Côte-d’Ivoire: Le porte-parole du gouvernement Koné Bruno aux côtés du Dr Ahipeaud après son interpellation au Canada

Mis en ligne par La Rédaction | mardi 12 Juin 2018

Lire également Communiqué du Collège des anciens Secrétaires généraux de la fesci suite à l’arrestation de Martial Ahipeaud au Canada

L’affaire a fait grand bruit le weekend dernier, DR Martial Ahipeaud, premier SG de la FESCI connu du grand public, interpellé à Montréal au Canada, alors qu’il s’apprêtait à prendre son vol pour Londres en Angleterre.

Finalement plus de peur que de mal pour les milliers de fescistes, surpris que leur syndicat la FESCI, soit qualifiée «d’organisation terroriste» par l’État du Canada.

Martial Ahipeaud, après plusieurs heures de détention avait pu rejoindre une résidence sous surveillance, avant de s’envoler lundi 11 juin pour Londres.

Durant les quelques jours de tumultes, le DR Ahipeaud, enseignant à l’Université Alassane Ouattara de Bouaké en Côte-d’Ivoire, a pu bénéficier en premier, du soutien de ses camarades de luttes, mais aussi des soutiens de nombreuses autorités ivoiriennes, dont l’actuel porte-parole du gouvernement, le ministre Bruno Koné, accompagné de l’Ambassadeur de Côte-d’Ivoire au Canada.

Sylvie Kouamé

Commentaires Facebook

Commentaires

5 Commentaires ... participez vous aussi à la discussion.

  1. dabakala 12 juin 2018 at 12:36 -

    Soyez enfin responsables !!!

    Après avoir pris le pouvoir par les armes et contraints les pro GBAGBO et plus à la fuite face à la furie des soldats des savanes déjantés, la gueule dégoulinante de sang, de nombreux mandats d’arrêts ont été produit ici et là dans le but des saisir certaines personnes, sinon de leur rendre la vie en exil difficile, car contraintes de se cacher.

    Pourtant, il n’existait que très de bases judicaires pour justifier ces mandats que l’on a tôt fait d’oublier. Le but était avant tout d’effrayer.

    Plusieurs années plus tard, les mandats sont encore activés, sans que le pouvoir OUATTARA n’en fasse l’inventaire. De plus, de nombreux justificatifs sont remis aux ambassades essentielles pour expliquer les mandats émis, « éléments de preuve » qui précisent les « crimes » commis et qui pourraient servir de références aux pays « alliés » pour saisir les personnes recherchées.

    Il est évident que le temps s’est écoulé et que les griefs ont changé. Mais pour les officines occidentales, un dossier constitué demeure actif, tant qu’il ne subit pas de modifications ou d’anulation de la part de celui qui l’aura fourni.

    La FESCI, organisation terroriste, dont les membres (sinon tous les membres) ont participé à divers crimes et meurtres dans le pays, en soutenant GBAGBO LAURENT et le FPI. C’est cela la postula livré aux ambassades et à Interpol. Des noms furent cités et celui d’AHIPEAUD figure sur la liste, biensur !!

    Du coup, le cher ami AHIPEAUD, ami de Bruno KONE et tout souriant à l’image, se voit coincé par le système et mis en résidence surveillée, par ce qu’un mécanisme spontané de contrôle aux frontières s’est activé, au moment où il voulait quitté le pays.

    Non mes amis, les mandats et consorts sont fonctionnels et jouent un rôle important dans le cadre de la sécurité d’un état, sinon de la sécurité globale, car des personnes dangereuses ici, le restent, même si elles changent de pays. Le Canada se veut sérieux et prend toutes les annonces à la lettre, quand le pouvoir OUATTARA se permet ici de s’afficher publiquement avec une personne prévenue au Canada et qui a subi les pires des accusations. Et oui, il ne s’agissait pas d’allégations, mais d’éléments de preuves que l’on a brandi à une personne qui fut finalement EXPULSEE du Canada !!

    Et qui connaît ce pays, sait que lorsqu’on est expulsé, il est pratiquement impossible d’y revenir. Vous êtes fiché !! Ce ne sont pas les sourires de BRUNO KONE et consort qui effaceront les registres.

    De fait, où le pouvoir OUATTARA s’amuse avec les mécanismes judiciaires internationaux, où alors il croit pouvoir faire usage de la justice internationale comme un outil politique, selon ses besoins. Désormais, pour que AHIPEAUD revienne au Canada, il lui faudra une intervention particulière et expresse de l’état de Cote d’Ivoire, ce qui ne milite pas vraiment pour a liberté de mouvement que possède tout individu qui n’a rien à se reprocher !!

    C’est au plut tard au moment où ce pouvoir tombera qu’il comprendra qu’il y a des choses avec les quelles il ne faut pas s’mauser.

    Des mandats seront émis (légitimement et obligatoirement, réciprocité oblige) contre ceux qui fuiront le pays et alors on verra si ceux qui rient aujourd’hui auront le pouvoir de faire plier un officier dans un aéroport québécois, qui l’aurait mis en cage un peu plus tôt …

    Imbécilités !!

    On ne joue pas avec la justice et ses effets !!

    Dabakala !!

  2. quoi 12 juin 2018 at 15:10 -

    Si des ennemis d’hier se congratulent aujourd’hui et se portent une assistance mutuelle quel est donc le problème?
    Chez nous en Zouglou on dit dents pourries est meilleur qu’une gueule vide totalement édentée,car malgré les lamentations de cette dernière elle reste inaudible incapable d’une quelconque diction.
    Entre temps continuez donc à geindre entre vous quadrupède arboricole édenté encore nostalgique d’une perte hautement fracassante du pouvoir.

    À chacun sa lorgnette !!!

  3. dabakala 12 juin 2018 at 20:48 -

    Des ennemis d’hier qui se congratulent vous dites ?

    Non mon ami, cet état se doit d’adopter une attitude qui permet à tous ses citoyens de jouir de leurs droits, quelque soit l’endroit où ils se trouvent.

    Si AHIPEAUD n’est pas censé subir d’action de la part d’une nation étrangère lors d’un voyage pour lequel il n’a rien à se reprocher, c’est pratiquement un incident diplomatique ou d’état qui est en cours. AHIPEAUD ayant le rang de professeur d’université, l’état ne saurait rester impassible et silencieux !

    L’état de Cote d’Ivoire doit donc soit lever les inquiétudes et clarifier la situation ou alors confirmer l’attitude du Canada en mettant AHIPEUAD en garde à vue, car s’il est traité comme subversif au Canada pour des actes posées DANS SON PROPRE PAYS et qui lui interdisent l’entrée et le séjour au Canada, il est donc évident et normal qu’il soit traité de la même façon dans son propre pays.

    On voit bien que l’état ivoirien se fout de tout le monde en s’affichant dans cet élan de camaraderie devant le journalistes, un élan qui ne fera que profiter à AHIPEAUD qui était à la recherche de publicité politique !!

    Ennemis qui se congratulent vous dites ??

    Non, juste un pouvoir qui a fait une bourde et qui essaie de corriger le tir, devant un AHIPEAU qui rit jaune !!

    Dabakala !!

  4. belo002 13 juin 2018 at 08:04 -

    “Des mandats seront émis (légitimement et obligatoirement, réciprocité oblige) contre ceux qui fuiront le pays et alors on verra si ceux qui rient aujourd’hui auront le pouvoir de faire plier un officier dans un aéroport québécois, qui l’aurait mis en cage un peu plus tôt …”

    hum ! l’ami @dabakala !
    la grasse matinée vous joue des tours.
    tel que dit, notre ami très sûr de sa venue prochaine au pouvoir.
    une fois assis, ses mandats” légitime”
    seront émis contre les gens qui sont au pouvoir aujourd’hui.
    votre assertions provoque plein d’interrogations.
    tout d’abord comment viendrai vous au pouvoir ?
    répondre à cette question nous situerait sur les chances de réussite de votre souhait à moins que ce soit votre projet.
    pensez-vous revenir au pouvoir en faisant tombé celui-ci par des élections ?
    si oui, alors, je crains qu’il sera légalement très difficile d’émettre en boucle autant de mandats que vous semblez avoir prévu, juste par besoin “de réciprocité”.
    exemple:
    @pop vient de faire tombé le pouvoir Ouattara à l’issue l’élection présidentielle de 2020 sur la base d’un programme clair et concis dans lequel et est clairement mentionné “si vous me votez, je vais poursuivre en justice tout les tenant du pouvoir actuel”
    dès lors que vous êtes élu sur la base de ce programme, vous serez légitimement fondé à poursuivre et lancer autant de mandats que souhaiterez. c’est de bonne guerre.
    toute fois, question !
    un somnambule, peut-il gagner une élection dont il a boycotter toutes les étapes ?
    vu que le fpi ne choisira jamais @pop comme son candidat, et qu’on y trouve certes plein d’intellectuels mais personne d’assez intelligent pour les représenter, vu qu’il n’y a que le woody comme présidentiable au fpi,j’ai bien peur qu’il faille passer par d’autres moyens pour tomber le pouvoir Ouattara(malgré tout, la question continuera de demeurer, qui pour dirigé ? c’est vrai, on invoquer l’intérim. mais qui sanga-la-rose ? affi ? pop ?)
    reste plus qu’un moyen sûr de se venger avec plein de mandat tout azimuts.
    recréer les conditions de 2011 avec les rôles des acteurs complètement inversés.
    vous menez une grande insurrection à l’issue de laquelle vous allez capturer Ouattara dans son bunker de la riviera golf accompagné de Dominique. vous les présentez à la télé dans votre QG du baron bar de niangon. et avec vos nombreux soutiens étrangers, sur que vous pourrez émettre le max de mandats d’arrêt et geler les comptes des dignitaires actuels.
    c’est le seul moyen de donné vie à votre soif de vengeance.
    tout ce qui est dit plus haut révèle de la pur fiction car je ne vois pas @pop quitter derrière son clavier pour la rue. s’il ne l’a pas fait en 2011,il n’aura jamais les couilles assez solides pour y parvenir un jour.
    courage, bonne sieste !
    beloo !

  5. dabakala 13 juin 2018 at 10:44 -

    après le coup de gueule du pousieurux; il est temps maintenant de pousser la réflexion mon cher ami @belo …

    Je ne vous ai pas dit que “nous” viendrons au pouvoir et si jamais cela doit se faire autrement que par les urnes, je ne vous le dirai surement pas sur un site en ligne. Ce serait de l’imbécilité !!

    Et vu que nous boycottons les élections, ce n’est pas à travers votre scrutin truqué que nous accéderons au pouvoir.

    Ce qui revient à dire que vous n’avez rien à craindre de nous, à part une révolution qui n’est possible que si l’on est majoritaire et excédés par une pouvoir oppressif (COMPAORE sait de quoi je parle. Il se tapait encore la poitrine au moment où les étudiants gueulaient dans les rues, quelques heures avant sa fuite) !

    Mais pourquoi diantre exprimez vous donc cette peur-panique envers un ennemi qui boycotte, qui ne représenterait rien pour vous, qui ne fait que dire ce qu’il pense ??

    Vous vous retrouvez en train d’affabuler, de créer des scénarii de reprise du pouvoir par vos adversaires et vous vous en félicitez !!

    Non mon ami, comme le dit lui-même SORO, tout pouvoir a une fin.

    Et si on prend toutes les hypothèses possibles, il est évident que ceux qui prendront le pouvoir après vous ne seront pas forcément des gens qui vous adoreront. Que ce soit SORO ou HAMBAK, BEDIE on un autre cadre PDCI, que ce soit même un autre cadre du RDR (GON COULIBALY) et consort, il est évident que cette personne viendra au pouvoir et voudra imposer son empreinte.

    Il est évident que cette personne voudra consolider son pouvoir et éliminer toute menace sur son fauteuil.

    Il est évident qu’il y aura des audits de gestion divers dans tous les domaines et que les magouilles produites par ou sous OUATTARA verraient le jour.

    Il est évident que l’outil diplomatique et judiciaire utilisé ici, et qui fait jurisprudence, le mandat d’arrêt international basé sur des déclarations diverses sans fondement ou purement politiques, sera utilisé contre des gens qui sont maintenant en position de force et qui seront demain en fuite, de bons poussiéreux.

    Alors oui, agitez donc un peu vos neurones et relisez moi. Quand ce pouvoir tombera, légitimement, il y aura des mandats émis contre certaines personnalités et entités, et alors c’est à ce moment que les gens comprendront que l’outils du mandat d’arrêt international, tout comme celui du gels des avoirs, de la contrainte à l’exil, est à utiliser avec raison et parcimonie.

    Maintenant, si vous perdez le pouvoir à l’avantage de votre adversaire, ce sera tout autre chose et comme dirait l’autre, la cerise sur le gâteau.

    Mais pour le moment, ceux qui vous font le plus peur sont d’abord dans vos rangs. Et si vos amis vous font peur, que dire de vos ennemis ?? Si le Burkina a osé confisquer les demeures de SORO et de certains chefs de guerre, geler des comptes bancaires de cadres du pouvoir OUATTARA, y compris celui de son aide de camp, ne croyez vous pas qu’un HAMBAK au pouvoir ou un SORO n’en ferait pas de même envers d’autres cadres du RDR s’il prend le pouvoir ??

    Je comprends donc pourquoi vous criez votre torpeur un peu plus haut, car comme dit ailleurs, c’est exactement la même sauce que vous servez aux autres qui vous sera servie !!

    Ai-je parlé de pro GBAGBO ??

    Non !!

    Imbécile !!

    Tapez vous donc la poitrine encore et encore, car c’est seulement maintenant que vous aurez le droit de le faire !!

    Quand vous saurez que la guerre de faction n’est pas la seule guerre qui existe dans ce pays, vous me comprendrez…enfin !!

    Dabakala !!

Laisser un commentaire