Côte-d’Ivoire: 4e congrès-bis du parti de Gbagbo à Bassam, après celui d’Abidjan il y a une semaine

Mis en ligne par La Rédaction | vendredi 3 Août 2018

Gbagbo

Ange TIEMOKO

La branche du Front populaire ivoirien (FPI, opposition) menée par Aboudramane Sangaré a entamé vendredi, son 4e congrès ordinaire au domicile de l’ex-première dame Simone Ehivet Gbagbo, à Moossou (Bassam, 14 Km au sud d’Abidjan), après celui tenu par Affi N’Guessan, il y a une semaine dans la capitale économique.

Réunis autour du thème : “Le FPI face aux défis de la reconquête du pouvoir d’Etat”, plus de 2.000 congressistes, des représentants et présidents d’autres partis politiques, dont l’Union républicaine pour la démocratie (URD), Ensemble pour la démocratie et la souveraineté (EDS), La France insoumise, et le parti communiste sud-africains ont pris part à cérémonie d’ouverture de congrès, qui a débuté à 11h30 (GMT et locale).

“La liberté de Gbagbo qui se dessine de plus en plus va bouleverser le paysage politique” en Côte d’Ivoire, a dit à l’entame dans son discours, la présidente de l’URD, Danielle Boni-Claverie, dénonçant “une gestion clanique” du chef de l’Etat ivoirien Alassane Ouattara.

“Ce 4e congrès nous permettra de construire des ponts et non des murs entre nous et les autres forces”, a dit pour sa part le président par intérim de cette frange du FPI, Aboudramane Sangare, dans son discours de plus de deux heures.

Poursuivant, M. Sangaré a assuré devant ses partisans que “Laurent Gbagbo sortira de prison plus vite qu’on ne le pense (et que) la sortie de prison de (l’ex-chef d’Etat ivoirien jugé à la Haye pour crimes contre l’humanité) sera la sortie de prison de la Côte d’Ivoire”, estimant que “la crise post-électorale a permis de découvrir les visages des forces occultes”.

Ce congrès-bis du FPI devrait plébisciter samedi Laurent Gbagbo à la présidence de cette branche de son parti, comme l’a demandé M. Sangaré à la fin de son discours d’ouverture.

Depuis quelques années, MM. Affi et Sangaré mènent une lutte interne pour la gestion du FPI.

Alerte info/Connectionivoirienne.net

Commentaires Facebook

Commentaires

8 Commentaires ... participez vous aussi à la discussion.

  1. dabakala 4 août 2018 at 06:51 -

    Titre tendancieux !!

    On ne parle ici que d’un seul congrès.

    Pourquoi évoquer un autre congrès qui se serait tenu ailleurs et ne pas en parler !!

    Le titre d’un article n’est pas un commentaire !!

    Dabakala

  2. TIPADIPA2 4 août 2018 at 07:48 -

    Krrrr krrrr krrrr…

    Vive le congrès des 5438 microbes roses !!!

    Krrrr krrrr krrrr…

    té ande

  3. quoi 4 août 2018 at 08:38 -

    “Aboudramane Sangare, dans son discours de plus de deux heures.”
    Un autre record de bavardage battu( Fidèle Castro devrait être tout heureux),vue la longueur ennuyeuse de ce discours pour faire passer le temps à cet grand ensemble de paresseux,on ne serait pas surpris des bâillements de fatigue et de faim des necrophages de la secte.
    Bon le congrès électif du candidat unique fantomatique a eu lieu et MAMA n’a pas disparu ou raiyé de la carte: c’est aussi une preuve de démocratie pour les curieux et bandeaux estimé à environ 2.0000000000,pardon 2000 ( deux mille).
    Il paraît aussi c’est le congrès du FPI originel majoritairement fictif depuis un clavier d’ordinateur.
    La suite sera quoi: le boycott et tant mieux pour la paix en Côte D’Ivoire.
    Bon moi le DOZO venu Sindou je vais à la recherche de quelque rare bété( rat en baoulé) sauvage forestier amaigri.

    À chacun sa lorgnette !!!

  4. Coigny 4 août 2018 at 11:56 -

    >rare bété (rat en baoulé) sauvage forestier amaigri

    Ton prof t’enseigne très mal, ne connaissant lui-même rien à la langue qu’il entend enseigner. Si cela peut aider, le rat se nomme “woté”. Pas de remerciement, c’est gratuit et tu en feras (j’espère) de même si d’aventure j’écorche un mot Malinké.

  5. marianne 4 août 2018 at 13:00 -

    @quoi
    Manifestement vous n avez pas écouté ni lu le discours…

  6. belo001 4 août 2018 at 15:18 -

    ha bon @pop se plaint aussi des titres !?
    quand ça te regarde,le titre est “tendancieux”
    c’est bien, c’est nouveau ça !
    beloo !

  7. dabakala 4 août 2018 at 17:06 -

    Non, ce n’est pas nouveau, c’est la réalité.

    Un titre ne saurait parler de deux informations pour n’en traiter qu’une seule.

    LE TITRE EST LE RÉSUMÉ PARFAIT ET SIMPLE D’UN ARTICLE.

    Mais je ne vous apprends rien et il est évident que je ne ponds pas de conneries en chaine comme vous le petite poussiéreux !! Mon apport est ici donc totalement différent des vôtres, acariâtres et sans teneur, tendant plutôt à enlever l’authenticité des articles produits et à critiquer les choix de la rédaction.

    On ne joue donc pas dans la même division.

    @Quoi …

    Mon cher patient, quand on fait un congrès, on invite un certain calibre de personnes et non les badaud et curieux. Le service de sécurité à l’entrée ne laisse passer que les personnes ayant un document d’invitation, pas plus quand au RDR, c’est avec des pack de pain sardine et des bus affrétés spécialement que l’on essaie de remplir les rangs avec des Burkinabé et des maliens affamés et désormais moins motivés qu’en 2002 (ils ont perdu leurs écailles de leurs yeux).

    Il est évident que la résidence de SIMONE EHIVET GBAGBO ne saurait à elle seule contenir les curieux provenant de la simple localité de MOOSSOU et est totalement inadaptée pour recevoir des curieux et badauds.

    Pour des rencontres plus mainstream, le stade Felicia ne suffirait pas. On le devine, mais ceci ne pourrait se faire que si OUATTARA accepte de laisser les pro GBAGBO tenir enfin un meeting global, sans que ses FRCI ne viennent occuper les places d’honneur, lacrymo à la main.

    On sait dans ce pays qui vaut quoi !!

    Mais on comprend que le patient fasse tout pour se borner à croire que l’opposition la plus gigantesque de ce pays ne puisse se limiter qu’à 5.000 ou 2.000 personnes.

    Quant aux bâillements de fatigue et de faim pendant le discours de 2 heures de SANGARE, on sent que vous n’étiez pas sur le site. En effet, ce qui fait durer un discours de SANGARE, ce n’est pas le temps qu’il passe à discourir, mais les nombreuses interruptions de la foule qui manifestent leur joie, leur bonheur par des cris, des applaudissement, des ovations quand on parle de GBAGBO ou de la Cote d’Ivoire, mais aussi leur rejet et leur condamnation par des boooouh et ces Tchrrrr…. bruyants quand SANGARE parle du pouvoir en place.

    Dans ces conditions, une simple phrase de quelques mots peut demander quelques minutes pour atteindre son terme, si la foule ne vous laisse pas la terminer.

    Bref, c’est ce qui arrive quand une majorité se sent interpellée et concernée par l’avenir d’un pays !!

    Maintenant que c’est fait et que les troupes sont remobilisées, on se demande ce que OUATTARA fera pour remobiliser les siennes.

    Le RHDP unifié prend de l’eau et le congrès constitutif du part unifié semble ne pas être suivi d’effectivité avec la participation du PDCI et la mise sur pied des institutions du nouveau parti.

    Nos patients préfèrent donc se moquer de la paille dans l’œil du voisin, mais ignorent le poteau électrique triphasé dans le leur.

    Ca nous arrange !!

    Popcornnnnnnnn pour tous, car il y aura du spectacle !!

    Dabakala

  8. srika blah 4 août 2018 at 21:31 -

    @Coigny…. le rat (en Baoulé) se prononce différemment selon les sous- groupe Baoulés qui se compte par dizaines ainsi que le nom des autres animaux de personnes et objets…
    Certains disent “bété”(rat) , d’autres “Woté”(rat)..ou encore (Oté)….

    Le Baoulé appellent aussi nos parents Bété par ces trois noms. C’est la même chose.

    Par exemple. Koudou Gbagbo est un “Bété” ou “Woté” Ou “Oté” .

    L’animal RAT a aussi un synonyme que tu dois surement connaitre pour faire la différence entre l’humain Bété et l’animal Bété(rat).
    Nos parents nous ont enseigné cela pour éviter la confusion entre l’animal et l’homme…

Laisser un commentaire