Amnistie en Côte-d’Ivoire: Guy Vincent Kodja remercie le président Ouattara pour “ce grand acte posé !”

Mis en ligne par La Rédaction | dimanche 12 Août 2018

Libération de Simone Gbagbo et les autres prisonniers

Depuis le 07 août 2018, jour anniversaire de l’indépendance de la République de Côte d’Ivoire, 800 prisonniers de la crise post-électorale de 2010 avec à leurs têtes, Simone Gbagbo, Assoua Adou, Lidah Kouassi Moïse sont libres. Les exilés sont aussi appelés à regagner leur pays natal. Et, ce grâce à une Amnesty générale du président de la République de Côte d’Ivoire, son Excellence Alassane Ouattara. Cet acte d’une très grande portée nationale et internationale posé par le Chef de l’Etat ivoirien en faveur de la réconciliation et de la Paix des fils et filles du pays, n’a pas été sans effet sur l’Archevêque Guy Vincent Kodja, le président fondateur de la Mission Evangélique Grâce de Vie (MEG-VIE). Hier dimanche 12 août 2018, jour consacré à Dieu, en recevant l’ex-première dame, Simone Gbagbo, au culte de louange et d’adoration dans son église, sise au Mahou dans la commune de Cocody, l’homme de Dieu, devant ses fidèles a manifesté sa joie de voir sa ‘’sœur’’ (ils viennent de Bassam) libre, assise à ses côtés par des pas de danses, chants et paroles fortes.

Pendant près d’une demi-heure, l’Archevêque en parfaite communion avec ses fidèles à fait montre de son talent de chanteur, d’orateur et de danseur pour capter tout le monde tellement il était content. Mais ce qui va plus retenir l’attention de tous, fidèles comme invités, ce sont les messages et autres paroles fortes adressés au président de la République son Excellence, Alassane Ouattara. Selon ces dires, l’acte posé par le président, est tellement fort, biblique et prophétique qu’il serait difficile pour lui en tant que oint de Dieu, de ne pas reconnaitre la grandeur d’esprit du président Alassane Ouattara qui a agi selon la voix de Dieu et d’en parler. ‘’Je voudrais dire un grand merci au président de la République de Côte d’Ivoire, son Excellence Alassane Ouattara d’avoir permis à ma grande sœur Mme Simone Gbagbo et les autres prisonniers d’être libres. Monsieur le président, l’acte que vous avez posé est tellement fort, que depuis, l’atmosphère spirituel est dégagé.

La Côte d’Ivoire a véritablement et maintenant emprunté le chemin de la réconciliation vraie, de la Paix et du pardon. Je vous dis merci, parce que je ne suis pas hypocrite. Quand quelqu’un pose un acte qui est bon, il faut le reconnaître et lui dire merci. Il n’y a pas de jalousie dans ça. Merci Monsieur le président. Et s’il était nécessaire pour que je me couche à même le sol ou que je me roule par terre pour marquer ma satisfaction ou mon engagement à libération de ma sœur et des autres prisonniers, j’allais le faire….Car vous ne savez pas ce que j’ai enduré quand je partais voir Mme Simone Gbagbo en prison à Odienné. C’était difficile. Mais Dieu a fait Grâce. Elle est libre aujourd’hui c’est le plus important. Merci Seigneur d’avoir répondu à nos prières et d’avoir touché le cœur de ton fils, le Président Alassane Ouattara qui a signé le décret pour libérer toute la Côte d’Ivoire à la réalité à travers cette Amnesty accordée à ces 800 prisonniers de la crise post-électorale. Parce que chacun de nous tous qui sommes sur cette terre de la Côte d’Ivoire, nous nous retrouvons en chacun des prisonniers et des exilés. Donc comprenez ma joie actuellement. Que Dieu vous inspire encore Monsieur le président, afin de vous permettre de signer d’autres décrets ou de prendre d’autres engagements pour le bonheur des ivoiriens…’’’ a fait savoir, l’Archevêque Guy Vincent avant de demander aux ivoiriens d’être humbles, d’éliminer toutes idées de vengeances et de haines dans leurs différents cœurs et comportements.

Une contribution de Fidèle Neto

Commentaires Facebook

Commentaires

10 Commentaires ... participez vous aussi à la discussion.

  1. srika blah 13 août 2018 at 10:32 -

    Voici un qui est devenu brusquement Bishop par la magie-noire .

  2. Deprado 13 août 2018 at 19:01 -

    Voici un qui va se faire allumer par les propriétaires de la Côte d’Ivoire. J’espère que l’homme de Dieu sera compris par ses fidèles et quil va prier pour sa fidèle et sœur afin que Dieu touche son coeur pour ne pas qu’elle écoute les extrémistes des différents camps et qu’elle soit habitée par la sagesse divine. Qu’elle se pose encore plus en chantre de la réconciliation des fils et filles de la Côte d’Ivoire, en commençant par rapprocher les frères de son camp. De son message dépendra en grande partie le véritable impact de cette ordonnance d’amnistie et ses mesures d’accompagnement sur la réconciliation en Côte d’Ivoire.

  3. dabakala 13 août 2018 at 20:05 -

    @srika ..

    Tout comme l’église catholique, les protestants du type américain on le devoir d’établir des liens hiérarchiques avec des églises d’ailleurs qui pourraient les crédibiliser. Le titre de BISHOP est donc un tire balisé qui s’obtient après une certaine formation par une élévation d’un autorité supérieure autorisée à le faire et attestant de la qualification du prétendant au titre.

    KODJA GUY VINCENT a donc fait ce qu’il devait faire pour accéder à ce titre avant d’avoir le droit de diriger sa propre église !!

    Désormais, ses connaissances bibliques n’ont rien à voir avec les divers commentaires que vous publiez sur ce site mon cher @sirka …

    C’est son métier et il le fait bien !!

    Ce n’est pas parce que l’on a le droit de parole sur un site que l’on aura le droit de fustiger qui on veut comme on le veut !!

    Dabakala

  4. dabakala 13 août 2018 at 20:36 -

    @DEPRADO…

    Encore une fois, vous avez totalement faux !!!

    Pour juger des propos de GUY VINCENT, il faut pouvoir remettre la situation dans son contexte.

    En 2011, OUATTARA gagne la guerre avec l’aide de la France et ses rebelles déferlent sur les villes ivoiriennes pour y commettre divers crimes et délits, pillages, etc.

    Dans ce cadre, des représailles sévères sont produites à l’endroit des hommes de DIEU qui ont vu leurs églises pillées, détruites, fermées, leurs terrains confisquées, leurs familles ont été menacées et contraintes à l’exil dans les pays voisins.

    Les hommes de DIEU qui sont restés sur place ont subi les menaces et brimades quotidiennes des hommes de OUATTARA et ont eu droit à deux comportements : soit ils choisissaient de se taire et de livrer un contenu spirituel édulcoré à leur fidèles, quand dans les mosquées les mérites des hommes de OUATTARA étaient vantés et adoubés, soit il collaboraient étroitement avec le pouvoir en place (PASTEUR SILUE).

    De nombreux homme de DIEU ont donc sombré dans le silence afin de ne pas mettre leur fidèles en danger ou soi-même.

    Vu que OUATTARA tenait aussi les bourses de l’état de Cote d’Ivoire et son système bancaire, les comptes bancaires des églises et des pasteurs étaient mis sous séquestres au cas par cas, avant d’être libérés aussitôt que les menaces étaient passées.

    GUY VINCENT KODJA, neuveu de la première Dame SIMONE EHIVET GBAGBO, faisait partie, avec KORE MOISE, PASTEUR SANOGO et bien d’autres pasteurs, des personnes de l’entourage GBAGBO qui ont été particulièrement ciblées.

    Toutefois, GUY VINCENT n’a ménagé aucun effort pour que ce pouvoir relâche son étreinte sur les prisonniers politiques incarcérés. Il a fait l’effort de négocier jour et nuit avec le pouvoir OUATTARA, pour obtenir lui et pasteur SANOGO des droits de visite vers ODIENNE, pour remonter le moral à la Première dame. Il est donc redevable de OUATTARA, si celui-ci a accepté sa requête et lui a permis de recevoir ces divers droits de visites.

    La situation est donc largement plus complexe que l’on veut le croire et chaque acteur ivoirien à sa façon de voir les choses.

    Mais cela ne devrait pas nous faire oublier le fait que des dizaines de milliers de personnes innocentes sont mortes, tuées par les rebelles de SORO.

    OUATTARA étant encore au pouvoir, il ne serait pas sage pour un homme comme GUY VINCENT de ne pas manifester sa gratitude à OUATTARA, vu que ce qui a été accompli, la libération de SIMONE EHIVET GBAGBO, est en définitive ce qu’il aura recherché en se rapprochant du pouvoir OUATTARA.

    Mais ne nous trompons pas de personnage et de réalité.

    SIMONE EHIVET ayant subi sur son corps et son moral le pouvoir OUATTARA, sur une base considérée jusqu’ici comme injuste, ne partage pas les mêmes réalités que GUY VINCENT KODJA. Elle lui est redevable pour le soutien qu’il a manifesté et les efforts produits auprès du pouvoir OUATTARA pour améliorer son vécu de prisonnière, mais cela s’arrête là. C’est aussi pourquoi elle s’est sentie obligé de lui offrir sa présence lors du culte de ce dimanche dernier au MAHOU.

    Ne demandons donc pas à EHIVET de tenir un discours qu’elle n’est pas obligée de tenir.

    Et je trouve particulièrement malsain de voir des pro OUATTARA ( !!!!) considérer que ce serait à SIMONE EHIVET GBAGBO de jouer le rôle de chantre de la réconciliation nationale ivoirienne, quand ils savent pertinemment que OUATTARA avait toutes les manettes entre les mains, mais n’a jamais jugé utile de faire usage de son pouvoir en 7 années, d’oppression pour rapprocher les ivoiriens !!

    C’est trop facile !!

    Toutefois, cela ne peut que décrire une chose qu’il faut dire de façon explicite :

    LES IVOIRIENS DE TOUT CAMP (RDR EN PREMIER) SEMBLENT CONSIDERER QUE SEULE SIMONE EHIVET GBAGBO, A L’HEURE ACTUELLE, POURRAIT ETRE LA PERSONNE QUI POURRAIT A TERME CONDUIRE UNE RECONCILIATION REELLE ENTRE IVOIRIEN, OUATTAR AYANT ECHOUE A LE FAIRE.

    Non mes amis, ceci ne vous dédouanera pas des crimes et meurtres que vous avez commis !!

    SIMONE EHIVET GBAGBO fera le boulot, mais à sa manière, en son temps.
    Concernant AFFI, lui donner de l’importance est une erreur à ne pas faire. Il devra soit rentrer dans les rangs tout seul, soit voir son électorat fondre comme neige au soleil !

    Le cas AFFI était déjà réglé au moment même où il a choisi de trahir le groupe !!

    Dabakala.

  5. Deprado 14 août 2018 at 02:12 -

    @Dabakala vous donnez l’impression d’avoir un problème avec le fait que cette ordonnance d’amnistie puisse booster la réconciliation. Pour moi, la reconnaissance au Pr Ouattara ou pas n’est pas le plus important. Le Bishop Guy Vincent aurait pu adresser sa reconnaissance et ses remerciements en d’autres lieux ou par d’autres canaux au Pr vu que ses démarches pour la libération de Mme Gbagbo n’étaient pas publiques si je ne me trompe. Mais s’il a choisi de le faire au cours d’un culte et non d’une conférence de presse par exemple en présence de sa tante est pour moi un message clair et fort qui transcende toutes les raisons que vous évoquiez tantôt. Et je pense que son message a été compris par l’ex première dame car j’ai lu un article disant que Mme Gbagbo ne recevrait plus de visiteurs jusqu’à ce qu’elle adresse un message à la nation.
    Je me souviens encore de votre propos lorsque Me Dadjé exprimait la joie de sa cliente après l’annonce de l’ordonnance de l’amnistie vous disiez que ce sentiment n’engageait que Mme Gbagbo et ses proches comme si vous tentiez de lui enlever son charisme et son titre de leader d’opinions.
    Si Mme Gbagbo est celle par qui les ivoiriens peuvent se réconcilier je suis très preneur et c’est tout le sens de mon intervention car j’estime que le Pr a fait sa part donc aux bénéficiaires de faire la leur.
    Pour vous, la réconciliation passe par le jugement, la condamnation et l’emprisonnement des fautifs de l’autre camp toute chose que l’ordonnance d’amnistie contrarie d’où votre amertume, il est mieux que Mme Gbagbo et ses codétenus soient en liberté que d’être en prison purgeant leur peine en attendant que la justice se décide à ouvrir les dossiers de l’autre camp. Pour moi la loi d’amnistie qui doit entériner ou régulariser l’ordonnance doit être contraignante pour tous les bénéficiaires de sorte que s’ils récidivent qu’ils n’aient aucun autre recours que de purger définitivement leur peine et l’Etat doit penser à l’indemnisation correcte et la réhabilitation des victimes et des parents de victimes en leur accordant par exemple des faveurs sur bons nombres de services sociaux.
    Au passage merci pour la carte de militant de RDR que vous m’offrez mais je vous serai encore plus reconnaissant si vous m’aidez à payer mes cotisations de sorte que je puisse participer à toutes les tribunes de décision de mon parti.

  6. didiga 14 août 2018 at 08:03 -

    @DEPRADO

    vous voyez a quelle genre de vermine nous avons a faire depuis ores d une décennie,
    @ dabakala
    c est de lui qu il s agit , ce individu qui transpire la haine par tout ses orifice est le prototype même de ceux qui ont conduit notre pays a la dérive.
    l imbécile dit :
    En 2011, OUATTARA gagne la guerre avec l’aide de la France et ses rebelles déferlent sur les villes ivoiriennes pour y commettre divers crimes et délits, pillages, etc.

    je répond :
    la probité intellectuelle vaudrait qu il dise OUATTARA ……..pillages,etc FACE a COUP DOUX , l ANGOLA ,L AF SUD et surtout avec ses mercenaires LIBÉRIENS BIÉLORUSSES et j en passe .

    ce avorton veux nous refaire la très récente histoire de notre pays . INCAPABLE d admettre que même dans le choix des alliés ILS ONT ÉTÉ MÉDIOCRE .

    L IMBÉCILE dit encore :
    Dans ce cadre, des représailles sévères sont produites à l’endroit des hommes de DIEU qui ont vu leurs églises pillées, détruites, fermées, leurs terrains confisquées, leurs familles ont été menacées et contraintes à l’exil dans les pays voisins.
    je répond :
    il omet de dire que LUI le chien de guerre et ses sbires ont tué des IMAMS .

    COMMENT peut on tolérer GUY VINCENT qui négocie avec la OUATTARANDIE Simone et jeter aux orties d autres qui négocient avec ce même pouvoir pour la libération des prisonniers????????

    @ l imbécile , ON NE DEMANDERA JAMAIS A SIMONE D ÊTRE LE CHANTRE DE LA PAIX car si elle était pacifique on en serait pas là.

    ce qui est intéressant avec le pouvoir OUATTARA c est son pragmatisme , si Simone a des discours incendiaires il la foutra encore au trou et il n y aura rien je dis rien!!!!!!!!!!!!!!

  7. dabakala 14 août 2018 at 14:18 -

    @didiga…

    Dans votre intervention, je ne vois aucune expression d’amour non plus en direction de ma personne ou de mon camp.

    Au contraire !!

    Donc ne passez donc pas ici pour la sainte religieuse vierge et immaculée, avec son hymen intacte et non voilé !!

    Vous dites : « la probité intellectuelle vaudrait qu il dise OUATTARA ……..pillages,etc FACE a COUP DOUX , l ANGOLA ,L AF SUD et surtout avec ses mercenaires LIBÉRIENS BIÉLORUSSES et j en passe »

    Et non, l’accent est mis dans cette phrase sur les actes commis par les rebelles quand ils sont descendus dans les villes du sud ivoirien et non sur les partenaires de chaque camp !! Je vous mets au défi de démontrer que vous n’avez rien fait, au lieu de lister des partenaires que tout le monde connaît de toute façon !!

    Vous dites : « il omet de dire que LUI le chien de guerre et ses sbires ont tué des IMAMS »

    Voici la grande différence entre vous et nous mon cher ami. Dire que l’on aurait tué des IMAN et très facile à faire, mais le prouver est une autre paire de manche. Ni au procès de GBAGBO LAURENT, ni à celui de EHIVET, vous n’avez été foutu de présenter la moindre preuve solide et accablante qui aurait permis de les condamner formellement pour crimes commis. Et je rappelle que seul notre camp est passé devant un tribunal !!!

    Par contre, concernant nos griefs, nous menons divers listings, nous avons des exploits d’huissiers, des plaintes (rejetées) devant tribunal, et divers autres éléments qui suffisent à mettre en panique tout poussiéreux (tantôt arrogants et vantards, car ils ne se sont pas cachés pour crier leur exploit au grand jour. « Nous sommes au pouvoir !! Vous pouvez nous faire quoi ?? ») qui se serait rendu coupable d’expropriation illicite, de destruction de biens, de pillage et de toute autres action référencée. Il vous suffira donc juste de perde le pouvoir pour que les choses changent.

    Et au moment où je vous parle, la personne qui m’a confisqué mon véhicule y roule encore dedans, 7 ans plus tard.

    Pensez vous sincèrement qu’il s’en sortira aussi facilement si ce pouvoir change, malgré les « bonjour » qu’il a recommencé à m’adresser depuis quelques jours ??

    Imbécile !!

    Vous dites : « COMMENT peut on tolérer GUY VINCENT qui négocie avec la OUATTARANDIE Simone et jeter aux orties d autres qui négocient avec ce même pouvoir pour la libération des prisonniers???????? »

    Il n’est dit nul part que l’on « tolérerait » GUY VINCENT. Il s’agit de tenir compte du contexte pour chaque acteur et de comprendre ses motivations. GUY VINCENT a été dans une logique de détente et aura obtenu le droit de visite pour l’aide spirituelle, mais aussi pour le médecin et l’avocat à ODIENNE. C’est vous dire le nombre de lois que ce pouvoir aura brisées, dans le but de aire souffrir un détenu par tous les moyens. La visite, la défense, l’aide médicale sont des droits dans le milieu carcéral et non des faveurs offertes par le régent !

    Quant à ceux qui sont selon vous jeté aux orties après avoir milité pour la libération des prisonniers, si vous voulez parler d’AFFI, on ne saurait valider ses actions si le but est de prendre la tète du parti et de créer la chienlit. Il est évident que les demandes de libération ne seront qu’accessoires et il ne faut pas être bien intelligent pour le comprendre, mon cher @didiga !!

    Non, quand on porte le couteau dans le sein de sa mère, quelque soit les belles paroles que l’on répand, on subit le rejet global qu’AFFI a du encaisser !!

    Vous dites : « @ l imbécile , ON NE DEMANDERA JAMAIS A SIMONE D ÊTRE LE CHANTRE DE LA PAIX car si elle était pacifique on en serait pas là. »

    Et non mon ami, SIMONE EHIVET n’a jamais pris une arme ou un couteau pour tuer un adversaire. Quelque soient les propos de SIMONE EHIVET GBAGBO, on ne comprendra pas pourquoi des rebelles envahissent un village, égorgent des vieillards, éventre des femmes enceintes, jettent des enfants dans des puits ou alors incinèrent en paquets des gens trillées selon leur origine et leur carte d’identité, pour en faire des méchouis dont les chiens errants se seraient repus si les soldats de l’ONU ne les avaient enterrés !!

    Non mon ami, en terme d’abomination, la comparaison entre OUATTARA/SORO et SIMONE EHIVET GBAGBO ne se fera pas !!

    Et vu que vous êtes si intelligent, essayez de nous démontrer comment les propos de EHIVET pourraient provoquer le charnier de DUEKOUE que vous avez commis sciemment sur des personnes civiles innocentes et totalement désemparées !!

    C’est SIMONE qui a pissé dans votre cerveau ou bien ???

    Imbécile !!

    Vous dite : « ce qui est intéressant avec le pouvoir OUATTARA c est son pragmatisme , si Simone a des discours incendiaires il la foutra encore au trou et il n y aura rien je dis rien!!!!!!!!!!!!!! »

    Non mon cher ami, le droit à la parole est protégé par cette kongsitution tout autant. Si votre mode opératoire est de foutre au trou toutes les personnes qui vous gênent, on aura compris. Mais entre nous, ce que tous les ivoiriens attendent en ce moment, c’est que l’on foute au trou toutes les personnes qui ont commis des crimes de sang et de guerre dans ce pays !!

    Et cela, vous ne le pouvez pas !!

    Pourquoi donc bander vos muscles sur une femme qui ouvre sa bouche, quand dans vos rangs, des gens ont cramé des êtres humains et consommé leur cœur et organes génitaux, sans se sentir inquiétés !!

    Imbécillité encore une fois !!

    Et après, vous me direz encore que vous m’avez botté le derch !!!

    Foutaises !!!

    Heureusement que le pouvoir OUATTARA aura été suffisamment pragmatique pour comprendre qu’il ne pouvait que faire libérer SIMONE EHIVET GBAGBO, vu la tournure que les affaires prenaient et la fin qui se dessine de plus en plus !!

    Cela, vous ne le relèverez pas, imbécillité oblige !!

    Dabakala.

  8. srika blah 14 août 2018 at 14:56 -

    @Dab…….
    Je sais oú les Guy Vincent et autres FAUX pasteurs, Prophètes et Bishops … achètent leurs pouvoirs pour TROMPER leurs fidèles…

    Je connais un peu de tout sur :
    Les fetiches, Vodou,
    Christianisme, l’Islam, Franc-maçonnerie, Rose-Croix, Sanskrite, judaïsme, etc etc….

    Si @Srika Blah veut devenir Brusquement un puissant Pasteur ou Bishop…il sait oú aller. dans des coins comme , le Nord du Ghana, Nigeria, Israel, Sud de l’Egypte et Brésil……….

  9. dabakala 14 août 2018 at 15:11 -

    @DEPRADO ….

    Vous dites : « vous donnez l’impression d’avoir un problème avec le fait que cette ordonnance d’amnistie puisse booster la réconciliation. »

    Non, cette libération ne pourrait qu’être considérée comme un pas vers la réconciliation, mais il faudrait que de nombreuses autres actions soient produites par OUATTARA et son clan pour y arriver. On ne saurait considérer l’acte de OUATTARA comme accompli et compter sur SIMONE EHIVET GBAGBO pour terminer le travail !! Voici mon point !!

    Au titre d’actes à poser pour aller à la réconciliation, il y aurait par exemple :
    La restitution des biens confisqués (immobiliers, mobiliers, etc…)
    Le dédommagement des victimes de la crise (vous en parlez, mais encore ici, il faudrait savoir les identifier et non se baser sur la liste de victimes avec 98% de noms dioulas, déposée à la CPI)
    Le paiement de tout droits et retraites bloquées par l’état de Cote d’Ivoire (par exemple aux anciens députés, ministres, présidents d’institutions)
    La permission de procéder a l’exhumation de corps dans les fosses communes à l’ouest, l’identification et la rétrocession des corps aux familles pour enterrement digne (la question qui fâche, car on saura avec exactitude l’envergure du massacre. Il faut juste compter les crane, comme lors de l’assainissement d’AUSSCHWIZ en 1946).
    Etc. etc. etc.

    Comme dit ailleurs, je note une certaine naïveté dans votre approche et une simplification de ce que pourrait être la réconciliation selon vous. Il s’agit pourtant de centaines de milliers de personnes affectées, de dégâts économiques monstres et de vies à jamais impactées.

    Sur cette question, le député MEAMBLY a produit un mémorandum de plusieurs centaines de pages, quand le dossier de KONAN BANNY est constitué de plusieurs tomes.

    Les recommandations produites pour accéder à une réconciliation crédible et durable sont consignées et à l’étude ici et ailleurs !

    Non mon cher ami, se limiter aux propos de SIMONE EHIVET GBAGBO ne suffit pas du tout et au minimum 80% des actions a mener pour accéder à la réconciliation ne peuvent l’être que par le pouvoir en place qui dispose des leviers et des moyens pour y arriver. Pour le moment, seul OUATTARA peut faire avancer les choses. Sa signature a libéré EHIVET. Elle peut faire encore plus, mais seulement S’IL LE VEUT !!

    Autrement dit, IL NE LE VEUT PAS et il nous a servi cette libération uniquement dan le but d’atteindre une objectif politique : REDISTRIBUER LES CARTES DE L’ECHIQUIER POLITIQUE IVOIRIEN et SE DONNER UNE PETITE CHANCE DE GAGNER LES ELECTIONS DE 2020.

    Vous dites : « Le Bishop Guy Vincent aurait pu adresser sa reconnaissance et ses remerciements en d’autres lieux ou par d’autres canaux au Pr… »

    Ca, vous ne le savez pas du tout. Il s’agit d’un BISHOP à la tête d’une église sérieuse et organisée. Si un courrier daté et signé doit être véhiculé à l’endroit de la présidence, cela se fera sans passer par la case média. Tout comme un accusé de réception de remerciement de la part de GUY VINCENT à l’endroit de OUATTARA ne ferai pas l’objet d’une publication dans un journal !!

    Sachez seulement qu’une institution religieuse communique avec la régence par courrier qualifié et confidentiel et non par l’intermédiaire de la presse. Les demandes d’autorisation de visite formulées par GUY VINCENT ont été produites par écrit à l’endroit du régent OUATTARA, mais aussi des institutions judiciaires locales.

    Vous ne savez donc rien du tout !!

    Vous dites : « Je me souviens encore de votre propos lorsque Me Dadjé exprimait la joie de sa cliente après l’annonce de l’ordonnance de l’amnistie vous disiez que ce sentiment n’engageait que Mme Gbagbo et ses proches comme si vous tentiez de lui enlever son charisme et son titre de leader d’opinions. »

    Vous avez lu mes propos, vous avez tiré vos propres conclusions et vous avez interprété selon votre prisme.

    Il est évident que vous ne me comprenez pas et je n’en suis pas surpris. Non mon ami, mes propos sont clairs. La joie exprimée est avant tout personnelle, avant d’être accompagnée par un soulagement généralisé, car on est tous content pour elle. Par contre, il ne faut surtout pas oublier que des dizaines de milliers de personnes sont mortes dans cette affaire, ce qui relativise la joie exprimée et sur laquelle on ne saurait se focaliser. Elle est donc de très courte durée et on revient à la dure réalité. Ce n’est pas parce qu’un agresseur, après avoir tué le père, la mère et les frères ainés, aurait laissé survivre un enfant que celui devrait exprimer de la reconnaissance envers son bourreau ou manifester de la joie à tout rompre. Cette magnanimité ne suffira pas non plus pour que le bourreau se sente intouchable, surtout s’il perd sa puissance. Non, des gens sont morts, il y a eu de l’injustice et la douleur est encore vive. La joie est donc de courte durée et relative. Que Madame GBAGBO soit leader d’opinion ou pas, cela ne joue aucun rôle. La douleur finit TOURJOURS par se retrouver une canal d’expression. COMPAORE est tombé, sans qu’il n’y ait eu de vrai leader en tête de mouvement. TOUT est donc possible !!

    Vous dites : « Si Mme Gbagbo est celle par qui les ivoiriens peuvent se réconcilier je suis très preneur et c’est tout le sens de mon intervention car j’estime que le Pr a fait sa part donc aux bénéficiaires de faire la leur. »

    Loin de là !!! OUATTARA n’a fait qu’un petit pas. Comme dit plus haut, demandez une mouture de la loi de réconciliation nationale projetée par le député MEAMBLY, ou alors conférez vous aux annales de la conférence de réconcilitiaon nationale en Afrique du SUD.

    Le rôle du régent est immense et sans son engagement, son impact, la réconciliation ne sera pas !! Le pouvoir sud africain a fait d’important effort pour décanter une situation qui risquait de lui échapper. La libération de MANDELA était juste un acte parmi tant d’autres. Et il a fallu continuer à négocier après sa libération d’ailleurs.

    SIMONE EHIVET GBAGBO pourrait avoir un rôle plus important à jouer, seulement si elle prend le pouvoir en 2020 et si à son tour et selon son jugement, elle trouve utile de procéder aux actions de rapprochement que OUATTARA a refusées pendant plus de 7 années avant d’agir sous la pression et la contrainte !!

    Vous dites : « Pour vous, la réconciliation passe par le jugement, la condamnation et l’emprisonnement des fautifs de l’autre camp toute chose que l’ordonnance d’amnistie contrarie d’où votre amertume, il est mieux que Mme Gbagbo et ses codétenus soient en liberté que d’être en prison purgeant leur peine en attendant que la justice se décide à ouvrir les dossiers de l’autre camp. »

    Non, on n’est pas obligé de condamner et d’emprisonner, vu qu’il y aura une loi d’amnistie générale adoptée par l’assemblée. Par contre, les victimes veulent savoir ce qui est arrivé à leurs proches. Pourquoi cela est arrivé ?? Elles s’attendent à voir leur bourreaux dans les yeux, à ce que ces personnes reconnaissent leur faute et leur acte, qu’elle s’excusent pour recevoir le pardon en retour. C’est cela le processus de réconciliation.

    Il ne s’agit pas de faire du mal a tout va sous le prétexte que l’on aurait gagné une guerre, puis sentant que l’on pourrait perdre le pouvoir, exiger que l’autre s’inscrive dans une logique de réconciliation, « boostée » par la libération des prisonniers politiques dont SIMONE EHIVET GBAGBO, et avec interdiction de se livrer à toutes représailles légitimes.

    C’est trop facile !!

    Vous dites : « Pour moi la loi d’amnistie qui doit entériner ou régulariser l’ordonnance doit être contraignante pour tous les bénéficiaires de sorte que s’ils récidivent qu’ils n’aient aucun autre recours que de purger définitivement leur peine »

    C’est justement ici que tout se joue !! Vous parlez de « récidive ». Cela signifie que l’on qualifie et quantifie formellement les actes commis par les uns et les autres. Jusqu’ici, seul le camp GBAGBO a été mis injustement devant des juridictions quand le camp OUATTARA savoure l’impunité. Comment peut-on parler de récidive quand les crimes et meurtres commis par ces gens n’ont pas été listés, référencés, abordés par la justice ivoirienne et internationale, sur une base neutre et non corrompue ??

    La loi d’amnistie a des préalables et seule la volonté de OUATTARA pourrait nous permettre de les évacuer !!

    Il ne le veut pas et pourquoi donc croire que SIMONE EHIVET GBAGBO devrait faire le travail à sa place en s’exhibant tel un trophée symbolique marquant la « bonté » du régent et sa « volonté » de paix et de réconciliation ???

    Vous dites : « Au passage merci pour la carte de militant de RDR que vous m’offrez mais je vous serai encore plus reconnaissant si vous m’aidez à payer mes cotisations de sorte que je puisse participer à toutes les tribunes de décision de mon parti. »

    Nous ne nous connaissons pas ; par contre nous connaissons les courants de pensée de chaque groupe politique dans ce pays. Il est donc facile de taxer une personne de pro GBAGBO ou de militant RDR , ou même de PDCIstes, selon ses propos. Et quand on vous lit, on voit une grande admiration pour le régent OUATTARA (qui pour vous est sans taches comme un mouton blanc), on voit aussi cette volonté d’occulter les crimes commis par les rebelles et le camp OUATTARA, que vous abordez seulement très tard dans votre développement. On voit aussi que vous semblez simplifier le processus de réconciliation qui vient de tomber comme par magie sur la table des ivoiriens, seulement parce que OUATTARA aurait décidé de faire libérer des prisonniers politiques qu’il ne reconnaissait pourtant pas !!

    Non, êtes vous réellement militant RDR, cela ne m’intéresse pas, mais quand je vous lis, vous embrassez ce courant et vous serez donc un militant RDR à mes yeux.

    Mais ne vous en faites pas, les étiquettes évoluent avec les pensées. Si vous changez votre façon de voir les choses, je changerai votre étiquette.

    Promis !!

    Et je m’engage à payer vos cotisations de militants dans la prochaine faction où je vous inscrirai !!

    Dabakala.

  10. dabakala 14 août 2018 at 15:15 -

    @srika…

    Vous dites : “Je sais oú les Guy Vincent et autres FAUX pasteurs, Prophètes et Bishops … achètent leurs pouvoirs pour TROMPER leurs fidèles…”

    Non apparemment, vous ne le savez pas !!

    Il n’y a rien de plus sérieux que la branche protestante américaine qui lui a permis son élévation spirituelle !!

    C’est un véritable diplôme qui est dans la poche du BISHOP.

    Mais vu que vous semblez voir tout sous un angle ésotérique, on risque de finir par parler ici de sorciers, gourous, guérisseurs mandingues, de crocodiles, d’amulettes, de gris gris et de peau de léopard, que vous mettez tous dans le même panier !!

    A chacun ses sources dont !!

    Fin du débat !!

    Dabakala

Laisser un commentaire