont des systèmes que je connais ….je ne saurais par contre me prononcer pour l’Allemagne ….

    Tu écris ..
    Allégation de @Marianne et formulée par vous:
    Le solide (représenté ici par le régime actuel) est il au maximum d’énergie cinétique quand sa chute débute quelque soit le repère choisi…@dabakala valide t’il ?

    Oui, je valide si la pomme effectuait un mouvement de balancier et si elle se décroche au moment du passage à son point bas.

    FAUX et ARCHI-FAUX ….
    quand la chute débute la pomme a l’énergie max qu’elle peut avoir sur le balancier ….il est évident qu’à l’instant t ( Oui l’instant ) où débute sa chute elle ne se balance plus mais effectue un mouvement translationnel vers un point bas …
    Si on considère la vitesse initiale v zéro v0 en début de chute la vitesse à un instant T1 de la chute sera
    V= g.T1 + v0…
    g étant la gravité….donnée positive
    T1 étant positif…on voit que la vitesse est croissante
    Donc l’énergie cinétique au détachement est
    E=1/2 mv0 carré…soit un demi de m par v0 au carré
    m masse du solide ..
    à l’instant T1 lors de la chute
    Cette énergie est E1= 1/2 m ( gT1 +v0) exp 2
    Soit un demi de m par ( gT1+ v0) au carré…
    On voit donc que plus la chute dure T étant une valeur croissante …plus E1 augmente…
    Il est donc faux de dire que la pomme sera au Max d’énergie cinétique en début de chute ….
    Et encore je n’ai pas introduit le fait que la pomme pourrait dans sa chute avoir un mouvement de rotation autour de son propre axe ce qui lui donnerait en plus une énergie cinétique rotationnelle calculable en fonction du nombre de rotations effectuées par seconde ( converti en radians) et du carré du rayon de la pomme qu’on assimilerait pour calcul à une sphère….
    @assouman cinétique a faux et @dabakala qui a validé l’assertion a faux pour cet exemple ….so simple….

    Je rappelle que l’assertion est en début de chute et non avant la chute donc on ne peut pas comparer une énergie en début de chute sans tenir compte de la suite ( justement la chute )
    On pourrait donc tout aussi démontrer que c’est faux mathématiquement par un raisonnement par l’absurde….en effet pour que Marianne ait raison il ne faudrait pas de chute ….or justement on veut savoir ce qu’il en est avec la chute …donc conséquence impossible à matérialiser…hypothèse de départ donc fausse ….conclusion faux encore pour assouman et dabakala….
    Cas 1
    Pomme immobile….vitesse nulle énergie cinétique nulle ….
    Elle se décroche et tombe….à un instant t elle a une vitesse égale à V=g.t
    Son énergie cinétique est 1/2 m(g.t) exp 2
    Soit un demi du produit ( g.t) au carré
    g attraction terrestre
    t le temps
    m masse de la pomme
    On voit bien que tout ça donne une énergie STRICTEMENT positive donc supérieure à zéro …et donc supérieure à l’énergie en début de chute …
    assouman faux ….dabakala faux…
    Cas 2
    . Au moment de son décrochage, le pouvoir OUATTARA est au maximum de son énergie cinétique, si on la compare à celle correspondant à ses points hauts.
    Là encore faux ethymologiquement…..
    En physique quand on dit énergie maximale ou maximum ce n’est pas une comparaison entre deux énergies ….dans ce cas on parle d’énergie supérieure à l’autre …système francophone arabophone ou anglo-saxon….
    Quand on dit énergie maximale çà veut dire la plus grande énergie que le solide peut prendre comparée à TOUTES VALEURS DE SON ÉNERGIE ….or on a vu que si la pomme se détache sa vitesse de chute s’accélère et son énergie cinétique augmente donc au cours de la chute et en fin de chute son énergie cinétique est supérieure à celle du début de chute ….donc faux encore …

    Comme mentionné plus haut le seul cas où dabakala et assouman cinétique auraient raison c’est le cas d’un mouvement de balancier périodique ou non SANS QUE LA POMME NE SE DÉTACHE ….là aux points hauts énergie cinétique mini et au point bas énergie cinétique Max…oui mais comme rappelé aussi plus haut aussi cas très particulier qui ne correspond pas à ce qu’on appelle une chute d’objet …..( donc de régime) en tous cas pas dans les systèmes où j’ai eu la chance d’essayer de m’instruire ….

    Je suis open pour d’autres cas d’études mécaniques se rapportant à des chutes avec calcul d’énergie cinétique…dans d’autres systèmes…
    Et bonne fête à tous ….

    Mantape le guerrier déjanté et édenté aux lêkê….

  36. dabakala 14 juin 2018 at 23:59 -

    “quand la chute débute la pomme a l’énergie max qu’elle peut avoir sur le balancier …”

    Merci !!!

    C’est ce que je voulais démontrer et cela est conforme à cette assertion :
    “Le solide (représenté ici par le régime actuel) est il au maximum d’énergie cinétique quand sa chute débute quelque soit le repère choisi”

    Case closed donc !!

    Le reste n’est que de la littérature et un question de choix de repères et d’évènements !!

    Vous auriez du préciser le cadre de l’expérience (chute entre le décrochage et l’arrivée au sol).

    J’ai recadré selon mes besoins (le mouvement de balancier entre le point haut et le point bas du décrochage) et cela a fonctionné !!

    L’assertion de @Marianne a été vérifiée.

    La suite !!

    Dabakala !!

  37. mantape 15 juin 2018 at 05:31 -

    Bon là on n’est plus dans le débat scientifique mais dans l’émotionnel….
    J’ai précisé sur le balancier…MAIS SUR LE BALANCIER IL N Y A PAS DE CHUTE,,!!! DIANTRE…..

    J’ai prouvé que l’assertion est fausse sur toute la ligne ( cas 1 cas 2 etc…) …car s’il y a chute ce n’est pas sur le balancier car un mouvement de balancier n’est pas une chute comme je l’ai démontré mais si te convaincre toi-meme que c’est une chute et que toi et Raymond avez raison …je te laisse t’adonner à cette joie …après tout le choix de ses satisfécits est unipersonnel….
    Pour parler comme toi on ne t’obligera pas ….
    C’est là que moi mon prof de mécanique de l’école coranique de SINDOU vous donnerait à Raymond et toi une note disons très très médiocre(et là je suis gentil ) ..un mouvement de balancier pour schématiser une chute …bref …case closed vraiment….

    Voilà pourquoi j’adore les matières scientifiques….des faits des expériences et des équations….PAS D’INTERPRETATION PERSONNELLE…

    alors vérifiée? démontrée ? Pourquoi pas ….loool…
    On prendra ça comme ça tout en sachant que c’est le contraire…démonstration à l’appui plus haut …
    La suite ? Not useful..no need….sacré @dabakala…

    Mantape l’édenté déjanté en lêkê…