École de police Côte-d’Ivoire: De bien mystérieuses choses sèment la psychose chez les élèves, des fous et des morts…

Mis en ligne par La Rédaction | samedi 7 Juil 2018

Par Connectionivoirienne

Une psychose s’est emparée de l’école de police d’Abidjan depuis un certain temps. Selon des pensionnaires qui rapportent l’information, cette école qui forme les policiers de Côte d’Ivoire enregistre des morts en cascade. Toute chose qui écarte la thèse de la mort naturelle. Pour nos interlocuteurs qui prennent plusieurs précautions avant de s’exprimer sur le sujet qui est devenu une préoccupation quotidienne au sein de l’établissement, les décès subis de leurs camarades de promotion cachent encore des mystères. Hormis des cas de maladie chez bien d’élèves et des travailleurs de l’école, au moins deux décès ont été enregistrés depuis le début de l’année. Il s’agit du lieutenant Kobénan, mort alors qu’il achevait sa formation. A peine le lieutenant inhumé qu’un autre décès, celui du sergent Atté est annoncé. Ses obsèques sont en cours.
Le cas qui a le plus frappé les pensionnaires et qui fait gloser depuis lors est celui du sergent-chef Lokossué, devenu fou après quelques semaines de maladie. Une source relate qu’avant sa crise de folie, le sergent-chef a joint l’un de ses amis à qui il confiait avec insistance cette phrase de désespoir : ‘’Il m’a eu’’. A la question de savoir qui l’a eu, il est resté évasif et s’ensuivit le début de folie. L’élève policier est interné à ce jour à l’hôpital psychiatrique de Bingerville.

‘’Tout le monde a peur car cela n’était jamais arrivé ici’’, confie un pensionnaire approché. Lequel estime qu’il faut une séance de prière ou d’exorcisme de l’établissement. Des pasteurs auraient été contactés, selon les mêmes sources qui indiquent que cette situation est si préoccupante que les dirigeants de l’école devraient se joindre à toutes les initiatives d’ordre spirituel.

SD à Abidjan
sdebailly@yahoo.fr

Commentaires Facebook

Commentaires