Procès du putsch au Burkina: L’ex exilé en Côte-d’Ivoire, Rambo reconnaît avoir arrêté Kafando

Mis en ligne par La Rédaction | samedi 7 Juil 2018

Par Ignace Ismaël Nabolé

L’adjudant-chef Nebié Moussa dit Rambo est poursuivi dans le cadre du coup d’Etat de septembre 2015 pour 5 chefs d’accusations dont l’attentat à la sûreté de l’Etat, meurtre, coups et blessures volontaires, complicité de dégradation aggravée de biens et incitation à commettre des actes contraires à la discipline.

A la barre le vendredi 6 juillet 2018, il a reconnu très exactement avoir procédé à l’arrestation du Président de la Transition, Michel Kafando sur ordre de son supérieur le Major Eloi Badiel d’assurer cette mission sans « coup de feu ». Le reste, il nie.

« C’est tout ce que j’ai fait », a assuré l’accusé qui précise que sa « mission était de prendre le président Michel Kafando ». L’adjudant-chef Nebié Moussa dit Rambo a également manifesté sa « fierté » d’avoir accompli sa mission avant de s’expliquer face à la polémique que soulevait son mot « fierté ».

« C’est le sentiment d’avoir arrêté le président (Michel Kafando) sans le brutaliser et sans coup de feu qui fait ma fierté », explique l’accusé qui insiste avoir exécuté un ordre. « Le major Badiel est responsable de l’ordre qu’il a donné ».

« J’ai mon petit frère qui fait partie des victimes »

De sa motivation, l’adjudant-chef Nebié Moussa dit Rambo explique que dès les premières heures, à la date du 16 septembre 2015, il pensait que l’arrestation de Michel Kafando et du Premier ministre Isaac Zida visait à les amener à une concertation avec le général Gilbert Diendéré pour régler les problèmes au sein du RSP.

Le 16 septembre 2015, « sur les réseaux sociaux, les gens disaient qu’au cours du Conseil des ministres, on allait dissoudre le RSP », explique Rambo qui poursuit : « la journée du 16 (septembre 2015), je ne m’attendais pas à un coup d’Etat ».

Pour autres faits, Rambo affirme avoir été « volontaire » pour aller chercher le général Diendéré à son domicile. Il a tenu à exprimer ses condoléances aux familles des victimes. « J’ai mon petit frère qui fait partie des victimes (…). C’est regrettable. C’est très regrettable ».

A 12h 24, le président du tribunal a suspendu la séance. Elle reprend à 14h00 avec la poursuite de l’interrogatoire de l’adjudant-chef Nebié Moussa dit Rambo.

Source: Burkina 24

Commentaires Facebook

Commentaires

2 Commentaires ... participez vous aussi à la discussion.

  1. didiga 7 juillet 2018 at 22:58 -

    rrr krrrr krrrr…

    A la demande du crook, on va répéter la vérité des 5398 microbes refondus sur le sinistre CANCRE a la kikinette non coupée qui se cache derrière les pseudos @dabakala et @LAKOTA2 :

    « Chers compatriotes ivoiriens de la DIASPORA,
    Chers camarades de la gauche ivoirienne en Côte-d’Ivoire,
    Chers amis de la Côte-d’Ivoire,
    Chers camarades panafricains,
    Chers supporters du Président Laurent Gbagbo,
    Les Justiciers de la Résistance (J.R.) que nous sommes, avons décidé de mettre désormais à nu tous les agissements des malhonnêtes, qui de par leurs actes, mettent à mal la lutte que nous menons pour la libération totale de la Côte- d’Ivoire en particulier, et de l’Afrique toute entière de manière générale.
    Aujourd’hui, nous voulons dans cette tribune, dénoncer avec véhémence le camarade Koudou Claude qui est passé maitre dans l’art d’escroquer les compatriotes ivoiriens au nom de la lutte.
    En ettet, souvenez- vous qu’après l’enlèvement du Président Laurent Gbagbo, Mr. Koudou Claude, l’escroc, avait lancé une campagne de collecte de fond afin d’ouvrir un compte en banque, pour le paiement des frais honoraires des avocats de celui- ci.
    Les sommes d’argent collectées allaient de 50 à 500 euros par personne. Et ces collectes se faisaient chaque semaine, le plus souvent à la rue des Carmes à Paris et quelques fois dans des salles de spectacles qu’il louait pour l’occasion en Iles ou en province de France. Ces escroqueries déguisées en collectes de fonds ont duré au moins 8 mois.
    Vous pouvez donc aisément imaginer avec quelle facilité Mr. Koudou Claude a ainsi volé des milliers d’euros aux résistants.
    Ce n’est que lorsque des voix se sont élevées pour critiquer ces agissements de Koudou Claude et que des journaux ivoiriens en ont fait écho, que ce dernier a arrêté son arnaque, du moins son vol.
    Or comme vous le savez tous, c’est la CPI qui, ayant constaté après investigation, la “pauvreté” du Président Laurent Gbagbo, a décidé de financer son conseil.
    Malheureusement, personne n’a eu l’audace de demander à Koudou Claude de rendre des comptes à ce jour, ou même de le traduire en justice pour escroquerie.
    Mais ce n’est que partie remise.
    Qu’a-t-il donc bien pu faire de ces milliers d’euros?
    Koudou Claude fait croire qu’il s’est rendu à 2 reprises au Ghana pour y mener des actions humanitaires avec l’argent collecté à des refugiés ivoiriens.
    Or selon des témoignages de camarades de bonne foi vivant dans ce pays, que nous avons constatés, il s’avère que les 2 voyages effectué par Mr. Koudou Claude au Ghana étaient des séjours touristiques luxueux faits à titre personnel pour “se la couler douce” (hôtels-restaurants, femmes et voitures de luxe).
    Toujours est-il que la collecte de fonds n’était pas dédiée à des œuvres caritatives, aussi nobles soient elles, mais plutôt à payer les avocats du Président Laurent Gbagbo.
    vu que la CPI a pris en charge les finances du conseil de celui-ci, le bon sens aurait voulu que le camarade Koudou Claude ne prenne pas unilatéralement la décision de l’utilisation des fonds collectés.
    Certaines personnes de bonne volonté, dont nous tairons volontiers les noms à leur demande, ayant découvert l’arnaque de Koudou Claude, lui ont réclamé la restitution de leur argent. Ces dizaines de personnes ont pour la plupart cotisé chacune 500 euros en moyenne.
    Mais comme il fallait si attendre, Mr. Koudou Claude, toujours arrogant et vociférateur, les a bonnement tournés en bourrique.
    Un bon escroc étant évidemment un bon menteur, Mr. Koudou Claude ne déroge pas à la règle.
    Ainsi donc en plus d’être un escroc professionnel, Koudou Claude est également un gros menteur: pour preuve il se vante à tout bout de champs d’être plusieurs fois allé rendre visite au président Laurent Gbagbo à la Haye. Cela s’est avéré faux après nos investigations.
    C’est d’ailleurs ses mensonges, son autoritarisme et ses manières douteuses d’agir qui ont poussé certains conseillers du Président Laurent Gbagbo à prendre leur distance de lui, dont nous tairons les noms.
    Ce menteur- orgueilleux, s’arrogeant le titre d’intellectuel dans les milieux africains de la diaspora, humiliant les uns et les autres dans les réunions de par son arrogance verbale et son manque de respect, hautain par-dessus bord et mesquin- veut s’autoproclamer, à travers des manigances malhonnêtes qui lui sied bien, président de la diaspora afin de mieux étancher sa soif de populiste avide de pouvoir et d’argent.
    Aujourd’hui, pour parvenir à ses fins, Koudou Claude veut utiliser le canal de certaines personnalités discrètes le connaissant peu et proches du Président Laurent Gbagbo pour se refaire une place au soleil, afin d’escroquer encore les ivoiriens.
    En effet, tenez- vous bien, à la réunion du 15 mars 2013, dans le cadre des états généraux qu’ il hurle sur tous les toits de vouloir organiser le 30 avril 2013, KOUDOU CLAUDE demande une cotisation de 50 Euros par personne.
    Pour quoi faire??? Aucune réponse claire par rapport au devis.
    Hors selon nos sources se rapportant à la tenue de ces états généraux, une grande partie du budget est financée par ces mêmes personnalités proches du Président Laurent Gbagbo qui ne savent rien de l’aspect financier de ces réunions tenues par Koudou Claude.
    Pendant qu’il est encore temps, nous pensons que ces états généraux seront pour les résistants grugés, l’occasion de lui demander de leur rendre compte de la collecte de fonds dédiés au paiement des avocats du Président Laurent Gbagbo et du compte bancaire ouvert à cet effet (dates des différents dépôts et retraits par rapport à quoi? etc…).
    Pour terminer, nous attirons votre attention sur les arnaqueurs de la résistance, sans scrupule, qui ne manquent pas d’imaginations et qui usent abusivement de votre bonne volonté pour vous extorquer de l’argent.
    Le cas de Koudou Claude que nous venons de mettre à nu devrait vous tenir en éveil.
    A bon entendeur, salut!
    La lutte continue. »

    Krrrr krrrr krrrr…

    té ande (« The End » en bhété de mama)

  2. GBAGBO LAURENT 8 juillet 2018 at 05:17 -

    A force de placarder le même message, on finira par l’assimiler à ces annonces immobilières récurentes que l’on lit sur certains sites internet et sur facebook plus haut, sinon aux messagex bibliques d’un certain internaute dont je tais le nom sur un site frère !!

    Mais bon …

    Il faut savoir mener combat !!

    Pour certaines personnes, le plus important est de démontrer que @dabakala serait Claude KOUDOU !!

    Pourquoi pas !!

    A chacun son dada !!

    Ce qui est sur, c’est que l’on aura enfin l’impression d’avoir noirci les pages de commentaires de connection avec quelque chose « d’utile » !!

    Tchr….

    Sinon plus haut, le cirque autour du coup d’état, on commence par le menu fretin, mais on sait tous qu’il a été commandité par ABIDJAN et COMPAORE, l’ami de l’autre BUKI.

    En représailles, tous les biens, mobiliers, immobiliers ont été saisis et tous les passeports diplomatiques ont été annulés. Depuis plus de 9 moins, PERSONNE, je dis bien PERSONNE dans l’entourage de OUATTARA, mais aussi de SORO, n’a osé faire le voyage vers OUAGA, qui s’est assis sur les millions cachés dans les villas et a gelé les comptes bancaires de nos chers dignitaires poussiéreux !!

    AU moment où je vous parle, la villa de SORO à OUAGA est occupée par un membre du gouvernement qui se la pète avec ses tables de billards et son écran de 72 pouces.

    On parle donc de quoi là ??

    Ah oui, Claude KOUDOU !!

    GBAGBO LAURENT.

Laisser un commentaire