Côte-d’Ivoire: Arrêté à l’aéroport de Montréal Martial Ahipeaud sera «expulsé» du Canada lundi prochain

Mis en ligne par La Rédaction | samedi 9 Juin 2018

Par Connectionivoirienne

Comme indiqué hier, le Dr Martial Ahipeaud, interpellé vendredi au petit matin à l’aéroport de Montréal en partance pour l’Angleterre, fait depuis l’objet d’une mesure d’expulsion.

Le premier secrétaire général de la FESCI, était sur le point de quitter le Canada où il était en mission pour l’Amicale des Anciens de la FESCI, lorsqu’il a été interpellé par la police des frontières canadiennes dans le cadre d’un procès contre des exilés ex-membres de la FESCI, qualifiée d’organisation terroriste par le Canada.

En l’absence de charges retenues contre lui, les autorités canadiennes ont finalement pris la décision de l’expulser vers l’Angleterre, comme l’atteste les documents en notre possession. Martial Ahipeaud bénéficie des conseils de Maitre Zokou Séri, avocat ivoirien au Barreau de Bruxelles, membre de l’équipe de Défense de Blé Goudé devant la Cour pénale internationale.

Libéré “sous condition”, Martial Ahipeaud sera expulsé du Canada

Edwige FIENDE

Libéré “sous condition” vendredi, l’ex-secrétaire général de la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (Fesci), Martial Ahipeaud a été “assigné à résidence” au Canada où il devrait se présenter au juge lundi pour “une procédure d’expulsion”, a appris Alerte Info auprès du collège des anciens responsables du plus grand syndicat estudiantin.

M. Ahipeaud a été libéré “sous condition vendredi à 23 h 00 (heure locale) et assigné à résidence au Canada. Il doit se présenter devant le juge lundi avec son billet d’avion pour entamer une procédure d’expulsion”, a confié l’ex-secrétaire général de la Fesci, Eugène Djué, à Alerte Info.

Martial Ahipeaud a été interpellé vendredi matin à l’aéroport de Montréal, au Canada alors qu’il se rendait à Londres.

Il s’y était rendu dans le cadre d’une mission du collège des anciens secrétaires généraux pour rencontrer les ex-membres du syndicat dont Serge Koffi dit STT, un ancien responsable, qui vit au Canada, poursuivi pour “appartenance à une organisation terroriste”.

Selon le collège des anciens secrétaires généraux, “des dispositions judiciaires sont en train d’être prises pour faire arrêter les poursuites contre les militants de la FESCI, notamment contre STT”, dans un communiqué.

“La FESCI ne saurait pas être associée à une organisation terroriste dont les responsables seraient poursuivis”, poursuit la note du collège des anciens qui invite les membres “à rester mobilisés et à l’écoute des éventuels mots d’ordre à venir”.

Les anciens de la Fesci ont initié un programme de rencontre avec les ex-membres de la fédération “au niveau interne”, et à l’extérieur du pays notamment “au Ghana, au Togo, au Bénin pour échanger avec (les) camarades en exil”, dans le cadre de cette association.

Le 14 mai, Eugène Djué a annoncé une visite à Charles Blé Goudé, incarcéré à la Cour pénale internationale (CPI), en compagnie de Martial Ahipeaud et Blé Guirao, un autre ex-responsable du plus grand syndicat estudiantin.

Alerte info/Connectionivoirienne.net

Commentaires Facebook

Commentaires

7 Commentaires ... participez vous aussi à la discussion.

  1. dabakala 9 juin 2018 at 16:07 -

    Ce qui est épatant, c’est que la FESCI soit déclarée organisation terroriste au sens Canadien et elle ne l’est pas en Cote d’Ivoire.

    Il aurait été logique que tous les membres de la FESCI fassent l’objet d’un mandat d’arrêt et que l’association soit dissoute et poursuivie pour les « crimes » que lui reprochent les canadiens.

    Encore plus épatant, c’est le ton du courrier d’assignation qui fait état d’éléments de preuves pour se permettre de déclarer et prononcer des accusations consommées, quand ailleurs, nous n’en sommes qu’au niveau de procès, avec des personnes inculpées qui jouissent théoriquement de la présomption d’innocence.

    Ce qui m’intéresse ici, c’est de savoir la position du Canada concernant les tueries massives de DUEKOUE, commises par les rebelles sur près de 1200 personnes dont un peu plus de 500 dans un seul quartier, dans la même journée, selon le même mode opératoire (incinération ou plutôt, article 125 comme les poussiéreux l’affectionnent).

    Les canadiens se foutent de nous !!

    Mon opinion : il a été fait état de la présence d’AHIPEAUD à l’aéroport et les autorités ont pris conseil auprès de l’état de Cote d’Ivoire quant à la conduite à tenir.

    Abidjan tire donc les ficelles et le Canada a été obligé d’arrondir les angles faisant usage d’arbitraire et de décision souveraine et légitime qu’aucune procédure légale ne justifie.

    Dabakala !!

  2. monet 11 juin 2018 at 00:14 -

    “”On veut tuer le bébé dans le ventre de maman Sogolon djata. Car l’enfant qui va naître risque d’empecher le babatchè qui s’apprête à pouser une 3ème femme. “”

    Si les anciens de la FESCI arrivent a mettre en place ce rassemblement, alors soro pourrait s’appuyer sur celui-ci , pour se relever comme soundjata avec le fer qui lui a servi de béquille pour aller battre le babatchè alias Soumangourou.

  3. monet 11 juin 2018 at 00:19 -

    En réalité , arrêter Ahipeau , c’est SORO qui est visé .

  4. didiga 11 juin 2018 at 00:30 -

    DONC C EST FESCI QUI DONNE PRESIDENCE?

  5. dabakala 11 juin 2018 at 01:13 -

    @DIDIGA…

    Pas forcément, mais l’impact de la FESCI sur le vote estudiantin n’a jamais été à ignorer et vu la configuration de notre pyramide des ages, ignorer les moins de 27 ans dans son calcul politique peut couter la présidence.

    Si OUATTARA s’est vu obligé de passer par les armes pour prendre le pouvoir, après avoir échoué dans la mobilisation de la jeunesse, ce n’est pas un hasard.

    Dabakala !!

  6. belo002 11 juin 2018 at 03:09 -

    vive le pouvoir par la fesci !
    bien sur elle représente visiblement 99% de la population !
    courage, bon courage !

  7. dabakala 11 juin 2018 at 04:24 -

    Pyramide des ages, vous connaissez ??

    Non, la FESCI ne représente pas 99% de la population, c’est ici une imbécilité !!

    Par contre, elle influence une partie de notre jeunesse de façon significative, car elle milite pour des perceptions partagées et récupérées par des politiques.

    Le pouvoir s’obtient avant tout par des intentions de vote et le vote jeune n’est pas à négliger.

    Dabakala !!

Laisser un commentaire