Remaniement en Côte-d’Ivoire: Ces ministres sortants qui se comportent comme s’ils étaient «déjà» reconduits

Mis en ligne par La Rédaction | lundi 9 Juil 2018

Des membres du gouvernement ivoirien dissout le mercredi 4 juillet 2018, ont manifesté des attitudes qui incitent à croire en leur reconduction.

Jusqu’à ce lundi , ils se contentaient du service minimum, ou de décider uniquement sur les dossiers urgents en prenant les instructions expresses du chef de l’État et du Premier ministre. Il s’agissait ainsi pour eux, de se plier aux instructions données par Alassane Ouattara qui avait reconduit aussitôt le Premier ministre, Amadou Gon Coulibaly, en leur demandant de gérer les affaires courantes. Pas plus !

Mais depuis les consultations entamées le week-end et qui se poursuivent ce lundi, en vue d’une publication du nouveau gouvernement, certains ministres sortants ont recommencé à prendre certaines initiatives, et faire programmer des rendez-vous qui étaient en attente. Ils sortent de l’attentisme qu’impose la gestion des affaires courantes.

« Même s’ils peuvent ne pas encore savoir très exactement leurs attributions, et même si tout peut encore changer jusqu’au dernier moment, cela signifie qu’ils ont eu des assurances aussi bien du chef de l’État, que du Premier ministre, d’être maintenus. De toutes les façons, en dehors de la situation créée par le bureau politique du Pdci du 17 juin 2018, l’objectif visé depuis le départ par le remaniement annoncé lors du congrès extraordinaire du Rdr, par le Président de la République, était clairement de renforcer le Rhdp, en y faisant entrer des partis comme l’Udpci, le Pit, le Mfa, et l’Updci qui n’y étaient pas, et même des proches de Soro . Puis d’intégrer quelques représentants de la société civile. Il ne fallait donc pas s’attendre à quelque chose de vraiment spectaculaire. C’est vrai qu’un caractère solennel a été choisi avec la dissolution, pour donner l’impression de tout reprendre à zéro, c’est vrai également qu’il y’a les désaccords avec le Pdci officiel, mais avec la reconduction du Premier ministre et les orientations fixées par le chef de l’État, il ne faut pas s’attendre à quelque chose de totalement spectaculaire », croit savoir une source.

Le chef de l’État et le Premier ministre vont-ils secouer le cocotier, faire sentir que les choses ont bougé, pour éviter cette certitude de notre source : ils prendront presque les mêmes et on recommencera , parce qu’ils n’ont pas échoué ?

Charles Kouassi

Commentaires Facebook

Commentaires