Gestion des projets de développement: Des experts en Côte-d’Ivoire pour corriger les défaillances constatées

Mis en ligne par La Rédaction | mardi 10 Juil 2018

Par Connectionivoirienne

La première Université d’été des professionnels de la gestion des projets s’est ouverte lundi à Abidjan Sofitel Hôtel Ivoire en présence des autorités ivoiriennes, de diplomates et de 315 participants venus de 14 pays d’Afrique et d’Haïti.

Pendant cinq jours, ils plancheront sur divers modules en rapport avec la gestion des projets de développement financés par les bailleurs de fonds internationaux et locaux. A l’ouverture des travaux, plusieurs communications ont été faites dont celle du président du Réseau africain des professionnels de la gestion des projets de développement (Rapgp), Adama Bamba. Celui-ci a expliqué pourquoi cette session revêt un caractère important au regard des défaillances observées allant jusqu’à l’arrêt ou à l’abandon des projets menés par différents organismes étatiques ou parapublics. Un rêve qui devient réalité, selon lui. « Se rencontrer pendant cinq jours pour discuter des défaillances et défis à relever, des solutions pratiques et concrètes dans la perspective d’ajuster et de renforcer les dispositifs de gouvernance et de gestion des projets de développement. Il s’agit ainsi de garantir les performances opérationnelles et financières au profit des Etats africains et des populations cibles », a-t-il commenté.

In fine cette rencontre d’Abidjan s’avère nécessaire, selon M. Bamba, pour gagner non seulement en performance mais aussi et surtout pour accroître les taux de décaissement, accélérer la mise en œuvre des projets.

Représentant le Premier ministre Amadou Gon, Sidi Touré, le ministre ivoirien de la Jeunesse et de l’Emploi dira pour sa part que cette formation est la bienvenue en ce sens qu’elle permettra de mettre en adéquation les procédures d’ici et d’ailleurs en matière d’administration et de mise en œuvre de projets. Ces dispositifs dit-il, permettent d’aller vite à l’émergence.

Entre autres défaillances constatées, jusque-là, dans la conduite des projets, les organisateurs de cette université d’été relèvent :
– Les longs délais de traitement des dossiers par les cadres de l’Administration publique occasionnant de nombreux retards dans la mise en œuvre du projet ;
– La méconnaissance et/ou le non-respect des procédures de gestion par certains membres du Personnel du projet ;
– Les ingérences de la hiérarchie ou de la tutelle administrative dans l’exécution du projet en violation des responsabilités définies…
Aussi pendant ces cinq jours, les auditeurs renforceront-ils leurs capacités dans des modules comme :
• Les Processus et Outils clés de Planification et Suivi-Evaluation des Projets de Développement
• Le Savoir-faire du Chef de projet pour conduire l’Equipe-projet au Succès
• Les Dispositions et approches infaillibles pour une bonne gestion Financière et un niveau élevé de Décaissement des fonds du Projet
• Les Décaissements Basés sur les Résultats.
• Les précautions à prendre pour une bonne performance de la Passation des marchés de Fournitures, Travaux et Consultants.

SD à Abidjan
sdebailly@yahoo.fr

Commentaires Facebook

Commentaires

1 Commentaire ... participez vous aussi à la discussion.

  1. Codev 23 juillet 2018 at 12:05 -

    Excellent ! un exemple à suivre pour les reste des pays africains… Il faut prendre conscience de l’importance des formations en Suivi et évaluation des projets de développement pour contribuer à l’optimisation des performances atteintes par les projets et programmes.

Laisser un commentaire